Le français à travers le monde : Évitez tout malentendu !

  • jeune femme pensive
    Shutterstock.com
Article
Publié le 2020-08-11 09:00

Langue parlée par plus de 300 millions de personnes à travers le monde, le français a bien des tours à vous jouer. Si vous avez toujours cru que la langue de Molière est une langue ancienne, ayant été formée au 10e siècle, détrompez-vous ! Elle ne cesse d'évoluer et a toutes les chances de vous surprendre de par sa diversité lorsque vous allez vivre à l’étranger, en particulier dans un pays francophone. Expat.com vous invite à découvrir quelques-uns des mots et expressions français qui n'ont peut-être pas le même sens que vous croyez.

En Europe

Commençons par les pays limitrophes de la France. La Belgique, la Suisse, ou encore, l'Allemagne sont des pays dont les populations ont adopté une bonne partie du vocabulaire français qu'ils ont, cependant, détourné à leur guise. En Belgique, par exemple, si on vous invite à dîner, n'y allez pas à 20h ! Le terme dîner signifie déjeuner alors que souper signifie dîner. Alors si cela vous tente, répondez par « non, peut-être », un expression bruxelloise qui signifie « oui, bien sûr ». Et quand on vous dit « à tantôt », cela ne veut pas forcément dire que vous allez vous retrouver dans l’après-midi, mais plutôt « à plus tard ». Pour confirmer votre rendez-vous, dites à votre interlocuteur « je te sonne » et il comprendra que vous allez l'appeler plus tard. Ce n'est pas beau tout ça ? Mais vous n'avez encore rien entendu. Ne soyez pas choqué qu'on vous propose un « pistolet » au café du coin ! Il s'agit tout simplement d'un « sandwich ». Et lorsqu'on vous invite à prendre une jatte, il s'agit d'une tasse de café. Si vous souhaitez avoir un bonbon, demandez une « boule ». Lorsqu'on vous propose d'« aller faire chapelle », loin d'aller prier, vous vous rendrez tout simplement chez les voisins pour prendre un verre !

« Adieu » vous diront les Suisses, mais cela ne signifie pas « au-revoir » mais « bonjour »! Même si la langue et ses expressions varient généralement d'un canton à l'autre, quelques expressions reviendront souvent vous mettre un sourire au visage. Comme en Belgique, les termes « déjeuner – dîner – souper » en Suisse signifient « petit-déjeuner – déjeuner – dîner ». Lorsqu'on vous invite pour une « verrée », ça signifie qu'on vous invite pour l’apéro. Et si on vous proposait des amours lors d'une soirée ? Ne prenez pas cet air sérieux. Il ne s'agit que des dernières gouttes de la bouteille de vin ! En ce qui concerne les chiffres, vous entendrez bien souvent les termes « septante » pour 70, « huitante » pour 80 et « nonante » pour 90. En ce qu'il s'agit des distributeurs de billets, vous direz « bancomat », comme en Belgique et en Allemagne. Alors, si vous êtes agréablement surpris en Suisse, c'est que vous êtes déçu en bien ! Si toutes ces expressions commencent à vous donner le tournis, vous n'avez encore rien vu !

Amérique du Nord

Le Québec, province francophone du Canada, est un endroit où vous risquez de perdre votre français. En effet, vous y retrouverez plein de québécismes, bien plus explicites et souvent sans détour, que vous n'entendrez nulle part ailleurs. A titre d'exemple, vos collègues québecoises vous inviteront peut-être à « magasiner », soit faire la lèche-vitrine. Lorsqu'on parle de laveuse, cela signifie à la fois machine-à-laver et lave-vaisselle. Si on vous dit qu'« il mouille à siaux », comprenez qu'il pleut abondamment. Si vous souhaitez conduire, vous pouvez louer un « char », mais pensez à le « gazer », c'est-à-dire, faire le plein d'essence. Mais attention ! En québecois, « gazer » signifie aussi péter !

