Loi sur expulsion locataire

Bonjour je voudrais aider des amis portugais qui louent un appartement depuis 40ans chez eux et qui sont menacer par des français ( de vouloir acheter leur appartement qui n'est pas mis en vente... et de les expulser...) Je voudrais savoir si ils ont des recours et les diriger. Le Portugal  nous accueille les bras ouverts mais il ne faut pas abuser. MERCI d"avance

Bonjour
Si les français dont vous parlez ne sont pas propriétaires de cet appartement et qu'il n'est pas mis en vente , ou est le risque d'expulsion? Ce n'est pas très clair.
Bien à vous

Oui la question est confuse. Ces français qui cause soucis veulent acheter l' appartement de ce couple  au prix fort afin de les expulser ( les francês  louent un appartement juste à côté.) Si ils y arrivent quels  serait le recours de défense pour ces gens? Le monsieur portugais est a la retraite ingénieur de la Camara.
Et sa femme sera  a la retraite d'une pharmacie dans 1 mois . Personnellement je leur ai conseiller une avocate portugaise.  Mais je ne sais rien sur cette loi.  Obrigada.

Bonsoir
Si le bail se termine désolé mais  il n'y  pas grand chose à faire pour les locataires...

C'est la loi de l'argent.

Bien à vous,
Afonso Albuquerque

Si c'est le cas ,Trop triste pour eux. Merci pour votre réponse décevante. Obrigada! Boa noite. Patricia Dely.

Ça fait comme tout les nord africain qui rachètent à tout va, ds les quartiers de l alma a roubaix et alentours, les commerces français, devons nous les comparer à eux, je crains malheureusement que ça y ressemble, pousse toi de la que j'm'y mette sauf que la c'est plus facile encore, suffit de surenchérir...
Et après il n'aura plus qu'à spéculer...
Il va falloir sévir !!!
Au fait c'est "loi sur l'expulsion...."

Merci pour votre réponse. Désolée pour (loie) erreur de frappe. Demain je vais aller au renseignements et contacter l'avocate.  Bonne nuit. Patricia Dely.

Afonso Albuquerque :

Bonsoir
Si le bail se termine désolé mais  il n'y  pas grand chose à faire pour les locataires...

C'est la loi de l'argent.

Bien à vous,
Afonso Albuquerque

Bonjour Afonso,
Sauf que Patricia dit qu'il n'est pas mis en vente
* Pression pour faire partir les locataires. Procédé gangsters.
* Je ne vois pas comment ces voisins pourront "les expulser" (seuls un jugement, la police, force de loi peuvent le faire)
* Il faut se faire aider en signalant ces faits à la Police, au Tribunal, etc....

Patricia dely :

Bonjour je voudrais aider des amis portugais qui louent un appartement depuis 40ans chez eux et qui sont menacer par des français ( de vouloir acheter leur appartement qui n'est pas mis en vente... et de les expulser...) Je voudrais savoir si ils ont des recours et les diriger. Le Portugal  nous accueille les bras ouverts mais il ne faut pas abuser. MERCI d"avance

* Pression pour faire partir les locataires. Procédé de gangsters.
* Je ne vois pas comment ces voisins pourront "les expulser" (seuls un jugement, la police, force de loi peuvent le faire).
* Il faut se faire aider en signalant ces faits à la Police, au Tribunal, etc....

Bonsoir Monsieur Rodanot.

Malheureuseument le projet de loi du "assédio no arrendamento" reste un projet de loi pour l'instant.

A la limite le locataire peut traîner cela vers le pénal mais faut-il encore le justifier et on avoir les moyens car  la justice reste  chère.

La dernière option serait le "banco nacional de arrendamento" mais si le propriétaire à  un motif légal pour expulser le locataire cela tombe à l'eau.

Il peut peut être jouer sur son âge avancée si c'est le cas. 

Les chances pour le locataires restent assez assez minces...

Bien à vous,
Afonso Albuquerque.

Afonso Albuquerque :

Bonsoir Monsieur Rodanot.

Malheureuseument le projet de loi du "assédio no arrendamento" reste un projet de loi pour l'instant.

A la limite le locataire peut traîner cela vers le pénal mais faut-il encore le justifier et on avoir les moyens car  la justice reste  chère.

La dernière option serait le "banco nacional de arrendamento" mais si le propriétaire à  un motif légal pour expulser le locataire cela tombe à l'eau.

Il peut peut être jouer sur son âge avancée si c'est le cas. 

Les chances pour le locataires restent assez assez minces...

Bien à vous,
Afonso Albuquerque.

