Shutterstock.com
Actualisé l'année dernière

Vous aurez le choix entre de nombreux types de logement aux États-Unis et le prix du loyer varie d’une région à une autre. Il est donc important de faire des recherches sur la destination choisie et de prendre en compte les facteurs essentiels tels que les temps de trajet au quotidien. Quoi qu’il en soit, vous ne devriez avoir aucun mal à trouver le nid parfait pour vous accueillir.

Types de logement aux États-Unis

En ville, les appartements et les copropriétés sont la norme. Un peu plus loin, dans les banlieues, les maisons ont la part belle, d'autant plus qu'elles tendent à être de plus en plus grandes à mesure que vous avancez vers les zones rurales. En attendant, voici quelques types de logements typiques aux États-Unis :

Les appartements : logements individuels appelés « studios » ou « efficiency apartments ». Pour connaître la différence entre les deux termes, voici un site qui vous éclairera.

Les copropriétés : similaires aux appartements, ces logements sont rassemblés au sein d'une structure plus réduite (il peut s'agir d'une maison divisée). Véritables petites communautés, les copropriétés partagent des espaces communs tels qu'une piscine ou un gymnase.

Les maisons : disposant généralement d'une petite parcelle de terrain, certaines partagent un terrain commun. On les appelle alors « bungalow » ou « granny-flat ».

Les duplex et les maisons en rangée sont des habitations individuelles qui partagent un mur avec d'autres maisons. Les duplex sont de plain-pied tandis que les maisons de ville comportent plusieurs étages. Ces types de biens évitent d'avoir des voisins à l'étage ou en bas, ce qui est synonyme de liberté de mouvement et de tranquillité.

« Corporate housing » : ce terme désigne une location à court terme entièrement meublée. Cela peut être une bonne option dans le cadre d'un court séjour et si vous ne souhaitez pas signer un bail.

Bon à savoir :

Aux États-Unis, les mesures sont en pieds carrés (1 pied carré équivaut à 0,0929 mètre carré). Les annonces indiquent le nombre de chambres et de salles de bains, en considérant le salon et la cuisine (ou la kitchenette) sont d'office, sauf indication contraire.

Les logements peuvent être loués meublés, semi-meublés ou non meublés. Les logements meublés peuvent inclure une unique chambre à coucher, la salle à manger et le mobilier commun. Dans certains cas sont inclus les draps et les serviettes, les ustensiles de cuisine et les couverts. Que vous choisissiez un logement meublé ou non, lisez attentivement votre contrat de location pour savoir clairement ce qui est inclus et n'hésitez pas à faire l'inventaire si nécessaire.

Aux États-Unis, la plupart des locations non meublées comprennent le chauffage et les gros électroménagers tels que le réfrigérateur et une cuisinière / four, et dans certains cas un micro-ondes, un lave-linge séchoir, et la climatisation.

Choisir le lieu idéal pour se loger aux États-Unis

Parmi les critères décisifs dans le choix d'un endroit pour se loger, il y a évidemment le prix du loyer. En règle générale, le coût et le nombre de candidats pour un logement augmenteront en fonction de la taille et la densité de la ville. Ainsi, dans les grandes villes, il est tout à fait commun de louer une chambre ou de partager une maison pour faire des économies sur ce poste de dépense. Parmi les autres facteurs qui rentrent en compte, il y a la sécurité d'un quartier et sa proximité avec le lieu de travail ou les transports en commun.

Bon à savoir :

Dans votre budget, il est conseillé de consacrer 30 % de votre salaire à ce poste de dépense. Toutefois, dans certains secteurs, ce budget peut monter à 50 %. Cet exercice est important, car votre futur loueur utilisera ces chiffres pour déterminer si vous avez les moyens financiers de payer votre loyer en temps et en heure, par conséquent, si vous ferez un bon locataire.

Trouver un logement et signer un bail aux États-Unis

Une fois que vous avez mis au clair vos envies et besoins en matière de logement, par quel biais allez-vous faire vos recherches ? Si vous souhaitez procéder seul, il existe de nombreux sites internet tels que Craigslist, populaire pour les annonces immobilières. Autrement, vous pouvez éplucher les journaux locaux.

