Travailler à Salvador de Bahia

Travailler à Salvador de Bahia
shutterstock.com
Actualisé 2022-06-08 17:22

Depuis longtemps l'un des principaux centres économiques du Brésil, Salvador de Bahia voit aujourd'hui son économie se diversifier et générer des emplois. En tant qu'expatrié, vous aurez besoin de compétences spécialisées pour décrocher l'un d'entre eux et si vous souhaitez travailler à Salvador, nous vous conseillons de commencer votre recherche d'emploi bien avant votre départ pour le Brésil. En attendant, Expat.com vous livre les directives générales pour travailler au Brésil.

À propos de Salvador

Salvador, l'une des plus anciennes villes du Brésil, a longtemps joué un rôle important dans l'économie du pays. À l'origine, elle constituait le principal port d'expédition des produits agricoles vers l'Europe, et l'expédition et la réception de nombreux types de marchandises constituent toujours un segment clé de l'économie locale.

Non seulement le Brésil est sorti d'une récession qui a fait des ravages à Salvador, mais son économie a récemment subi un coup dur en raison de la pandémie. L'économie n'est pas aussi florissante qu'il y a quelques années, mais elle est importante et diversifiée, et elle se redresse rapidement, de sorte qu'il y a encore des opportunités pour les profils qualifiés.

L'agriculture, le transport maritime, la production automobile et le tourisme forment les composantes importantes de l'économie de Salvador et des régions voisines. A cette liste, nous pouvons ajouter les communications et les technologies de l'information prennent également de l'importance.

L'économie de Salvador

L'État de Bahia est la huitième économie régionale du Brésil, cela grâce à son port, qui a historiquement joué un rôle clé dans l'économie globale du pays. Pendant la période coloniale portugaise, par exemple, le pays exportait du cacao, du sucre et du tabac, contribuant à la prospérité du Brésil à cette époque.

La situation du port, à Salvador, donne un indice sur l'importance de cette ville pour l'économie brésilienne. Tout simplement, il s'agit de la première capitale du pays ! Salvador ayant toujours été un centre de commerce international, la ville est riche en opportunités. Aujourd'hui encore, le port de Salvador est un point vital du commerce, avec des exportations de soja, de cacao, de sisal et de produits pétrochimiques. Les secteurs nationaux auxquels il faut s'intéresser sont la fabrication de cigares, l'extraction de pétrole et de gaz, le raffinage du pétrole et la pêche.

Salvador possède également une énorme industrie touristique. En effet, il s'agit d'une ville UNESCO de la musique, avec un mélange étonnant de styles, qui attire des amateurs du monde entier. De nombreux spectacles musicaux publics gratuits sont organisés dans le Centro Histórico, l'un des quartiers les plus réputés de Salvador. Il s'agit de la preuve à la fois envers les citoyens, mais également des touristes que Salvador est loin d'être une ville endormie et vieillissante !

Salvador n'est pas seulement forte dans le domaine des arts, mais aussi dans celui du sport. A sa construction en 1951, le stade de football Estádio Octávio Mangabeira, ou Fonte Nova Arena, pouvait accueillir plus de 66 000 personnes. Par la suite, il a été remplacé par une version plus récente, baptisée Itaipava Arena Fonte Nova, qui compte aujourd'hui 56 000 places assises. Il a accueilli plusieurs matchs importants (comme la Coupe des confédérations de la FIFA 2013 et la Coupe du monde de la FIFA 2014), ce qui ajoute à son attrait pour les visiteurs du Brésil et du monde entier.

Secteurs à potentiel

De nombreuses grandes entreprises brésiliennes et internationales possèdent une représentation à Salvador. Parmi les plus grandes et les plus connues, citons Ford Motor Company, Petrobras et PwC.

L'industrie automobile est désormais bien établie dans la région. En témoigne la présence de Ford, qui exploite une usine d'assemblage moderne, largement robotisé. Candidats à l'emploi au Brésil, si vous possédez une formation en génie industriel ou mécanique, n'hésitez pas à postuler. Pensez également au constructeur automobile chinois JAC, qui possède également une usine à Salvador.

Le pétrole et la pétrochimie sont des secteurs en pleine croissance dans tout le Brésil, y compris à Salvador, qui abrite une grande raffinerie de pétrole et une usine pétrochimique. À contacter si vous possédez les compétences requises.

Les secteurs des technologies de l'information et des communications sont également en pleine croissance et représentent des pistes possibles.

