fiscalité des retraités français "futurs " résidents espagnols

bonsoir,
Ayant le projet de nous installer en Espagne pour nous rapprocher de nos enfants et petits-enfants, vous donnez un exemple de retraités fonctionnaires....... qu'en est-il pour les retraités lambdas recevant leur retraite de la part de la Carsat et de leur caisse complémentaire arcco et agirc, retraites  versées sur un compte bancaire français ???,.....
Garde-t-on la possibilité de déclarer nos revenus en France ????
merci pour cet éclaircissement
Cordialement

Bonjour,
A partir du moment ou vous devenez résidents espagnols, en vivant plus de 6 mois et un jour en Espagne, vous déclarez vos revenus en Espagne
et vous faites verser une partie de vos retraites au moins sur un compte espagnol

dans quelle région vous installez vous ?

amicalement
Murzyl

ce n'est apparemment pas ce que j'ai lu sur le site internet consacré à l'expat en Espagne ....je pense que je vais me diriger vers le consulat pour avoir les bonnes infos ....merci quand même

Bonsoir, regardez sur expats tout est expliquer, si ces des revenues de la fonction publique, vos impôts seront prix par la France et vous joindrez à votre déclaration Espagnol les documents, après vous aurez peux être d autre impôts Espagnol si vous avez des revenues locatif ou de placement,
Vous avez un document fait par un expat Marcheprime qui est très bien fait
Cordialement

Bonjour
Nous venons d'arriver en Espagne et avons acheté notre maison et souhaitons devenir résidents espagnols. si vous ne faites pas partie de la fonction publique, vous devrez obligatoirement payer vos impôts en Espagne. pour le versement de la retraite sur un compte espagnol,  je ne sais pas si c'est obligatoire, personne ne nous l'a demandé  ppur le moment , je suis en train de faire les enregistrements en mairie et à la police. Par contre l'ouverture d'un compte espagnol est forcément obligatoire si vous achetez un lpgement ou  même si vous louez avec une provision suffisante pour régler les différentes factures d"eau, électricité, assurances.  Pour l'instant je conserve mon compte bancaire et les pensions Carsat et complémentaires  y sont virées.  A nous de l'alimenter régulièrement par virement.

Bonjour,

Retraite de la fonction publique ne veux pas dire toujours que vous paierez vos impots dans votre pays d'origine , si le département pour lequel vous avez travaillez à un but commercial , comme la SNCF , la poste , EDF etc.. pour la France , et pareil si vous etes Belge , vous paierez vos impots en  Espagne , les conventions sont très claires à ce sujet...., et de plus , je ne suis pas du tout convaincu qu'un consulat puisse vous donner une réponse concrète , adressez vous à l'hacienda ( fiscalité ) Espagnole , ils ne feront que confirmer ce que je vous avance , notre ami Serge54 , qui connait très bien le sujet , a déja , à maintes reprises , expliqué en long et en large sur le forum la dur réalité de la fiscalité Espagnole , mais , moi personnellement , je ne suis pas venu en Espagne pour payer moins d'impots ( j'ai paierai plus qu'en Belgique ) je suis venu pour la mentalité ( je vis en Andalousie ) et pour le climat , autrement je serait resté en Belgique.................................

Cordialement,

Jean

Je suis d'accord avec Jean, je ne suis pas venue pour la fiscalité car après avoir vérifié les impôts avec un comptable, je vais en payer beaucoup plus en Espagne, mais pour la qualité de vie, le temps et la mentalité.

