Pôle Emploi et USA

Bonjour à tous,
Récemment sans emploi, je souhaiterais profiter de ce coup dur pour changer de vie et de vivre enfin celle dont j'ai toujours rêver et tenter ma chance à New-York...
Le Pôle Emploi ne répondant pas à mes demandes, est-ce que l'un-e d'entre vous serait me dire s'il on peut toujours percevoir des indemnités chômages "française" aux États-Unis  le temps de trouver un poste sur place, ou doit-on absolument trouver un job avant de s'expatrier ?
Ma question peut paraître stupide ou gonflée, mais étant totalement novice dans ces démarches je préfère tout de même vous la poser :)
Merci d'avance à ceux qui pourront me répondre.
Très bonne journée à vous tous.
Emi

Bonjour, tant que tu es en France, tu auras Pole Emploi. Aux USA, impossible. De plus, pour aller aux USA, il faut deja avoir trouve un employeur qui te sponsorisera pour un visa, car tu ne pourras pas t'installer aux USA sans visa. Pour obtenir ton visa, il faudra etre en France. Attention, si tu viens en touriste sous ESTA, tu n'as pas le droit de chercher du travail. L'employeur devra prouver qu'il n'a pas trouve d'americain sur place. Cela depend breaucoup de ton metier, car certains emplois ne permettent pas d'etre sponsorise (serveur, secretaire par exemple).

Il faut donc faire les demarches depuis la France et tant que tu es en France, tu pourras etre indemnise par Pole Emploi.

J'avais lu ou entendu quelque part que lorsque tu t'actualises en ligne sur Pole Emploi plusieurs fois d'affilé depuis une adresse IP étrangère, il pouvait y avoir "enquête" sur là ou tu résides vraiment, et amende si fraude avérée. Car lorsque tu quittes la France, tu es censé en informer Pole Emploi pour qu'ils arrêtent de verser tes indemnités.

Ça veut dire quoi tenter sa chance aux USA ?

- Est ce le cadre supérieur ou le scientifique qui va venir aux USA dans le cadre d'une mutation internationale ?

- Ou est ce la personne qui vient aux USA avec son baluchon pour aller de petits boulots en petits boulots, dans l'espoir un jour de gagner le gros lot à la loterie... parce que si c'est ça, sache que c'est de l'immigration clandestine et que c'est interdit.

C'est sûr et certain que tu ne peux pas recevoir d'indémnites chômage en dehors de l'Espace Euro.
J'étais au chômage avant de venir ici donc je sais exactement comment ça se passe. Par exemple, si tu rentres sur le sol américain le 12 janvier, à ta prochaine déclaration de situation tu dois déclarer que ta situation ne te permets plus de percevoir le chômage au 11 janvier. Et tu recevras tes indemnités au prorata, du 1er au 11.

Il faut prendre RDV avec eux le jour où tu es sûr de pouvoir t'installer aux US (donc avec un visa de travail en poche), leur dire que tu comptes d'expatrier à telle date, comme ça ils ne te casse pas les pieds pour la recherche d'emploi, et en même temps ils peuvent te proposer une suspension de tes droits pendant 6 ans. Ce qui veut dire que si tu rates ton expat ou que tu décides de rentrer avant la date des 6 ans d'expat, tu retrouves tes droits restants en rentrant!
(c'était en tout cas le cas il y a 4 ans, mais je sais que pas mal de choses ont changé à Pole Emploi donc un petit rdv pour s'en assurer serait sans doute pas mal).

Pôle Emploi ont des conseillers spécialisés dans les questions d'expatriation. Le reste des agents n'est pas forcément au courant de tous les dispositifs, donc il faut demander quelqu'un qui s'y connaît.

Ignition a écrit:

J'avais lu ou entendu quelque part que lorsque tu t'actualises en ligne sur Pole Emploi plusieurs fois d'affilé depuis une adresse IP étrangère, il pouvait y avoir "enquête" sur là ou tu résides vraiment, et amende si fraude avérée. Car lorsque tu quittes la France, tu es censé en informer Pole Emploi pour qu'ils arrêtent de verser tes indemnités.

J'ai lu la même chose il y a quelques années, si tes connexions se font à l'étranger ils le repèrent et peuvent te tomber dessus. Est-ce que ça se fait vraiment j'en sais rien mais j'ai eu écho de ça également.

