maisons au Vietnam
Shutterstock.com
Actualisé l'année dernière

En vous expatriant au Vietnam, trouver un logement fera partie de vos principales priorités. Commencez par identifier la ville ou la région où vous voulez vivre et renseignez-vous sur le mode de vie de ses habitants.

Avant le départ, vous trouverez facilement en ligne des informations sur les différents types de logements disponibles ville par ville. Quant à l'agent immobilier, ce dernier peut vous aider à trouver un logement en fonction de vos préférences et de votre budget. Si vous êtes déjà au Vietnam, le bouche-à-oreille peut également vous permettre de trouver plus rapidement un logement convenable.

Types de logement au Vietnam

Cette dernière décennie a vu un marché immobilier vietnamien en plein essor, diversifiant les types de logement. Dans la plupart des provinces, vous trouverez des appartements, des maisons et des villas modernes, ainsi que des appartements plus traditionnels. Les propriétés locatives urbaines sont particulièrement modernes, propres et spécialement conçues pour les expatriés occidentaux.

En ville, il est courant pour les expatriés de vivre dans une maison traditionnelle sur pilotis avec un intérieur et une finition modernes. Ces types de logement appartiennent généralement à des propriétaires vietnamiens âgés, vivant à proximité et qui possèdent des terres dans la région depuis quelques générations.

Bon à savoir :

Si vous déménagez au Vietnam pour un court séjour, il est préférable d'opter pour un hébergement touristique tel qu'une auberge, chez l'habitant, AirBnb, à l'hôtel ou dans un centre de villégiature (selon vos préférences et votre budget).

AirBnb au Vietnam

Les plus vastes gammes d'AirBnb du pays se trouvent à Hanoï, Da Nang et Hô-Chi-Minh-Ville. Ces logements sont généralement abordables, gérés par des locaux anglophones et conformes aux normes occidentales. AirBnb s'installe lentement dans les régions les moins peuplées, mais il est conseillé de ne pas trop nourrir vos attentes.

Bail locatif au Vietnam

Le loyer au Vietnam tend à être un peu plus élevé par rapport aux autres pays asiatiques, toutefois, le prix peut être négocié avec les propriétaires lorsqu'ils sont contactés directement. Variables, les périodes de location durent généralement entre un et cinq ans. Il est également possible de négocier mois par mois, la réponse dépendant entièrement du propriétaire.

Au Vietnam, les locataires sont généralement tenus de payer une avance qui peut s'élever à 1-3 mois de loyer. Pour signer un contrat de location, le locataire doit présenter son passeport ou un visa valide comme preuve d'identité. Assurez-vous d'avoir lu et compris les différentes clauses du contrat de location avant de signer. Si vous déménagez avant l'expiration du bail, il se peut que vous ne récupériez pas votre dépôt.

Bon à savoir :

Généralement, les charges, qui couvrent la consommation d'eau et d'électricité, ne sont pas comprises dans le loyer. Les tarifs varient d'une province à l'autre.

Si vous emmenez un animal de compagnie dans votre logement, vérifiez auprès de votre propriétaire si cela est permis avant de signer le contrat de location.

Acheter un bien immobilier au Vietnam

Ni les étrangers ni les citoyens ne sont techniquement autorisés à posséder de terre au Vietnam. La terre est détenue collectivement à l'échelle nationale par le peuple et réglementée par l'État.

En tant qu'étranger, pour pouvoir acheter une propriété au Vietnam, vous devez répondre à certains critères spécifiques établis par les autorités, notamment :

  • Être un résident vietnamien (c'est-à-dire détenir un permis de séjour) valable plus d'un an
  • Détenir un certificat d'investissement valide un an, si vous travaillez dans une société basée au Vietnam ou si vous êtes marié à un citoyen vietnamien.

En tant qu'expatrié, vous pouvez acheter un appartement situé dans un bâtiment faisant partie d'un projet de développement résidentiel ou commercial. Les expatriés souhaitant investir ne peuvent acquérir plus de 30 % du nombre d'appartements dans un immeuble résidentiel. Ils peuvent acheter un maximum de 250 logements dans un quartier.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.