Voila la réponse de mon pote espagnol :
Le salaire minimal (en espagnol SMI salario mínimo interprofesional) est fixé à 655,20 € pour 2016 (RD 1171/2015), mais 34 % des salariés touchent même moins que le SMI et presque la moitié des salariés ne dépassent pas les 1000 euros (ceux qui percevaient environ 1.000 € avant la crise économique étaient appelés "los mileuristas", symbôle de la precariété laborale espagnole, mais après la crise, les salaires sont encore plus bas, et un nouveau mot a été créé, "los nimileuristas").
http://economia.elpais.com/economia/201 … 50140.html
http://www.levante-emv.com/economia/201 … 99777.html
Le revenu moyen du foyer espagnol c'est de 26.092 € par an (10.419 par personne/an), mais ces chiffres statystiques ne doivent pas cacher qu'il y a une grande partie de la population (28,6%) qui risque tomber dans la pauvreté, et que environ 720.000 foyers en Espagne ne touchent pas de revenu du tout.
http://economia.elpais.com/economia/201 … 64713.html
http://www.mundiario.com/articulo/econo … 61059.html
Pour toucher la plupart des aides sociales, etc, la reference c'est l'IPREM (Indicador Público de Renta -revenu- de Efectos Múltiples), fixé pour 2016 en 532,51 € par mois. Le calcul dépend de la subvention, aide etc (par exemple, la moitié  de l'IPREM par foyer ou le double).
http://www.iprem.com.es/2016.html
Pour les retraités, la moyenne nationale de leur pension est de presque 900 € par mois, moyenne faite à son tour de la moyenne des pensions contributives (après avoir cotisé comme salarié pas mal d'années au régime public de Sécurité sociale), 1.037 € et la moyenne des pensions non contributives, dont la plus importante en Espagne c'est la pension de veuvage (635 € de moyenne). C'est la pension contributive celle qui dépend plus de l'argent prélevé des salaires (donc salaire plus haut devient contribution plus haute puis pension plus haute). Alicante, avec des salaires plus bas que la moyenne espagnole (15.208 € par an face à une moyenne nationale de 18.420 €, avec Madrid à la tête avec 24.576 € et Barcelone en troisième lieu avec 21.775 €) , a donc une pension moyenne plus baisse: 784,26 €. (pension moyenne à Madrid: 1.069,42 €, À Barcelone 953,96 €).
http://economia.elpais.com/economia/201 … 40364.html
http://cincodias.com/cincodias/2016/07/ … 31814.html
http://www.lavanguardia.com/20151118/30 … spana.html
En fait, le coût de la vie est plus haut dans les provinces avec salaires et pensions plus hautes, donc le plan parfait pour le retraité français ou belge c'est de trouver son petit coin du paradis en provinces "pauvres", où les prix seront généralement plus bas. Si l'on établit le coût de la vie moyen comme 100, Madrid c'est 114,5, la Catalogne c'est 108,5, mais la Murcie c'est 94,8, la Communauté Valencienne c'est 93 et l'Andalousie 92,7.
http://economia.elpais.com/economia/201 … 93716.html
Les aides sociales pour retraités sont plutôt chétives en Espagne en comparison avec celles en France ou Belgique. Peu plus que des descomptes pour les trains, musées, tourisme, etc. Pour ceux dans un risque réel de pauvreté les differents administrations (l'Espagne est un pays plus décentralisé que la France) offrent des aides, généralement économiques, mais l'allocation est baisse et les conditions très sévères. Comme curiosité, dire que la mairie de Torrevieja offre une aide de 300 € par an pour ceux retraités qui, entre d'autres conditions, n'ont pas de proprieté, excepté sa maison habituelle (celle à Torrevieja, parce qu'il faut aussi être régistré officielement comme habitant permanent à la commune depuis deux ans avant la demande de l'aide), et ne reçoivent pas plus de 1,5 fois l'IPREM.
http://solidaridadintergeneracional.es/ … p?pid=home
http://www.torrevieja.com/es/servicios/ … lados.html
La taxation est un sujet très complexe, mais on peut dire que les pensions (avec peu d'exceptions, comme la derivée d'une invalité) sont traités pour le régimen fiscal espagnol comme des salaires, c'est à dire, si le revenu total (exception faite des revenus exonérés, aucun d'entre eux est la pension contributive ou de veuvage) dépasse le minimum, il faut faire une déclaration d'impôt (appelé IRPF en espagnol). Le minimum pour ceux qui ont un seul payeur (les pensions en Espagne sont étatiques, donc elle comptent comme un seul payeur), ou le deuxième payeur ne paie pas plus de 1.500 € par an, c'est 22.000 € (pourvu que l'on n'ait eu plus de 1.600 € de revenu mobilier). En dessous de 22.000 € il ne faut pas faire déclaration d'impôts, donc on ne paie pas d'IRPP.
Mais si l'ont a ce deuxième payeur ou ce profit mobilier, le minimum c'est 12.000 €.
Les pensions provenantes des pays étrangers sont considerées comme un autre payeur et il faut les déclarer, excepté si elles sont l'unique revenu et elles ne dépassent pas les 22.000 €, ou si, étant le revenu principal, le deuxième ne dépasse pas les 1.500 € ou étant le deuxième, elles mêmes ne dépassent cette quantité, pourvu que le total ne soit pas plus de 22.000 €. Il faut noter qu'il y a des conventions pour éviter la double imposition entre l'Espagne et la France et entre l'Espagne et la Belgique.
http://www.bolsamania.com/declaracion-i … -la-renta/
http://www.rankia.com/blog/irpf-declara … butar-irpf
http://www.rankia.com/blog/irpf-declara … cion-renta
http://www.minhap.gob.es/es-ES/Normativ … _Alfa.aspx

