Le bonheur d'une Italienne en Espagne

  • expatriee en Espagne
Interview
Publié il y a 5 mois

Originaire de Rome, Valeria est une enseignante de langue italienne qui a toujours rêvé de tenter une expérience professionnelle à l’étranger. Sa passion pour la culture et la langue espagnoles la mène vers Madrid où elle décide de fonder sa propre école de langue, accueillant des étudiants venant des quatre coins du monde. Valeria parle à Expat.com de sa palpitante expérience d’expatriée et de tout ce qu'il y a de beau dans son nouveau chez-soi.

Bonjour Valeria, peux-tu te présenter brièvement et nous parler de ton parcours ?

J'ai 33 ans et je viens de Rome, Italie. Au terme de mes études de lettres modernes et de littérature, j'ai décroché un diplôme d'enseignant italien langue étrangère. Depuis, j'enseigne l'italien aux étudiants provenant des quatre coins du monde. Lorsque je me suis installée en Espagne, j'ai continué à enseigner la langue durant quelques mois. Par la suite, j'ai décidé de créer ma propre école de langue dont je suis aujourd'hui la directrice.

Qu'est-ce qui t'a attiré vers Madrid ? Depuis combien de temps y vis-tu ?

Après avoir passé quelque temps à enseigner l'italien en Italie, j’étais tentée de vivre une nouvelle expérience en tant qu'enseignante à l’étranger. Ma passion pour la culture et la langue espagnole a fini par l'emporter. J'ai donc choisi Madrid, la capitale espagnole, pour les multiples perspectives de carrière qui y sont disponibles. Cela fait maintenant 3 ans que j'y vis.

Quelle est la marche à suivre pour s'expatrier en Espagne ?

L'Italie et l'Espagne faisant partie de l'Union européenne, les formalités relatives à l'installation en Espagne sont plutôt simples. Dans mon cas, elles se sont avérées encore plus simples puisque durant mes études, j'ai eu l'occasion d'effectuer un séjour Erasmus en Espagne. Donc, à mon arrivée à Madrid, j'avais déjà une bonne maîtrise de l'espagnol et je connaissais déjà pas mal de choses à propos de la culture locale.

Parles-nous de ce que tu aimes le plus en Espagne, et le moins.

Ce que j’apprécie par dessus tout, c'est l’hospitalité des Espagnols. Ce sont des gens vraiment sympathiques qui vous aideront à vous sentir chez soi.

La seule chose que je n'aime pas ici, c'est l’émergence des partis séparatistes au cours des quelques dernières années, ce qui a donné lieu à des tensions et une certaine instabilité dans le pays. C'est vraiment dommage que ce soit ainsi.

vivre a Madrid

Comment décrirais-tu l'Espagne en une phrase ?

Il y a quelques années, une campagne publicitaire avait été lancée par l'Institut espagnol pour le Tourisme (Turespaña) en vue de promouvoir la destination à l’étranger. Je me souviens très bien du slogan « ¡SONRÍE, ESTÁS EN ESPAÑA! » qui se traduit par « Souriez, vous êtes en Espagne! ». Je pense que ce slogan décrit parfaitement l'Espagne. Comme je l'ai mentionné plus haut, les Espagnols sont des gens amicaux et chaleureux.

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris à ton arrivée en Espagne ?

Ce qui m'a agréablement surpris, c'est le fait que le pays ait su faire des pas de géant au cours des quelques dernières années en vue de garantir les droits civils de tout un chacun bien qu'il s'agissait d'une dictature il y a une quarantaine d’années. Aujourd'hui, par exemple, les couples homosexuels sont autorisés à se marier et à adopter un enfant. Il existe également des lois garantissant l’égalité des genres.

Quelles sont les particularités du marché du travail madrilène ?

Madrid étant l'une des principales destinations touristiques en Espagne, il existe de nombreuses perspectives de carrière pour les expatriés dans le domaine de l’hospitalité. Les Espagnols sont également conscients de l'importance d'apprendre une langue étrangère, dont l'anglais. L'on y trouve ainsi de nombreuses écoles bilingues, ainsi qu'un grand nombre d'enseignants de langue étrangère. Le domaine des technologies de l'information et de la communication est également très porteur.

