Le froid est-il suportable quand on vient de France?????

Bonjour,
Mon projet est de partir au Québec l'année prochaine pour au moins un an, voir plus.
Le plus qui m'inquiète dans ce départ c'est le froid. Donc je voudrais savoir si l'adaptation n'est pas trop dur.

Merci de votre réponse

L'adaptation n'est jamais facile quand on part s'installer à l'étranger, mais vu le nombre de français qui vivent au Canada, ça doit être tout à fait supportable ;)

Oui c'est ce que je me dis. Merci

Perso en ce moment c'est plutôt la chaleur et l'humidité que j'ai du mal à supporter (je suis bien au chaud dans l'hémispère sud), mais on s'y fait. On peut se faire à presque tout d'ailleurs je pense, à condition d'être bien équipé

rory2009 :

Oui c'est ce que je me dis. Merci

C'est pas le froid, le plus dur, c'est la longueur de l'hiver. De Novembre à fin Avril, c'est long, crois-moi.

Bonjour,

Je viens de l'île où Julien vit actuellement et j'ai vécu un an au Québec. En arrivant j'ai scrupuleusement suivi les conseils d'ami Québécois: ne pas rester "encabanné" pendant l'hiver. Mon mari et moi y avons très bien survécu et aujourd'hui je voyage beaucoup au Québec, en Ontario et dans les provinces de l'Atlantique et l'hiver n'a jamais été un problème.

Les Québécois sont bien équippés au niveau vêtement, chaussures, tuques, mitaines. Le mieux est donc d'acheter son équipement sur place (en plus c'est moins cher en ce moment avec l'euro;-). Il ne faut pas focaliser sur cette idée de l'hiver, il fait certes froid mais il y a aussi de très belles journées. Bien couverts, le tout c'est de sortir prendre l'air et le soleil aussi souvent que possible. Mon mari et moi faisions des grandes balades dans les parcs de la ville de Québec et aussi dans des randonnées dans les parcs naturels autour. Nous avons beaucoup profité du carnaval d'hiver et avons appris à apprécier la vie sociale, les bars à chansonniers notamment. Le midi je suivais mes collègues dans leur "marche digestive" dans le parc d'en-face.

Ce qui peut être pénible c'est les heures passées à déblayer la neige devant la porte ou autour de la voiture. Vivant dans un immeuble, nous avions la chance d'avoir un proprio qui s'occupait du déneigement.

Maintenant, j'ai appris que c'est souvent le second ou le troisième hiver le plus dur pour les expats, le premier a encore le charme de la découverte. Le tout c'est de mettre de côté ses habitudes françaises et de faire comme les Québécois! On s'habitue très vite :-)

Si vraiment l'hiver est une angoisse je suggère de penser à immigrer côté Pacifique, à Vancouver par exemple nous avons des hivers très doux bien que très pluvieux!

orcaeyes :

Bonjour,

Je viens de l'île où Julien vit actuellement et j'ai vécu un an au Québec.

Aaaah, c'est toi! :D

Merci beaucoup pour vos réponses.
C'est vrai qu'il suffit de bien s'équiper.
Alors c'est parti pour le Québec!!!!!

Cette question m'amuse :-)
Je vis à Montpellier (excellent climat même si l'été est un peu trop caniculaire à mon goût) et je pense 'migrer' en Savoie... juste le fait d'avoir -15°C dépendant des jours me mine car je suis frileuse et -5°C est le maximum que je puisse résister. L'autre jour je suis restée 2 minutes sur le parking et j'étais frigorifiée, c'était atroce.
Mais là, ça dépend des personnes et du climat. Le -5 sous le soleil ici était moins pénible que le -3 à Montpellier à cause du vent qui gèle :-)

Jo Ann :

juste le fait d'avoir -15°C dépendant des jours me mine car je suis frileuse et -5°C est le maximum que je puisse résister. L'autre jour je suis restée 2 minutes sur le parking et j'étais frigorifiée, c'était atroce.

Ah ah ah... :lol:
Ici, -5°, c'est printanier. On a une moyenne entre -10 et -20, en hiver. Avec des pointes à -30°. Et je ne te parle pas du facteur "ressenti", mais bien en températures brutes.

Je t'avoue que ça me fatigue (physiquement). Et que je ne regretterai pas ça, une fois reparti en Europe. La contrepartie, c'est que c'est bien plus souvent gris là-bas qu'ici. Aujourd'hui, par exemple, le soleil est magnifique, et sur la neige blanche, c'est très lumineux.

J'avoue que les hivers de Montréal me manquent, ceux de Paris sont tellement moches que même mon chien est déprimé.

