Le système de santé au Portugal

soins de santé
Shutterstock.com
Actualisé 2022-02-07 10:24

Dans le cadre d'une expatriation, la santé dans le pays d'accueil est une question essentielle à prendre en considération avant même le déménagement, qu'il se passe en solo, à deux ou en famille. Si vous envisagez de vous installer au Portugal, intéressez-vous de très près au système de santé du pays.

En attendant, il faut savoir que le Portugal possède certaines des normes les plus élevées en matière de services de santé en Europe : le pays se classe 17e à l'indice mondial de l'innovation dans le domaine de la santé 2021 (World Index of Healthcare Innovation).

Santé au Portugal : résumé

Le système de santé au Portugal est soutenu par trois grand piliers principaux :

  • Le Service national de santé (Servico Nacional de Saude, souvent abrégé en SNS) ;
  • Les régimes spéciaux d'assurance maladie sociale basés sur la profession et s'appliquant à certaines catégories professionnelles : policiers, militaires, etc. ;
  • L'assurance santé individuelle, contractée de manière volontaire.

Le Service national de santé (SNS) est géré par le ministère de la Santé du Portugal. Il est accessible gratuitement aux résidents portugais, mais également aux résidents expatriés. Avec d'obtenir la résidence, les expatriés doivent personnellement prendre en charge leurs factures médicales, y compris s'ils sont couverts par le SNS.

Les services médicaux généralement couverts par le SNS comprennent :

  • Les visites chez le médecin généraliste et les centres de santé locaux ;
  • Les visites chez un spécialiste, sur ordonnance du médecin traitant ;
  • hôpital et les traitements d'urgence ;
  • Médicaments sur ordonnance, qui sont fortement subventionnés ;
  • Maternité.

Éligibilité au système national de santé (SNS) du Portugal

L'éligibilité au SNS dépend du statut résidentiel dans le pays. Dans le cadre d'une résidence légale au Portugal, l'éligibilité à la couverture du Service National de Santé est automatique.

Les étrangers de passage et avec un statut de non-résident doivent souscrire une couverture santé privée afin d'être protégé durant leur séjour.

Attention, les résidents d'un État membre de l'UE ont accès au système de santé portugais sur présentation de leur carte européenne d'assurance maladie (CEAM).

Quant aux résidents d'un pays non membre de l'UE, ils peuvent bénéficier du système de santé public portugais à condition que leur pays de résidence ait un accord sanitaire avec le Portugal. Actuellement, les pays signataires sont Andorre, le Brésil, le Cap vert et le Maroc.

Si vous êtes concerné par ce dernier paragraphe, vérifiez ces informations auprès de l'ambassade ou du consulat portugais de votre pays de résidence avant de vous déplacer au Portugal.

Les personnes non résidentes de l'UE et dont le pays ne possède aucun accord sanitaire avec le Portugal doivent souscrire une assurance maladie privée pour la durée de leur séjour avant d'arriver au Portugal.

Assurance maladie au Portugal

Comme mentionné ci-dessus, il existe plusieurs manières de bénéficier de l'assurance maladie au Portugal :

  • Si vous êtes un résident légal et êtes employé par une entreprise au Portugal, votre assurance maladie est payée en partie à travers vos cotisations sociales, l'autre partie étant prise en charge par l'employeur ;
  • Si vous résidez dans un État membre de l'UE, vous aurez accès aux soins de santé via votre carte européenne d'assurance maladie (CEAM) ;
  • Si vous êtes un visiteur d'un État non membre de l'UE et que votre pays n'a pas d'accords de santé avec le Portugal, vous devrez souscrire une assurance maladie privée.
  • Si vous êtes résident au Portugal, mais que vous êtes au chômage ou à la retraite, vous pouvez accéder aux soins de santé publics en remplissant un formulaire S1.

Certains résidents portugais complètent leur couverture santé en souscrivant une complémentaire. Cette option permet d'être remboursé sur des actes qui ne le sont pas par le système public et de se faire soigner dans des hôpitaux privés sans avoir à dépenser des sommes conséquentes.

Assurance santé privée au Portugal

Si le système public portugais fournit des soins de base ou si vous n'y avez pas accès, il est possible de souscrire une couverture supplémentaire. Les coûts peuvent varier de quelques centaines à quelques milliers d'euros par an, en fonction de divers facteurs, tels que des maladies préexistantes.

