Les soins de santé aux États-Unis

santé
Shutterstock.com
Actualisé 2021-12-01 13:42

Les soins de santé aux États-Unis peuvent être une arme à double tranchant. D'une part, le pays est connu pour ses installations médicales de premier ordre. D'autre part, les traitements et les médicaments peuvent être excessivement chers, car les États-Unis ne disposent pas d'un système de santé public.  

C'est pourquoi il est fortement recommandé aux voyageurs ou aux expatriés aux États-Unis de souscrire une assurance maladie privée en fonction de leurs besoins lors de leur installation aux États-Unis. Cigna Global est l'un des leaders mondiaux en matière d'assurance santé. Si vous vous rendez aux États-Unis en tant que touriste, vous devez souscrire une assurance dans votre pays d'origine avant votre arrivée afin d'être couvert pendant toute la durée de votre séjour. 

En cas d'urgence, les soins médicaux ne vous seront jamais refusés. Toutefois, après le traitement, on vous demandera probablement des informations personnelles et vous serez tenu responsable de tous les frais liés à vos soins d'urgence, qui peuvent être assez coûteux.

C'est pourquoi il est essentiel de se familiariser avec les spécificités du système de santé américain et de l'assurance maladie avant de faire le déplacement.

Les soins de santé publics aux États-Unis

Contrairement à la plupart des pays européens, les États-Unis ne disposent pas d'un système national de soins de santé. Concrètement, cela signifie que la plupart des résidents américains doivent s'occuper eux-mêmes de leurs besoins en matière d'assurance maladie.

Toutefois, certains groupes de population voient leurs besoins en matière de santé couverts par le gouvernement via Medicare, Medicaid et le programme d'assurance maladie des enfants.

Medicare est un programme national d'assurance maladie destiné principalement aux personnes âgées de 65 ans ou plus. Le programme Medicare se compose de plusieurs parties :

  • La partie A concerne les soins hospitaliers en milieu hospitalier.
  • La partie B est destinée aux services médicaux et aux soins ambulatoires.
  • La partie C regroupe tout ce qui précède et offre la possibilité de bénéficier de certaines prestations supplémentaires.
  • La partie D couvre le coût des médicaments sur ordonnance.

Si vous êtes un citoyen ou un résident des États-Unis âgé de plus de 65 ans, vous serez couvert par la partie A de Medicare. Ce régime s'applique également aux personnes ayant droit à des prestations d'invalidité (pendant 24 mois), souffrant d'insuffisance rénale ou de la maladie de Lou Gehrig (ALS).

La partie B de Medicare entraîne généralement des frais supplémentaires et est achetée séparément. Elle s'applique aux personnes âgées de plus de 65 ans qui sont citoyens américains ou qui vivent dans le pays en tant que non-citoyens légaux depuis plus de cinq ans.

La partie C de Medicare s'accompagne de prestations supplémentaires (jours supplémentaires à l'hôpital, couverture dentaire, etc.)

Le plan D de Medicare est nécessaire pour couvrir les médicaments prescrits sur ordonnance et donne lieu à une prime mensuelle.

Dans la plupart des cas, lorsque vous remplissez les conditions requises pour bénéficier de Medicare, vous êtes automatiquement inscrit aux parties A et B. Notez toutefois que la partie B implique des paiements supplémentaires et que vous êtes libre de ne pas y renoncer.

Medicaid fournit une couverture médicale aux personnes à faibles revenus. Notez que chaque État américain définit ses propres critères d'éligibilité à Medicaid. Généralement, les éléments pris en compte sont l'âge, l'état de santé, les revenus, le statut d'immigrant, etc.

Le programme d'assurance maladie des enfants couvre les frais de soins de santé des enfants de moins de 19 ans. Dans certains États (près de la moitié), ce programme couvre également les enfants immigrés et les femmes enceintes.

Bon à savoir :

Le système de soins de santé aux États-Unis a subi un certain nombre de changements importants dans le cadre du programme de

Patient Protection and Affordable Care Act (PPACA) ou Affordable Care Act (ACA). Cette loi est souvent surnommée « Obamacare » car elle a été adoptée sous la présidence de Barack Obama.