Pour ceux sans formation technique, le tourisme peut être un secteur intéressant et pourvoyeur d'emploi et pour plusieurs raisons :

  • Salvador, l'une des plus anciennes villes du Brésil, possède de nombreux bâtiments coloniaux.
  • Le gouvernement local a rénové le quartier historique de Pelourinho dans le but d'accroître le tourisme.
  • Salvador est également une destination touristique populaire, car elle conserve de nombreuses traditions apportées d'Afrique, qui se reflètent encore aujourd'hui dans les vêtements, la nourriture et la musique locaux.

On trouve à Salvador l'école panaméricaine de Bahia, une école internationale, qui peut rechercher des enseignants certifiés ou des administrateurs de l'éducation. La ville abrite également plusieurs universités (publiques et privées), souvent à la recherche de diplômés d'études supérieures et ayant au moins une connaissance pratique du portugais.

Rédaction d'un CV au format brésilien

Au Brésil, on présente son CV rédigé en portugais, mais aussi en anglais, si on postule auprès d'une entreprise multinationale. Le document doit être concis, et faire 2 pages maximum.

Énumérez vos qualifications et vos expériences antérieures, en commençant par les plus récentes. Vous devez également mentionner votre formation, à l'exception de la formation scolaire élémentaire.

Incluez une lettre de motivation dans laquelle vous expliciterez votre potentiel en tant que candidat, ce que vous espérez réaliser et pourquoi vous pensez être un atout pour l'entreprise.

Trouver du travail à Salvador de Bahia

Rechercher et postuler à des emplois en ligne avant même de réserver vos billets d'avion pour le Brésil…c'est là toute la beauté d'internet. Concrètement, il est très fortement recommandé de trouver un emploi et de signer le contrat de travail avant d'aller vivre au Brésil. En effet, c'est à l'entreprise qui vous recrute de vous parrainer pour l'obtention du visa de travail.

Il est donc impossible de se rendre au Brésil avec un visa de tourisme, de trouver un emploi, puis de transformer ledit visa en visa de travail !

Utilisez LinkedIn pour trouver un emploi à Salvador : commencez par peaufiner votre CV, puis limitez votre recherche aux emplois à pourvoir à Salvador sur la plateforme.

Parmi les autres possibilités, citons les sites web des multinationales et des entreprises intergouvernementales. Vous pouvez également consulter le site web de l'ambassade de votre pays d'origine, qui affiche parfois des informations sur des offres d'emploi potentielles au Brésil. Le site peut également disposer d'une liste de sociétés internationales que les candidats peuvent contacter.

Attention, de nombreuses personnes mal intentionnées se font passer pour des chasseurs de têtes et des agences de placement sur Internet. Les plus belles annonces cachent souvent une toute autre réalité, surtout si vous avez été approché en premier. Faites confiance à votre instinct et évitez d'être escroqué financièrement, mais aussi de perdre du temps durant votre recherche d'emploi à Salvador.

Autres canaux de recherche d'emploi

Outre Internet, le bon réseautage à l'ancienne est impérativement à mettre en œuvre, surtout si vous avez des amis ou des connaissances au Brésil. Si vous n'avez pas parlé à vos amis brésiliens depuis un moment, il est peut-être temps de reprendre contact !

Vous pouvez également parcourir la section carrière / emploi des journaux brésiliens, certains d'entre eux possédant une version en ligne.

Si vous parlez portugais et anglais, vous aurez une longueur d'avance sur les autres expatriés désireux de trouver du travail au Brésil. Cela s'applique aussi bien au secteur privé qu'au secteur public.

Dans le même esprit, si vous êtes de langue maternelle anglaise ou si vous parlez couramment l'anglais, approchez les écoles et les universités brésiliennes. Nombre d'entre elles seront heureuses de vous avoir au sein de leur équipe pour enseigner l'anglais. Si tel est le cas, votre futur employeur pourra parrainer votre demande de visa de travail. Vous pouvez également travailler en tant que tuteur privé, mais pour pouvoir en vivre, il faut avoir un bon réseau et beaucoup de patience.

Enfin, vous pouvez également contacter les agences pour l'emploi. Cette option est payante au Brésil, mais efficace !

A noter concernant la recherche d'emploi au Brésil

La recherche d'emploi au Brésil demande du temps, de la patience et de la persévérance. Non seulement les entreprises brésiliennes doivent parrainer le visa de travail des travailleurs étrangers, mais elles doivent également prouver leur incapacité à trouver les compétences en question localement. Elles sont également limitées par la loi, qui exige que leur personnel soit composé d'au moins deux tiers de Brésiliens de souche. La seule exception concerne le secteur de l'agriculture.