Il y a aussi certains mots français dont l'utilisation peut vous mettre dans une situation embarrassante. Par exemple, en désignant les enfants des voisins, n'employez pas le terme « gosses » qui, en québecois, signifie testicules ! Aussi, « blonde » signifie petite amie, alors faites attention lorsque vous en commandez une au bar ou au restaurant. On risque de sourciller, tout comme si vous dites « toutou », en voyant un chien au parc, un terme qui signifie ours en peluche. Et si on vous disait que vous avez « la fly à l'air », soyez discret car vous avez la braguette ouverte. « Avoir passé la nuit sur une corde à linge » n'a pas du tout le sens que vous croyez : il s'agit d'une expression employée par votre interlocuteur pour vous dire qu'il a passé une nuit blanche. Peut-être parce qu'il s'est « paqueté la fraise » (a pris un verre de trop) ! « Franchement Armand (sans déconner) » !

Les québécismes empruntés à l'anglais sont tout aussi surprenants, comme « parler à travers son chapeau », dérivé de l'expression anglaise « to talk through one's hat », qui signifie parler à tort et à travers. Vous entendrez aussi dire que l'on est « tombé en amour », l’équivalent de « fall in love », qui signifie être amoureux. C'est pas « tiguidou » (génial) tout ça ?

En Afrique francophone

Si c'est en Afrique francophone que vous avez choisi de poser vos valises, attendez-vous à entendre des expression hors du commun. Au Cameroun, par exemple, vous risquez d’être choqué lorsque votre interlocuteur vous sort « casse-moi les os ». Non, il ne cherche pas une querelle ! Loin de là ! Il vous demande tout simplement de lui serrer la main, alors allez-y doucement, même s'il y a de fortes chances que cette poignée de main sonne comme un claquement d'os au final. Et si on vous dit que quelqu'un est « lourd », n'allez pas comprendre qu'il a pris du poids : vos interlocuteurs veulent tout simplement indiquer que cette personne a de l'argent. Si une personne vous dit qu'elle est « en haut », c'est qu'elle est heureuse.

Le français du Sénégal est tout aussi imaginatif, avec ses expressions particulières. Par exemple, si vous souhaitez prendre le volant, on vous dira de faire attention aux « tablettes de chocolat ». Cela ne veut pas dire que vous croiserez des femmes ou des hommes affichant leurs tablettes de chocolat, mais plutôt que les routes sont en mauvais état. Lorsqu'on désigne une personne qui a fait de longues études, on dira qu'elle est « restée sur les bancs longtemps ». Aussi, quand ils vont faire leurs besoins, vous les entendrez dire qu'ils vont « cabiner ». En revanche, « camembérer » signifie qu'on sent mauvais des pieds.

Ailleurs en Afrique, les différents termes et expressions français sont tout aussi imagés.

Une expression chaleureuse que vous entendrez au Burkina Faso est « cela me sucre le cœur », employée lorsque l'on se réjouit des retrouvailles avec quelqu'un. Au Tchad, si vous êtes en train d'offrir quelque chose à quelqu'un, vous êtes en train de le « cadonner ». En République démocratique du Congo, « avoir un deuxième bureau » ne signifie pas du tout ce que vous croyez ! Cette expression est employée par les hommes qui ont une maîtresse. Et si on vous disait que quelqu'un est un « salomon », il s'agit d'une personne qui dort dans le salon. Au Togo, les boursiers reçoivent « une pluie », terme qui désigne l'argent.

Nous espérons que cet article vous a plus. N'hésitez pas à nous laisser en commentaires, ci-dessous, des expressions françaises que vous avez entendu durant votre séjour dans un pays francophone.

2 Commentaires
maltin
maltin
le mois dernier

Article très intéressant. Moi-même québécois, il ne faut pas oublier les Acadiens en Amérique du Nord, présents au Canada dans les Maritimes et même au États-Unis qui ont de belles expressions et un parler qui se différencie des Québécois. Vive la francophonie dans toute sa diversité !

Répondre
Eureka Del Campo
Eureka Del Campo
le mois dernier

En effet, cet article me plaît beaucoup. Dans le sud ouest de la France, on désigne sa tante par Tatie, dans le nord Tata, dans le centre de la France on dira à tantôt, dans le sud à tout à l'heure etc...France 5 Monde a mis en place une émission sur le Français parlé dans le monde, il faudrait prendre le temps de la regarder. Merci pour votre article.

Répondre