Bom dia Afonso,
Merci pour cette réponse
Pourriez vous traduire  "assedio no arrendamento"? (contester le bail?)
Mais le bail n'est pas mis en cause!  :  le "problème" (la solution?) est là : Ces *français qui cause soucis veulent acheter l' appartement de ce couple  au prix fort afin de les expulser ( *les francês  louent un appartement juste à côté.) (désolé de reprendre le terme "francès" , peut être mal venu ici)
*Ces gens là* n'ont aucun droit pour ester en justice, encore moins pour exercer des violences sur des "voisins". Comme on dit "Force doit rester à la loi".....mais laquelle? :D
Pas à celle des gangsters , não?
Cordialement

Bonjour Rodanant
Assédio ici se traduirait par harcèlement.
Je ne sais pas si en français il existe un terme qui désigne cela.
Mais comme indiqué il s'agit pour l'instant d'un projet de loi face aux diverses pressions faites aux locataires notamment à  Lisbonne.
si il existe un accord entre deux proprios pour achat et vente le locataire doit être prévenu et se voit proposé "direito de preferência" qui en réalité est quasi systématiquement impossible d'être honoré par le locataire au vu des prix.
La seule possibilité que je vois c'est de jouer les erreurs commises par le proprio.
Coupure électricité, pression exercée, harcèlement et même la il faut le prouver...
Par ailleurs il s'agit de agir avec une procédure qui coûte de l'argent et parfois les locataires n'ont pas les moyens...

Hèlas pour cette affaire je suis assez pessimiste et reprenant une citation local,
"Dinheiro compra pão, não compra gratidão", même si on est tous d'accord que cela  ne devrait pas être ainsi...

Espérons que ce projet de loi avance "na especialidade" du budget
2019.

Bien à vous
Afonso Albuquerque.

Bonsoir,

Je corrobore les propos d'Afonso, pas grand chose à faire malheureusement...

La citation que vous indiquez se vérifie complètement... L'argent achète tout sauf la reconnaissance qui est le paiement du pauvre.

La gentrification des quartiers populaires, est intenable pour les habitants modestes.
Je regardais justement avant hier, un petit reportage de la chaîne Arte, concernant cette problématique sur bon nombre de locataires lisboètes qui ne peuvent plus payer leur loyer et doivent quitter le centre ville. Et d'ailleurs, j'en connais...  :(

https://www.arte.tv/fr/videos/085831-00 … qRPcympSOQ

En conséquence, des actions se concrétisent sur Lisbonne pour aider et protéger les victimes de l'inéluctable expulsion immobilière. Un statut protégé dans 5 quartiers à Lisbonne pour freiner l'"alojamento local" a été d'ores et déjà créé.

Les associations de propriétaires quant à eux, soulignent le fait qu'ils ont permis de restaurer de nombreux biens par leur investissement.

Une loi pour encadrer les locations est actuellement en discussion au parlement portugais mais à chaque fois repoussée...

Nous verrons bien par la suite, ce qu'il se passera comme dans certaines grandes villes européennes qui mettent en place des réglementations de plus en plus strictes.

Bonne soirée,
Mars60

cela corrobore ce que j'ai écris dans une autre tribune, FRANCAIS ET d'AUTRE

COLONISATEURS ,

Bonsoir,
Est-ce que les politiciens au pouvoir ne devraient-ils pas étudier l'augmentation de la fiscalité sur les locations saisonnières et diminuer fortement celle des locations annuelles ?
Ça permettrait de mettre plus de logements en location longue durée et de faire jouer la concurrence donc faire baisser les prix !
C'est la loi de l'offre et la demande

77-Rodolphe :

Bonsoir,
Est-ce que les politiciens au pouvoir ne devraient-ils pas étudier l'augmentation de la fiscalité sur les locations saisonnières et diminuer fortement celle des locations annuelles ?
Ça permettrait de mettre plus de logements en location longue durée et de faire jouer la concurrence donc faire baisser les prix !
C'est la loi de l'offre et la demande

@77-Rodolphe.

Et bien non cela semble l'inverse càd la loi de la demande et de l'offre.
Et, on ne sait pas pourquoi, pourtant...
Cela fait longtemps que cela en est ainsi. Je ne pense pas que la fiscalité changerait la donne.
L'écheveau parait plus compliqué. À suivre.
cdlt.

Bonjour,
Pas d'accord :
Si le rendement d'un bien pour un propriétaire est beaucoup plus intéressant en location annuelle, pourquoi opter pour une location saisonnière ?
Le gouvernement peut agir sur le curseur de la fiscalité.
Dans cette perspective les choix pour le propriétaire :
1) Je change de formule de location --> plus de biens en location annuelle les prix baisses
2) Je vends mon bien ---> plus de bien en vente sur le marché : baisse des prix de ventes
3) J'arrête de le louer ---> moins de revenus pour le propriétaire

Il faudrait également mettre en oeuvre une autre mesure fiscale pour ne pas affectée le marché du neuf par exemple comme en France
Récompenser les propriétaires qui achètent un bien pour le louer à loyers modérés

Nouvelle discussion