Retraité français de l'État au Portugal.

Bonjour.
J'ai constaté que très peu de commentaires ici évoquaient le cas des Français retraités de l'État expatriés au Portugal. L'expatriation au Portugal semble en effet surtout intéresser les retraités du privé, les seuls à pouvoir bénéficier du statut fiscal de "Résident non habituel" et de l'exonération de l'impôt sur le revenu pendant 10 années.
Cependant, même sans bénéficier de ce statut, je ne regrette pas du tout mon expatriation qui remonte déjà à deux ans. Mon impôt français est prélevé mensuellement à la source par le fisc français de même que ma cotisation volontaire (160€/mensuels) à la Caisse des Français de l'Étranger (CFE), caisse de la sécurité sociale française qui me rembourse tous mes soins médicaux au Portugal au taux auquel ils sont remboursés en France. Avec l'appoint modique d'une complémentaire française, je peux choisir les établissements hospitaliers privés de mon choix (et il en est d'excellente qualité au Portugal.
J'ai conservé mes comptes bancaires en France et fais virer sur un compte portugais les sommes nécessaires à ma vie ici et aux différentes taxes (logement, auto, etc.).

Bonjour.
J'ai constaté que très peu de commentaires ici évoquaient le cas des Français retraités de l'État expatriés au Portugal. L'expatriation au Portugal semble en effet surtout intéresser les retraités du privé, les seuls à pouvoir bénéficier du statut fiscal de "Résident non habituel" et de l'exonération de l'impôt sur le revenu pendant 10 années.
Cependant, même sans bénéficier de ce statut, je ne regrette pas du tout mon expatriation qui remonte déjà à deux ans. Mon impôt français est prélevé mensuellement à la source par le fisc français de même que ma cotisation volontaire (160€/mensuels) à la Caisse des Français de l'Étranger (CFE), caisse de la sécurité sociale française qui me rembourse tous mes soins médicaux au Portugal au taux auquel ils sont remboursés en France. Avec l'appoint modique d'une complémentaire française, je peux choisir les établissements hospitaliers privés de mon choix (et il en est d'excellente qualité au Portugal.
J'ai conservé mes comptes bancaires en France et fais virer sur un compte portugais les sommes nécessaires à ma vie ici et aux différentes taxes (logement, auto, etc.).

Bonjour,
Vous êtes vraiment dans le bon et c'est comme ça qu'il faut faire.
J'ai fait de même sauf que je n'ai pas accès à la CFE.
Bien à vous
Vyo

Bonjour Gallego59,
Merci d'avoir fait partager votre expérience heureuse en tant que retraité Français de l'Etat.
Le statut RNH, qui ne peut concerner que les retraités du secteur privé, a attiré des milliers de Français.
La retenue à la source permet de disposer en toute liberté de sa retraite. C'est ce qui est pratiqué dans le privé en Allemagne où j'ai effectué une partie de ma carrière professionnelle. J'apprécie donc que la méthode se généralise également en France.
Bien cordialement.
Janina83

Bonjour à toutes et à tous,

En réponse à Gallego 59 :"J'ai constaté que très peu de commentaires ici évoquaient le cas des Français retraités de l'État expatriés au Portugal", Mon mari retraité militaire et moi même fonctionnaire de la Défense encore en activité, nous nous sommes posés la même question.
Toutefois, travaillant dans un organisme de sécurité sociale réservé aux militaires, je ne suis pas bien sûre que la CFE soit un choix meilleur car je le rappelle, il rembourse sur la base des tarifs de sécurité sociale applicable en France.
Donc hormis les frais d'hospitalisation, une grande partie des soins ; homéopathiques, des traitements veineux, et bien d'autres encore, ne sont plus remboursés en France.
Dans ce cas précis, que rembourse la CFE ?
Pour le prix d'adhésion qu'elle demande, je  trouve que c'est trop élevé.D'ailleurs peu de militaires y adhèrent et s'orientent vers des complémentaires santé qui offrent une couverture des risques plus étendue.
Il me reste deux ans avant de venir m'installer définitivement au Portugal et je suis en train de me renseigner car il existe un autre organisme que la CFE outre les assurances privées qui remboursent  les frais médicaux ou pharmaceutiques au titre de l'assurance maladie.(différent d'assurance complémentaire)
J'aimerais avoir aussi cette précision, cette cotisation de 160 euros mensuelle comprend elle un ou plusieurs ayants droit (femme, enfants) ? ou ce n'est que pour vous?
Dans l'attente de pouvoir apporter des précisions sur ce blog, je vous souhaitent à toutes et à tous une bonne fin de journée.

