Baby-boomer et pigiste à l'étranger : les idées de Jerry Nelson

Vie pratique
  • freelancer
    Shutterstock.com
Publié le 2020-09-16 à 08:00 par JerryANelson
Expatrié américain, Jerry Nelson, vit à Buenos Aires. Il n'est pas tout à fait un nomade numérique, mais il n'est pas non plus l'homme typique de 65 ans. L'expatrié nous raconte son expérience de freelance à l'étranger et pourquoi plus de baby-boomers devraient considérer le freelance.

Une forte demande d'expatriés freelance dans le monde

A un moment je suis chez Starbucks, à quelques pâtés de maisons de la Maison Blanche à Washington DC et 24 heures plus tard, mon avion atterrit à Buenos Aires.

Mon épouse (nous étions mariés depuis six semaines) me manquait. En prenant un café au lait, je me suis demandé : « Pourquoi est-ce qu'elle me manque ici alors que je pourrais facilement la rejoindre en Argentine ? »

J'ai appelé un ami qui travaillait au département de l'État et lui ai fait part de ma situation. Deux heures plus tard, je sortais d'un bureau gouvernemental avec un nouveau passeport.

Maintenant, comment faire pour trouver un emploi dans un pays où je n'ai jamais été et dont je ne parle pas la langue ?

Grâce au Wi-fi sur les vols internationaux et à une escale de 12 heures à Mexico, je me suis livré à une interview avec La Nacion, le journal le plus populaire de toute l'Argentine.

Tout allait bien.

Soudain, le monde s'est arrêté de tourner. Quarante-huit heures après l'interview, le gouvernement argentin a amendé ses lois relatives au travail de sorte à ce que toute personne qui n'était pas un résident dans le pays ne pouvait y travailler légalement.

L'Argentine tournait le dos aux freelances, en particulier aux expatriés. Buenos Aires n'était plus une destination accueillante pour les « nomades numériques », l'accent étant mis sur le terme «  nomades ».

Plein d'opportunités pour les expatriés qui souhaitent se lancer dans le freelance

Selon Small Business Price, Paris est la meilleure ville au monde pour le freelance. Avant la pandémie, l'ère du « nomadisme numérique » s'était déjà instauré. Force est de constater que la pandémie n'a fait qu'accélérer ce changement.

Aux quatre coins du monde, les professionnels sont en train de quitter leur routine métro-boulot-dodo en quête de liberté grâce au freelance. Un passeport et un ordinateur portable suffisent. En termes de bureaux, le choix est vaste : un hamac en bord de mer en Thaïlande, un espace de co-travail moderne à New York ou la terrasse d'un café à Buenos Aires.

Comment un expatrié s'impose-t-il en tant que freelance dans un nouveau pays ? Qu'en est-il des visas et de la fiscalité ? On va vous parler du freelance à l'international et d'un style de vie qui est complètement différent de celui auquel vous êtes sans doute habitué.

Dans l'édition de février 2020 de l'Expat Mag, la freelance Stéphanie Odea indiquait que la règle no.1 c'est « d'être prêt ». « La première chose à faire c'est de vérifier si vous aurez besoin d'un visa pour travailler dans le pays de votre choix et si c'est le cas, gardez en tête que ce processus peut prendre plusieurs mois ».

C'est un excellent conseil pour la jeune génération qui a beaucoup de temps devant elle, mais qu'en est-il de nous, les plus âgés ?

Un groupe de professionnels en plein croissance

À l'heure actuelle, la génération Y, qu'on qualifie de « Millenials » représente la plus grande proportion de la population active aux États-Unis, et cela se reflète dans le monde du « nomadisme numérique ». En effet, plus d'un tiers sont des « Millennials ». Mais attention, les personnes âgées ou les « baby-boomers », sont le segment de la main-d'œuvre américaine qui connaît la croissance la plus rapide. Une étude réalisée par Glassdoor en 2019 estime que cette génération, née entre 1944 et 1964, devrait connaître une croissance de plus de 61% au cours des dix prochaines années.

