Les universités en France
Shutterstock.com
Actualisé il y a 6 mois

Le système éducatif français jouit d'une excellente réputation à travers le monde. En plus de compter certaines des meilleures écoles et universités au monde, la France a également l'avantage d'être nettement moins chère que d'autres puissances éducatives ailleurs. Que vous souhaitiez étudier en premier ou en troisième cycle, l’hexagone devrait figurer en bonne place sur votre liste de pays à considérer pour les études supérieures.

Alors que par le passé, la maîtrise du français était essentielle pour étudier en France, certaines écoles proposent des programmes enseignés exclusivement en anglais !

Visas et conditions

Les ressortissants de l'Union européenne, de la Suisse, de Monaco, d'Andorre et de l'Espace économique européen peuvent s'inscrire auprès des universités et facultés françaises sans avoir à demander un visa.

Les ressortissants de pays tiers doivent demander un visa d'étudiant dans leur pays d'origine avant de se rendre en France si la durée de leurs études dépasse trois mois. Pour plus d'informations sur le processus de demande de visa, reportez-vous à cet autre article relatif aux visas pour la France.

En règle générale, les étudiants désireux de s'inscrire auprès d'un établissement d'enseignement supérieur français doivent être en possession d'un certificat ou d'un diplôme d'enseignement secondaire étranger.

Bien que la plupart des étudiants français postulent avec leurs résultats au baccalauréat français, les étudiants étrangers ayant suivi d'autres filières telles que le système britannique A-Level peuvent également postuler directement auprès des établissements français pour des études en premier cycle.

Les procédures varient en fonction du pays à partir duquel vous postulez. Campus France fournit un excellent aperçu des différentes procédures requises (reportez-vous aux « liens utiles » mentionnés à la fin de l'article). En fonction de l'établissement que vous souhaitez intégrer, vous devrez peut-être prouver votre maîtrise du français parlé et écrit, mais sachez que de nombreuses écoles, y compris de très prestigieux établissements de troisième cycle, proposent des cours exclusivement en anglais.

Types d'institutions d'enseignement supérieur en France

La classification française des établissements d'enseignement supérieur diffère quelque peu de celle généralement pratiquée dans les pays anglo-saxons. La France est fière de posséder un système éducatif méritocratique et très compétitif, et rien ne personnifie plus l'excellence française que des écoles privées telles que l'école Polytechnique, l'école Nationale d'Administration (ENA), l'école Normale Supérieure (ENS) ou école des Hautes études commerciales (HEC).

Ensemble, ces institutions réunissent les ingénieurs, les hommes d'affaires et les hommes politiques les plus brillants du pays. Les talents français de ces écoles sont très recherchés en France et à l'international. Malheureusement, le prestige et l'excellence des grandes écoles françaises ne font pas l'objet d'une grande publicité hors de l'hexagone, mais ces écoles peuvent facilement rivaliser avec des universités telles que Harvard ou Cambridge en matière de formation de premier cycle.

Il existe trois familles de grandes écoles : les écoles d'ingénieurs, les écoles de gestion et enfin les écoles d'art et d'architecture. Pour les autres disciplines, comme la médecine, les mathématiques ou le droit, les étudiants peuvent se tourner vers l'une des nombreuses universités françaises.

Notez que les écoles et les universités offrent des cours de premier et de troisième cycle. Pour les personnes intéressées par les cours de troisième cycle des affaires, et plus particulièrement les MBA, la France est une excellente destination, car elle abrite des institutions de haut vol, mais plus abordables que leurs homologues américaines ou britanniques, y compris des écoles très bien classées au niveau international, telles que l'INSEAD ou HEC.

Inscription aux études supérieures en France

Les étudiants étrangers peuvent s'inscrire directement auprès de l'établissement d'enseignement supérieur choisi :

  • S'ils sont déjà inscrits dans un cursus ou dans un programme de maîtrise au sein d'une université française,

  • S'ils postulent pour un programme de deuxième ou troisième cycle dans une université ou un autre établissement d'enseignement supérieur spécialisé dans une matière donnée,

  • En cas d'inscription à la suite d'un concours (c'est le cas par exemple des écoles d'ingénieurs françaises)

Vous devrez vous inscrire via le site Web Admission-Postbac si vous :

  • Possédez un baccalauréat français, européen, allemand-français ou étranger,

  • Êtes ressortissant de l'EEE ou de la Suisse,

  • Êtes expatrié en France dans le cadre d'un accord entre deux universités,

  • Avez reçu une bourse du gouvernement français, d'une organisation internationale ou d'un gouvernement étranger dont les bourses sont gérées par une organisation française accréditée,

  • Êtes apatride ou réfugié politique et êtes titulaire d'une carte OFPRA (Office français pour les réfugiés et les apatrides),

  • Êtes l'enfant d'un diplomate posté et résidant en France,

  • Êtes en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE),

  • Êtes en section technique supérieure (STS)

  • Étudiez au sein d'une institution polytechnique (IUT)

Test de langue

Les étudiants qui se sont inscrits via le site Web Admission-Postbac doivent passer un test de français. Leur aptitude à l'écrit et à l'oral sera évaluée par un Centre international d'études pédagogiques (CIEP), présent dans toutes les universités. Cet examen a généralement lieu en février et mars et coûte environ 63 euros. Des exemptions existent pour :

  • Les ressortissants de pays officiellement francophones,

  • Les étrangers originaires de sections francophones bilingues (selon une liste établie conjointement par le ministère de l'éducation nationale et le ministère des Affaires étrangères),

  • Les titulaires du Diplôme approfondi de Langue française (DALF) et du niveau B2 du Diplôme d'études en langue française (DELF),

  • Les candidats ayant obtenu 14/20 à l'examen écrit de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris

Frais universitaires en France

Vous trouverez ci-dessous une liste complète des frais de scolarité dans les établissements d'enseignement supérieur. En règle générale, le coût des études en France est nettement inférieur à celui d'autres pays, compte tenu de la qualité de l'enseignement que vous recevrez et des opportunités qui en découleront. Cependant, gardez à l'esprit que les études de troisième cycle ou dans des établissements privés coûteront plus cher.

Liens utiles :

Etudiant.gouv.fr - Venir étudier en France
Campus France
Campus France ' Fais universitaires en France
Gouvernement français ' Dossier blanc d'inscription
Gouvernement français ' Dossier vert d'admission
OFPRA
Centre International d'études Pédagogiques

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.