Bonjour.
En fait mon adhésion à la CFE était motivée par le fait qu'une fois expatrié, je n'étais plus ressortissant à la sécurité sociale française. Aussi, j'aurais pu me contenter de cotiser à la sécurité sociale portugaise mais celle-ci ne donne accès qu'au service public de santé qui, à la différence de la France, est passablement dégradé, peu efficace, présente des installations mal entretenues et impose des délais d'attente très importants pour les interventions chirurgicales ou les traitements prolongés... J'aurais pu, comme beaucoup de Portugais qui peuvent se le permettre, souscrire une assurance privée portugaise. Mais, si elle présenterait l'avantage d'éviter l'avance de frais, elle ne laisserait pas toujours le choix des établissements et praticiens, ceux-ci étant le plus souvent conventionnés.
Pour les soins courants, j'ai souscrit une assurance pratiquement indolore (de l'ordre de 60€/an) auprès de l'automobile club du Portugal (ACP) qui offre des remboursements partiels intéressants des consultations  et un service identique à SOS Médecins...
Les 160€ de cotisations CFE est la somme que je paye pour moi seul étant célibataire et sans enfants. Les tarifs de la CFE sont cependant calculés en fonction du montant de vos revenus et chaque cas est particulier. A noter que cette somme fait l'objet d'une retenue à la source sur mes pensions au même titre que mes impôts sur le revenu.
Bien cordialement.

Bonjour,
Voici les tarifs pour les personnes résidents dans le pays (donc expatriés) mais n'étant pas en ordre de Sécurité sociale Portugaise.


Estrangeiros

Os estrangeiros podem aceder a cuidados de saúde em Portugal?
O Despacho n.º 25360/2001 garante aos cidadãos estrangeiros que residam legalmente em Portugal os mesmos direitos e deveres dos beneficiários nacionais no acesso aos cuidados de saúde e de assistência medicamentosa no âmbito do SNS.
Os cidadãos estrangeiros dos países com quem Portugal tenha celebrado acordos bilaterais em condições de reciprocidade têm acesso aos cuidados de saúde em Portugal tal como regulamentado pela Lei de Bases da Saúde – Lei n.º 48/90, Base XXV – nos termos do respectivo acordo.
Os cidadãos estrangeiros de outros países ouos que residam em Portugal mas que não têm ainda a sua situação legalizada podem recorrer à consulta do centro de saúde da área da sua residência fazendo-se acompanhar do passaporte. Aí serão inscritos na consulta de Atendimento Complementar mediante o pagamento de32,20 euros.
Estes cidadãos também poderão recorrer à consulta nos hospitais.O preço do episódio de urgência para os hospitais do Serviço Nacional de Saúde é, de acordo com o disposto no artigo 16.º da Portaria 132/2009 de 30 de Janeiro (Adobe Acrobat - 729 Kb) de:
Serviço de urgência polivalente - 147 euros
Serviço de urgência médico-cirúrgica - 108 euros
Serviço de urgência básica - 51 euros


Je rappel que celui qui est en ordre paye 5 € une visite et 10 € pour une urgence.
Les médicaments sont bon marché et la demande d'ordonnance sans visite coûte 3 €.
Les soins sont d'excellentes qualités et la compétence des praticiens remarquable.
Ma mutuelle complémentaire Portugaise me coûte 0,5 € par mois.

Réfléchissez avant de vous ruiner et de faire le beurre du privé.


Bien à vous
Vyo

Je suis d'accord avec vous en règle générale. Là où les choses se compliquent, c'est quand vous aurez affaire à des parhologies lourdes comme le cancer par exemple... Dans ce cas, pour l'avoir vécu pour ma mère, il est bon de disposer d'une bonne assurance privée (ou de la CFE française) qui vous permette d'accéder aux établissements de votre choix y compris les plus chers...

Je suis d'accord avec vous en règle générale. Là où les choses se compliquent, c'est quand vous aurez affaire à des parhologies lourdes comme le cancer par exemple... Dans ce cas, pour l'avoir vécu pour ma mère, il est bon de disposer d'une bonne assurance privée (ou de la CFE française) qui vous permette d'accéder aux établissements de votre choix y compris les plus chers...


