Ruth, sud-africaine, mère de trois enfants et enseignante à temps plein profitant de la vie sous le soleil de l'ile Maurice

Interviews d'expatriés
Publié le 2021-09-15 à 13:59 par Nicola Richards
Ruth est mère de trois garçons, épouse et enseignante à temps plein. La jeune femme nous raconte son quotidien sur l’ile.

Parlez-nous de vous, Ruth.

Je suis maman de trois beaux garçons - des jumeaux de 11 et 6 ans, et épouse d'un zimbabwéen génial. Je suis né en Afrique du Sud mais j'ai aussi vécu au Zimbabwe, au Mozambique et à Édimbourg. Je réside maintenant à l'île Maurice.

Que faites-vous actuellement?

J'enseigne actuellement la 5e année à l'école primaire Lighthouse, je suis la « mommy » de mes garçons et j'essaie d'améliorer mon jeu de tennis. Mon mari a beaucoup de patience !

Qu'est-ce qui vous a amené à l'île Maurice ?

Le travail de mon mari avec l'African Leadership University nous a amenés à Maurice. Nous vivions heureux à Johannesburg lorsqu'ils lui ont proposé un travail ici à Maurice et nous avons pensé que ce serait une aventure amusante !

Comment la crise sanitaire a-t-elle affecté votre activité professionnelle ?

Pour être honnête, il a été vraiment difficile d'enseigner à distance. Il fallait enseigner toutes mes classes en ligne tout en étant là pour mes propres enfants en plus de cuisiner, nettoyer, laver, faire les courses, etc. J'ai trouvé cela très stressant. Les enfants de ma classe (et mes propres enfants) ont certainement aussi subi les effets négatifs du confinement et de l'enseignement à distance. Sur une note positive, j'ai énormément apprécié le temps supplémentaire avec ma famille – cela a été si spécial.

Comment concilier maternité, vie professionnelle et sociale sur l'île ?

Avec beaucoup de planification - c'est sûr qu'il y a du monde ! En général, j'ai toujours l'impression d'échouer et d'être tiré dans tous les sens. Ensuite, quand j'ajoute la vie sociale de mes enfants, c’est fou ! Heureusement, mon mari m’aide beaucoup et nous faisons désormais partie d'une communauté incroyable. Nous nous aidons tous les uns les autres, et cela aide vraiment. La vie sociale sur l'île peut devenir assez mouvementée, il faut donc apprendre à choisir un peu et dire « non » ! Il y a tellement de choses à faire ici.

Quelle est votre partie préférée de l'île Maurice et pourquoi ?

Oh… comment choisir ? Les plages sont belles, mais je pense que mes endroits préférés sont la montagne et la randonnée, notamment autour de Chamarel. L'ascension du Morne et du Pouce a définitivement été un moment fort pour moi ! (Mon autre partie préférée est mon petit balcon avec vue sur la mer… surtout au lever du soleil !)

Quels sont les principaux défis que vous avez rencontrés en tant qu'expatrié à l'Ile Maurice ?

Venant d'Afrique du Sud, je ne pensais pas que Maurice allait me paraître si «étranger»… Je m'attendais à me sentir un peu plus «comme à la maison» et c'était vraiment bizarre quand ce ne fut pas le cas. Je pense que la chose la plus difficile est que mon mari et moi travaillons à temps plein et n'avons pas de famille (ou d'amis proches au départ) pour nous aider avec nos enfants. La barrière de langue est également parfois difficile et cela aiderait vraiment si mon français ou mon créole était meilleur !

Quels sont vos plans pour l'avenir?

On nous a offert une merveilleuse opportunité au Zimbabwe, nous y retournerons donc à la fin de cette année. L'avenir consiste à passer beaucoup de temps avec la famille et les amis avec un verre de bon vin rouge.

Partagez votre expérience d'expatrié !

Si vous souhaitez participer aux interviews, contactez-nous.

Participer