conduire en Nouvelle-Caledonie
Shutterstock.com
Actualisé l'année dernière

En Nouvelle-Calédonie, la plupart des permis de conduire sont reconnus, mais si vous y établissez votre résidence, vous devrez peut-être l'échanger pour un permis calédonien au bout d'un certain temps. Le Code de la route étant partagé entre le territoire et l'État, il existe des règles de conduite particulières.

Conduire en Nouvelle-Calédonie

Pour conduire en Nouvelle-Calédonie et profiter de l'incroyable splendeur des paysages librement, il vous suffit d'avoir un permis de conduire en cours de validité. Pour les permis de certains pays, il peut être demandé un permis international, renseignez-vous auprès de votre consulat. Les permis suivants sont reconnus.

  • Les permis de conduire qui sont délivrés en métropole, dans un territoire ou un département d'outre-mer, ou bien dans une collectivité territoriale.
  • Les permis qui sont délivrés par un État de l'Union européenne ou appartenant à l'Espace économique européen (en fonction des dispositions qui ont été fixées par la délibération du Congrès de la Nouvelle-Calédonie).
  • Ceux qui ont été délivrés par les services administratifs français des territoires de l'ancienne Union française et des anciens pays de protectorat, ou par l'ex-condominium des Nouvelles-Hébrides.

Échanger son permis de conduire en Nouvelle-Calédonie

Si vous appartenez à l'une des catégories mentionnées ci-dessus, il est normalement facultatif d'échanger votre permis de conduire pour un permis calédonien, mais cela devient obligatoire dans les cas suivants :

  • votre permis est arrivé à expiration ;
  • vous obtenez une nouvelle catégorie de permis en Nouvelle-Calédonie ;
  • vous commettez (en Nouvelle-Calédonie) une infraction au Code de la route qui entraîne une restriction, une suspension, ou l'annulation de votre permis actuel.

Si vous avez un permis de conduire qui a été délivré dans un autre pays que ceux mentionnés plus haut, il vous faut impérativement le changer pour un permis calédonien dans un délai d'un an suivant l'établissement de votre résidence en Nouvelle-Calédonie. Ce délai commence à la date de début de validité de votre premier titre de séjour. L'échange n'est toutefois possible que si un accord de réciprocité existe entre la France et le pays d'où provient le permis. Pour être en mesure de l'échanger, votre permis doit :

  • être délivré par l'État dans lequel vous aviez votre résidence principale ;
  • être en cours de validité ;
  • être rédigé en français ou accompagné d'une traduction effectuée par un traducteur officiel ;
  • vous devez avoir l'âge minimum requis par le Code de la route de la Nouvelle-Calédonie pour la catégorie correspondante.

En plus du formulaire de demande d'échange à transmettre à la DITTT (Direction des infrastructures, de la topographie et des transports terrestres), vous devez fournir certaines pièces dont la liste est assez longue, vous pouvez la trouver sur ce lien.

Les règles de conduite sont similaires à celles de la France métropolitaine, mais même si l'on roule à droite, il existe quelques différences qui sont expliquées dans un guide mis en vente par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. On peut citer par exemple le fait que pour circuler en agglomération, les feux de croisement sont obligatoires et les feux de position interdits ; sur route, la vitesse est limitée à 110 km/h ; les ambulances sont des véhicules prioritaires, aux rond-points, on laisse la priorité au véhicule venant de gauche (celui qui est déjà engagé)... Comme dans de nombreux pays, la ceinture de sécurité est obligatoire, comme le port du casque pour les motards.

Le réseau routier de la Nouvelle-Calédonie est en bon état, mais il faut être prudent, car certaines routes sont sinueuses et particulièrement étroites. Il existe d'ailleurs encore une route sur laquelle on ne peut circuler dans un sens ou dans l'autre qu'à des horaires spécifiques ! Bonne nouvelle : il n'y a pas de péages, toutes les routes sont gratuites.

Louer une voiture en Nouvelle-Calédonie est très simple, mais il est prudent de réserver son véhicule, car le parc n'est pas énorme... Pour une voiture, vous devez avoir au minimum 21 ans, parfois 25, et avoir votre permis depuis 2 ou 3 ans, ces points varient en fonction des loueurs.

Pour la conduite accompagnée, vous devez avoir au moins 16 ans et une autorisation parentale. Il vous faut suivre une formation pratique de 20 heures (au moins) dans une auto-école qui soit agréée AAC, avoir réussi le Code de la route, vous présenter à deux rendez-vous pédagogiques, et effectuer 3 000 km ou plus sur un à trois ans en étant accompagné. L'accompagnateur doit lui avoir 28 ans au minimum et être en possession de son permis B depuis 3 ans ou plus.

Obtenir son permis de conduire en Nouvelle-Calédonie

Entre les permis moto, voiture, poids lourd et transport en commun, il existe 10 types de permis de conduire en Nouvelle-Calédonie. Le permis motocyclette (A2) peut être obtenu à 14 ans, le permis voiturette légère (AT) à 15, voiturette lourde (AT) à 16, et moto légère (AL) à 16 ans. Pour ces quatre permis, il faut une autorisation parentale.

Pour le permis voiture (B), il faut être âgé d'au moins 18 ans, tout comme pour le permis moto (A). Avec le permis B et en passant une visite médicale, on peut obtenir le permis poids lourd (C) au même âge, comme le permis F (voiture aménagée). Pour le permis remorque (E), il faut avoir le permis B et la Commission médicale des permis de conduire doit vous déclarer apte. Le permis de transport en commun s'obtient à 21 ans, on doit avoir son permis B depuis 1 an ou plus, une visite médicale est imposée. Pour demander le permis B, il faut présenter les pièces suivantes :

  • une photocopie d'une pièce d'identité (passeport ou carte d'identité) ;
  • le formulaire de demande rempli et signé ;
  • trois photos d'identité de trois-quarts ou de face (avec vos lunettes si votre vue l'exige) ;
  • si vous êtes mineur, une autorisation parentale ;
  • un justificatif de domicile (ou une attestation de domicile) ;
  • dans le cas de la conduite accompagnée, l'attestation de fin de conduite ;
  • un certificat médical d'aptitude pour toute personne en situation de handicap ;
  • un timbre fiscal de 2 400 francs CFP (environ 20 euros) ;
  • les épreuves théoriques peuvent être passées (et le dossier de demande déposé) au maximum six mois avant l'âge requis.

Bon à savoir :

En Nouvelle-Calédonie, il n'y a pas de permis de conduire à points ! Il ressemble à l'ancien permis français.

Liens utiles :

Le Code de la route de la Nouvelle-Calédonie
Échanger un permis de conduire étranger
Obtenir son permis voiture en Nouvelle-Calédonie
Obtenir d'autres permis de conduire en Nouvelle-Calédonie

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.