fiscalite
Shutterstock.com
Actualisé le mois dernier

En tant qu'expatrié, vos revenus sont-ils imposables au Japon ? Quels sont les taux d'imposition et les conditions à respecter ? Pour répondre à vos questions, Expat.com vous propose un survol du régime fiscal japonais.

On distingue deux catégories d’individus imposables au Japon : les résidents, et les non-résidents.

  • Les résidents sont toutes les personnes domiciliées au Japon depuis au moins un an : leur résidence principale se trouve au Japon. On différencie deux sous-catégories : les résidents permanents, imposables sur leurs revenus mondiaux, quelle que soit leur provenance, et les non-permanents, résidant au Japon pendant 5 ans ou moins, qui ne sont pas imposables sur les revenus étrangers, tant que ceux-ci ne sont pas transférés au Japon.
  • Les non résidents sont toutes les personnes n’étant pas fiscalement domiciliées au Japon. Elles ne sont pas imposables sur les revenus de source étrangère, mais sont imposables sur les revenus perçus au Japon

L'impôt sur le revenu au Japon

Au Japon, l’impôt sur le revenu est déduit à la source, sur le salaire, chaque mois.

Le montant à payer est basé sur le montant gagné l'année précédente. Dans certains cas, l’administration procède à des ajustements automatiques sur le dernier salaire de l'exercice, en cas de trop-perçu ou, au contraire, si la somme requise n’a pas été atteinte.

Vous devez remplir une déclaration de revenus avant la fin de l’année fiscale dans tous les cas suivants :

  • Vous êtes travailleur indépendant
  • Salarié
  • Vous quittez le Japon avant la fin de l'année fiscale
  • Vous souhaitez demander un remboursement d'impôt ou si l'impôt n'a pas été prélevé automatiquement sur votre salaire

Dans ces cas-là, rendez-vous auprès de votre division fiscale municipale, avec les documents suivants :

  • Relevés de vos revenus au cours de l'année précédente (par exemple, bulletins de paie)
  • Carte de résidence
  • Hanko, si vous en avez un. Rappel : le hanko est le tampon sur lequel est gravé le inkan, le sceau, qui sert de signature.

Bon à savoir :

La date limite pour les déclarations de revenus est le 15 mars de l'année suivante.

Grille d’imposition pratiquée au Japon (personnes physiques) :

Revenu (Yen)

Taux progressif jusqu'à 45 %

Moins de 1 950 000

5 %

1 950 000 à 3 300 000

10 %

3 300 000 à 6 950 000

20 %

6 950 000 à 9 000 000

23 %

9 000 000 à 18 000 000

33 %

18 000 000 à 40 000 000

40 %

Plus de 40 000 000

45 %

 

La taxe de séjour au Japon

La taxe de séjour est appliquée à tous les résidents, quelle que soit leur nationalité. Là encore, le montant est basé sur le salaire de l'année précédente, votre précédente municipalité de résidence, les taux fixes étant calculés au niveau municipal.

La taxe de séjour est généralement calculée chaque année au mois de juin et peut être payée en plusieurs fois ou sous la forme d’une somme forfaitaire :

  • Déduction à la source par votre employeur sur votre salaire,
  • Déduction automatique sur votre compte bancaire,
  • Paiement direct dans les magasins de proximité,
  • Paiement direct au sein d’une banque

 Bon à savoir :

La taxe étant basée sur l'année précédente, si vous vivez au Japon depuis moins d'un an, vous n’êtes pas assujetti à l'impôt de résidence pour l’année en cours.

Taxe à la consommation au Japon

La taxe à la consommation est payée par toutes les personnes vivant au Japon, à l’exception des touristes qui peuvent bénéficier, dans beaucoup d’enseignes, de la fameuse « duty free ». La taxe concerne tous les biens et services que vous payez au Japon et passe de 8 % à 10% à compter du 1er octobre 2019.

 Bon à savoir :

Les prix mis en avant (affiché en grands caractères) dans les magasins sont hors taxes. Pour voir le prix TTC, regardez le montant inscrit en petits caractères, sous le prix mis en avant.

Les autres taxes au Japon

Il existe d’autres taxes au Japon :

  • La taxe sur les véhicules (taxe annuelle pour ceux qui possèdent un véhicule au Japon),
  • L’impôt sur les sociétés (taxe payée par les travailleurs indépendants),
  • La taxe foncière (pour ceux qui possèdent des terres ou propriétés au Japon)

 Liens utiles :

National Tax Agency - Japon
Ministère des Finances du Japon
Union des Français à l’étranger
Jetro : fiscalité japonaise

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.