Vous êtes-vous adapté à votre pays d'accueil ?

  • groupe d'amis
    Shutterstock.com
Article
Publié il y a 6 mois

Partir vivre à l’étranger implique, bien souvent, un changement drastique de vie, dépendant des différences entre notre pays d'origine et notre pays d'accueil. L'on est ainsi contraint de s'adapter à un nouveau mode de vie et des codes sociaux qui ne nous sont pas familiers, ce qui nécessite une grande ouverture d'esprit et la capacité d’être tolérant. Mais ce n'est pas tout ! Il faut aussi être prêt à accepter ce changement, ou encore le vouloir, quelle que soit la durée du séjour. Expat.com vous donne quelques pistes pour vous aider à déterminer à quel point vous vous êtes adapté à votre nouvelle vie à l’étranger.

 

Que vous dit votre instinct ?

fille heureuse
Shutterstock.com

Votre instinct est sans aucun doute ce à quoi vous vous fierez en premier lieu, que vous veniez de vous installer dans votre pays d'accueil ou que votre séjour ait déjà duré quelques semaines ou quelques mois. Ce sont d'ailleurs vos intuitions qui vous ont aidé, en premier lieu, à peser le pour et le contre et à franchir le cap de l'expatriation. Tout cela est fait, mais quelle est la marche à suivre à présent ? Que vous dit votre instinct au sujet de votre nouvel environnement ? Êtes-vous convaincu d'avoir pris la bonne décision ? Prenez un moment pour penser aux moments que vous avez passés jusqu'à présent dans votre pays d'accueil. Si c’était à refaire, seriez-vous prêt ? Êtes-vous tenté d'explorer davantage votre pays d'accueil ou plutôt de faire profil bas jusqu'à votre retour ? Y a-t-il des choses que vous souhaiteriez faire avant de vous mettre au travail ou durant votre temps libre ? Dans tous les cas, gardez en tête qu'il n'y a rien de positif ou négatif aux émotions que vous pourriez éprouver durant cette période de transition. En revanche, essayez de mieux comprendre vos émotions pour pouvoir les réadapter en fonction de vos besoins.

Avez-vous une nouvelle routine ?

marche au parc
Shutterstock.com

Lorsque l'on parle de routine, on fait généralement allusion à un emploi du temps bien structuré, y compris un équilibre vie privée-vie professionnelle permettant à la fois de profiter d'une plus grande tranquillité d'esprit, d'un meilleur sommeil, de laisser tomber ses mauvaises habitudes, de remplir toutes ses tâches quotidiennes et de passer davantage de temps en famille ou entre amis. Une fois que vous aurez posé vos valises à l’étranger, il peut s’avérer difficile de prendre ses repères au début, ce qui va probablement perturber votre routine. Ce n'est pas si grave, même si vous êtes de nature très organisé. A l’arrivée, prenez le temps de faire le tour du quartier ou de votre ville, histoire de situer votre nouveau lieu de travail, d'identifier les moyens de transport en commun les plus fiables, de développer votre réseau social et de découvrir les spécialités culinaires locales. Certains expatriés ont toutefois du mal à se créer une nouvelle routine après avoir passé plusieurs mois dans leur pays d'accueil. Avez-vous déjà eu l'impression d’être à court de temps, pour faire du sport, faire de nouvelles rencontres, renouer avec vos proches et amis à l’étranger, ou encore, vous détendre tout simplement ? L’incapacité de s'adapter s'apparente bien souvent à un signe de refus de s'installer, même si ce n'est que temporaire, et un profond désir d’être n'importe où ailleurs pour échapper au stress qu’entraîne le changement.