Si vous êtes déjà sur place, marchez ou conduisez à travers les quartiers qui vous intéressent : vous tomberez sans aucun doute sur les panneaux « For Rent » mentionnant le nom du propriétaire et ses coordonnées. Visitez autant de maisons ou d'appartements que possible en essayant de visualiser votre vie dans votre futur quartier. N'oubliez pas également de vérifier les services, les commodités et les magasins à proximité.

Vous pouvez également passer par une agence de location, qui prendra en charge la recherche et organisera les visites, tout en respectant vos besoins et capacités financières. Notez que ce genre de service est soumis à des frais, généralement un mois de loyer.

Toute location est soumise à une candidature et à un bail. Concernant le bail, aux États-Unis, il est valable de six mois à deux ans, tandis que les loyers sont payables mensuellement. Il n'y a pas de liste de documents à fournir au propriétaire lors de la location, bien qu'il vous sera demandé des antécédents de crédit, une preuve d'emploi, des antécédents de location et parfois des références d'anciens propriétaires ou colocataires.

Certains propriétaires exigent le paiement de frais pour couvrir le coût de la vérification des antécédents criminels et bancaires. Vérifiez si le loyer inclut les charges (eau, gaz, électricité, etc.) et assurez-vous que tout est clairement indiqué sur le contrat de location avant de signer.

Faites l'inventaire des éléments présents si la maison est entièrement meublée, et comprend des couverts, des draps et d'autres équipements de la vie quotidienne.

En décrochant une location, vous devrez payer le premier et le dernier mois de loyer ainsi qu'un dépôt de garantie (généralement égal à un mois de loyer). Le dépôt garantit une protection au propriétaire si vous endommagez la maison. La somme sera retournée lorsque vous déménagerez. Le jour de l'emménagement, locataire et propriétaire ou gestionnaire examinent ensemble l'état du logement et signent un document qui témoigne de l'état actuel de la location.

Important : toutes les personnes résidentes aux États-Unis sont protégées par des lois sur le logement. Le US. Department of Housing and Urban Development est apte à vous fournir toutes les informations relatives aux droits des locataires dans chaque État.

Acheter un bien immobilier aux États-Unis

L'achat immobilier (de terrains ou de biens) aux États-Unis présente des avantages notamment fiscaux. Outre le fait que ce soit un bon investissement, cet achat améliorera votre cote de crédit. Si les expatriés peuvent devenir propriétaires aux États-Unis, il faut avant tout prendre en compte le statut de résidence ainsi que les revenus.

Techniquement, les étrangers n'ont pas besoin d'un visa spécifique pour acheter un bien immobilier aux États-Unis. C'est ainsi que le pays accueille les investissements étrangers capables de prouver que leurs fonds proviennent de sources légitimes (et non d'activités illégales).

Dans certains cas, il peut être accordé un visa d'investisseur EB-5, mais généralement, l'achat d'une propriété ne garantit pas l'obtention automatique d'un visa ou d'une autorisation de travail dans le pays. En outre, si vous avez besoin d'un prêt d'une banque américaine pour acheter un bien immobilier, vous devrez présenter une preuve de votre statut de résidence et d'emploi, un numéro d'identification sociale et fiscale et un historique de crédit.

Bon à savoir :

Les maisons peuvent être achetées directement auprès du propriétaire ou par l'intermédiaire d'un agent immobilier. Tout comme pour un appartement, vous pouvez trouver votre maison en ligne, grâce aux annonces publiées dans les journaux, la conduite à travers les quartiers désirés ou en contactant un agent immobilier.

Important :

Aux États-Unis, le Social Security Number (SSN), un identifiant commun, est utilisé pour suivre les individus à des fins fiscales. Les expatriés disposent quant à eux d'un Individual Tax Identification Number (ITIN). Ces identifiants sont émis en fonction du type de visa. Les résidents permanents et temporaires doivent demander un SSN ou un ITIN dès l'obtention de leur visa.

Liens utiles :

The U.S. Department of Housing and Urban Development
Guide d'achat immobilier à l'attention des futurs propriétaires aux USA
Numéro de Sécurité sociale SSN/ITIN pour les étrangers aux Etats-Unis
United States Citizenship and Immigration Services - Informations sur le visa EB-5
Craigslist

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.