Merci pour votre réponse, mais pour être bien claire, JE N'AI JAMAIS EU L'INTENTION de frauder le Pôle Emploi !!!
Comme je l'explique dans ma question, étant pour la 1ère fois de ma vie au chômage je ne connais pas tous les détails et voulais juste savoir si l’expatriation et l'indemnisation chômage étaient compatibles.

Et bien... quel jugement attife !!!
Donc selon vous, seuls les cadres et scientifiques peuvent prétendre à une nouvelle vie aux USA ?!
Quel manque de tolérance !
Et non, je ne compte pas venir m'installer avec mon baluchon comme vous vous l'imaginer !
Si je suis sûr ce forum c'est justement dans l'optique de faire les choses correctement et avoir un maximum d'informations pour réaliser ce projet (ce qui est le but d'un forum non ? Et non pas celui de se faire juger par le 1er venu qui ne connait rien à mon parcours).

Merci infiniment pour ta réponse ;)
Enfin quelqu'un qui me répond sans jugement attife et en toutes connaissances de causes.
Ta réponse et ton aide me sont très précieuses et je compte bien les appliquer si mon projet se concrétise ...
Encore merci et bonne continuation à toi.

Bonjour,
Comme je l'ai répondu à Ignition et pour être bien claire : JE N'AI JAMAIS EU L'INTENTION de frauder le Pôle Emploi !!!
Comme je l'explique dans ma question, étant pour la 1ère fois de ma vie au chômage je ne connais pas tous les détails et voulais juste savoir si l’expatriation et l'indemnisation chômage étaient compatibles.
En lisant les réponses d'autres Expats je sais maintenant que cela n'ai pas possible (et logique quand on y pense) et je vais donc pouvoir peaufiner mon projet en n'en tenant compte ;)
Bonne journée à vous.

EmiHbt a écrit:

Et bien... quel jugement attife !!!
Donc selon vous, seuls les cadres et scientifiques peuvent prétendre à une nouvelle vie aux USA ?!
Quel manque de tolérance !
Et non, je ne compte pas venir m'installer avec mon baluchon comme vous vous l'imaginer !
Si je suis sûr ce forum c'est justement dans l'optique de faire les choses correctement et avoir un maximum d'informations pour réaliser ce projet (ce qui est le but d'un forum non ? Et non pas celui de se faire juger par le 1er venu qui ne connait rien à mon parcours).

Je crois qu'il y a un malentendu ou que je me suis mal exprimé.... ce que je veux dire c'est que les USA c'est de l'immigration choisie et que si tu n'as pas les competences recherchées, jamais tu auras un visa de travail.

Aujourd'hui pour avoir un visa de travail et de pouvoir prétendre rentrer par la grande porte, il faut soit disposer d'une experience professionnelle qui tient la route et/ou avoir des diplômes recherchés.

Apres il va rester des voies plus hasardeuses comme la loterie du gouvernement pour une carte verte ou le grand Amour et se marier avec un citoyen US.
Aussi, si tu as des sous à investir, tu peux toujours monter une affaire aux USA mais ça c'est une tout autre histoire.

Tout le reste comme venir et commencer par faire une succession de petits jobs et espérer ainsi gravir les échelons, tu peux oublier car si c'était encore valable il y a 50 ans, ça ne l'est plus du tout aujourd'hui surtout pour un non citoyen US qui lui devra inévitablement se soumettre aux lois migratoires Américaines.

Bonjour
En tout cas c'est toujours possible de transformer un visa esta en visa vert sur place ou pas ?
Cad directement aux usa.

Pescaraplace a écrit:

Tout le reste comme venir et commencer par faire une succession de petits jobs et espérer ainsi gravir les échelons, tu peux oublier car si c'était encore valable il y a 50 ans, ça ne l'est plus du tout aujourd'hui surtout pour un non citoyen US qui lui devra inévitablement se soumettre aux lois migratoires Américaines.

Mon message précédent était pour vous

Cordialement..

Bonjour  grégory972

Ne confonds pas ESTA et visa car ça n'a rien a voir. Non on ne peut pas 'changer ou troquer' l'esta contre un visa  :)  Visa vert c'est quoi??
L'ESTA c'est juste valable 90 jours et ça t'autorise à voyager sur le territoire US mais sans pouvoir travailler.
David

EmiHbt a écrit:

Et bien... quel jugement attife !!!

