Cédric à Sofia : « La Bulgarie est un pays de la francophonie ! »

Interview
Publié le 2016-09-22 09:00

Cédric a quitté la France depuis maintenant plus de 3 ans pour s'installer dans le pays de sa femme : la Bulgarie. Exerçant sa profession d'ingénieur système dans la capitale, Sofia, il nous livre un regard sur son expatriation dans un pays trop peu connu.

Bonjour Cédric, peux-tu te présenter bièvement et nous parler de tes projets en Bulgarie ?

Je suis ingénieur informaticien, j'ai 41 ans , j'habite en Bulgarie depuis plus de 3 ans maintenant. Je loge ici avec ma petite famille franco-bulgare, notre fils a deux ans. Je suis ingénieur informaticien de formation, j'exerce logiquement dans le domaine IT depuis près de 15-20 ans, j'ai travaillé plus de 15 ans en Île-de-France pour differents clients et sociétés de services informatiques. Ici, je suis actuellement employé au sein d'une grosse entreprise americaine en tant qu'ingénieur système.

Pourquoi es-tu venu t’installer en Bulgarie ?

Les raisons de ma venue sont simples et multiples : je voulais acquérir une expérience à l'international, changer de mon environnement parisien, changer d'air quoi finalement.
La pression fiscale pour les cadres en France aussi m'a motivé à aller au large mais surtout je suis là pour faciliter ma vie de couple et nos projets de famille. En effet, il est difficile pour une Bulgare de trouver un bon job lorsque on ne parle pas francais ma femme ayant un Master en économie.
Il était plus facile pour moi de venir ici, sachant que la Bulgarie est demandeuse de profils techniques, avec la possibilité de parler une langue occidentale supplémentaire, que pour elle de s'installer et de trouver un travail dans son domaine en France.
Pour information, mon environnement de travail est anglophone et la maîtrise du bulgare n'est pas nécessaire bien que souhaitée.

Comment s'est passée ton arrivée à Sofia ? L'acclimatation a-t-elle été longue ?

Mon arrivée s'est très bien passée, le fait que ma femme soit bulgare et que ma belle famille habite Sofia a facilité beaucoup de choses notamment des démarches administratives. L'administration bulgare n'est pas tres polyglotte et n'est pas très orientée vers le service client, tout comme les commercants bulgares eux-mêmes.
Je n'ai pas éprouvé de problèmes à m'acclimater à la vie ici, les bulgares sont acceuillants envers les Européens de l'ouest, l'ambiance est à Sofia plus détendue qu'à Paris et finalement la jeunesse bulgare est très semblable à notre jeunesse francaise.
Je pense que les bulgares maîtrisent mieux l'anglais que les Francais pour la population de 12-45 ans à Sofia, donc on se fait comprendre plus ou moins facilement.

Amphithéâtre de Plovdiv

La culture et le société bulgare sont assez méconnues, comment pourrais-tu les décrire ?

Je ne peux trop m'exprimer sur la culture bulgare. D'une part car je n'en ai pas une connaissance approfondie et qu'il faudrait que je sois plus en interaction avec les bulgares. Je suis très centré sur ma vie de famille et mes propres occupations (art martiaux), c'est un peu bus - boulot - sport – dodo. Cependant les coutumes et la culture bulgare sont beaucoup misent à l'honneur, beaucoup de jeunes sont fiers de leur pays, de leur histoire. Voir des jeunes femmes danser les danses folkloriques n'est pas quelque chose d'incongru. Il n'est pas rare de voir le drapeau flotter sur les balcons, mais c'est loin d'être comme en Norvège par exemple !
La société bulgare est plus conservatrice, la mentalité est encore un peu vieille école et très respectueuse de la religion, peut-être est-ce lié au fait que le pays soit bien plus ouvert que seulement depuis la chute du communisme. Les bulgares ont un fort respect pour leurs traditions, leur danse, leur cuisine, leur drapeau , leurs fêtes (certaines liées à la liberation du joug ottoman), le nationalisme est fort, les héros de la révolte bulgare sont considérés ici comme des demi-dieux.
Les Bulgares sont des gens qui aiment bien vivre à leur rythme et semblent plus orientés sur les rapports familliaux. Les femmes sont un peu plus en retrait que les hommes et les hommes, comme dans les peuples slaves, aiment subvenir à tous les besoins de la famille (payer le restaurant par exemple pour toute la troupe). Je dirais que la société bulgare est plus traditionnelle que la France, et à l'opposé peut être moins ouverte aussi à la "nouveauté": l'homophobie et surtout le racisme sont plus prononcés ici et plus affichés... La gaypride est plus encadrée ici.

