Conduire au Portugal

conduite au Portugal
Shutterstock.com
Actualisé 2024-03-09 19:02

Si vous vous établissez au Portugal en tant qu'expatrié et prévoyez de conduire, il est essentiel de comprendre les exigences administratives liées à la conduite et à l'obtention d'un permis. Le Portugal a considérablement amélioré son réseau routier au cours des dernières décennies, ce qui en fait une destination étonnamment agréable à explorer en voiture.

Avez-vous besoin d'un permis de conduire international (PCI) pour conduire au Portugal ?

Si vous ne détenez pas de permis portugais, il peut être nécessaire d'obtenir un permis international avant votre arrivée, en fonction de votre pays d'origine. Cependant, les citoyens des États membres de l'UE, de l'Islande, du Liechtenstein et de la Norvège ne sont pas tenus de le faire, car leur permis est pleinement valide au Portugal. Les visiteurs en provenance d'autres pays doivent obtenir un permis de conduire international s'ils prévoient de conduire dans le pays pendant au moins six mois. Cependant, s'ils envisagent de rester au Portugal plus de six mois, l'obtention d'un permis portugais est nécessaire, car le permis de conduire international ne sera plus valide.

La demande d'un permis de conduire international peut être effectuée depuis votre pays d'origine en fournissant les documents suivants :

  • Formulaire de demande dûment rempli ;
  • Photos d'identité récentes au format passeport ;
  • Permis de conduire valide de votre pays d'origine ;
  • Frais de dossier, dont le montant peut varier d'un pays à l'autre.

Vous devez également être en possession de votre permis de conduire original lorsque vous conduisez.

Conduire au Portugal pour les titulaires d'un permis de conduire de l'UE

Les citoyens de l'Union européenne et de l'Espace économique européen (EEE) peuvent conduire au Portugal avec leur permis de conduire national sans être tenus d'obtenir un PCI, car ils ne sont pas obligés de procéder à un échange contre un permis portugais. Ainsi, si vous détenez un permis de conduire valide délivré par un pays de l'UE, celui-ci sera pleinement reconnu au Portugal.

Toutefois, les expatriés de ces pays désirant s'installer définitivement au Portugal doivent s'inscrire auprès de l'Institut des transports et de la mobilité (Instituto da Mobilidade e dos Transportes) dans les 60 jours suivant leur arrivée. Cette démarche implique la présentation de votre permis de conduire national (original et copie), de votre pièce d'identité, ainsi que du formulaire Modelo 13 IMT dûment rempli.

En ce qui concerne les titulaires d'un permis de conduire d'un pays non membre de l'UE, ils ont l'obligation d'échanger leur permis contre un permis portugais dans les 185 jours suivant leur installation légale au Portugal. Pendant cette période, il est possible d'utiliser le permis original ou le PCI pour conduire légalement dans le pays.

Pour ceux provenant de pays ayant conclu un accord bilatéral ou une entente de réciprocité avec le Portugal (tels que le Brésil, la Suisse, le Maroc, l'Andorre, le Mozambique, Sao Tomé-et-Principe, les Émirats arabes unis et l'Angola) ou adhéré aux conventions internationales sur la circulation routière, l'échange peut se faire sans passer d'examen de conduite. Ils peuvent utiliser leur permis d'origine jusqu'à la finalisation de la procédure.

En revanche, si le permis a été délivré par un pays n'ayant pas signé ou adhéré aux conventions internationales sur la circulation routière, un examen de conduite sera requis pour obtenir un permis portugais. Il est à noter qu'il n'est pas nécessaire de s'inscrire dans une auto-école, permettant ainsi de planifier l'examen directement auprès d'un bureau de l'IMT.

Règles de conduite au Portugal

Avant de prendre le volant au Portugal, il faut se familiariser avec les règles et réglementations liées à la conduite dans le pays. Bien que nous ne puissions pas détailler toutes les règles ici, voici une brève introduction :

  • On roule à droite au Portugal.
  • Les limites de vitesse, sauf indication contraire, sont de 50 km/h en zone urbaine, 90 km/h sur les routes rurales et 120 km/h sur les autoroutes.
  • Le taux d'alcoolémie autorisé est de 0,5 g/litre.
  • L'utilisation d'un téléphone au volant est interdite, sauf s'il est équipé d'un dispositif mains libres. Les amendes pour cette infraction varient de 120 € à 600 €.
  • Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pour tous les passagers.
  • Lors de la conduite, assurez-vous d'avoir toujours votre permis de conduire, une preuve d'assurance et les documents d'immatriculation du véhicule. Avoir une pièce d'identité est également recommandé en cas d'urgence.
  • De nombreuses autoroutes ont des péages, payables en espèces, par carte ou via un capteur électronique (Via Verde) qui facture automatiquement. Si vous vous inscrivez à Via Verde, vous pouvez consulter en ligne tous vos frais ou recevoir des notifications postales pour les paiements de péage.
  • Certaines autoroutes secondaires ont des péages virtuels (SCUT). Lorsque vous passez par un péage virtuel, vous disposez de 7 jours pour payer la redevance en ligne sur le site web de la CTT ou dans un établissement acceptant le « payshop » (généralement des kiosques et des papeteries). Le non respect ce délai entraînera une amende envoyée par courrier à votre adresse.

Amendes et système de points au Portugal

Lors de l'obtention de votre permis de conduire portugais, le système vous attribue automatiquement 12 points. Par la suite, chaque fois que vous recevez une amende pour des infractions ou des comportements indisciplinés, des points sont déduits de votre compte :

  • Stationnement sur un zébra : 2 points ;
  • Excès de vitesse (jusqu'à 20 km/h) ou conduite en état d'ivresse (entre 0,5 et 0,8 gr/L) : 3 points ;
  • Dépassement à côté d'un zèbre : 3 points ;
  • Non-respect d'un panneau STOP : 4 points ;
  • Excès de vitesse (jusqu'à 40 km/h) ou conduite en état d'ivresse (entre 0,8 et 1,2 gr/L) : 5 points ;
  • Conduite en état d'ivresse (plus de 1,2 gr/L) : 6 points.

Lorsqu'il vous reste seulement 4 points, vous êtes convoqué à un stage obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière. Avec seulement 2 points restants, vous devez passer un nouvel examen du Code de la route. En cas de perte totale de vos points, votre permis de conduire est retiré et vous devez attendre deux ans avant de vous inscrire dans une auto-école et de recommencer le processus depuis le début.

Cependant, vous pouvez bénéficier de 3 points supplémentaires pour chaque période de 3 ans sans infraction ni amende, jusqu'à atteindre le plafond de 15 points.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.