Bonjour,

Là vous vous trompez complètement.
1) Le Portugal est à la pointe du progrès concernant l'oncologie.
2) Il y a un hôpital spécialisé à Faro.
3) Les soins et tout ce qui concerne le cancer est entièrement gratuit.
4) le privé est souvent incompétent et ne sait pas donner tous les soins et faire tous les actes médicaux et renvoie même très souvent dans le public.

Je parle par expérience et j'ai vécu des situations très délicates avec des opérations lourdes (que le privé ne fera pas) et des soins que le privé est incapable de donner. Même au niveau diagnostique et analyse le privé est très souvent incapable de suivre par manque de compétence, de moyen et d'infrastructure.

Nous ne sommes pas dans un pays du tiers monde nous sommes en Europe occidentale.
Il est bien certain que vous n'aurez pas la TV dans la chambre, le téléphone, la WIFI et le thé à 4:00; lorsque j'en ai parlé avec un très grand Neurochirurgien à Lisbonne, il m'a dit tout ça n'a en somme pas d'importance. L'important c'est de guérir et de sortir d'ici au plus vite (en parlant d'une hospitalisation). Croyez-vous que le résonnement sera le même dans le privé?

Il est vrai que vous pouvez, avec une bonne assurance, être rapatrié en France, encore faut-il être transportable et puis, venir ici pour la beauté du pays, faire un effort pour parler la langue, en somme s'intégrer pour ensuite se faire soigner dans le pays que l'on a quitté (pour quelque raison que ce soit). Je trouve ça triste.
Moi personnellement, je veux être soigner ici et mourir ici et que mes cendres soient dispersées dans un jardin d'olivier (le plus vieux à 800 ans).

Bien à vous
Vyo

@ Vyo
Bonjour,
Comme vous, mais déjà en France, j'ai toujours préféré, pour les mêmes raisons que vous évoquez, le public au privé où j'ai été très bien soigné. Votre choix de mutuelle semble très intéressant.
Pourriez vous me communiquer en MP les coordonnées de cette mutuelle SVP.
Merci beaucoup
Cordialement.

Je suis désolé d'avoir à nuancer sérieusement vos propos :
1) Le Portugal est à la pointe de l'oncologie. Je confirme avec un témoignage très récent : ma mère (79 ans) a été soignée pour un cancer du sein =mais= dans le privé (Fondation Champalimaud de Lisbonne) et tous les traitements qu'elle a subis (chimiothérapie lourde, radiothérapie puis mastectomie) ont été conduits par des professeurs en médecine à la pointe de ce qui existe en Europe et probablement dans le monde.
2) Il y a un hôpital spécialisé à Faro. Oui bien sûr et il y en a aussi à Lisbonne et probablement dans toutes les capitales de province et ils sont sûrement excellents =mais= renseignez vous sur les délais et les conditions de prise encharge. Ces organismes, aussi bons soient-ils du point de vue technique, sont surchargés et la crise économique a imposé des coupes claires dans les effectifs... Une connaissance qui était aussi atteinte d'un cancer et traitée dans les services publics n'a malheureusement pas bénéficié du même suivi que ma mère à Champalimaud et est décédée l'an dernier... Je n'affirme pas que c'est à cause de la qualité des soins mais, à l'évidence, elle n'avait pas eu la même attention de la part de ses traitants...
3) Les soins et tout ce qui concerne le cancer est entièrement gratuit. C'est le cas aussi avec les assurances privées.
4) Le privé est souvent incompétent... C'est peut-être vrai mais certainement pas pour ce qui concerne la Fondation Champalimaud citée ci-dessus.