Les points clés de la réforme sont les suivants :

  • une couverture médicale universelle : les citoyens et résidents américains sont désormais obligés de souscrire une assurance médicale à titre individuel ou par l'intermédiaire d'un employeur)
  • des marchés d'assurance maladie en ligne proposant exclusivement des plans d'assurance conformes à l'ACA
  • l'extension de Medicaid pour couvrir les personnes dont les revenus atteignent 138 % du seuil fédéral de pauvreté (FPL) des États-Unis
  • une couverture médicale minimale essentielle garantie
  • Medicare, Medicaid et le programme d'assurance santé pour les enfants sont financés par le gouvernement fédéral mais gérés individuellement par chaque État. Vérifiez donc auprès de votre État de résidence.

Affordable Care Act pour les expatriés aux États-Unis

Si vous êtes employé par une entreprise américaine de plus de 50 personnes et que vous travaillez plus de 30 heures par semaine, votre employeur doit vous fournir une assurance maladie. Il s'agit d'une exigence officielle pour les employeurs aux États-Unis et le fait de ne pas fournir d'assurance entraînera une pénalité.

En tant que salarié, vous devrez payer une partie de la prime d'assurance offerte par l'employeur - en fonction des revenus de votre ménage.

Si vous décidez de souscrire une assurance individuelle, les règles sont un peu différentes.

Auparavant, toutes les personnes résidant aux États-Unis (y compris les expatriés) devaient souscrire une police d'assurance maladie conforme à l'ACA. Dans le cas contraire, elles risquaient de payer une amende.

Aujourd'hui, cependant, le gouvernement fédéral a révoqué ce mandat. Cela signifie que si vous ne souscrivez pas une assurance maladie conforme à l'ACA, vous n'aurez plus à payer de pénalité.

L'assurance maladie privée aux États-Unis

Toutes les polices d'assurance maladie privée aux États-Unis fonctionnent sur la base d'un système de primes (frais) et de franchises (montant jusqu'auquel l'individu est tenu de payer). En fonction de votre formule d'assurance, vous paierez une prime chaque mois. Lorsque vous subissez une opération ou un traitement de longue durée, votre compagnie d'assurance ne commence à couvrir vos soins qu'une fois la franchise atteinte. Plus la franchise est basse, plus la prime mensuelle est élevée. Les visites et examens de routine chez le médecin sont couverts par un forfait. Les médicaments sur ordonnance sont également couverts dans les formules d'assurance maladie, soit par une quote-part, soit une fois la franchise atteinte.

Aux États-Unis, votre employeur peut vous fournir une assurance maladie privée ou vous pouvez souscrire une couverture à titre individuel. L'assurance maladie proposée par l'employeur peut prendre la forme d'une prime réduite ou d'un compte d'épargne santé, qui vous permet de déposer votre salaire non imposé sur un compte spécial utilisé uniquement pour les services médicaux. Il n'est pas obligatoire que les employeurs américains subventionnent la couverture maladie de leurs employés. Toutefois, l'assurance maladie étant coûteuse, c'est un avantage que de nombreux employés recherchent lorsqu'ils postulent à un emploi.

Important :

Il est très important que vous vous familiarisiez avec votre police d'assurance avant de souscrire à une couverture. Assurez-vous de comprendre quels traitements votre assurance couvrira, combien elle couvrira et ce que vous devrez payer de votre poche.

Bon à savoir :

Un numéro de sécurité sociale (SSN) ou un numéro d'identification fiscale individuel (ITIN) est utilisé pour suivre les personnes à des fins fiscales et constitue une pièce d'identité courante aux États-Unis. Les résidents permanents et temporaires doivent demander un SSN ou un ITIN dès qu'ils obtiennent un visa de non-visiteur. Pour souscrire à une police d'assurance maladie privée, vous devrez fournir l'une de ces pièces d'identité.

Hôpitaux aux États-Unis

La plupart des hôpitaux aux États-Unis sont privés : ils sont gérés soit par des organisations à but non lucratif, soit par des conseils d'investisseurs. La majorité des hôpitaux américains sont très bien équipés et disposent de certaines des meilleures installations technologiques au monde.

Les temps d'attente dépendent de l'hôpital et des traitements dont vous avez besoin. Le fait d'avoir une assurance privée peut réduire considérablement les temps d'attente pour les procédures importantes. Plus important encore, avoir une assurance maladie est le seul moyen de gérer les coûts des soins médicaux aux États-Unis. Sans assurance maladie, vous devez être prêt à payer des sommes très élevées pour les visites à l'hôpital. Par exemple :

  • Une consultation générale chez un médecin peut coûter entre 100 et 200 dollars.
  • Un voyage aux urgences en ambulance peut vous coûter 500 $.
  • Si vous avez besoin de tests supplémentaires, ceux-ci peuvent coûter entre 100 et 500 dollars de plus.
  • Un séjour d'une journée à l'hôpital coûte environ 5 000 $.