Notez que si vous êtes marié à un citoyen brésilien, si vous avez un enfant né au Brésil ou si vous vivez dans le pays depuis au moins 10 ans, vous n'êtes plus soumis aux restrictions ci-dessus.

En outre, le pays ne reconnaît pas les titres et certificats obtenus à l'étranger. Si, par exemple, vous travaillez dans un domaine spécialisé dans votre pays d'origine et que vous avez des licences et des certificats, ceux-ci ne seront pas pris en compte au Brésil. Vous devrez repasser des examens et obtenir des licences et des certificats brésiliens. Non seulement cela peut prendre un certain temps, mais qui plus est, les examens sont en portugais, langue que vous devez donc maîtriser.

La recherche d'emploi indépendante étant difficile au Brésil, la mutation professionnelle peut être une solution, si vous travaillez pour une multinationale. Dans un tel cas, pourquoi ne pas négocier une mutation dans l'une de ses succursales brésiliennes ?

Culture du travail au Brésil

Si vous venez d'un pays occidental, vous n'aurez aucune difficulté d'adaptation à la culture professionnelle brésilienne, qui est similaire. Elle est composée d'un système hiérarchique, à respecter dans un cadre de travail généralement formel et corporatif.

Pour ceux qui travaillent en entreprise, les Brésiliens possédant un bon niveau d'éducation, ils sont capables de converser en anglais, parfois même en français. Plus la main-d'œuvre est jeune, plus elle parle anglais, le Brésil ayant mis l'accent sur l'enseignement de l'anglais à destination des jeunes générations.

Le lieu de travail étant formel et corporatif, l'habillement est tout aussi professionnel. Les Brésiliens sont très pointilleux sur les apparences, alors assurez-vous de faire de même lorsque vous allez travailler.

D'autre part, le concept de ponctualité n'est pas le même au Brésil. Bien que le formalisme soit de mise au sein des entreprises, les Brésiliens sont assez laxistes en ce qui concerne l'heure. Il est normal d'arriver avec 10 à 20 minutes de retard à une réunion. Bien sûr, il est bon d'arriver à l'heure, mais la norme culturelle est tout simplement d'arriver en retard aux réunions.

Autre point qui peut surprendre sur un lieu de travail, la proximité entre salariés. Ces derniers attachent une grande importance aux relations interpersonnelles, aussi, vous devez apprendre à connaître tout le monde et vous intégrer. Il est courant de se saluer en se donnant une accolade pour les hommes tandis que les femmes préfèrent la bise sur les deux joues.

En général, la culture brésilienne devient plus détendue et plus informelle à mesure que l'on avance vers le nord et cela vaut également pour l'aspect professionnel. Salvador de Bahia se trouvant au centre, mais plus au nord, la culture professionnelle est plus décontractée. Si vous prenez le temps de passer du temps avec vos collègues après le travail, ces derniers seront plus ouverts.

Vivre à Salvador

Avec sa longue histoire, Salvador est culturellement riche. On peut manger de la moqueca (un ragoût de fruits de mer) ou grignoter de l'acarajé (un beignet fait de pâte de haricots frite, fendue et farcie de crevettes et d'autres garnitures) tout en assistant à un authentique spectacle de capoeira (art martial brésilien incluent une forme de danse rythmique). L'histoire coloniale est encore évidente dans de nombreux quartiers de la ville.

N'oublions pas les nombreuses plages de Salvador et de ses environs. Certaines d'entre elles sont abritées et constituent de merveilleux endroits pour se baigner, faire de la voile ou simplement se prélasser, tandis que d'autres offrent des vagues plus fortes pour les surfeurs.

Facteur à prendre en compte à Salvador : le taux de criminalité élevé de la ville, y compris les crimes violents, et ce depuis des années. Si vous envisagez d'y vivre, choisissez votre quartier avec soin.

Les meilleurs quartiers (et les plus chers) sont Itaigara, Pituba, Horto Florestal, Caminho das Ãrvores, Loteamento Aquárius, Brotas, Stiep, Costa Azul, Armação, Jaguaribe et Stella Maris.

Soyez particulièrement prudent si vous visitez la Cidade Baixa (« ville basse ») dans le quartier nord-ouest de la ville.

La météo à Salvador est généralement belle et il n'y a pas de véritable hiver. Le coût de la vie est faible pour une grande ville et les personnes ayant un bon salaire peuvent y vivre correctement.

Liens utiles :

Glassdoor - avis de professionnels sur les entreprises
Craigslist
LinkedIn
Go Abroad
Pan American School of Bahia
Numbeo - coût de la vie à Salvador

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.