Cosaque a fait un travail pour vous expliquer avec les liens
Et regardez les accords France Espagne mes pour la fonction publique le centre des impôts vous informera des démarches

Ceux-ci n est pas de moi mes de voir le lien dessous.

Cosaque a répondu sur le forum Espagne à la discussion "Ou peut-on bien vivre en Espagne avec 896€ de retraite???" à laquelle vous êtes

pascalgene :

bonsoir,
Ayant le projet de nous installer en Espagne pour nous rapprocher de nos enfants et petits-enfants, vous donnez un exemple de retraités fonctionnaires....... qu'en est-il pour les retraités lambdas recevant leur retraite de la part de la Carsat et de leur caisse complémentaire arcco et agirc, retraites  versées sur un compte bancaire français ???,.....
Garde-t-on la possibilité de déclarer nos revenus en France ????
merci pour cet éclaircissement
Cordialement

Bonsoir
Ce n'est malheureusement pas vous qui choisissez où déclarer vos impôts.
La règle de base est très simple en fait
Dès lors que restez plus de 183 jours en Espagne, vous devenez résident fiscal en Espagne.
Votre retraite vient du secteur privé, vous déclarerez et payerez vos impôts en Espagne à partir de 12000€ de revenus annuels
Votre retraite provient de la fonction publique vous déclarerez et payerez vos impôts en France à condition que votre entreprise n'ait pas d'activité commerciale (ex SNCF, EDF, poste)

ANTANA12 :

Les pensions provenantes des pays étrangers sont considerées comme un autre payeur et il faut les déclarer, excepté si elles sont l'unique revenu et elles ne dépassent pas les 22.000 €, ou si, étant le revenu principal, le deuxième ne dépasse pas les 1.500 € ou étant le deuxième, elles mêmes ne dépassent cette quantité, pourvu que le total ne soit pas plus de 22.000 €.

C'est faux ! Si votre retraite est payée de l'étranger et qu'elle est imposable en Espagne, le seuil à partir duquel elle doit être déclarée est de 12.000 euros !

Serge54 :
ANTANA12 :

Les pensions provenantes des pays étrangers sont considerées comme un autre payeur et il faut les déclarer, excepté si elles sont l'unique revenu et elles ne dépassent pas les 22.000 €, ou si, étant le revenu principal, le deuxième ne dépasse pas les 1.500 € ou étant le deuxième, elles mêmes ne dépassent cette quantité, pourvu que le total ne soit pas plus de 22.000 €.

C'est faux ! Si votre retraite est payée de l'étranger et qu'elle est imposable en Espagne, le seuil à partir duquel elle doit être déclarée est de 12.000 euros !

12 euros c'est pour un célibataire ou ou pour un couple?

http://www.agenciatributaria.es/static_ … rancia.pdf

RESIDENTES FISCALES EN ESPAÑA CON RENTAS DE FRANCIA 3
www.agenciatributaria.es
RESIDENTES FISCALES EN ESPAÑA CON RENTAS PROCEDENTES DE FRANCIA (El contenido de este documento es meramente informativo y se ha elaborado con ...