Je suis désolé d'avoir à nuancer sérieusement vos propos :
1) Le Portugal est à la pointe de l'oncologie. Je confirme avec un témoignage très récent : ma mère (79 ans) a été soignée pour un cancer du sein =mais= dans le privé (Fondation Champalimaud de Lisbonne) et tous les traitements qu'elle a subis (chimiothérapie lourde, radiothérapie puis mastectomie) ont été conduits par des professeurs en médecine à la pointe de ce qui existe en Europe et probablement dans le monde.
2) Il y a un hôpital spécialisé à Faro. Oui bien sûr et il y en a aussi à Lisbonne et probablement dans toutes les capitales de province et ils sont sûrement excellents =mais= renseignez vous sur les délais et les conditions de prise encharge. Ces organismes, aussi bons soient-ils du point de vue technique, sont surchargés et la crise économique a imposé des coupes claires dans les effectifs... Une connaissance qui était aussi atteinte d'un cancer et traitée dans les services publics n'a malheureusement pas bénéficié du même suivi que ma mère à Champalimaud et est décédée l'an dernier... Je n'affirme pas que c'est à cause de la qualité des soins mais, à l'évidence, elle n'avait pas eu la même attention de la part de ses traitants...
3) Les soins et tout ce qui concerne le cancer est entièrement gratuit. C'est le cas aussi avec les assurances privées.
4) Le privé est souvent incompétent... C'est peut-être vrai mais certainement pas pour ce qui concerne la Fondation Champalimaud citée ci-dessus.

Je me suis mal exprimé et je retire le terme incompétent.
J'avais l'habitude d'entendre ce terme dans le cadre judiciaire qui veut dire qu'une instance n'a pas autorité pour instruire ou juger.
Je remplace pas: manque d'infrastructure spécifique.
Ce qui fait que des petits cliniques privées très bonnes pour certains soins seront vite dépassées pour d'autres.
Pour le reste chacun appréciera au cas pas cas.
Mille excuses.
Bonne soirée
Vyo

Bonjour Gallego59,
Soyez remercié pour avoir détaillé avec des faits précis les avantages de la CFE dont je ne voyais pas l'intérêt dans l'U.E. Et la surprise finale l'ACP pour une prise en charge partielle contre une somme modique.
Bien cordialement.
Janina83

Bonjour Victor/Stmichel,
Vos commentaires sur la CFE, que vous avez déjà évoqués longuement, sont particulièrement intéressants et comme vous souhaitez compléter vos connaissances sur d'autres organismes pouvant concurrencer la CFE, vous nous en ferez sûrement part.
En espérant que nous ne nous soyons pas un peu égarés du thème initial de la discussion : "Retraités français de l'Etat
au Portugal",
Bien cordialement.
Janina83

Bonjour Gallego59,
J'ai trouvé ceci comme info. Pour ce que vous citez.
Je ne connaissais pas.
Merci

http://www.fchampalimaud.org/

Vyo

La CFE est intéressante si vous avez une retraite modeste, car avec un prélèvement à la source de 4.2% sur toutes vos retraites (cnav & complémentaires), cela peut couter très cher, car il n'y a pas de plafond, d'autant qu'il est presque nécessaire de prendre la mutuelle complémentaire associée proposée par la CFE
J'ai fait mes comptes, cela me coute moins cher de prendre une couverture de bon niveau dans  mutuelle privée, pour avoir une couverture identique à ce que j'ai actuellement en France( sécu & mutuelle), cela me coute  le double, en contre partie plus de CSG, CRDS,...









...

Très bonne clinique mais attention aux fausses rumeurs concernant Champalinaud


http://apodrecetuga.blogspot.pt/2014/03 … dmpNcqLelN

Vyo

VALENTRE :

La CFE est intéressante si vous avez une retraite modeste, car avec un prélèvement à la source de 4.2% sur toutes vos retraites (cnav & complémentaires), cela peut couter très cher, car il n'y a pas de plafond, d'autant qu'il est presque nécessaire de prendre la mutuelle complémentaire associée proposée par la CFE

Pourquoi serait-il nécessaire de prendre une mutuelle complémentaire associée ?
CFE + mutuelle = environ 300 € par mois pour une personne de plus de 60 ans (d'après les devis que j'ai obtenus). CFE tout seul = 222 € par trimestre pour le même cas... L'avantage de la souscription CFE est l'accès au privé.
Ce qui signifie que la mutuelle complémentaire revient à 226 € mensuels.
Compte tenu du fait qu'un cas grave est pris à 100%, quelle est l'utilité de dépenser 226 € mensuels pour une mutuelle privée ?
Il me semble que mettre cette somme de côté couvre fort avantageusement le ticket modérateur ainsi que les éventuels frais dentaires ou de lunetterie qui de toute manière ne sont remboursés que sur le tarif (minable) de la sécurité sociale ...