Il est vrai que le marché du travail madrilène est en train de se rétablir graduellement après avoir été sévèrement frappé par la crise économique mondiale. Cependant, de nombreuses entreprises continuent à proposer des contrats à durée déterminée, ce qui, malheureusement, représente une menace à la sécurité de l'emploi.

Est-il difficile pour un expatrié de trouver un logement à Madrid ? Quels sont les types de logements disponibles ?

Les logements sont plutôt chers à Madrid, particulièrement dans le centre-ville. En revanche, la colocation est une pratique répandue qui vous permettra de faire quelques économies tout en profitant d'un appartement décent.

expatriee a Madrid

Quels sont les festivals les plus populaires en Espagne ?

Noël et Pâques sont sans aucun doute les festivals les plus populaires en Espagne. Qui plus est, chaque ville observe ses propres festivités comme Las Fallas à Valence, San Fermín à Pampelune, La Feria de Abril à Séville, parmi tant d'autres.

Quels sont les principaux codes culturels ?

Si les codes culturels varient en fonction des festivités, il existe tout de même des points en commun. A titre d'exemple, on va se coucher très tard, on passe beaucoup de temps dans la rue, on sort d'un bar à l'autre. D'une manière générale, les Espagnols aiment bien faire la fête et consomment beaucoup d'alcool.

Que penses-tu du mode de vie en Espagne ?

Le mode de vie à Madrid est simple et agréable. Les Madrilènes aiment bien profiter du plein air, prendre une caña (bière) avec des amis, profiter du beau temps et passer d’agréables moments les uns avec les autres.

Quels sont les moyens de transport disponibles en Espagne ? Comment te déplaces-tu ?

L'Espagne est doté d'un réseau de transports efficace et bien entretenu. Je prend généralement le métro. Madrid possède pas moins de 12 lignes. Nous avons également le bus et le Cercanías, un train à grande vitesse qui relie la capitale aux banlieues.

As-tu eu des difficultés d'adaptation à ton nouvel environnement ?

Pas vraiment, vu que mon copain est Espagnol et que j'ai plein d'amis à Madrid. Cela m'a beaucoup aidé à m’intégrer plus rapidement. Aujourd'hui, je fréquente les établissements locaux et j'ai plus ou moins les mêmes habitudes que les Espagnols, sauf pour la sieste. Je préfère prendre un café plutôt que faire la sieste après le déjeuner.

A quoi ressemble ton quotidien d’expatriée en Espagne ?

Bien que je travaille à domicile, j'essaye de préserver une routine constante. Je me lève à 8h et je commence à travailler à 9 h. Ensuite, je prend mon déjeuner à 14h et je continue à travailler jusqu'à 19h. Des fois, après le travail, je sors dîner ou je vais regarder un film ou rencontrer des amis.

prendre un verre au resto

Que fais-tu de ton temps libre ?

Madrid déborde d’activités et d’événements culturels toute l’année et à des prix abordables. Je profite donc de mon temps libre pour assister à des concerts, des expositions, des spectacles de théâtre, entre autres. Cette année, je dédie une partie de mon temps libre à l'apprentissage de la langue des signes espagnole.

Y a-t-il à Madrid des activités nocturnes pour les fêtards ?

Évidemment ! D'autant que les Espagnols sont de véritables oiseaux de nuit. L'on y trouve de nombreux bars et pubs qui restent ouverts jusqu'à très tard, particulièrement dans le centre-ville.

Quelles nouvelles habitudes as-tu adoptées en Espagne ? Quelles vieilles habitudes as-tu laissé tomber ?

Quand je vivais à Rome, j'avais l'habitude de toujours sortir en voiture en raison de l’état déplorable des moyens de transport en commun. A Madrid, en revanche, j'aime bien prendre le bus, le métro, ou faire une petite marche tout simplement. Donc, plus de voiture ou de talons. Je porte toujours des chaussures confortables qui me permettent de me balader à travers la ville.

Quel est ton avis sur le coût de la vie à Madrid ?

