Diplômes reconnus au Japon : où m'orienter ?

Bonsoir !  :sleep

Je suis actuellement, et ce depuis 1 an tous les soirs, entrain de planifier petit à petit mon projet d'aller vivre au Japon. Je vais vous expliquer mes plans histoire de vous mettre dans mon contexte :

J'ai 21 ans, et suis titulaire d'un baccalauréat ST2S ainsi que d'une formation en marketing digital (la formation gratuite des Ateliers Google sur internet), et j'apprends le japonais en autodidacte, chez moi. Je suis à la recherche d'un emploi afin de me financer quelques mois dans une école de langue à Osaka histoire d'améliorer ma maîtrise du japonais et de découvrir un peu la vie au quotidien dans ce pays, ce qui est complètement différent du fait d'y prendre un mois en touriste.
L'enjeu ? Si ça me plaît, eh bah, j'aimerais bien y vivre, au Japon. Donc comme je prends tout ceci extrêmement au sérieux, je m'avance énormément, et je commence déjà mes recherches concernant le travail au Japon. Contexte placé.

Mon soucis étant que je n'ai pas d'études supérieures, et, corrigez-moi si je me trompe, il faut bosser en entreprise pour se faire sponsoriser pour un visa travail au Japon. Or, depuis mon petit coin en France, eh bah je ne sais pas comment chercher quelles études faire afin d'arriver au Japon avec un bagage professionnel dans la poche sur mon futur PVT. J'aimerais savoir, afin de mieux cibler mes recherches, quels diplômes sont reconnus au Japon ? Histoire de ne pas faire des études inutiles par erreur. Sachant que j'aime beaucoup la communication, le community management, etc...

C'est une question qui m'inquiète énormément, parce que sans études, pas de travail, et qui dit pas de travail, dit "adios le Japon", qui sont des mots dont j'aimerais me passer dans mon vocabulaire histoire de respecter un minimum ma volonté et ma motivation en acier trempé de réussir ce projet  :)

Je vous remercie par avance de vos réponses ! N'hésitez pas à raconter un peu votre parcours pour mieux vous exprimer, et même me donner des possibilités autres que celle que j'ai en tête pour vivre au Japon. Je prends tout, tant que ça m'aide !

Merci beaucoup !

Bonjour,
c'est un beau projet et tu as raison de vouloir passer par la case école de langue pour commencer. C'est ce que j'ai fait : après plusieurs séjours au Japon en mode voyage ou courts séjours en école de langue, j'ai voulu y vivre. J'ai d'abord fini mes études (en apprenant le japonais en parallèle) puis je pensais prendre le visa vacances-travail. Après réflexion j'ai décidé de parfaire mon japonais alors j'ai d'abord passée\ 18 mois en immersion dans une école avant de tenter le PVT. La chance a fait que j'ai trouvé du travail après avoir fini les cours, que j'ai obtenu un titre de séjour en conséquence et que je suis toujours au Japon 7 ans après... et sans avoir finalement utilisé mon PVT.


Si je pense ton idée d'école de langue juste,  je pense par contre que tu te trompes dans une partie de ta démarche. Ne cherche pas à faire des études en fonction du Japon mais choisit et termine des études qui te plaisent et voit ensuite comme les adapter pour le Japon. Pense à l'avenir : si i ton projet ne réussit pas aimerais-tu faire un travail qui ne te plaît pas ou qu'à moitié tout ça par ce que tu as fait des études en fonction du Japon ?
Je suis graphiste de formation et même si aller vivre au Japon était un rêve je n'y ai pas pensé une seule fois au moment de choisir mes études. Le hasard a fait que tout s'est bien enchaîné mais si ça n'avait pas été le cas j'aurais eu un travail qui me plaise en France.

Concernant les diplômes reconnus ou non, je ne suis pas spécialiste alors je vais parler de ce que j'ai pu constater dans mon cas. Mes diplômes de graphisme n'ont absolument pas parlé aux employeurs. Pour eux ce qui compte c'est le book, les capacités techniques, l'expérience professionnelle et l'aisance en japonais.
Concernant l'immigration les intitulés n'ont pas du beaucoup parler non plus, pour eux ce qui comptent c'est plus le niveau (BTS, Licence, Master, etc).


Quoi qu'il en soit continue le japonais à fond. C'est vraiment une des clefs essentielles pour ton avenir ici.

Bon courage !