Hâtif ;)

grégory972 a écrit:
Pescaraplace a écrit:

Tout le reste comme venir et commencer par faire une succession de petits jobs et espérer ainsi gravir les échelons, tu peux oublier car si c'était encore valable il y a 50 ans, ça ne l'est plus du tout aujourd'hui surtout pour un non citoyen US qui lui devra inévitablement se soumettre aux lois migratoires Américaines.

Mon message précédent était pour vous

Cordialement..

Là il faut être sérieux car non, transformer un ESTA en carte verte, tu peux oublier...  :unsure

S'il y a une possibilité de passer de l'ESTA à une carte verte, c'est en se mariant à un citoyen Américain (homme ou femme).  ;)

Pour te remémorer les choses, le plus souvent la carte verte est le visa qui arrive entre un "non immigrant visa" et la naturalisation US.
Dans le meilleur des cas, dans l'ordre c'est environ 5 ans avec un non immigrant visa (dans la mesure où celui ci permet l'accès à la carte verte), puis 5 ans de carte verte pour enfin (10 ans plus tard au minimum) pouvoir demander la naturalisation.

Je sais de quoi je parle, c'est l'itinéraire le plus fréquent et ça a été le notre.  :rolleyes:

Bonjour !

Encore un post qui vaut son pesant d'or !

Oui, on peut aller "se chercher un petit boulot" aux USA, tout en conservant ses ASSEDICS ! La CAF finance même le voyage et l'installation, fournit un logement et verse les APL.  Quand les ASSEDICS sont terminées, la CAF verse un RSA....  Et quand on est malade, la Sécu française prend en charge et quand on atteint l'âge de la retraite, on est pris également en charge par la France...

Evidemment c'est du 2e degré mais beaucoup de gens sont très près de croire à ces c..ries.

GuestPoster159 a écrit:

C'est sûr et certain que tu ne peux pas recevoir d'indémnites chômage en dehors de l'Espace Euro.
J'étais au chômage avant de venir ici donc je sais exactement comment ça se passe. Par exemple, si tu rentres sur le sol américain le 12 janvier, à ta prochaine déclaration de situation tu dois déclarer que ta situation ne te permets plus de percevoir le chômage au 11 janvier. Et tu recevras tes indemnités au prorata, du 1er au 11.

Il faut prendre RDV avec eux le jour où tu es sûr de pouvoir t'installer aux US (donc avec un visa de travail en poche), leur dire que tu comptes d'expatrier à telle date, comme ça ils ne te casse pas les pieds pour la recherche d'emploi, et en même temps ils peuvent te proposer une suspension de tes droits pendant 6 ans. Ce qui veut dire que si tu rates ton expat ou que tu décides de rentrer avant la date des 6 ans d'expat, tu retrouves tes droits restants en rentrant!
(c'était en tout cas le cas il y a 4 ans, mais je sais que pas mal de choses ont changé à Pole Emploi donc un petit rdv pour s'en assurer serait sans doute pas mal).

Pôle Emploi ont des conseillers spécialisés dans les questions d'expatriation. Le reste des agents n'est pas forcément au courant de tous les dispositifs, donc il faut demander quelqu'un qui s'y connaît.

Bonjour !

Les indemnités chômage d'un pays de l'UE sont valables 3 mois dans les autres pays de l'UE (et NON PAS dans les seuls pays ayant l'Euro ;)) mais il faut savoir qu'elles sont adaptées au niveau du pays d'accueil. 

Ces allocations sont payées par les cotisations des gens qui bossent et donc il est plus que normal qu'elles ne servent pas à payer des vacances à travers le monde à des fumistes et consorts .... 

En conclusion, réf. poste d'origine, les caisses de chômage en France ne vont pas subventionner les "installations aux USA (ou ailleurs)".  Quand on quitte la France (à moins de partir dans le cadre d'un job de cadre ou de fonctionnaire détaché), on quitte le système social français et à l'étranger on se débrouille "comme un/e grand/e"...

Expatd30yrs+ a écrit:

Bonjour !

Encore un post qui vaut son pesant d'or !