@ Valentre,
Votre calcul est intéressant. Juste une petite rectification : si 4,2 % sont retenus à la source par les caisses de retraites complémentaires françaises, la retenue n'est que de 3,2 % sur la retraite de base (CNAV). Tant mieux, c'est toujours ça de gagné.
Bien cordialement.
Janina83

Janina
Les 4.2% évoqués au titre de la CFE viennent s'ajouter aux prélèvements obligatoires auxquels vous faites référence, il se trouve que pour la CFE c'est aussi 4.2% avec un minimum pour les petites retraites, l'adhésion à la CFE n'est pas obligatoire, à mon avis, il est conseillé pour les retraites modestes, au delà , je reviens au débat que j'ai lancé

Bonjour à toutes et à tous,

Il faut rappeler que la CFE rembourse les frais médicaux sur la base des tarifs de responsabilité français, c'est à dire ceux définis au titre de l'assurance maladie obligatoire. Donc si vous allez chez un médecin qui vous demande 100€ de consultation dans le privé, elle ne vous remboursera pas les 100€.
C'est la même chose avec les médecins français non conventionnés, où l'assurance maladie ne rembourse pas les dépassements d'honoraires.
Donc à vous d'apprécier en fonction du montant des cotisations qu'elle demande si c'est vraiment rentable. Pour ma part, je pense qu'il vaut mieux comparer avec les sociétés d'assurances privées les tarifs qu'elles proposent, voire même  avec l'assurance santé internationale MSH INTERNATIONAL ou d'autres"mutuelles internationales expatriés".
A bientôt

Bonjour Galego 59,

Je suis aussi fonctionnaire de l'Etat français ... et cela fait le  3 ème  hiver que je vais passer au Portugal
et par contre j' ai encore de gros soucis d'installation SANTE, EDP, Banque etc..... et de plus je pense que du fait d'être une femme seule il me semble être un vrai handicap ici !!!
Si vous pouvez m'apporter des conseils faites le en privé SVP et car je ne sais dans quel statut me situer !!

Merci bien
Cordialement
lucie

Bonjour
Mon mari et moi avons le projet de nous installer au portugal. J'aimerais un endroit à la campagne pas trop loin de toute commodités. Mon mari est malade reconnu invalide et vous dite qu'il n'y as aucun problème pour nos droits français comment cela ce passe?quel sont les papiers à faire?... seul les résidents peuvent nous aider.j ai besoin de savoir car la première étape est faite :la décision.
Il faut passé la deuxième étape.
Merci du coup de pousse

Bonjour,
Etant retraité de la défense et désirant m'installer au Portugal avec mon épouse pour juillet 2016, je recherche une personne pouvant m'aider dans mes démarches et répondre aux questions.

Merci d'avance

Bonjour
Mon mari et moi avons le projet de nous installer au portugal. J'aimerais un endroit à la campagne pas trop loin de toute commodités. Mon mari est malade reconnu invalide et vous dite qu'il n'y as aucun problème pour nos droits français comment cela ce passe?quel sont les papiers à faire?... seul les résidents peuvent nous aider.j ai besoin de savoir car la première étape est faite :la décision.
Il faut passé la deuxième étape.
Merci du coup de pousse

Bonjour,
Je vois que personne ne répond.
Je peux peut-être vous renseigner.
Posez des questions précises ou contactez-moi en privé.
Bien à vous
Vyo

Comment contacter en prive ?

Comment contacter en prive ?

Vous cliquez sur mon nom et en haut à droite vous verrez "envoyez un message" vous cliquez et vous pourrez rédiger votre message.


Je vais vous appeler et vous verrez en haut à droite un 1 sur l'enveloppe.

Vyo

Vyo :

Je suis désolé d'avoir à nuancer sérieusement vos propos :
1) Le Portugal est à la pointe de l'oncologie. Je confirme avec un témoignage très récent : ma mère (79 ans) a été soignée pour un cancer du sein =mais= dans le privé (Fondation Champalimaud de Lisbonne) et tous les traitements qu'elle a subis (chimiothérapie lourde, radiothérapie puis mastectomie) ont été conduits par des professeurs en médecine à la pointe de ce qui existe en Europe et probablement dans le monde.
2) Il y a un hôpital spécialisé à Faro. Oui bien sûr et il y en a aussi à Lisbonne et probablement dans toutes les capitales de province et ils sont sûrement excellents =mais= renseignez vous sur les délais et les conditions de prise encharge. Ces organismes, aussi bons soient-ils du point de vue technique, sont surchargés et la crise économique a imposé des coupes claires dans les effectifs... Une connaissance qui était aussi atteinte d'un cancer et traitée dans les services publics n'a malheureusement pas bénéficié du même suivi que ma mère à Champalimaud et est décédée l'an dernier... Je n'affirme pas que c'est à cause de la qualité des soins mais, à l'évidence, elle n'avait pas eu la même attention de la part de ses traitants...
3) Les soins et tout ce qui concerne le cancer est entièrement gratuit. C'est le cas aussi avec les assurances privées.
4) Le privé est souvent incompétent... C'est peut-être vrai mais certainement pas pour ce qui concerne la Fondation Champalimaud citée ci-dessus.

