emploi au Maroc
Shutterstock.com
Actualisé il y a 2 mois

Compte tenu du faible coût de la main-d'œuvre et du faible coût de la vie au Maroc, le pays a accueilli et continue à accueillir de nombreuses entreprises étrangères, depuis les centres d'appels, aux multinationales en passant par celles internationales. Rabat, Marrakech, Agadir, Tanger et Casablanca forment les principaux bassins de l’emploi du Maroc.

Types d'emplois au Maroc

Les entreprises marocaines désireuses d’embaucher (donc de demander un visa de travail) des étrangers doivent prouver qu’elles sont dans l’incapacité de trouver des profils similaires dans le pays. Le processus est un peu plus simple pour les locuteurs natifs qui se destinent à l’enseignement de leur langue maternelle au Maroc.

Si vous travaillez pour une multinationale, le processus est généralement pris en charge par votre employeur. Cependant, si vous souhaitez travailler pour une entreprise marocaine à un poste qui pourrait également être occupé par un Marocain, la demande de visa de travail, à faire par l’employeur auprès de l’ANAPEC, peut être longue et complexe.

Pour cette raison, les expatriés ne peuvent postuler pour tous les secteurs, incluant les centres d'appels, les écoles, les centres linguistiques et les associations caritatives.

Le meilleur pari en tant qu'expatrié à la recherche d'un emploi au Maroc consiste à postuler pour des postes de cadres intermédiaires et au-delà, dans les secteurs scientifiques, technologiques, et de l’ingénierie.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’emploi dans les différentes villes du Maroc !

Les salaires au Maroc

Au Maroc, le salaire minimum est de 13,46 dirhams de l’heure.

Dans le secteur public, le minimum mensuel est de 3000 dirhams.

Le salaire d'un expatrié enseignant sa langue maternelle peut tourner autour de 10000 dirhams par mois et commencer à partir de 10 000 pour un emploi d’encadrement de niveau intermédiaire.

Heures de travail au Maroc

Au Maroc, on travaille 40 heures par semaine dans la plupart des entreprises, 45 pour les centres d'appels et 48 heures dans le secteur agricole.

Congés payés au Maroc

Les congés payés s'accumulent au fil du temps (1,5 jour de congé par mois), mais en notant que les salariés ne peuvent généralement pas prendre de congés payés au cours des six premiers mois dans une entreprise.

Le Maroc offre un congé de maternité de 14 semaines (divisé en deux phases de sept semaines chacune : avant l'accouchement et après) payé à 100% du salaire.

Les jours fériés totalisent jusqu'à 16 jours par an (ce qui ne s'applique pas aux centres d'appels).

Le chômage au Maroc

En juillet 2019, le taux de chômage au Maroc s'établissait à 9,3 %, principalement chez les femmes et les jeunes. Il convient toutefois de noter que suite à la stratégie économique du Maroc consistant à s'ouvrir aux marchés internationaux et à l'externalisation, de nombreuses entreprises internationales ont choisi de s'implanter dans le Royaume avec des besoins en professionnels qualifiés notamment dans les domaines techniques et de gestion.

Expatrié et travailleur indépendant au Maroc

En tant qu'expatrié, vous pouvez créer votre propre entreprise ou une entreprise indépendante, à condition d’avoir un permis de travail valide, une carte de séjour et le minimum de capital requis pour le type d'activité que vous exercez.

Code du travail marocain

Le Code du travail marocain reconnaît trois types de contrats :

  • Le CDD (emploi à durée déterminée), disponible dans la plupart des secteurs (outre l'agriculture), il est valable pour un an renouvelable une seule fois,
  • Le CDI (emploi à durée indéterminée), le plus courant et comprenant une assurance médicale ainsi que la sécurité sociale. Il entre en vigueur après la période d’essai (3 ou 6 mois selon l'entreprise),
  • Le contrat pour effectuer un travail spécifique

 Bon à savoir :

Pour la recherche d'emploi, les expatriés peuvent s'appuyer sur LinkedIn, la plupart des entreprises désireuses d'embaucher des étrangers étant de grandes entreprises ou internationales.

Secteurs prometteurs pour les expatriés au Maroc

Rappelons qu’une entreprise marocaine qui souhaite embaucher un étranger doit prouver que l’expertise recherchée n’est pas disponible localement.

Le mieux est donc de chercher un emploi de cadre de niveau intermédiaire à la direction, surtout dans les secteurs qui commencent à peine à se développer dans le pays, tel que les télécommunications, l'informatique, l'informatique et la technologie en général. Gardez également à l'esprit que si vous possédez les pré-requis académiques adéquats, vous pouvez trouver un poste d'enseignant y compris dans l'enseignement supérieur dans ces mêmes secteurs.

Vous pouvez également trouver un emploi dans l'ingénierie, l'architecture, la médecine, la publicité et les médias.

D'autres secteurs scientifiques peuvent être approchés, mais vous ne trouverez pas beaucoup de possibilités d'emploi au-delà de l'enseignement.

 Liens utiles :

Code du travail du Maroc
Investir au Maroc

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.