Tu es ingénieur IT, comment le pays se positionne-t-il face au numérique et à l'informatique ?

L'informatique et les services associés comme les centres d'appels sont très importants pour l'économie sofiote. C'est un gros pourvoyeur d'emploi, et la tendance est encore bonne pour les années à venir tant que les salaires et charges restent basses et l'outsourcing nearshore ou "bestshore" prolifique, beaucoup de sociétés IT viennent s'implanter ici. Je ne pourrais trop parler des societés de developpeurs, domaine dans lequel je ne suis pas mais le savoir faire est reconnu.
Le secteur IT est très bien représenté avec des acteurs comme HP, IBM, VMware, SAP... et peine aussi à trouver des profils techniques, je pense que le taux de chômage en informatique doit être proche de 0.
Le taux de chômage pour Sofia est de 3%. Cependant, bon nombre de ces emplois IT n'impliquent pas de grandes compétences techniques, donc beaucoup de personnes peuvent travailler dans ce secteur, ce qui a été un peu ma surprise en arrivant dans ma société.
Les raisons de la venue des sociétés IT sont pour moi simples :
Le pays est le moins cher en terme de salaires de l'Union Européenne (certains salaires commencent toutefois à avoisiner ceux de la France). Le système éducatif bulgare offre des profils interessants. Les taxes patronales et salariales font parti des plus faibles en Europe. Le pays bénéficie d'une "flat" taxe faible pour les residants. Il y a beaucoup de jeunes européens qui se relocalisent ici. Les gens ne sont pas habitués à des avantages sociaux, donc la population est plus « docile » et depuis que je vis ici, je n'ai jamais subi de grèves de transports ou autre. Je pense également que les politiques offrent des ponts en or pour venir voir s'implanter des nouvelles sociétés.
Je connais quelques francais qui ont des start ups ici et je pense que le climat des affaires y est bon.
Certaines sociétés se plaignent de ne pas trouver des gens suffisamment compétents. Il faut dire que de nombreux qualifiés fuient le pays pour l'Allemagne, le Royaume-Uni, les USA... et que la demande de profils est plus forte que l offre.

Théâtre à Sofia

Pourrais-tu nous décrire une journée type à Sofia ?

Ma journee type, hormis le fait que je sois un jeune papa, n'est pas différente que celle à Paris (metro boulot dodo) cependant j'ai remarqué que les gens vivent de manière plus relachée ici. Ils prennent le temps de boire entre copains dans les troquets du coin, les filles par exemple sont moins dévisagées/"approchées" que dans les grandes villes francaises, en bref c'est plus relax et il y a très peu de problèmes liés à la petite insécurité.

Tu es aussi un passionné d'arts martiaux et la Bulgarie est un pays connu pour sa tradition dans les compétitions de sports de combat. Quelle place ces sports ont dans la société bulgare ?