Oui, on peut aller "se chercher un petit boulot" aux USA, tout en conservant ses ASSEDICS ! La CAF finance même le voyage et l'installation, fournit un logement et verse les APL.  Quand les ASSEDICS sont terminées, la CAF verse un RSA....  Et quand on est malade, la Sécu française prend en charge et quand on atteint l'âge de la retraite, on est pris également en charge par la France...

Evidemment c'est du 2e degré mais beaucoup de gens sont très près de croire à ces c..ries.

Merci! ca tombe bien, je me posais la question sur les APL, si on pouvait faire une demande en etant a l'etranger :-D

Tout cela est le resultat de l'assistanat a la Francaise, certains deviennent totalement deconnectes du monde reel

On ne peut pas aller au cinéma ni aux spectacles, mais ici, on a quand même de sacrées comiques :D

lofolo a écrit:
Expatd30yrs+ a écrit:

Bonjour !

Encore un post qui vaut son pesant d'or !

Oui, on peut aller "se chercher un petit boulot" aux USA, tout en conservant ses ASSEDICS ! La CAF finance même le voyage et l'installation, fournit un logement et verse les APL.  Quand les ASSEDICS sont terminées, la CAF verse un RSA....  Et quand on est malade, la Sécu française prend en charge et quand on atteint l'âge de la retraite, on est pris également en charge par la France...

Evidemment c'est du 2e degré mais beaucoup de gens sont très près de croire à ces c..ries.

Merci! ca tombe bien, je me posais la question sur les APL, si on pouvait faire une demande en etant a l'etranger :-D

Tout cela est le resultat de l'assistanat a la Francaise, certains deviennent totalement deconnectes du monde reel

Bonjour !

Et bien tant mieux, si j'ai pu t'éclairer au sujet des APL  :).  Tu pourrais aussi voir pout tes ... RTT ;)

Je suis 100% en faveur d'un filet de protection pour les accidents de la vie mais tous ces gens qui attendent TOUT de l'Etat, y compris des "aides" pour s'installer à l'étranger m'horripilent au plus haut point. Malheureusement beaucoup de gens en France ne vivent que pour et par les "aides" et parfois depuis 2 ou 3 générations.

Ces gens qui voudraient même que l'Etat aille jusqu'à les ... torcher évidemment n'iront jamais à l'étranger et encore moins aux USA.  A part sans doute dans les pays scandinaves, dans les autres pays, il n'y a quasiment pas d'aides ou pas du tout et les gens doivent bosser et se dém.rder.  L'expatriation n'est certainement pas pour ces gens.

Quand on lit sur un post un peu plus haut (cf. expatriation et petits boulots) une gamine demander si elle a "droit à des aides" (...) pour aller bosser 3 mois aux USA (évidemment selon elle, elle débarquerait là-bas et se chercherait un petit boulot ;)), il y a de quoi sauter au plafond . Plusieurs personnes ont rebondi sur les mots "droit" et "aides".

Je n'arrive pas à comprendre comment on peut être déconnecté à ce point de la réalité.  Il y a au moins des milliers de messages sur le net au sujet par ex des conditions d'entrée aux USA et ce dans toutes les langues. Il y a même les sites officiels qui donnent tous les renseignements nécessaires mais non, ils préfèrent vivre dans leur monde parallèle, à des milliers de km de la réalité..

C'est bien triste ....

STEFFIFI a écrit:

On ne peut pas aller au cinéma ni aux spectacles, mais ici, on a quand même de sacrées comiques :D

Comme on dit "la réalité dépasse souvent la fiction".  Il y a déjà des milliers de messages donnant réponses par gens compétents en la matière à toutes leurs questions plus que farfelues et bien non, ça ne suffit pas.  Soit ils ne les lisent pas soit ils ne les comprennent pas.

STEFFIFI a écrit:
EmiHbt a écrit:

Et bien... quel jugement attife !!!

Hâtif ;)

Merci ! Quand j'ai lu le message, j'en ai eu mal aux yeux.

C'est pour ça que je me suis permise de rectifier. C'est pas pour être rabat-joie (parce que bon, si on devait toutes les fautes, hein :D), mais là, effectivement, c'était violent :D

L'OP date de 2019 mais oui en effet beaucoup de gens ne réalisent pas qu'on ne part pas comme ça aux USA et encore moins an ayant des aides.

pat94108 a écrit:

L'OP date de 2019 mais oui en effet beaucoup de gens ne réalisent pas qu'on ne part pas comme ça aux USA et encore moins an ayant des aides.

