Les impôts au Royaume-Uni
shutterstock.com
Actualisé il y a 8 mois

Si vous prévoyez de vous expatrier au Royaume-Uni, il est normal que vous réfléchissiez au volet fiscal. Cet article revient sur les taxes et impôts auxquels vous serez soumis une fois installé dans le pays.

Comparé à d'autres voisins européens comme le Danemark ou la France, le Royaume-Uni pratique un taux d'imposition bas relativement. Ainsi, l'imposable Britannique moyen paie entre 20 % et 40 % d'impôt en fonction de ses revenus.

En commençant à travailler au Royaume-Uni, vous deviendrez imposable et intégrerez le système fiscal du pays, le PAYE (Pay as you Earn). C'est ce que l'on appelle le prélèvement à la source, aussi, vos impôts seront mensualisés en étant déduits de chaque bulletin de paie.

Payer ses impôts au Royaume-Uni

Pour travailler, percevoir toute forme d'allocation et bénéficier des services publics au Royaume-Uni, vous devrez obtenir un National Insurance Number (NI). Il est conseillé d'en faire la demande dès votre arrivée en sachant que le traitement des dossiers peut prendre plusieurs semaines. Au Royaume-Uni, de nombreux employeurs considèrent le récépissé comme une preuve, aussi, vous pourrez travailler durant cette période de traitement.

Une fois un emploi en poche, votre employeur doit envoyer vos données personnelles (numéro d'assurance national, par exemple) au HM Revenue & Customs (HMRC), qui appliquera un code fiscal, en fonction de votre revenu et de votre situation. Ce code contient des lettres qui définissent votre statut fiscal. Par exemple, les codes qui incluent la lettre « L » concernent les contribuables âgés de 65 ans et plus, tandis que « NT » désigne les non imposables, etc.

Les taxes prélevées sur la fiche de paie doivent être clairement indiquées et incluent les cotisations sociales telles que l'assurance maladie.

À la fin de l'année fiscale, s'il y a un revenu supplémentaire à déclarer (avantage public, passe-temps rémunéré, revenu de location, etc.), vous devrez envoyer votre déclaration au HMRC.

Si vous êtes travailleur indépendant, si vous générez des revenus à partir d'un site Web, d'une application ou d'autres médias, vous devez effectuer une auto-évaluation en ligne à la fin de l'année fiscale britannique. Toutes les factures et les reçus doivent être conservés pour permettre de réaliser correctement cette évaluation.

Taux d'imposition au Royaume-Uni

Les premières 11 000 £ gagnées sur l'année fiscale sont exonérées d'impôts.

'¢ 11 001 £ - 43 000 £ => 20 % d'imposition
'¢ 43 001 £ - 150 000 £ => 40 % d'imposition
'¢ Plus de 150 000 £ = 45 % d'imposition

En tant qu'indépendant ou propriétaire d'une entreprise, vous devez conserver tous les reçus que vous considérez comme des dépenses déductibles des impôts : elles permettront de réduire vos factures fiscales annuelles.

Important

Si, en tant qu'employé, vous générez des revenus en dehors de votre emploi principal, vous devez également le déclarer au HMRC avant la fin de l'année fiscale (avril).
Les employeurs expriment généralement les salaires en brut, avant les déductions fiscales. Par conséquent, vous devez considérer votre salaire net mensuel avant d'accepter une offre d'emploi !

Liens utiles :

Expat.com - Impôts et taxes en Angleterre

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.