Cosaque :

http://www.agenciatributaria.es/static_files/AEAT/Contenidos_Comunes/La_Agencia_Tributaria/Segmentos_Usuarios/Ciudadanos/Rentas_obtenidas_en_el_extranjero/Francia.pdf

RESIDENTES FISCALES EN ESPAÑA CON RENTAS DE FRANCIA 3
www.agenciatributaria.es
RESIDENTES FISCALES EN ESPAÑA CON RENTAS PROCEDENTES DE FRANCIA (El contenido de este documento es meramente informativo y se ha elaborado con ...

Ca ces de L' information congrete merci Cosaque, attention je vais vous demander pleins d infos comme cela pour mon projet

ANTANA12 :
Cosaque :

http://www.agenciatributaria.es/static_files/AEAT/Contenidos_Comunes/La_Agencia_Tributaria/Segmentos_Usuarios/Ciudadanos/Rentas_obtenidas_en_el_extranjero/Francia.pdf

RESIDENTES FISCALES EN ESPAÑA CON RENTAS DE FRANCIA 3
www.agenciatributaria.es
RESIDENTES FISCALES EN ESPAÑA CON RENTAS PROCEDENTES DE FRANCIA (El contenido de este documento es meramente informativo y se ha elaborado con ...

Ca ces de L' information congrete merci Cosaque, attention je vais vous demander pleins d infos comme cela pour mon projet

Salut, je ne maitrise pas l'espagnol. C'est mon pote espagnol qui m'a donné ce matin suite a la correction des info par les collègues sur ce site

Oui ce sont des infos congrete, il est vrai que ces 12000€ mes bon
Et après on évolue par tranche

Antana bonjour, tout d'abord, merci beaucoup pour tous ces renseignements ..... Les chiffres qui arrivent en fin de commentaire concernent une personne seule ????? Et pour un couple avec des revenus de retraite differents ?????? Nous allons être à moins de 22000 € par personne ....... D'autre part nous allons passé environ 4 mois Espagne avec un loyer annuel, 4 mois en France domicilié dans la famille et 4mois au maroc ou nous avons une maison..... Cela complique le problème tout en sachant que nous ne sommes pas imposables en France actuellement !!!!!!! D'où toutes nos interrogations !!!!!! Cordialement

Bonjour, je ne suis pas fiscaliste mais pour moi, vu la différence du niveau de vie entre deux pays il est plus intelligent pour vous de rester comme résident fiscal français surtout que vous êtes pas imposables. En Espagne vous tombez automatiquement dans la tranche aisée. En France vous êtes dans l'environnement fical familier, vous gérez tout par le net (déclaration d'impôt en ligne, les conversations par mail avec des impots, on vous demande pas chaque année un certificat de vie, etc) et en français sans payer un fiscaliste espagnol. Après vous pouvez toujours pimenter votre vie par une nouvelle expérience fiscale.

Cosaque :
Serge54 :
ANTANA12 :

Les pensions provenantes des pays étrangers sont considerées comme un autre payeur et il faut les déclarer, excepté si elles sont l'unique revenu et elles ne dépassent pas les 22.000 €, ou si, étant le revenu principal, le deuxième ne dépasse pas les 1.500 € ou étant le deuxième, elles mêmes ne dépassent cette quantité, pourvu que le total ne soit pas plus de 22.000 €.

C'est faux ! Si votre retraite est payée de l'étranger et qu'elle est imposable en Espagne, le seuil à partir duquel elle doit être déclarée est de 12.000 euros !

12 euros c'est pour un célibataire ou ou pour un couple?

Contrairement à la France et à la Belgique, la règle fiscale générale est qu'en Espagne l'impôt est individuel, même lorsqu'on est marié. Il est possible de faire une déclaration commune, mais généralement ce n'est avantageux que pour les couples dont un seul des conjoints dispose de revenu ou d'un revenu inférieur à 3.500 euros. Le seuil de 12.000 euros concerne donc chaque membre du couple.