Bonjour !

Certes le post date de 2019 mais il reste néanmoins d'actualité ;).  C'est consternant mais la majorité des posts surtout sur les fora consacrés à des pays comme les USA sont dans le même style.  Pour ces gens, on débarque aux States, comme une fleur et comme dans un moulin, son baluchon sur l'épaule et on "se trouve un p'tit job à NYC ou LA" et il y en a même qui osent demander '"quelles sont les aides pour les Français ?" (....). 

Sur les autres fora, ce n'est pas triste non plus. On a par ex le genre qui veut se faire embaucher dans boîte française (voir resto) à l'étranger et qui n'arrive pas à comprendre qu'il lui faudra connaissance de la langue locale.... 

J'avoue que pour moi tous ces posts sont vraiment exotiques (vu le confinement, c'est peut-être le moyen de voyager dans le surréalisme ;) ) tant ils me dépassent...

Un jour, j'étais à un salon des jobs d'été et y avait des annonces pour bosser en Angleterre (je sais plus si c'était en bar, hôtel, camps de vacances, ménage, enfin peu importe). Et y a quelqu'un qui s'amène, qui lit l'annonce (je ne sais plus si elle était en français ou en anglais) et qui dit à la personne qui était avec "oh bah, laisse, faut parler anglais!!!" SANS BLAGUE??? :blink:

STEFFIFI a écrit:

Un jour, j'étais à un salon des jobs d'été et y avait des annonces pour bosser en Angleterre (je sais plus si c'était en bar, hôtel, camps de vacances, ménage, enfin peu importe). Et y a quelqu'un qui s'amène, qui lit l'annonce (je ne sais plus si elle était en français ou en anglais) et qui dit à la personne qui était avec "oh bah, laisse, faut parler anglais!!!" SANS BLAGUE??? :blink:

Bonjour !

Oui, c'est du costaud mais ça ne me surprend pas.  On lit que "partout" les gens parlent français et donc en GB, dans les restaurants, bars, hôtels et tout ce qu'on voudra, ils parlent français ;).  Donc, en ne parlant que français, on n'aura aucun problème avec la clientèle anglaise ;).

Sur les fora, il y a aussi ceux sans aucune qualification (et au français niveau CE1) qui veulent aller bosser dans boîtes françaises à l'étranger (dans pays style de l'Est, Asie, Amérique du Sud) sans parler la langue locale et qui s'attendent à être embauchés (pour y faire quoi ? Le fait d'être français serait une qualification ?) avec salaires français.  Les clients, les fournisseurs et autres partenaires locaux de ces boîtes parlent autre chose que le français mais bon, cela leur échappe.....

Sur forum USA, une femme (dans les 45-50 ans), qui rêvait depuis toujours d'aller aux USA (ah, les séries et le cinéma !!!! ) demandait si du fait de son âge "avancé", elle pouvait être dispensée de visa.  Elle n'avait aucune qualification, avait déjà un mal fou avec le français (sa langue maternelle), ne parlait ni anglais ni espagnol (elle voulait aller bosser au Texas). C'est évident qu'au Texas tout le monde parle français ;)

Il y a tellement de c..ries (les repérer serait un job à plein temps pour toute une équipe) sur ces sites d'expatriation qu'on aurait de quoi en faire des compilations et les publier, du style :"La foire aux cancres", "Les perles du bac" (chaque année, nouvelle édition)", "Les perles de l'administration", "Les perles des assurances" etc .....  qu'on avait en France il y a 30 ou 40 ans.

Incroyable qu'il y ait tant de gens à côté de leurs pompes !

Expatd30yrs+ a écrit:
STEFFIFI a écrit:

Un jour, j'étais à un salon des jobs d'été et y avait des annonces pour bosser en Angleterre (je sais plus si c'était en bar, hôtel, camps de vacances, ménage, enfin peu importe). Et y a quelqu'un qui s'amène, qui lit l'annonce (je ne sais plus si elle était en français ou en anglais) et qui dit à la personne qui était avec "oh bah, laisse, faut parler anglais!!!" SANS BLAGUE??? :blink:

Bonjour !

Oui, c'est du costaud mais ça ne me surprend pas.  On lit que "partout" les gens parlent français et donc en GB, dans les restaurants, bars, hôtels et tout ce qu'on voudra, ils parlent français ;).  Donc, en ne parlant que français, on n'aura aucun problème avec la clientèle anglaise ;).