Oh bonjour Béné !  :D

Wow joli parcours ! En général, on me disait qu'il fallait mieux éviter les écoles de langues parce que c'était inutile et qu'un simple voyage suffisait pour se faire l'idée du pays, mais j'ai jamais été d'accord avec ça, et je suis content d'enfin recevoir un témoignage de quelqu'un qui a fait une école de langue !

Je vois, c'est pour ça que d'un côté j'essaye quand même de chercher là où ça m'intéresse. Je n'ai pas vraiment envie de faire quelque chose que je n'aime pas, tu as raison !

Pour la plupart des personnes que j'ai pu lire sur internet ou entendre sur YouTube, j'ai l'impression qu'au final avoir des diplômes reconnus ou pas n'impacte pas vraiment le fait de trouver du travail en entreprise, beaucoup ont des études qui ne leurs servent même pas et pourtant ils ont trouvé...
Ton message me rassure, car j'ai l'impression qu'au Japon, pour employer des étrangers, ils se basent beaucoup plus sur les compétences et le vécu de la personne que sur les diplômes sur papier ! Je me trompe ?  :)

J'y travaille, merci beaucoup pour ton message !

Bonjour Ryuka,

beau projet.

Je jette quelques idées et réponses:

- la maitrise du Japonais est vitale à moins de te contenter de travailler de petit boulot fatiguant.
- Pour avoir un visa d'entreprise, il faut justifier d'un niveau de diplôme élevé comme Master ou PhD. Licence ça peut passer mais pas sûr... et en dessous c'est même pas la peine. (Réciproquement en France, c'est la même chose d'ailleurs pour un étranger qui voudrait venir).
- une école de langue est la bonne idée, tu vas vite progresser.
- la meilleure chance pour toi, d'après moi, est de partir avec un visa vacances travail pour 1 an. Fait tes marques sur place, fais-toi une idée de la vie sur place qui est, tu as raison, différente de quand on y est pour vacances, et cherche un emploi du place.
- En général, comme le dit Bene_Fukuoka, l'intitulé du diplôme (sujet des études) à moins d'importance que le niveau, pour les scientifiques en tout cas. Pour le monde de la com' et autre, je ne sais pas trop, mais je pense que l'expérience et un book en effet est plus important que le diplôme.

Pour le visa, c'est donc soit visa vacances travail, soit visa touriste 3 mois (mais pas le droit de travailler), soit visa étudiant.
Même si une entreprise t'embauche, pour obtenir le visa, il faut justifier d'un haut niveau d'études donc je pense que c'est mort.
Restera pour le long terme le visa vie privée et familial si tu te maries...
Un visa étudiant pouvant quand même durer plusieurs années ^^.

Bon courage

Viviogs :

- Pour avoir un visa d'entreprise, il faut justifier d'un niveau de diplôme élevé comme Master ou PhD. Licence ça peut passer mais pas sûr... et en dessous c'est même pas la peine.

La license est "officiellement" le niveau minimum mais j'ai eu mon visa avec un BTS. Après renseignements à l'immigration, ils considèrent ce diplôme comme étant celui de fin d"étude d'une tanki daigaku mais l'officier a du chercher dans ses bouquins pour trouver la réponse et je sais que mon dossier ne serait peut-être pas passé dans une autre préfecture.

Du coup, d'un côté on me dit qu'il faut un master au minimum, et d'un autre on m'avait déjà aussi dit que des personnes ont pu se faire sponsoriser avec aucun diplôme d'études supérieures... (cependant je ne compte pas me contenter d'un bac, je vais mettre le plus de chances de mon côté)  :huh:

Bene_Fukuoka :

La license est "officiellement" le niveau minimum mais j'ai eu mon visa avec un BTS.

Si c'est pas trop indiscret Bene : quel BTS as-tu fait ? Parce que je me renseigne justement sur les BTS actuellement mais j'hésite, car apparemment une licence c'est énormément préférable d'après d'autres échos que j'ai reçus... Mais si je peux économiser 1 an de ma vie, je ne dirais peut-être pas non ahah !

Et bien chapeau bas, je ne pensais pas. Dans le sens contraire en France c’est quasi-impossible. La situation de chômage au Japon était différente, ils peuvent peut être quand même accepté bac+2 ou 3 selon les pénuries d’en main d’oeuvre dans les filières.

Après des gens ont pu obtenir un visa sans diplôme, il y a aussi le visa »talent », c’est peut etre ça?

Normalement il faut avoir un diplôme ad hoc pour un visa de travail ! Licence ou BTS pour certains domaines. Sachant que les écoles de japonais ne sont pas diplômantes, méfiance...
Les petites écoles de langue c'est bien sympa mais c'est aussi cher que l'université, et au final on ressort sans diplôme, il ne faut pas l'oublier !