Madrid est sans aucun doute l'une des villes les plus chères en Espagne même si elle reste plus abordable par rapport à de nombreuses autres grandes villes européennes. Un trajet en bus vous coûtera ainsi 1,50 € mais vous pouvez aussi vous acheter un ticket comprenant 10 trajets au prix réduit de 12,20 €. Pour une bière, comptez environ 2 €, y compris les tapas qui sont compris dans le prix. Le prix d'une baguette dépend généralement du type de pain, mais le prix tourne autour des 0,70 €.

Y a-t-il une chose que tu voudrais faire en Espagne mais dont tu n'as pas encore eu l'occasion ?

Je n'ai pas encore visite les Îles Canaries et les Îles Baléares. Leurs plages ont vraiment l'air impressionnantes sur les photos que j'ai eu l'occasion de contempler. J'ai très envie de m'y rendre.

Quel est ton meilleur souvenir de l'Espagne ?

L'un de mes meilleurs souvenirs est le voyage que j'ai fait avec l'un de mes amis italiens durant nos études. Un jour, nous avons décidé de parcourir l'Espagne du Sud au Nord par le bus, ce qui nous a permis de nous héberger chez certains de nos amis et de faire plein de nouvelles rencontres.

repas local

Si tu pouvais repartir à zéro en Espagne, que ferais-tu différemment ?

Je ne pense pas que j'aurai changé quoi que ce soit. Je suis plutôt satisfaite de la tournure de la situation jusqu'à présent.

Que penses-tu de la cuisine locale ? Quelles sont tes spécialités culinaires préférées ?

Bien que la gastronomie espagnole soit moins populaire que la cuisine italienne et que la plupart gens ne connaissent que la paella et la sangria, je pense qu'elle est extrêmement variée. Pour ma part, j'aime bien les croquetas (croquettes), les tortillas (omelettes) et les churros con chocolate (une pâte à frire traditionnelle fourrée au chocolat).

Qu'est-ce qui te manque le plus par rapport à ton pays d'origine ?

Certaines des spécialistes culinaires traditionnelles, les endroits que je fréquentais régulièrement, ainsi que ma famille. J'ai toutefois de la chance que Rome ne soit pas si loin de Madrid après tout, et que mon travail soit très flexible, ce qui me permet de lui rendre visite à n'importe quel moment.

Es-tu déjà arrivé au point de vouloir quitter l'Espagne ? Comment as-tu surmonté cette étape ?

Il n'y a pas grand chose qui me revient à l'esprit. Je me sens chez moi ici, et je ne me souviens pas avoir eu envie de rentrer en Italie.

Quels conseils donnerais-tu aux futurs expatriés en Espagne ?

Il est vivement recommandé d'apprendre l'espagnol avant de venir ici afin de pouvoir échanger plus facilement avec les gens et mieux s’intégrer à la société espagnole. Pensez aussi à éviter, autant que possible, les sites touristiques. Pour vivre une expérience authentique, il est préférable de faire de nouvelles rencontres et de nouer des liens d’amitié avec les locaux qui vous en apprendront davantage sur les cultures et traditions de la région.

Quelles seraient, selon toi, les 5 choses à mettre dans sa valise en partant en Espagne ?

Vos lunettes de soleil et de la crème solaire, surtout si vous n’êtes pas habitué à la chaleur et des bouchons d'oreilles si vous vivez dans le centre-ville mais que vous n’êtes pas un oiseau de nuit. Pensez aussi à emmener quelques aliments de votre marque préférée comme la cuisine internationale est très peu présente en Espagne. Votre sens de l'humour sera également l'un de vos alliés.

Quels sont tes projets d'avenir ?

Je vais continuer à promouvoir la langue et la culture italiennes à l’étranger, mais j'aimerai aussi développer davantage mon entreprise vers de nouveaux marchés. L'une des prochaines étapes sera de créer un nouveau site web et de proposer des cours l'espagnol et d'anglais.

Y a-t-il une chose que tu souhaiterais ramener avec toi en quittant l'Espagne ?

L'optimisme des Espagnols !