Visa B1/B2

Bonjour,
J ai un visa B1/B2 , je voudrais savoir si en partant de France et me rendant directement au Canada chez ma fille pendant 2 mois , puis je enchainer  du canada vers les USA pour un séjour de 6 mois puis repartir ensuite vers la France?
Merci beaucoup pour votre réponse
Dom

Bonjour,
A priori oui.
Mais c'est l'officier d'immigration qui décidera, c'est lui qui indique la date retour (date départ des usa à respecter).

Comme le dit Ben, à priori oui mais ce sera à l'officier d'immigration de decider car il peut considerer l'arrivée au Canada comme faisant partie des 6 mois du B1-B2, parce que les 6 mois du B1-B2, est ce 6 mois aux USA ou 6 mois en zone NAFTA (Canada, USA, Caraïbes, Mexique).

Je l'ai demandé pour les US, mais je sais que si je vais aux US puis au Canada mon visa continu a courir en terme de temps , mais je ne sais pas si l'inverse est  de même, puisque j ai besoin d'un visa AVE pour rentrer au Canada.

Bonjour. Oui sans problèmes. Vous devrez avoir un itinéraire précis avec vos reservations d hotels ou autre aux EU etc ainsi que votre billet de retour des EU vers la France.

Merci de votre réponse.
Je ne pourrais pas prendre un retour des us vers la France avant de connaitre  la date de sortie que l'officier va apposer sur mon passeport .... j'espère que ça va marcher quand même.

non c est plutôt l' inverse à faire. Ne pas avoir de billet de retour des EU peut avoir des conséquences néfastes sur votre durée de séjour.

Je pensais que le visa B1/2 permettait de ne pas avoir l'obligation de billet de retour en entrant ds le pays ?

et vous avez lu ça ou exactement parce qu' il n’ existe aucune allusion à cela nulle part.

Je ne me souviens plus mais c'est comme les visas J1 ou autre ,les titulaires ne prennent pas le retour a l'avance , ma fille est a NY depuis 1 an elle prends sont retour quand elle veut du moment qu 'elle respecte la date maximale autorisée.
Ca me parait sensé!

J1 est complètement different car cela reste un visa de longue durée sur le territoire. Un touriste vient au EU durant une période déterminée, en general avec un aller retour ou avec un billet de sortie vers un tierce pays. L’ intention de sortie est ce qui compte. Sans billet de sortie votre intention reste vague et peut entrainer l officier à appliquer strictement la réglementation qui précise que vous êtes un immigrant potentiel jusqu’a preuve du contraire. bonne chance !

domsomuch :

Je ne me souviens plus mais c'est comme les visas J1 ou autre ,les titulaires ne prennent pas le retour a l'avance , ma fille est a NY depuis 1 an elle prends sont retour quand elle veut du moment qu 'elle respecte la date maximale autorisée.
Ca me parait sensé!

Justement l'aspect sensé des choses, n'est pas une garantie de quoi que ce soit avec l'immigration.  :/

Si on veut regarder le coté sensé du B1-B2, celui ci est un visa de tourisme non immigrant, donc le retour fait forcement parti du séjour.

Merci beaucoup pour toutes vos réponses qui ont de ce fait bien éclairé mes interrogations
Bien cordialement
Dom

Le problème ne vient pas des officiers d'immigration à l'arrivée aux États-Unis, aucun ne nous a demandé de preuve de retour lors de nos nombreuses entrées aux États-Unis ces dernières annees, mais de certaines compagnies aériennes particulièrement pointilleuses pour ne pas dire plus... En novembre dernier nous avons failli ne pas pouvoir embarquer sur un vol Norwegian bien que nous avions une réservation confirmée sur un navire au départ de Miami à destination du Chili. Le personnel d'enregistrement malheureusement mal formé et maîtrisant mal la réglementation a tendance à se couvrir en exigeant un billet de retour vers l'Europe pour les touristes. Billet de retour qui n'est en aucune mesure une garantie de retour car une personne déterminée à demeurer illégalement aux États-Unis n'hésitera pas à le perdre, ca les officiers d'immigration le savent et c'est pourquoi ils y accordent peu d'intérêt.

Phil&Laure :

Le problème ne vient pas des officiers d'immigration à l'arrivée aux États-Unis, aucun ne nous a demandé de preuve de retour lors de nos nombreuses entrées aux États-Unis ces dernières annees, mais de certaines compagnies aériennes particulièrement pointilleuses pour ne pas dire plus... En novembre dernier nous avons failli ne pas pouvoir embarquer sur un vol Norwegian bien que nous avions une réservation confirmée sur un navire au départ de Miami à destination du Chili. Le personnel d'enregistrement malheureusement mal formé et maîtrisant mal la réglementation a tendance à se couvrir en exigeant un billet de retour vers l'Europe pour les touristes. Billet de retour qui n'est en aucune mesure une garantie de retour car une personne déterminée à demeurer illégalement aux États-Unis n'hésitera pas à le perdre, ca les officiers d'immigration le savent et c'est pourquoi ils y accordent peu d'intérêt.

Si les companies aériennes sont pointilleuses, c'est qu'en cas de non admission de l'un de leurs passagers sur le territoire US, le vol retour sera à leur frai.

Nouvelle discussion