Voici un exemple de calcul d'impôt pour une situation simple :
Sans rentrer dans trop de détails et en prenant les cas les plus courants, l’impôt de base est calculé sur la base imposable qui est pour un retraité le montant brut de la retraite diminué des charges sociales (c’est le montant que vous indiquez sur votre déclaration d’impôt) desquels ont déduit certaines réductions appelées «réductions sur le revenu du travail (article 19 de la loi fiscale espagnole 35/2006 consolidée au 29 juillet 2015) et, dans tous les cas 2.000 euros.
Ensuite, il faut savoir que contrairement à la France et la Belgique, la règle générale en Espagne est l’application individuelle de l’impôt. Toutefois, si vous êtes marié, vous pouvez faire une déclaration conjointe qui vous donne droit à un abattement supplémentaire (article 82 de la loi citée plus haut) (ça peut aussi être le cas pour les descendants et ascendants, mais on a dit qu'on faisait simple), ce montant est de 3.400 euros (article 84).

Un exemple me parait utile :
Couple marié dont un seul des conjoints à une retraite brute de +/- 31.500, le montant à déclarer sera un revenu net de 30.000 euros (j'ai pris pour exemple les charges sociales retenues sur les retraites belges).
La base imposable sera de 30.000 – 2.000 = 28.000 pour une déclaration seule ou 30.000 – 2.000 – 3.400  = 24.600 pour une déclaration conjointe (ce qui est le plus intéressant dans ce cas de figure et donc l’exemple que nous suivrons).
C’est sur ce montant que l’impôt de base sera calculé selon l’échelle des taux progressifs de l’État (9,5% pour les premiers 12.450 euros, 12% pour 20.200 -12.450 = 7.750 euros et 15% pour 24.600 – 20.200 = 4.400 qui restent + l’échelle progressif de l’impôt régional, j'ai choisi la région d’Andalousie qui appliquait la même échelle que l’Etat en 2014 dans le cas de notre exemple :
Ce qui donne un impôt de base de :
Impôt État
12.450 X 9,5% = 1.182,75
7.750 X 12% =       930,00
4.400 X 15% =       660,00
Total État             2.772,75

Impôt Régional
12.450 X 9,5% = 1.182,75
7.750 X 12% =       930,00
4.400 X 15% =       660,00
Total État             2.772,75

Total général de l’impôt de base = 2.772,75 + 2.772,75 = 5.545,50 euros.

Ce n’est pas fini…. Vous avez droit à des réductions d’impôt appropriées aux circonstances qui vous sont personnelles et familiales (titre V, articles 56 à 61bis) et pour l’exemple plus haut que j’ai voulu simple à l’impôt sur les premier 5.550 euros au titre de minimum du contribuable (1 seule fois, même en cas de déclaration conjointe - article 57) qui sont augmentés de 1.150 euros si vous êtes âgé de 65 ans au moins (X 2 si c’est également le cas de votre conjoint puisque l’exemple prend le cas d’une déclaration commune) auxquels on ajoutera encore 1.400 euros si vous êtes âgé de 75 ans au moins (toujours X 2 si c’est le cas de votre conjoint). Ce qui donne l’impôt à déduire de (on prend le cas tout simple ou les deux membres du couples sont âgé de moins de 65 ans) :

Impôt État
-5.550 X 9,5% = -527,25

Impôt Régional
-5.550 X 9,5% = -527,25
Total général de la réduction d’impôt = -527,25 + -527,25 = -1.054,50 euros de réduction d’impôt.
Impôt à payer : impôt de base de 5.545,50 moins la réduction d’impôt de 1.054,50 = 4.491 euros à payer.

Dans la pratique, un travailleur espagnol ou un retraité qui touche sa retraite d’un organisme espagnol et a qui l’employeur ou l’organisme payeur lui a retenu 4.100 euros à la source devra payer un complément d’impôt de 391 euros, à contrario, si on lui a retenu 4.700 euros à la source, le fisc espagnol lui remboursera 209 euros.