Je me suis mal exprimé et je retire le terme incompétent.
J'avais l'habitude d'entendre ce terme dans le cadre judiciaire qui veut dire qu'une instance n'a pas autorité pour instruire ou juger.
Je remplace pas: manque d'infrastructure spécifique.
Ce qui fait que des petits cliniques privées très bonnes pour certains soins seront vite dépassées pour d'autres.
Pour le reste chacun appréciera au cas pas cas.
Mille excuses.
Bonne soirée
Vyo

Vyo, pourquoi t'excuser, tu n'a rien fait de mal. Je trouve au contraire ce que tu dis très pertinent, l'hopital public a plus de pratique que le privé, je l'ai vérifié à Albufeira.
Et puis les lecteurs savent bien que de l'endroit où tu es assis nous tournons d'ouest en est à la vitesse de 1385 km/h. Dans le même temps la terre tourne autour du soleil à 107 000 km/h. Comment dans ces conditions éviter les cahots et bugs ....et ce léger dérapage.

Si je puis me permettre d'insister et de préciser :  la qualité des services publics de santé au Portugal n'est pas à remettre en cause. Le problème ce sont les délais d'attente pour l'obtention d'une consultation de spécialiste (jusqu'à deux ans dans certaines spécialités) et cela sans prendre en compte l'éventuelle urgence... En France nous connaissons le même problème avec les consultations d'ophtalmologie mais, fort heureusement, la vie du patient est rarement mise en péril en ophtalmo...

si la médecine était vraiment libérale, sans numerus clausus et sans sécurité sociale s'appliqueraient les règles d'Adam Smith. Car l'offre de soins doit toujours rejoindre la demande de soins. Des garçons (ou filles) en 5e année de médecine sont gènes par le numérus clausus, et des médecins ineptes font carrière grâce à leur diplôme (qui n'est pas un gage de compétence) et l'assurance qu'ils seront payés dans tous les cas. Le système permet bien des travers.

Bonjour @Gallego59 qui a écrit "Aujourd'hui 18:49:53
Si je puis me permettre d'insister et de préciser :  la qualité des services publics de santé au Portugal n'est pas à remettre en cause. Le problème ce sont les délais d'attente pour l'obtention d'une consultation de spécialiste (jusqu'à deux ans dans certaines spécialités) et cela sans prendre en compte l'éventuelle urgence... En France nous connaissons le même problème avec les consultations d'ophtalmologie mais, fort heureusement, la vie du patient est rarement mise en péril en ophtalmo..."

sauf que la vue, ça peut se perdre ....et là, bonjour les dégâts. Il y a une pathologie qui ne fait pas mal et si elle n'est pas traitée vous rend "aveugle" : c'est le glaucome....
alors mieux vaut le diagnostiquer vite pour le traiter...

quant aux numerus clausus et autres...nos médecins généralistes sont devenus (à cause des contraintes de la sécurité sociale) des remplisseurs de "tableaux excel".... et là aussi, ils consultent moins....
Ce que n'ont pas compris nos "hauts responsables politiques", c'est que les médecins généralistes (plus de femmes que d'hommes) consultent différemment et font moins de "chiffres"  (moins de consultations) que les hommes. Équilibre vie professionnelle et vie privée !!
D'où un nombre de consultations nationales moindre, par rapport au numerus clausus (1 médecin / tant d'habitants)

Une autre question : pourquoi faire une spécialité "à risques" (surtout sur le plan judiciaire) alors que les assurances professionnelles deviennent "hors de prix".
Je ne suis pas médecin, mais imaginez ce qui les attend quand il y aura le tiers payant intégral ???
Quand le patient ne paiera même plus sa consultation ??
....
Cdlt,
Serge

@scisdt31 Bonsoir. Oui, je connais mal les conditions d'exercice de leur métier par les médecins. Cependant, je ne sais pas si ce que vous décrivez -qui me semble être la situation en France- concerne aussi le Portugal... Du peu que j'ai pu observer, le système portugais me parait plutôt bon mais en voie de précarisation avec une généralisation du recours aux systèmes privés pour ceux qui en ont les moyens... Il ne s'agit pax forcément d'avoir recours à de meilleurs soins au plan clinique mais plutôt d'avoir plus de droits d'accès à ces soins en obtenant le statut de client plutôt qu'en demeurant un simple administré...

