Créer son entreprise au Japon : informations de base
shutterstock.com
Actualisé la semaine dernière

Au Japon, la France rayonne. L’on admire la richesse de son patrimoine, l’on salue son art de vivre. De nombreux chefs cuisiniers se sont installés au Japon, avec succès : gastronomie française, mais aussi boulangerie, chocolaterie, pâtisserie... La touche française rapporte. Le rayonnement s’étend à l’univers de la mode. Une mode du luxe, chic et branchée. C’est l’élégance à la française. Un terrain très favorable pour Français désireux de créer leur entreprise au Japon.

Visas pour investir ou entreprendre au Japon

Impossible de créer une entreprise sans statut. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Le visa investisseur (investor / business manager) : il vous permet de créer une société, mais sous conditions.

  • Détenir une adresse professionnelle au Japon : avoir un bureau sur le territoire, différent de votre adresse personnelle.
  • Avoir un capital de départ : un investissement de 5 000 000¥ (plus de 42 000 euros). Deux conditions pouvant considérablement freiner les ambitions de départ.

Le visa « self-sponsor » : permet, comme son nom l’indique, de s’auto-sponsoriser. Conditions à remplir :

  • Pouvoir justifier d’au moins 3 000 000¥ de revenus annuels (environ 25 300 euros). Objectif : montrer aux services de l’immigration que vous pouvez survivre sur le territoire.
  • Avoir un employeur qui sponsorisera votre demande de renouvellement de visa. La procédure est différente du sponsoring classique : ici, l’employeur ne paiera rien. Il remplit un simple document, et renseigne sur son nombre d’employés, son capital etc.
  • Remplir le formulaire de création d’auto-entreprise : kojin jigyō nushi

Le visa d’époux : vous pouvez également créer votre auto-entreprise avec votre visa d’époux. Avantages : pas d’apport personnel, facilité de l’enregistrement en tant qu’auto-entrepreneur.

Le visa de travail : vous pouvez également, sous certaines conditions, créer votre entreprise tout en étant salarié au Japon.

L’auto-entreprise : le kojin jigyo

Solution la plus économique et la plus rapide, le statut d’auto-entrepreneur permet de démarrer rapidement une activité. Il s’apparente au statut existant en France. Principe : une création rapide, une procédure simple, une déclaration fiscale simplifiée, aucun impôt sur les sociétés à payer. La Chambre du commerce et de l’industrie peut également vous aider gratuitement à créer votre entreprise.

 Attention :

Ce statut convient aux personnes travaillant seules. Dès que vous embaucherez un salarié, vous devrez changer de statut juridique. Vous ne pourrez pas non plus avoir de compte bancaire professionnel. Votre responsabilité est illimitée : en cas de gains comme de perte, vous êtes responsable.

 Bon à savoir :

Si vous gagnez plus de 10 000 000¥ par an, votre fiscalité sera moins avantageuse que celle d’une société classique

Créer sa société au Japon

Il existe deux grands statuts juridiques de sociétés au Japon :

  • Les kabushiki gaisha : c’est la société par actions (proche d’une société anonyme). Comptez 370 000¥ pour sa création (environ 3 100 euros).
  • Les godo gaisha : c’est la société à responsabilité limitée. L’apport de départ est moindre : 200 000¥ (environ 1 600 euros).

Là encore, n’hésitez pas à solliciter l’aide de la Chambre du commerce et de l’industrie, pour déterminer quel statut juridique conviendra le mieux à votre entreprise.

 Bon à savoir :

Avec l’étude de marché, pour définir votre cible et déterminer votre stratégie commerciale, créer et entretenir votre réseau vous aidera à vous faire connaître au Japon. Créez un profil sur les réseaux professionnels, inscrivez-vous aux associations d’entrepreneurs, fréquentez les salons professionnels.

 Liens utiles :

JETRO : créer son entreprise au Japon
Union des Français de l’étranger
Japan visa
Femmes actives Japon
Association des Français au Japon
Japan Entrepreneurs and Presidents association
S’implanter à l’étranger : le mode d’emploi

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.