J'espère avoir réussi à vulgariser une matière qui n’est pas toujours facile à comprendre.

Vous pourrez trouver un comparatif entre l'impôt des personnes physiques espagnol, français et belge en suivant les liens ci-après :
https://www.expat.com/fr/guide/europe/e … pagne.html

C’est un article que j’ai écrit en octobre 2015.

pascalgene :

Antana bonjour, tout d'abord, merci beaucoup pour tous ces renseignements ..... Les chiffres qui arrivent en fin de commentaire concernent une personne seule ????? Et pour un couple avec des revenus de retraite differents ?????? Nous allons être à moins de 22000 € par personne ....... D'autre part nous allons passé environ 4 mois Espagne avec un loyer annuel, 4 mois en France domicilié dans la famille et 4mois au maroc ou nous avons une maison..... Cela complique le problème tout en sachant que nous ne sommes pas imposables en France actuellement !!!!!!! D'où toutes nos interrogations !!!!!! Cordialement

Il faut dire merci à Cosaque et Serge, moi j essaye de vous joindre le tableau que j avais eu d'une avocate. Sur les pourcentages par tranche

Voila ce que j ai

Donc pour la base
                             National'.        Autono.                  Total

  12450.€.             9,5%.                 9,5%.                      19%
+   7750€.              12%                   12%.                       24%
+ 15000€.              15%.                  15%.                       30%
+ 24800€.            18,5%.              18,5%.                       37%
De 60000€ et+.   22,5%.              22,5%.                      45%

Les + sont les tranches
Et il y a comme Serge le dis les déductions par rapport à L âge,
Et pour les plus jeunes en société
Pour les salariés l impôts sur le revenue est pris à la source
Leur salaires est net
Cordialement

Murzil bonsoir ,
ce n'est que maintenant que je réponds à votre question sur l'endroit que nous avons choisi en Espagne,    nous allons nous installer sur Colmenar Viejo à 30 km au nord de Madrid , notre fils , sa compagne espagnole et nos petits-enfants étant eux-mêmes sur Madrid ......mais en fait nous allons naviguer aussi en France pour la famille et vers le Maroc où nous possédons une maison du côté d'Essaouira ( avec quelques chambres disponibles !!!!)  ....tout cela à raison de quatre mois environ sur chaque pays..... nous étudions donc les différentes possibilités quant à notre foyer fiscal et il semble aujourd'hui que nous laissions notre foyer fiscal en France car nous sommes à la limite de l'imposition ( tranche la plus basse )  et, ni l'espagne , ni le Maroc ne sont intéressants pour nous car le fait d'avoir des niveaux de vie plus bas dans ces pays,  cela nous fait grimper dans les plus hautes tranches d'imposition ......... (tranche à 42% après un abattement de 40% sur l'ensemble de notre retraites au Maroc ) ...... je vous laisse à tout hasard mon adresse mail si vous souhaitez que l'on communique un peu plus ( **** )
Cordialement

Modéré par Priscilla il y a 3 ans
Raison : Merci de ne pas afficher vos coordonnées personnelles sur un forum public par mesure de sécurité

Bonjour et surtout merci à toutes et tous pour vos échanges et précieux renseignements

A vous lire il faut constater que la fiscalité sur les revenus des retraites du privé est nettement supérieure en Espagne qu'en France.

Avec des revenus annuels  légèrement supérieurs à 60,000 euros .. ce serait une catastrophe en Espagne, même si mon épouse et moi-même  avons plus de 70 ans .
Je suis frontalier et je comprends pourquoi beaucoup de Français gardent un pied a terre  (studio) en France afin d'y avoir leur résidence fiscale et vivent quand même toute l'année en Espagne. Avec le risque sans doute d'avoir un jour des problèmes.