Sur les fora, il y a aussi ceux sans aucune qualification (et au français niveau CE1) qui veulent aller bosser dans boîtes françaises à l'étranger (dans pays style de l'Est, Asie, Amérique du Sud) sans parler la langue locale et qui s'attendent à être embauchés (pour y faire quoi ? Le fait d'être français serait une qualification ?) avec salaires français.  Les clients, les fournisseurs et autres partenaires locaux de ces boîtes parlent autre chose que le français mais bon, cela leur échappe.....

Sur forum USA, une femme (dans les 45-50 ans), qui rêvait depuis toujours d'aller aux USA (ah, les séries et le cinéma !!!! ) demandait si du fait de son âge "avancé", elle pouvait être dispensée de visa.  Elle n'avait aucune qualification, avait déjà un mal fou avec le français (sa langue maternelle), ne parlait ni anglais ni espagnol (elle voulait aller bosser au Texas). C'est évident qu'au Texas tout le monde parle français ;)

Il y a tellement de c..ries (les repérer serait un job à plein temps pour toute une équipe) sur ces sites d'expatriation qu'on aurait de quoi en faire des compilations et les publier, du style :"La foire aux cancres", "Les perles du bac" (chaque année, nouvelle édition)", "Les perles de l'administration", "Les perles des assurances" etc .....  qu'on avait en France il y a 30 ou 40 ans.

Incroyable qu'il y ait tant de gens à côté de leurs pompes !

Et tu peux être sûr que ça ne va pas s'arranger, ne nous faisons pas d'illusion, ça va même s'empirer.

La société de demain sera celle d'aujourd'hui, en pire... et comme l'envisage beaucoup d'intellectuels, le monde de demain sera fait de 80% de "chômeurs" et de 20% de gens qui travaillent.

Les 20% seront les Dieux et ils auront tout (les revenus, la santé, le pouvoir d'achat, les bons logements, la bonne éducation, etc...).
Les 80% seront les autres, c'est a dire ceux qui n'auront pas reçu ou peu d'éducation et qui se "battrons" pour les miettes qui restent.  :huh:

Pescaraplace a écrit:
Expatd30yrs+ a écrit:
STEFFIFI a écrit:

Un jour, j'étais à un salon des jobs d'été et y avait des annonces pour bosser en Angleterre (je sais plus si c'était en bar, hôtel, camps de vacances, ménage, enfin peu importe). Et y a quelqu'un qui s'amène, qui lit l'annonce (je ne sais plus si elle était en français ou en anglais) et qui dit à la personne qui était avec "oh bah, laisse, faut parler anglais!!!" SANS BLAGUE??? :blink:

Bonjour !

Oui, c'est du costaud mais ça ne me surprend pas.  On lit que "partout" les gens parlent français et donc en GB, dans les restaurants, bars, hôtels et tout ce qu'on voudra, ils parlent français ;).  Donc, en ne parlant que français, on n'aura aucun problème avec la clientèle anglaise ;).

Sur les fora, il y a aussi ceux sans aucune qualification (et au français niveau CE1) qui veulent aller bosser dans boîtes françaises à l'étranger (dans pays style de l'Est, Asie, Amérique du Sud) sans parler la langue locale et qui s'attendent à être embauchés (pour y faire quoi ? Le fait d'être français serait une qualification ?) avec salaires français.  Les clients, les fournisseurs et autres partenaires locaux de ces boîtes parlent autre chose que le français mais bon, cela leur échappe.....

Sur forum USA, une femme (dans les 45-50 ans), qui rêvait depuis toujours d'aller aux USA (ah, les séries et le cinéma !!!! ) demandait si du fait de son âge "avancé", elle pouvait être dispensée de visa.  Elle n'avait aucune qualification, avait déjà un mal fou avec le français (sa langue maternelle), ne parlait ni anglais ni espagnol (elle voulait aller bosser au Texas). C'est évident qu'au Texas tout le monde parle français ;)

Il y a tellement de c..ries (les repérer serait un job à plein temps pour toute une équipe) sur ces sites d'expatriation qu'on aurait de quoi en faire des compilations et les publier, du style :"La foire aux cancres", "Les perles du bac" (chaque année, nouvelle édition)", "Les perles de l'administration", "Les perles des assurances" etc .....  qu'on avait en France il y a 30 ou 40 ans.