Cela ne surprend guère Winton Churchill, rédacteur freelance et expert. Pour lui, il est clair que les baby-boomers sont d'excellents freelance : raison pour laquelle il s'est donné pour mission de leur transmettre son savoir-faire afin de les aider à monétiser leurs compétences existantes.

Les baby-boomers ne sont pas seulement bien placés pour devenir des freelance; dans certaines catégories, ils sont prédominants.

La raison en est simple : l'expérience.

De tous les freelances que l'on peut trouver aujourd'hui, ce sont les baby-boomers qui ont le plus d'expérience. Pour la plupart, nous avons des solutions aux problèmes, nous sommes réguliers et ponctuels et nous arrivons à fournir un travail plus complet que les freelance appartenant aux autres groupes d'âge.

Pourquoi les clients préfèrent-ils embaucher des freelance baby-boomers ?

Atteindre les objectifs en respectant les délais

Un client m'a une fois déclaré que : « Les baby-boomers ont une meilleure idée de la façon dont leur travail s'intègre dans la mission globale sur laquelle je travaille. Ils sont conscients des objectifs du projet et de la durée et m'aident à assurer le bon déroulement du projet. Ils prennent des délais au sérieux et, bien souvent, ils livrent soit à la date d'échéance prévue ou avant celle-ci. S'il y a un souci quelconque, même s'il s'agit de leur planification, ils m'en informent à l'avance, afin que je puisse faire les réajustements nécessaires. La communication est un facteur clé ».

Les freelances qui ont moins d'expérience ont souvent tendance à suivre la théorie et prennent plus de temps pour se remettre sur les rails quand il y a des changements ».

Les baby-boomers savent anticiper les pépins en cours de route et sont à même d'éviter les situations de panique grâce à une bonne planification.

Une communication efficace

Selon un autre client, la communication, que ce soit à l'oral ou à l'écrit, est meilleure avec les baby-boomers. « Les baby-boomers ont tellement plus d'expérience que leur façon de communiquer verbalement ou à l'écrit nécessite très rarement des clarifications ».

Pour lui, le manque de clarté de la part des freelance ayant moins d'expérience peut avoir un impact considérable sur les projets en termes de durée et de coûts.

Aujourd'hui, malheureusement, les instructions sont bien souvent données par voie électronique, ce qui peut dérouter un projet ou nuire à son déroulement.

Passez au plan B et continuez à avancer

Il faut aussi reconnaître que de nombreux freelance choisissent de s'arrêter des qu'ils heurtent le moindre pépin. Ils s'attendent alors à ce que le client leur donne de nouvelles instructions. Le monde du freelance évolue rapidement, et une telle situation peut devenir stressante pour le client.

C'est tout à fait différent avec les baby-boomers qui, depuis des décennies, sont en train de s'adapter aux changements. Ils sont plus aptes à trouver des voies alternatives pour atteindre l'objectif initial.

Grâce à leurs nouvelles approches créatives, la simple réorganisation des étapes et quelques suggestions intermédiaires, ils arrivent plus facilement à répondre aux attentes des clients sans pour autant affecter l'objectif du projet.

Récemment, un client m'a confié ceci : « Je suis constamment à la recherche de personnes qui arrivent à prendre des initiatives lorsque je les embauche. Au fur et à mesure, j'augmente le volume de travail de ceux avec qui j'arrive à nouer une relation de confiance ».

Si tout cela vous est apparu comme un révélation, vous avez probablement plus de « plus » que vous l'auriez cru. Alors, pourquoi ne pas tenter votre chance en tant que freelance ?

Maintenant, c'est à vous d'en tirer le meilleur parti.

Ce qu'il faut retenir

N'oubliez pas que changer de carrière nécessite un certain temps d'adaptation et que chacun vit une expérience unique.

Être freelance ne signifie pas que vous allez passer toutes vos journées à la plage. Le sable dans vos vêtements peut être agaçant, et la lueur du soleil peut être éblouissante. Vous aurez donc besoin d'un certain temps pour trouver votre voie afin de pouvoir gagner votre vie d'une manière agréable et constructive.

Il n'empêche que le freelance peut bien s'intégrer au statut d'expatrié. Assurez-vous de faire vos recherches et de bien planifier votre projet avant de franchir le cap.