Notez que la couverture privée est souvent plus complète que la celle publique, réduit les temps d'attente pour avoir une consultation et permet d'accéder plus facilement aux hôpitaux privés et aux spécialistes, les dépenses étant remboursées par l'assureur.

Vous pouvez également souscrire une assurance privée pour des actes médicaux spécifiques, tels que les soins dentaires.

L'assurance privée est également susceptible de fournir un meilleur accès aux médecins et spécialistes anglophones.

Choisissez l'assureur qui vous convient parmi un large panel de compagnies en fonction de vos besoins et de votre budget. Parmi les principaux fournisseurs de complémentaires santé, citons :

Optez pour une assurance santé dédiée aux expatriés au Portugal !

Soins privés au Portugal

Parallèlement au système public, le Portugal dispose d'un secteur de santé privé développé, mais à des tarifs plus élevés. Toutefois, les avantages sont nombreux :

  • Temps d'attente plus courts pour obtenir un rendez-vous ;
  • Accès à un plus grand choix de services et de traitements ;
  • Une approche plus personnelle et des installations modernes ;
  • Du personnel anglophone, si vous ne parlez pas portugais.

Bon à savoir :

Si vous souhaitez être soigné dans un hôpital privé, vous devez souscrire une assurance maladie privée.

Contrairement au plan national de santé, le système privé pratique l'avance sur les frais médicaux, frais ensuite remboursés (dans une certaine mesure) par l'assureur privé.

Assurez-vous de lire attentivement les conditions et la couverture de votre police d'assurance !

Hôpitaux au Portugal

Au Portugal, toute consultation à l'hôpital au Portugal commence par un rendez-vous chez un médecin généraliste. Si nécessaire, vous serez ensuite référé à un médecin spécialiste pour un traitement ultérieur.

Les hôpitaux publics au Portugal offrent généralement les services suivants : soins d'urgence, soins ambulatoires, soins de maternité, soins post-opératoires, soins psychiatriques et soins palliatifs.

Notez que l'assurance maladie publique peut ne pas couvrir tous les frais de l'hôpital public. Ainsi, vérifiez toujours les coûts éventuels avant une consultation.

Comment consulter un médecin au Portugal ?

Au Portugal, une fois inscrit à l'assurance maladie publique ou privée, vous pourrez prendre rendez-vous avec un médecin.

Comme mentionné ci-dessus, vous devrez commencer par prendre rendez-vous avec un médecin généraliste. Celui-ci vous référera à un spécialiste (cardiologue, ophtalmologiste, psychologue, etc.) en fonction de votre état et de vos besoins.

La plupart des frais médicaux sont couverts par votre régime SNS, cependant, vous êtes susceptible de payer des frais supplémentaires pour certains actes non couverts par l'assurance maladie publique.

Certains médecins au Portugal ne travaillent que dans des hôpitaux privés et dans un tel cas, il convient de souscrire une assurance maladie privée pour être remboursé.

L'obtention d'une consultation auprès d'un spécialiste en hôpital public peut être longue. Ainsi, si vous souhaitez raccourcir le délai d'attente, il est préférable d'opter pour une assurance privée.

La santé mentale au Portugal

La santé mentale est une composante essentielle de notre bien-être général et parfois plus encore dans le cadre d'une expatriation.

Vous n'aurez aucun mal à trouver un professionnel de la santé mentale au Portugal, surtout dans les grandes villes. Toutefois, il est important de souligner que les soins de santé mentale ne sont pas aussi développés au Portugal par rapport à certains autres pays européens. Cela est particulièrement vrai dans le secteur public.

Les services de santé mentale sont couverts par le SNS. Pour prendre rendez-vous avec un professionnel de la santé mentale, vous devrez d'abord consulter un médecin généraliste, qui vous orientera ensuite vers un spécialiste en fonction de votre situation.

Le médecin généraliste peut également prescrire des médicaments, référer à un conseiller, inscrire son patient à un programme de santé communautaire, le diriger vers un service d'urgence (si le cas est grave).

Notez que dans la couverture SNS donne accès à une sélection limitée de services de santé mentale. Pour plus d'options, il est préférable d'opter pour une assurance maladie privée.

Autres services de santé au Portugal

La santé des enfants est gratuite au Portugal. Les jeunes patients ont accès à un large éventail de soins, y compris les examens, le dépistage, les soins nutritionnels, les vaccinations.

Notez que le pays a un programme national de vaccination, qui comprend des vaccinations contre la polio, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l'hépatite B, la diphtérie, le tétanos et la coqueluche.