Dommage car l'Espagne est un tres beau pays, avec une qualité de vie  vraiment agréable (surtout en Andalousie, Extramadur....) je n'en dirais pas tout a fait autant de la Catalogne .. mais cela n'engage que moi   lol
encore merci pour tout vos conseils

Et comme nous allons nous partager entre la france l espagne et le Maroc
, meme motif et meme pun ition pour le maroc si nous decidons de conserver des fonds sur notre compte français.....

patrice66 :

Avec des revenus annuels  légèrement supérieurs à 60,000 euros .. ce serait une catastrophe en Espagne, même si mon épouse et moi-même  avons plus de 70 ans .
Je suis frontalier et je comprends pourquoi beaucoup de Français gardent un pied a terre  (studio) en France afin d'y avoir leur résidence fiscale et vivent quand même toute l'année en Espagne. Avec le risque sans doute d'avoir un jour des problèmes.

Je vous confirme qu'effectivement, avec 60.000 euros de revenus annuels les impôts en Espagne comparés à la France : c'est massacre à la tronçonneuse !
Par contre les pieds à terre en France tout en vivant à l'année en Espagne, je déconseille fortement. Ceux qui se font pincer par le fisc espagnol n'ont plus que leurs yeux pour pleurer. retour en arrière de 5 ans, amende de 150% + intérêts + intérêts des intérêts et au niveau intérêts, le fisc espagnol semble ignorer que les taux actuels sont proches de 0% !

Je confirme ce que dit Murzyl, nous sommes retraites du privé à Valencia et si vous vivez plus de 183 jours en Espagne, vous êtes residents espagnols et devez payez vos Impots en Espagne, contrairement aux retraites du public, et les Impots sont beaucoup plus chers.

Serge54 :
patrice66 :

Avec des revenus annuels  légèrement supérieurs à 60,000 euros .. ce serait une catastrophe en Espagne, même si mon épouse et moi-même  avons plus de 70 ans .
Je suis frontalier et je comprends pourquoi beaucoup de Français gardent un pied a terre  (studio) en France afin d'y avoir leur résidence fiscale et vivent quand même toute l'année en Espagne. Avec le risque sans doute d'avoir un jour des problèmes.

Je vous confirme qu'effectivement, avec 60.000 euros de revenus annuels les impôts en Espagne comparés à la France : c'est massacre à la tronçonneuse !
Par contre les pieds à terre en France tout en vivant à l'année en Espagne, je déconseille fortement. Ceux qui se font pincer par le fisc espagnol n'ont plus que leurs yeux pour pleurer. retour en arrière de 5 ans, amende de 150% + intérêts + intérêts des intérêts et au niveau intérêts, le fisc espagnol semble ignorer que les taux actuels sont proches de 0% !

En effet, il ne vaut mieux pas tricher, en ce qui nous concerne, nous vivons maintenant moins de six mois en Espagne pour être en règle, car les sanctions sont très lourdes si vous êtes contrôles.

Vous pouvez continuer à déclarer et payer vos revenus en France dès lors que vous résidez moins de 6 mois en Espagne.( controles possibles). Pour les petites retraites il est plus interessant de déclarer en Espagne mais pour les retraites un peu supérieures il vaut mieux déclarer en France car il y a moins de tranches en Espagne.

Bernard Lénaïck :

Pour les petites retraites il est plus interessant de déclarer en Espagne mais pour les retraites un peu supérieures il vaut mieux déclarer en France car il y a moins de tranches en Espagne.

Non, c'est faux ! je dirais même surtout les petites retraites vu qu'en France c'est 0 euros d'impôt, mais quelles sont imposées en Espagne. J'ai établi un tableau comparatif, il est sur le forum mais je ne le retrouve pas !

Bernard Lénaïck :

Vous pouvez continuer à déclarer et payer vos revenus en France dès lors que vous résidez moins de 6 mois en Espagne.( controles possibles)

Je ne sais pas ailleurs en Espagne, mais dans la petite ville où nous avons notre villa près de Malaga un conseiller municipal belge (comme quoi les espagnols ne sont pas racistes) m'a dit que l'Alcalde et son équipe avaient donné des instructions pour faire la chasse aux fraudeurs. Leur estimation est de 5.000 faux non-résidents avec une population officielle de 25.000 habitants. Principalement des anglais et des français m'a-t-il dit.
Personnellement j'ai été contrôlé par la police locale à la sortie du LIDL et les papiers de ma voiture ne semblaient pas beaucoup les intéresser. Leurs questions portaient surtout sur la fréquence de mes retours en France et la durée de mes séjours en Espagne...