Sur certains arts martiaux, les Bulgares sont encore en plein développement notamment en self-défense. L'enseignement des arts martiaux étaient très régulés voire interdits sous le temps du communisme, ils avaient accès cependant au Judo, Sambo. Les bulgares sont même à l'origine du Kempo bulgare. A l'heure actuelle, on trouve très facilement des clubs de Karate, Judo, Lutte, Boxe, Aikido,Taekwondo ou encore Grappling.
Les Bulgares ont une forte tradition dans la boxe, lutte et combat au sol. Ils ont, par ailleurs, remporté deux médailles olympiques en lutte et boxe à Rio (sur les trois). La bulgarie est un petit pays, chaque exploit sportif fait la fierté du peuple qui aime être reconnu car méconnu et sous estimé. Hristo Stoykov et l'équipe bulgare de football de 94 est encore mediatisée. Je pense que la France investi et encadre plus le domaine sportif que la Bulgarie. Et aussi que le grand Paris, qui fait presque deux fois la population bulgare, permet de trouver plus facilement tous les sports qu'à Sofia par exemple.

Bansko

Le pays connaît un paysage très diversifié. Quelle partie du pays préfères-tu ?

Je n'ai pas une grande connaissance du pays, ceci étant lié au fait qu'en Bulgarie il faut avoir une voiture et être bon marcheur. Je ne possède pas de véhicule et avoir un bébé limite un peu nos déplacements, donc j'ai encore beaucoup à découvrir. Les Bulgares aiment leur nature mais cela n'empêche qu'ils ne sont pas tres écolos pourtant, pour la plupart. Pour ma part, j'aime bien les paysages de montagne. Je garde un bon souvenir de la region des Rhodopes. A l'instar de la France, on a ici accès à la mer, à la montagne, aux collines ou aux grandes forêts !

Des conseils à donner pour de futurs expatriés en Bulgarie ?

Je ne saurais que conseiller de parler le bulgare: pour etre plus facilement accepter et comprendre les conversations. Ce n'est cependant pas un gros manque que de ne pas le parler, surtout à Sofia. Les bulgares comprennent bien que les étrangers ne souhaitent pas vraiment parler le bulgare car ils se mésestiment. C'est également une langue parlée par seulement 10 millions de personnes, donc cela ne sera jamais reproché mais ils apprécieront.
A noter que la langue bulgare possède au moins 10% du vocabulaire francais, surtout dans les domaines automobile et esthétique. La Bulgarie est un pays de la francophonie !
Il faut aussi oublier l'Etat providence. Ici, l'Etat fait peu, car il est certainement moins efficace mais il faut aussi mettre cela sur le compte du fait qu'il dispose de moins de ressources financières qu'en Europe de l'ouest. Si les citoyens paient peu d'impôts, ils reçoivent logiquement en contre-partie moins, donc il faut rentrer dans une logique un peu différente.
Chose importante à faire également : oublier les gros apprioris négatisf sur les Bulgares. Ce ne sont pas tous des roms. Les mauvaises langues diront que les roms représentent 15-20% de la population totale. Les bulgares lambda ne sont pas plus malhonnêtes que d'autres mais d'un autre côté, certains pourront tenter de prendre à profit le fait que vous soyez de l'ouest.
Je ne trouve pas de différences fondamentales entre les Bulgares et les Francais, nous partageons beaucoup de choses, mais je pense qu'en général les bulgares aiment montrer des signes exterieurs de richesse (même s'ils n'en ont pas les moyens). Comme je l'avais lu dans un guide, c'est un pays qui vient à peine de sortir de la pauvreté, donc l'intérêt d'afficher sa réussite est plus perceptible.

1 Commentaire
lina7777777
lina7777777
il y a 3 ans

Bonjour, Quand tu dis qu'il y a du racisme, peux tu être plus précis car je souhaite aller pour des soins dentaire et j'ai des origines alors je n'ai pas envie que l'on me charcute pour cause de racisme de certaines origines ou de couleur de peau plus bronzer. Merci.

Répondre
Partagez votre expérience d'expatrié !

Si vous souhaitez participer aux interviews, contactez-nous.

Participer