Incroyable qu'il y ait tant de gens à côté de leurs pompes !

Et tu peux être sûr que ça ne va pas s'arranger, ne nous faisons pas d'illusion, ça va même s'empirer.

La société de demain sera celle d'aujourd'hui, en pire... et comme l'envisage beaucoup d'intellectuels, le monde de demain sera fait de 80% de "chômeurs" et de 20% de gens qui travaillent.

Les 20% seront les Dieux et ils auront tout (les revenus, la santé, le pouvoir d'achat, les bons logements, la bonne éducation, etc...).
Les 80% seront les autres, c'est a dire ceux qui n'auront pas reçu ou peu d'éducation et qui se "battrons" pour les miettes qui restent.  :huh:

Malheureusement tu dois être dans le vrai.  Déjà même si on n'est pas encore dans le "monde d'après", je pense que cela se dégrade d'année en année. Je pense que quand j'avais 20-25 ans, les gens de cet âge étaient moins c..s que beaucoup à l'époque actuelle.

Oui, on va de plus en plus vers une "élite" très petite et une immense majorité de .. "déclassés" et du reste tous les scores des dégénérés de populistes de par le monde ne sont pas une coïncidence.  Quand on lit que des millions de gens sont convaincus qu'il y a un complot mondial organisé par les pédophiles et que trump va les sauver, je ne sais pas si on doit rire ou pleurer...

C'est marrant Expatd30yrs+ je pense la meme chose, par contre mes parents disaient la meme chose de ma génération et mes grand parents la meme chose de la génération de mes parents etc etc...peut etre que c'est nous qui devenons un peu  :whistle: en vieillisant   :D

Parenga a écrit:

C'est marrant Expatd30yrs+ je pense la meme chose, par contre mes parents disaient la meme chose de ma génération et mes grand parents la meme chose de la génération de mes parents etc etc...peut etre que c'est nous qui devenons un peu  :whistle: en vieillisant   :D

Certes, ou alors ça confirme la progressive dégradation des générations, parce qu'autant il est incontestable de dire qu'au niveau individuel on est bien meilleur que nos anciens, autant au niveau collectif c'est pas la gloire du tout...

Parenga a écrit:

C'est marrant Expatd30yrs+ je pense la meme chose, par contre mes parents disaient la meme chose de ma génération et mes grand parents la meme chose de la génération de mes parents etc etc...peut etre que c'est nous qui devenons un peu  :whistle: en vieillisant   :D

Sans doute parce qu'on vieillit ...

Mais plus sérieusement, il me semble bien que les gens disons 20-25 ans quand j'avais cet âge étaient quand même plus délurés. 

Je précise que je ne suis pas du tout scientifique mais j'ai lu dans presse "généraliste" plusieurs articles sur les perturbateurs endocriniens. Je crois bien que toutes les s..loperies dans la bouffe industrielle fait de gros dégâts.  Il est prouvé que le QI et le niveau scolaire baissent.  On peut voir un peu les programmes télé actuels par rapport à ceux d'il y a 30 ou 40 ans.

Attention, je ne parle pas de tous les jeunes car tous ceux que j'ai autour de moi n'entrent pas dans cette catégorie

STEFFIFI a écrit:

Un jour, j'étais à un salon des jobs d'été et y avait des annonces pour bosser en Angleterre (je sais plus si c'était en bar, hôtel, camps de vacances, ménage, enfin peu importe). Et y a quelqu'un qui s'amène, qui lit l'annonce (je ne sais plus si elle était en français ou en anglais) et qui dit à la personne qui était avec "oh bah, laisse, faut parler anglais!!!" SANS BLAGUE??? :blink:

Bonjour,

Oui, cela nous semble surréaliste mais combien de ce genre de posts sur les fora ?  Si quelqu'un poste ce genre de [email protected]@.nnerie, il y en aura toujours (au-moins aussi c..n que celui ou celle qui a mis le post d'origine) qui viendront écrire :

"fonce ! Tu as toutes tes chances !" (....)

ou encore après qu'on ait dit que ce n'était pas possible (ou au mieux, peu probable), etc etc .. :

"oui mais .. çà dépend, si c'est un restau français" (..) "

[évidemment les clients des restaurants français à l'étranger parlent français tout comme les clients des restaurants chinois (par ex) à l'étranger parlent chinois, c'est bien connu et il y a même des preuves scientifiques sur YouTube ;) ]

On a au moins la moitié des réponses dans le style ci-dessus et nous, avec notre jugement ... attîf (....), on passe pour des empêcheurs de tourner en rond.