Serge54 :
Bernard Lénaïck :

Pour les petites retraites il est plus interessant de déclarer en Espagne mais pour les retraites un peu supérieures il vaut mieux déclarer en France car il y a moins de tranches en Espagne.

Non, c'est faux ! je dirais même surtout les petites retraites vu qu'en France c'est 0 euros d'impôt, mais quelles sont imposées en Espagne. J'ai établi un tableau comparatif, il est sur le forum mais je ne le retrouve pas !

https://www.expat.com/fr/guide/europe/e … pagne.html
;)

bonjour, j'ai trouvé chez un avocat russe le bareme , C'est l'échelle des taux progressifs appliqués pour calculer l'impôt de base de l'état et de la région.
http://www.agenciatributaria.es/AEAT.in … 2016.shtml

Шкала налогообложения на доходы физических лиц в Испании на 2016 год:
• от 0 до 12.450 € – 19%
• от 12.451 до 20.200 € – 24%
• от 20.201 до 35.200 € – 30%
• от 35.201 до 60.000€ – 37%
• более 60.001 € – 45%

:dumbom: alors là oui, on est éclairé !!

senorito :

:dumbom: alors là oui, on est éclairé !!

Ben quoi??? Vous parlez pas russe vous  :lol:
C'est le tableau que Serge54 explique dans son article (suivre le lien mis par Capandalousie)

Pour l’obligation de déclarer au fisc espagnol sa retraite publique et sa retraite privée si celle est égale ou supérieure à 1.500 euros, j’ai reçu confirmation ce matin de GIEL358. Comme je le supposais, il s’agit de l’application de l’article 96/3/a)/2° de la loi fiscale espagnole repris au point 1.1.6 du Guía fiscal 2016 : ¿Quiénes no están obligados a presentar declaración por el impuesto sobre la renta de las personas físicas?
Pour résumer, les résidents espagnols qui ont une retraite publique française issue d’une entreprise qui n’exerce pas d’activité commerciale ou industrielle + une retraite privée au moins égale à 1.500 euros/an, doivent faire leur déclaration en France ET en Espagne. Le fisc espagnol leur calculera l’impôt sur la totalité des deux retraites et déduira l’impôt déjà payé en France (article 24/2 de la convention franco/espagnole en vue d’éviter les doubles impositions).
Ce qui est valable pour la France l’est pour les autres pays.

Cosaque :

bonjour, j'ai trouvé chez un avocat russe le bareme , C'est l'échelle des taux progressifs appliqués pour calculer l'impôt de base de l'état et de la région.

Bonjour,
c'est plus clair comme ça  ;)
http://www.ambafrance-es.org/local/cache-vignettes/L559xH230/18f6b74b8a68b499-fff78.jpg

Bravo, très spectaculaire et très clair. peut-etre il faut ajouter ce tableau à l'article de Serge54 dans lequel il donne un exemple de calcul dans le guide des expats?

Cosaque :

Bravo, très spectaculaire et très clair. peut-etre il faut ajouter ce tableau à l'article de Serge54 dans lequel il donne un exemple de calcul dans le guide des expats?

Ce qu'il faut ajouter à mon article c'est le tableau comparatif des impôts entre la Belgique, la France et l'Espagne que j'ai fait par tranches de 5.000 euros. Une animatrice du forum m'avait promis de le faire il y a plus d'un an...
Par ailleurs, de nouveaux changements aurons lieu en France (nouvelles diminutions d'impôts sur les revenus professionnels, retraites, chômage, etc...) et quelques changements sont intervenus dans les règles d'imposition comme l'obligation en Belgique de détenir les titres plus de 6 mois pour ne pas être imposé sur leur plus-value !
Je ne sais comment récupérer mon article et le modifier ET publier mon tableau!

Nouvelle discussion