Gallego59 :

@scisdt31 Bonsoir. Oui, je connais mal les conditions d'exercice de leur métier par les médecins. Cependant, je ne sais pas si ce que vous décrivez -qui me semble être la situation en France- concerne aussi le Portugal... Du peu que j'ai pu observer, le système portugais me parait plutôt bon mais en voie de précarisation avec une généralisation du recours aux systèmes privés pour ceux qui en ont les moyens... Il ne s'agit pax forcément d'avoir recours à de meilleurs soins au plan clinique mais plutôt d'avoir plus de droits d'accès à ces soins en obtenant le statut de client plutôt qu'en demeurant un simple administré...

Ah qu'en termes galants ces choses-là sont dites. Bravo pour l'effort de compression pour ne citer que l'essentiel.

bonjour,
Nouvelle sur le site, je trouve tous les sujets passionnants.
A mon tour j'aurais besoin de votre expérience.
Mon mari et moi nous sommes retraités militaires. Nous avons acheté une maison vers Figueira da foz depuis 1 an environ. Nous allons vendre d ici 3 mois notre bien immobilier en France, donc nous n'aurons plus d'attache avec la France sauf un compte bancaire ou est versé notre pension. Comment faire pour déclarer nos revenus en France sachant que nous n aurons plus d'adresse fiscale ? Je me suis rendue cette semaine aux impots et personne ne peut me renseigner. Ils m ont juste donné le nmr de telephone du Centre des non residents de Noisy le grand.
Ici au Portugal j ai dejà un nmr de contribuente, un compte bancaire......
J espere que j'ai bien pu expliquer ma situation.

Bonsoir
En premier il vous faut déclarer a votre centre de paiement votre expatriation a partir de la vous devriez être paye par la trésorerie de Nantes qui elle effectuera un prélèvement direct a la source d'autre part vous serez a partir de moment exonérer de CSG et rds
puis vous devez leur demander le fameux s1 pour vous inscrire a la sécurité sociale Portugaise
voir si votre complémentaire accepte de vous couvrir, vous conserver vos droit sécurité sociale lors de vos déplacements sur le territoire national
au niveau des impôts vous devrez déclarer au centre des impôts des non résidents et auprès des services des finances au Portugal
bon courage

Vous allez devoir déclarer le jour précis  à  partir duquel vous considérez être expatriés. En effet, dans votre déclaration de revenus de l'an prochain au fisc français, il y aura à considérer la période avant cette date et celle après cette date, cette dernière faisant l'objet d'un formulaire annexe à votre déclaration de revenus.

Pour signaler votre expatriation à votre centre des impôts actuel, je vous conseille de le faire par courriel que vous doublerez par l'envoi du même courriel par voie postale en lettre recommandée AR.
Mentionnez le jour exact à partir duquel débute votre expatriation (avant le 1er janvier 2016 si vous souhaitez ne pas payer la taxe d'habitation en France en 2016) et votre nouvelle adresse postale au Portugal.
Votre centre des impôts signalera alors votre expatriation au centre des impôts des non résidents dont vous dépendrez alors. Cependant, pour votre prochaine déclaration sur les revenus de 2015, vous serez, pour la dernière fois, ressortissant de votre centre des impôts actuel.
A signaler : à partir du paiement de votre pension de retraite de janvier prochain, vous allez être prélevés à la source et, si vous étiez mensualisé, vous allez, en même temps, être prélevé de ce que vous devez pour les impôts sur les revenus de 2015. En effet, la retenue à la source vaut pour l'année en cours, la mensualisation vaut pour l'année écoulée. Cela peut faire un "trou" dans les finances au long de l'année 2016...

bonsoir,

Merci à tous pour vos réponses

Cdt

Nouvelle discussion