À Montréal je m'habillais beaucoup (Chapeau, gants, écharpe, manteau, bottes, chaussettes de laine et même pantalons de neige) et j'étais prête à affronter des journées entières à l'extérieur.  Pour les journées normales, genre à Montréal il suffit d'être bien couvert mais tout est chauffé (bus, commerces, métro ...)  et ça je trouvais ça vraiment agréable :D

Après je trouve que le printemps est pire mais c'est pas horrible non plus.

le printemps est pire dans quel sens?

rory2009 :

le printemps est pire dans quel sens?

Ca fond, mais pas franchement, donc tu as de l'eau, puis il gèle, et il y a du verglas partout. La neige n'est plus blanche mais grise, et découvre tous les immondices accumulés pendant l'hiver... beuh.

Et puis surtout, quand les fleurs et les bourgeons arrivent en mars en France, ici ça reste en noir et blanc avec les arbres nus jusqu'à début mai. Mars et avril sont les mois qui nous semblent les plus longs parce que les fêtes de Noël sous les jolis flocons sont passées depuis longtemps. On a surtout envie de laisser tomber anorak, bottes, gants, écharpe... et de retrouver les beaux jours. Mais il faut être patient...

Il y a des tonnes de photos sur mon blogue, si tu veux aller y faire un tour. :)

La grand joie c'est quand on voit arriver les premiers bourgeons. Là, même s'il fait juste 15°, tu vois des gens se balader en short... trop heureux que ce soit fini. :lol:

Olivier de Montréal :

Là, même s'il fait juste 15°, tu vois des gens se balader en short... trop heureux que ce soit fini. :lol:

je dirais même moins, du côté de McGill ils sont en shorts et tee shirts au dessus de 0° et jouent au volley :cool:

J'ai fait mon bilan premier froid https://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=9748#27993

Hello!

Je viens de passer mon 1er hiver à Montréal. Je viens d'une région humide... la Bretagne!!! Le froid ici est bien plus sec.. Il fait très froid je te l'accorde mais je trouve pour ma part que çà transperce moins les vêtements. Il faut être équipé d'un bon manteau et d'une bonne paire de chaussures... et le tour est joué!

Bon courage dans tes démarches.

Merci pour ta réponse
ça me fait moins peur maintenant, je suis prête pour le départ.
J'ai envoyé mon dossier pour le visa, alors croisons les doigts!!!!!!
Sinon quelles sont tes impressions, est ce que tu t'es bien adapté à ta nouvelle vie???

Hello!

Je ne suis pas un bon exemple car si je vis mal mon expatriation c'est pour des raisons personnelles que je ne peux expliquer ici...

Je peux comprendre que des personnes puissent être frustrées mais j'ai aussi envie de peser mes mots et de leur dire que "râler" ne fera pas avant les choses... J'ai fait le choix de venir et l'assume pleinement... Mais çà ne se passe pas très bien en effet... En revanche, une chose est certaine, c'est que je sortirai grandie de cette expérience...

J'ai envie de reprendre cette phrase de Proust:

« Le seul, le vrai, l’unique voyage,
c’est de changer de regard.»


Voyager au sens 1er du terme, c'est bien... mais ce que tu en retires, quelque soit les souvenirs que tu gardes, c'est encore mieux... Cette expérience pour ma part restera enrichissante... et c'est cela que je souhaite préserver...

Désolée pour les métaphores et le blabla... mais çà reflète vraiment mon état d'esprit actuel... au bout d'un an...

Bonjour Lysa!

Il n'y a pas de bons ou de mauvais exemples et c'est à travers ton expérience, la mienne et toutes les autres que l'on va coller le plus à la réalité sur le terrain.

Je vais essayer de faire un bilan d'un an à Montréal par petits bouts. Ça te dirait d'apporter ton point de vu en même temps ?

Hello Tipiack!

Cà fait plaisir tes encouragements... car j'ai peur parfois d'être trop critique et peur de décourager les gens et parfois je me dis que juste dévoiler les choses en toute objectivité... enfin de la manière la plus objective qu'il soit, peut rendre de très grands services! Tu as raison, je dois m'exprimer... même pour moi, c'est quand même salvateur! Car le gros problème, c'est que justement je prends trop sur moi...

Je comprends mieux... toi aussi tu as suivi un Postdoc!!! ;p
Je vais alors davantage expliquer mon "histoire" sur le lien, un topic certainement plus adapté!

Merci!

C'est pas pire, comme on dit ici je crois.
Plutôt frileuse, j'apréhendais un peu le fameux hiver canadien. Finalement, tout est prévu ici, et je n'ai pas souffert. Je préfère même un bon froid sec avec soleil et ciel bleu que des températures positives avec grisaille et pluie.
Première pour mon chien à qui nous avons du offrir des bottes et un manteau.
Alors, ne t'en fais vraiment pas pour ça.

Merci de ta réponse

Lysa : la première année est la plus difficile, accroches-toi!

Rory : si tu survis au 1er hiver, tu survivras aux autres, c'est ce que l'on m'avait dit. :lol:

mimi qui vient de passer son 7e hiver et qui est encore là

Nouvelle discussion