Les soins dentaires ne sont pas tous couverts par le SNS, à moins d'appartenir à un groupe de résidents classé comme vulnérable (enfants, personnes âgées, handicapées, etc.). Dans tous les autres cas, les factures ne sont pas remboursées. Les services dentaires de base (traitements des caries, couronnes, etc.) peuvent être partiellement couverts par une assurance maladie privée.

Les soins de santé féminins sont bien développés et les femmes ont accès à de nombreux services. Pour consulter un gynécologue, il faut prendre rendez-vous avec un médecin généraliste, puis être orienté vers un spécialiste.

Les soins prénatals sont disponibles dans la plupart des centres de santé et des cliniques. Des cours prénatals sont également proposés dans la plupart des hôpitaux, mais ne sont généralement pas couverts par le SNS.

On trouve différentes méthodes de contraception au Portugal et il est possible d'acheter des pilules contraceptives dans n'importe quelle pharmacie sans ordonnance.

L'avortement au cours des dix premières semaines de grossesse est légal, mais nécessite une consultation avec un médecin généraliste et une période de réflexion de trois jours.

Pharmacies au Portugal

Le Portugal dispose d'un vaste réseau de pharmacies. Ces dernières sont ouvertes de 9 h à 19 h avec une pause déjeuner à midi en semaine. Le week-end, ils ferment à 13h.

Vous trouverez également des pharmacies ouvertes 24h/24. Les pharmacies de quartier disposent d'une liste de tous les établissements ouverts 24h/24 et 7j/7 de la région. Vous pouvez également consulter le site Web du SNS pour obtenir ces informations et d'autres informations sur les hôpitaux et les pharmacies.

Les pharmacies portugaises commercialisent tous les médicaments couramment utilisés et si votre état nécessite l'utilisation de médicaments très spécifiques, il est préférable de vérifier auprès de votre médecin spécialiste s'il est disponible au Portugal.

L'importation de médicaments à usage personnel ne pose généralement pas de problèmes, les réglementations portugaises à ce sujet étant assez souples.

Si vous utilisez des médicaments sur ordonnance, assurez-vous de les apporter dans leur emballage d'origine et d'avoir sous la main une note de votre médecin détaillant le nom et la posologie du médicament.

Vous pouvez prendre une photo de la note et la montrer au douanier si nécessaire.

Si vos médicaments sont répertoriés dans la loi sur les opiacés, vous devrez demander un certificat Schengen avant de voyager. Les médicaments qui relèvent de cette loi incluent les analgésiques puissants, les médicaments contre l'anxiété (comme le Valium), les somnifères, le cannabis médicinal. Avant de voyager, demandez à votre médecin si vos prescriptions relèvent de la loi sur les opiacés. Si c'est le cas, vous devrez procéder comme suit :

  • Obtenir un certificat signé par votre médecin expliquant que le médicament est nécessaire pour votre propre usage.
  • Faire vérifier et valider légalement le certificat auprès de l'établissement supérieur compétent de votre pays.

Urgences sanitaires au Portugal

En cas d'urgence sanitaire au Portugal, composez le 112, numéro d'urgence général utilisé dans toute l'Europe.

Lors de votre appel au 112, il vous sera demandé de fournir les informations suivantes :

  • Le type d'urgence auquel vous êtes confronté ;
  • Le numéro d'où vous appelez ;
  • Votre emplacement exact ;
  • L'âge, le sexe et l'état actuel de la personne ayant besoin d'assistance

Notez que si vous ne parlez pas portugais, vous devez immédiatement en informer l'opérateur pour être redirigé vers un anglophone. Dans le meilleur des cas, faites vous assister par une tierce personne présente à vos côtés.

Notez qu'un appel au 112 ne garantit pas l'envoi d'une ambulance, celles-ci étant réservées aux urgences vitales. En cas d'urgence non-vitale, vous pouvez être dirigé vers l'hôpital le plus proche.

A l'hôpital, il est également conseillé d'être assisté par un lusophone, qui vous aidera à décrire votre état, remplir des formulaires, etc.

Si vous avez besoin de soins médicaux urgents non-vitaux, appelez le Saúde 24 au 808 242 424n une ligne d'assistance 24 heures sur 24 gérée par le ministère de la santé. Notez que ces appels sont facturés au même prix que les appels locaux.

Notez que les soins d'urgence au Portugal sont payants, y compris si vous bénéficiez d'une assurance maladie locale..

Liens utiles :

SNS

Hospital da Luz, Lisbonne

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.