enfant
Shutterstock.com
Actualisé le mois dernier

Envisagez-vous une expatriation en famille au Japon ? Pour les enfants, les parents s’interrogent : système éducatif à la française ou à la japonaise ? Existe t-il des services de garde pour les tous petits ? Expat.com fait le point.

Le système scolaire japonais

Au Japon, l'enseignement formel commence à l'âge de six ans, lorsque les enfants entrent à l'école primaire. L'école primaire dure six ans. Vient ensuite le collège, qui dure trois ans. Les adolescents poursuivent leurs études au lycée (3 ans) puis peuvent, s’ils le souhaitent, aller à l’université.

L'année scolaire japonaise commence en avril et se termine en mars de l'année suivante. L'âge de l'enfant au 1er avril détermine l'année de scolarisation. Avant l'école primaire, la loi n'exige aucune éducation, mais il existe de nombreux modes de garde, surtout si vous vivez en zone urbaine. Bien entendu, les modes varient en fonction du budget, du lieu et de la situation familiale.

Garderies et crèches privées et publiques au Japon

C’est un casse-tête pour nombre de parents : au Japon, les systèmes de garde pour les petits sont peu nombreux. Et, lorsqu’ils sont présents, ils coûtent cher. C’est l’une des raisons pour lesquelles beaucoup de femmes cessent leur activité professionnelle à la naissance de leur premier enfant.

On trouve deux types de crèches et garderies : les garderies privées et les garderies publiques. La tranche d'âge d’accueil va de 0 à 5 ans. Il n'y a pas de groupes séparés en fonction de l'âge.

Les garderies privées n’ont pas de liste d’attente ; les frais sont de l'ordre de 40 000 à 80 000 ¥ (bien que certaines municipalités locales offrent un soutien financier partiel). Pour postuler auprès des garderies publiques, renseignez-vous auprès de votre mairie. Elle vous demandera, notamment, de fournir un justificatif de revenus.

Les garderies publiques sont gratuites et s’adressent aux personnes à faible revenu, ou celles qui ont besoin d'un soutien financier. Il est cependant très difficile d’obtenir une place pour son enfant.

Jardins d'enfants et écoles maternelles au Japon

Institutions internationales, multilingues, traditionnelles ? Vous aurez le choix entre plusieurs types d’écoles maternelles.

Côté définition, on distingue deux types d’établissements : le yochien et le hoikuen. Le yochien relève du ministère de l’Éducation nationale : c’est une école. Le hoikuen, lui, est sous le contrôle du Ministère de la Santé : c’est une garderie. En pratique, il y a peu de différences entre les deux institutions. Le yochien est censé n’accueillir aucun enfant de moins de 3 ans. Le hoikuen, lui, a des horaires plus étendus que le yochien ; il s’adapte aux horaires de travail des parents. Mais les deux se confondent, les yochien appliquant les mêmes programmes éducatifs que les hoikuen, et inversement.

On note une plus grande différence de coût entre les deux établissements. Le yochien est une école; il coûte donc moins cher que le hoikuen : environ 140 000¥/an (environ 1 200 euros), cantine incluse. Les garderies (hoikuen), elles, coûtent entre 240 000 à 360 000¥/an (entre 2 000 et 3 000 euros).

Nounous privées au Japon

Les nounous privées peuvent être embauchées à long terme et à court terme. Dans la plupart des cas, des nounous sont embauchées pour des enfants qui n’ont pas l’âge d’aller à la maternelle, mais dans certains cas, les nounous peuvent s'occuper des enfants plus âgés.

 Liens utiles :

École du Juste-milieu
Maternelle du Lycée français international de Tokyo
École maternelle bilingue franco-japonaise
Care finder (trouver une baby sitter au Japon)
Kidsline

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.