Il y a aussi toujours le "philosophe", qui essaie de calmer le jeu avec son "il faut vivre ses rêves" ;). A mon avis, il y a "rêve" et "rêve" ...

Mesdames (Steffifi et Expatd30yrs+),

Je vous en prie soyez positives un peu  :cool:  quand on vous lit on dirait que c'est un forum de dépressif...vous voyez tout en noir, c'est d'une tristesse sans fin...
Moi qui croyait etre pessimiste, je dois vous remercier car je me suis rendu compte que c'était pas le cas en faite  :top: ...
Je suis pour l'idée d'etre réaliste et de donner de bonnes informations avec un feedback sincere mais a vous lire, rien n'est possible et personne n'est assez bon pour immigrer quelque part...meme venir aux USA en touriste vous arrivez a faire croire que c'est une épreuve digne d'Hercule (bon avec le covid c'est surement vrai  ;) )...
Les posts farfelus ils vont toujours existés donc, a mon avis, ca sert a rien de vous énervés dessus... 
Allez Mesdames, on arrete de broyer du noir et on sourit un peu  :D
Bonne journée a vous  :top:

Cher Parenga, nous ne sommes pas pessimistes, nous sommes juste consternées par la bêtise de plus en plus grandissante de nos compatriotes (et quand on voit que le QI des français est en baisse, ça craint :D) La France se considère comme le nombril du Monde. Donc, certains pensent qu'ils suffit de montrer leur nationalité française pour avoir le tapis rouge partout où ils passent :D

Personnellement, je parle 6 langues, mais je sais que cela ne suffit pas pour m'expatrier hors UE. Alors, je me délecte quand je lis des "j'ai pas de diplôme, je ne parle pas anglais, puis-je trouver un emploi sur place aux USA?" :D

Expatd30yrs+ a écrit:

Oui, c'est du costaud mais ça ne me surprend pas.  On lit que "partout" les gens parlent français et donc en GB, dans les restaurants, bars, hôtels et tout ce qu'on voudra, ils parlent français ;).  Donc, en ne parlant que français, on n'aura aucun problème avec la clientèle anglaise ;).

Non mais attends, y a que les français qui fréquentent les restaurants français, hein!!! :joking:

Sur les fora, il y a aussi ceux sans aucune qualification (et au français niveau CE1) qui veulent aller bosser dans boîtes françaises à l'étranger (dans pays style de l'Est, Asie, Amérique du Sud) sans parler la langue locale et qui s'attendent à être embauchés (pour y faire quoi ? Le fait d'être français serait une qualification ?) avec salaires français.  Les clients, les fournisseurs et autres partenaires locaux de ces boîtes parlent autre chose que le français mais bon, cela leur échappe.....

Bah oui, logique, c'est comme les sièges français de Coca-Cola ou McDo en France, ils ne bossent qu'avec des US :D

Sur forum USA, une femme (dans les 45-50 ans), qui rêvait depuis toujours d'aller aux USA (ah, les séries et le cinéma !!!! ) demandait si du fait de son âge "avancé", elle pouvait être dispensée de visa.  Elle n'avait aucune qualification, avait déjà un mal fou avec le français (sa langue maternelle), ne parlait ni anglais ni espagnol (elle voulait aller bosser au Texas). C'est évident qu'au Texas tout le monde parle français ;)

:one A force de creuser, on trouvera du pétrole un jour...

Il y a tellement de c..ries (les repérer serait un job à plein temps pour toute une équipe) sur ces sites d'expatriation qu'on aurait de quoi en faire des compilations et les publier, du style :"La foire aux cancres", "Les perles du bac" (chaque année, nouvelle édition)", "Les perles de l'administration", "Les perles des assurances" etc .....  qu'on avait en France il y a 30 ou 40 ans.
Incroyable qu'il y ait tant de gens à côté de leurs pompes !

Non mais sérieusement, on pourrait vraiment faire un bouquin en compilant tout ce qu'on peut trouver!!!

Nouvelle discussion