Maîtrisez-vous la langue ?

prendre un verre
Shutterstock.com

Si vous êtes de nature organisé, vous avez sans doute appris la langue locale avant de déménager dans votre pays d'accueil. En revanche, tout le monde n'a pas les mêmes priorités et il peut être compliqué pour certains de prendre des cours de langues pour différentes raisons, dont l'investissement financier et en termes de temps. Lorsque l'on choisit de s'expatrier dans un pays dont la culture est différente du nôtre, il faut évidemment s'attendre à confronter la barrière de langue. L’idéal serait de s'initier à la langue avant le départ afin que vous puissiez échanger avec les personnes que vous rencontrerez une fois sur place. Il s'agit également d'un signe de respect envers la culture locale et de votre intérêt envers celle-ci. Apprendre la langue de votre pays d'accueil vous aidera ainsi à mieux vous adapter, tant sur le plan social que professionnel. Une fois bien installé, vous ne tarderez pas à approfondir votre vocabulaire et à apprendre quelques expressions locales si vous arrivez à vous faire rapidement de nouveaux amis. Il suffit de sortir de votre zone de confort et de vous ouvrir aux choses nouvelles. S'inscrire aux cours de langues est une bonne idée.

Que pensez-vous de la culture locale ?

marche flotant en Thailande
c sa bum / Shutterstock.com

Les différences culturelles entre votre pays d'origine et votre pays d’accueil peuvent varier et dépendent de votre capacité à les assimiler et vous intégrer à la société. Il suffit d’être curieux et de faire preuve d'une grande ouverture d'esprit. Si vous avez des questions au sujet des coutumes et traditions locales, n'hésitez pas à poser des questions aux personnes qui vous entourent pour mieux les comprendre. Cela ne veut pas forcément dire que devez vous forger une nouvelle identité culturelle ou d'oublier qui vous êtes et d’où vous venez. Mieux comprendre la culture locale vous aidera à évacuer le stress et le sentiment d'inconfort que vous pourriez éprouver. Pour en savoir plus sur les différences culturelles, n'hésitez pas à consulter les guides et forums d’expatriés qui sont une véritable mine d'informations. Cela vous permettra également d’échanger avec d'autres expatriés ou des locaux sur divers sujets, allant des festivals les plus populaires, la cuisine locale, aux fêtes d'anniversaires.

Êtes-vous indépendant ?

femme independante
Shutterstock.com

Que vous ayez choisi de vous expatrier seul ou en famille, votre indépendance et votre confiance en soi seront quelques-uns de vos principaux atouts. Il se peut que certaines choses qui vous avaient l'air trop facile dans votre pays d'origine vous semblent désormais être des tâches herculéennes. Vous ressentez peut-être l'inconfort d’être à des kilomètres de votre chez-soi et de ceux qui vous sont chers. Si vous avez le mal du pays, vous préféreriez peut-être rester enfermé chez vous plutôt que sortir affronter le monde. Votre indépendance reflète de votre capacité à sortir seul, remplir vos taches quotidiennes sans la moindre difficulté, vous déplacer librement, en voiture, à pied ou en utilisant les moyens de transport en commun, aller faire vos courses au marché du coin, aller au cinéma ou aller prendre un verre avec des amis dans un bar que vous n'avez pas encore testé.

Avez-vous trouvé votre chez-soi ?

chez soi
Shutterstock.com

Le logement est une question primordiale lorsque l'on décide de s'installer à l’étranger. Trouver un petit nid douillet dans lequel l'on se sent en sécurité est une étape sur laquelle il ne faudrait pas faire de compromis. S'il n'est pas toujours facile de trouver le logement idéal depuis l’étranger ou à l’arrivée, ce n'est toutefois pas impossible, même si cela prend un certain temps. Pensez à faire le point sur votre budget et vos besoins avant d'entamer votre recherche de logement. Une fois que c'est fait, il ne vous reste plus qu'à défaire vos valises et à installer les différents objets qui vous sont précieux, comme une photo de famille, un souvenir ou vos effets personnels. Se sentir chez soi ne sera alors qu'une question de temps. Une fois que vous serez bien installé, pourquoi ne pas inviter quelques amis à dîner ou organiser une soirée de jeux de société ?