Visas de travail en France
shutterstock.com
Actualisé la semaine dernière

Les ressortissants des pays de l'UE-EEE peuvent vivre, travailler ou créer une entreprise en France avec très peu de formalités et un accès complet au marché du travail. Certaines restrictions s’appliquent à plusieurs types d’emplois et de métiers, tels que les emplois dans l’armée et dans le secteur juridique. Compte tenu du taux de chômage élevé en France, le gouvernement réserve ces secteurs à ses citoyens. Par conséquent, trouver un emploi en France peut constituer un défi pour les citoyens non français ou non européens.

Citoyens de l'UE et de l'EEE

Dans les trois mois suivant leur arrivée en France, les citoyens européens doivent s'inscrire auprès de la mairie de leur commune. Ils peuvent également demander un permis de séjour auprès de la sous-préfecture ou de la préfecture de leur région s'ils le souhaitent. Le permis de séjour n'est pas obligatoire, mais il peut s'avérer utile pour les demandes de prestations sociales et de logements sociaux ou pour l'inscription aux agences pour l'emploi françaises. Il existe plusieurs types de permis de séjour. Pour des informations plus générales sur le permis de séjour en France, ou pour savoir quel permis de séjour vous convient le mieux, consultez le site internet des services publics français.

Notez que les ressortissants roumains et bulgares ont l'obligation de demander un permis de travail avant de venir en France. Toutefois, la procédure est simplifiée pour les postes figurant sur la liste des professions en tension.

Non-ressortissants de l'UE et EEE

En ce qui concerne les réglementations du marché du travail français, la priorité est donnée aux ressortissants français, puis aux ressortissants européens. Cependant, en raison de la pénurie de main-d'Åuvre dans plusieurs secteurs clés de l'économie française, les travailleurs non européens sont les bienvenus.

Pour obtenir un permis de travail, les travailleurs étrangers doivent être en possession d'offres d'emploi officielles d'entreprises françaises et d'un contrat de travail à durée déterminée signé par les deux parties.

Pour initier la demande de permis de travail, l'employeur doit d'abord contacter « Pôle emploi », l'agence nationale française pour l'emploi, afin que l'offre d'emploi puisse être affichée dans tous les centres et soit mise à la disposition des ressortissants français. Ensuite, l'offre d'emploi doit être annoncée via le réseau EURES à l'attention des ressortissants européens.

Si aucun candidat français ou européen ne postule, Pôle Emploi dépose alors la demande de permis de travail auprès de la DIRECCTE (Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi).

La DIRECCTE reçoit alors la demande de permis de travail et évalue l'offre d'emploi faite au travailleur étranger. Si la demande est approuvée, la DDTEFP (Direction Départementale du Travail, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle) prend le relais en déposant la demande de permis de travail auprès du bureau de l'ANAEM (Agence nationale des étrangers et des migrations) du pays d'origine du demandeur, où le travailleur étranger doit se soumettre à des examens médicaux. Après l'approbation du dépôt, l'ANAEM doit contacter les autorités consulaires françaises pour demander la délivrance du visa.

Bon à savoir :

En l'absence d'antenne ANAEM dans le pays d'origine du demandeur, la procédure est déléguée à l'ambassade ou au consulat de France en collaboration avec le bureau principal de l'ANAEM en France.

Le visa de résidence « Compétence et talent »

Le visa de résidence « compétence et talent » est destiné aux ressortissants étrangers aux compétences exceptionnelles qui peuvent potentiellement participer au développement économique, intellectuel, scientifique ou culturel de la France.

Les candidats peuvent demander ce visa de résidence auprès de l'ambassade ou du consulat de France de leur pays d'origine, ou directement en France s'ils sont déjà en possession d'un visa de résidence. La délivrance du visa est conditionnée par un plan de carrière spécifique. La décision finale est à la discrétion du ministère de l'Intérieur français.

Le visa de compétence et de talent peut être valable 4 ans, est renouvelable et autorise l'emploi dans n'importe quel secteur économique. Les membres de la famille du bénéficiaire peuvent également accompagner ce dernier dans le cadre du même visa et recevoir un permis de résidence pluriannuel qui leur permettra de travailler (s'ils ont plus de 18 ans).

Pour plus d'informations, reportez-vous aux informations officielles sur le visa de travail et de talent.

Le visa de long séjour en France

Depuis le 1er juin 2009, les personnes ayant un visa de long séjour n'ont plus besoin de demander un permis de séjour ou une carte de séjour. Le visa de long séjour est délivré par l'OFII (Office français de l'immigration et de l'intégration) aux travailleurs étrangers titulaires d'un contrat de travail d'une durée de 12 mois ou plus, ainsi qu'aux conjoints de citoyens français, visiteurs et étudiants. Ce visa est payant.

Pour plus d'informations sur le visa de long séjour, veuillez consulter le site Web de l'OFII.

Dans tous les autres cas, il faudra demander un permis de séjour auprès de la préfecture la plus proche. Les permis de résidence diffèrent en fonction de chaque situation (emploi, travailleur saisonnier, visiteur, employé détaché, etc.).

Liens utiles :

Expat.com - Informations sur les visas en France
Services publics
Préfecture de Police ' Démarches et services
Ministère de l'Intérieur
DIRECCTE
Pôle Emploi

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.