Comment trouver un médecin généraliste aux États-Unis ?

La première chose à faire lorsque vous cherchez un médecin est de consulter votre compagnie d'assurance pour connaître la liste des médecins et des hôpitaux couverts par votre régime. Ensuite, vous pouvez consulter les bases de données locales en ligne pour obtenir plus d'informations sur les différents praticiens. Il est également judicieux de demander des recommandations à vos amis et collègues. Une fois que vous avez choisi un praticien, vous pouvez contacter directement l'hôpital et fixer un rendez-vous.

Lors de votre première visite chez un médecin généraliste, vous devrez généralement répondre à des questions sur vos antécédents médicaux, votre état de santé actuel, vos données personnelles et bien d'autres encore - assurez-vous donc d'avoir tous les documents nécessaires avec vous.

Si nécessaire, vous pouvez prendre plusieurs rendez-vous pour être sûr de trouver le médecin avec lequel vous vous sentez le plus à l'aise.

Comment trouver un praticien spécialiste ?

En fonction de votre régime d'assurance, vous aurez peut-être besoin d'une recommandation de votre médecin généraliste pour prendre rendez-vous avec un spécialiste. Dans tous les cas, vous pouvez également utiliser les bases de données médicales locales pour vérifier les praticiens disponibles et voir quel médecin peut vous convenir. Parmi les bases de données médicales les plus populaires, citons American Medical Association et Medicare.gov.

Bon à savoir :

Les soins dentaires ne sont pas inclus dans la plupart des régimes d'assurance. Cela signifie que vous pourrez choisir votre propre dentiste, sans consulter votre compagnie d'assurance. Si votre employeur fournit une assurance maladie avec un plan dentaire, vous avez de la chance - dans ce cas, vous devrez choisir un dentiste dans la liste fournie par votre prestataire d'assurance maladie.

Voici des exemples de coûts dentaires moyens aux États-Unis :

  • Une première visite peut coûter de 50 à 300 $.
  • Un nettoyage standard des dents peut coûter entre 70 et 200 $.
  • Une radiographie dentaire devrait coûter environ 30 $, mais peut aussi coûter jusqu'à 250 $.
  • Le comblement d'une carie coûte entre 50 et 300 dollars.

Pharmacies aux États-Unis

Vous n'aurez aucun problème à trouver une pharmacie aux États-Unis. Vous en trouverez dans les hôpitaux et les cliniques, les épiceries, les grands magasins et bien plus encore.

Vous devriez être en mesure de vous procurer tous les médicaments dont vous avez besoin en tant qu'expatrié aux États-Unis. Gardez cependant à l'esprit que les médicaments coûtent cher - c'est pourquoi il est important de conserver tous vos reçus pour pouvoir réclamer des frais à votre assurance maladie plus tard.

Notez que lorsqu'il s'agit d'apporter vos propres médicaments de l'étranger, les États-Unis ont une réglementation très stricte. Tout médicament que vous apportez dans le pays doit être réservé à un usage personnel - et vous devez le prouver en présentant une ordonnance de votre médecin.

Bon à savoir :

Notez que certains États américains ont dépénalisé et autorisé l'usage médical de la marijuana à des fins de santé. Et, dans certains États, l'usage récréatif de la marijuana est également légal. C'est pourquoi vous pouvez voir des dispensaires de marijuana dans la ville où vous vivez. Dans les États où l'usage récréatif est autorisé, vous n'aurez besoin que d'une pièce d'identité pour effectuer un achat. Pour acheter de la marijuana à usage médical, vous aurez besoin d'une ordonnance médicale.

En résumé, vous ne devriez avoir absolument aucun problème pour obtenir des soins médicaux de qualité aux États-Unis, à condition d'avoir une assurance adéquate et de connaître toutes les spécificités du système de santé du pays. C'est pourquoi il est fortement conseillé de faire des recherches plus approfondies sur la situation des soins de santé dans l'État où vous envisagez de vous installer ou de voyager.

Pour en savoir plus sur les soins de santé aux États-Unis, assurez-vous de lire également les articles suivants :

Numéros d'urgence : 911 : urgence médicale, police, pompiers

Liens utiles :

Medicare
Medicaid
Site officiel du gouvernement américain - Trouver une assurance privée
SSN/ITIN pour les étrangers aux Etats-Unis

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.