Un bon plan peut être de faire une école technique ici ("senmon gakkô") qui donne un diplôme à peu près équivalent à un BTS. Ca, ça permet d'avoir un visa de travail.

yuzu :

Normalement il faut avoir un diplôme ad hoc pour un visa de travail ! Licence ou BTS pour certains domaines. Sachant que les écoles de japonais ne sont pas diplômantes, méfiance...
Les petites écoles de langue c'est bien sympa mais c'est aussi cher que l'université, et au final on ressort sans diplôme, il ne faut pas l'oublier !

Un bon plan peut être de faire une école technique ici ("senmon gakkô") qui donne un diplôme à peu près équivalent à un BTS. Ca, ça permet d'avoir un visa de travail.

Je pense miser sur le JLPT pour justifier mon niveau de langue après, mais c'est clair qu'un diplôme de plus sur mon CV ne serait pas de refus !

Le senmon gakkô, c'est similaire au cycle gakushi ? C'est pour les étrangers ? J'avais entendu parler de ce programme qui permettait de convertir des études de chez soi (de type licence) au format japonais en faisant une année de plus (la licence étant bac +4 au Japon et pas +3 comme en France d'après ce que je sais).

Ryuka :

Je pense miser sur le JLPT pour justifier mon niveau de langue après, mais c'est clair qu'un diplôme de plus sur mon CV ne serait pas de refus !

C'est même indispensable. Le JLPT n'aide pas à obtenir un visa. Je parle ici des critères de l'immigration, pas de l'employeur.
Pour obtenir un visa soit un diplôme ad hoc (les BTS sont acceptés récemment, mais en principe c'est licence ou plus) ou 10 ans d'exp pour certains métiers (pâtissier, cuisinier...).

Le JLPT c'est juste un certificat mais ça n'a aucune valeur de "diplôme". Souvent les employeurs ne savent pas à quoi ça correspond ou ne connaissent pas (comme delf/dalf en France).

Ce que j'essaie de dire, c'est que si tu es Bac+0, même en ayant appris le japonais ou étudié dans une école de langue, l'immigration risque de te refuser un visa de travail par manque de qualif.

Chacun fait ce qu'il veut, mais si je conseille senmongakkô c'est parce que quitte à payer 6000e/an ou plus pour une école, mieux vaut que ça soit une école diplômante, à mon avis.

Ryuka :

Le senmon gakkô, c'est similaire au cycle gakushi ? C'est pour les étrangers ? J'avais entendu parler de ce programme qui permettait de convertir des études de chez soi (de type licence) au format japonais en faisant une année de plus (la licence étant bac +4 au Japon et pas +3 comme en France d'après ce que je sais).

Gakushi = équivalent de la licence universitaire
Senmongakkô = équivalent de BTS (école technique)

Je connais pas ce programme de mise à niveau. C'est nouveau ? Normalement au Japon pour rejoindre le 3e cycle la licence FR est considérée comme suffisante en équivalence, il me semble. En faisant une université FR et 3e cycle japonais, on fait donc un an de moins, car le cycle JP est en 4 ans.

Salut à toi.

Tu fais bien de t’y préparer le plus tôt possible.

Yuzu, tu parles des senmongakkou mais c’est terriblement difficile si tu ne parles pas un minimum la langue! Je viens d’en sortir et je peux te dire que j’ai quand même galéré alors que j’avais fait 1,5 d’école de japonais avant.
Et la plupart te demande le N2. Certaines te demandent même d’avoir un garant japonais. Et ça ne se trouve pas au coin de la rue.
En terme de prix, on tourne plutôt sur du 10 000€ l’année et compte au minimum 2 ans.

De plus, selon ton secteur d’etude, avoir un visa de travail n’est pas facile, même en sortant de ce genre d’école. Je sors d’une école spécialisée dans les animaux (moi c’est la section chevaux) et je peux te dire que je n’ai déjà pas eu facile à trouver un potentiel futur employeur. Et maintenant c’est la question du type de visa qui se pose. J’ai du engager un « administrative scrivener » pour faire les démarches et ça coûte aussi de l’argent ( entre 400€ et 1200€).

Donc je te conseille de faire de bonnes économies avant de partir

Merci pour ton retour ! N'hésite pas à en dire plus.

Pour les senmongakkô, je pense qu'il y a divers prix, les moins chères semblent autour de 700 000/an (comme l'université).

Nouvelle discussion