Pandémie : Le point sur la situation dans le monde

  • Flutist plays from his balcony during lockdown in Brussels
    Alexandros Michailidis / Shutterstock.com
Article
Publié le 2020-07-14 13:06

L'Afrique du Sud, Melbourne et plusieurs villes à travers le monde se voient confinés pour une deuxième fois. Au même moment, d'autres pays rouvrent leurs frontières. Voici une mise à jour sur la situation à travers le monde...

Océanie

Les résidents de Melbourne sont de nouveau bloqués cette semaine. Ils seront confinés chez eux pour une période de six semaines. L'État de Victoria a également fermé ses frontières pendant cette période dans l'espoir de contenir la propagation. Encore une fois, les résidents ne sont autorisés à quitter leur domicile que pour faire leurs courses, les soins de santé, l'exercice physique et le travail et les études, bien que les employeurs soient tenus d'encourager le travail à domicile.

Au même temps, le gouvernement australien envisage d'ouvrir les frontières aux étudiants étrangers. Alors que les frontières resteront probablement fermées aux touristes et aux autres passagers jusqu'en 2021, les autorités australiennes autoriseront, à titre d'essai, des étudiants étrangers entrer sur le territoire puisqu’ils jouent un rôle déterminant dans l'économie.

Les frontières de la Nouvelle-Zélande restent fermées aux voyageurs et le pays n’a enregistré qu'un seul cas au cours du mois dernier.

Asie

Les résidents de Manille, aux Philippines, devront rester chez eux pendant les deux prochaines semaines au moins, car la capitale a connu une recrudescence de cas de la COVID-19 après l'assouplissement de l'ensemble du pays.

Singapour a également connu une augmentation du nombre de cas locaux au cours du dernier mois et lundi dernier, de nouvelles mesures restrictives ont été mises en place. Hong-Kong n'est pas encore complètement confiné, mais comme cette troisième vague frappe le pays, les résidents sont obligés de porter un masque, les restaurants ne peuvent fonctionner qu'à emporter après 18 heures et de nombreux établissements tels que les salles de sport et les lieux de divertissement sont fermés.

Plusieurs villes en Inde entrent également dans un deuxième confinement complet et strict, car le nombre de cas monte en flèche. Le pays est désormais le troisième pays le plus touché au monde après les États-Unis et le Brésil.

Afrique

L'Afrique du Sud est de nouveau entrée en détention le 13 juillet alors que le président, Cyril Ramaphosa, a annoncé que la propagation de la maladie devenait alarmante. «La tempête est à nos portes», a-t-il déclaré. Au 14 juillet, il y avait 276, 242 cas de COVID-19 en Afrique du Sud et 4 079 décès. Ce nouveau verrouillage se prolongera jusqu'au 15 août.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, l'Afrique du Sud, l'Égypte, le Nigéria, le Ghana et l'Algérie sont les pays les plus touchés d'Afrique. Malgré cela, l'Égypte rouvre lentement ses frontières pour permettre une relance du secteur touristique. Le Nigéria, bien que ses frontières restent fermées, se prépare lentement à l'ouverture des écoles et au fonctionnement normal des affaires quotidiennes. Alors que les cas continuent d'augmenter, le Ghana et l'Algérie rouvrent leur économie.

L'Europe

Alors que les frontières rouvrent progressivement au sein de l'Union européenne et vers un nombre limité de pays, la situation diffère au sein des pays européens. Alors que la plupart des pays ont rouvert des écoles et des lieux de divertissement, les autorités d’autres pays ont préféré reconfiner des villes où les taux d'infection étaient particulièrement élevés. Par exemple, les régions autour de Lisbonne sont bloquées depuis le 1er juillet et pendant deux semaines. Les régions de la Catalogne en Espagne sont également menacées d'un second confinement et les résidents de Leicester au Royaume-Uni sont également confinés à leur domicile depuis le 29 juin.

Amérique

Aux États-Unis, les taux d'infection sont alarmants. Alors que tous les États avaient l'intention de rouvrir, plusieurs d'entre eux doivent suspendre ou revoir leurs plans. Par exemple, la Californie, l'Arizona, le Colorado, le Texas et Los Angeles sont revenus au confinement après leur réouverture. Washington, l'Oregon, l'Idaho et quelques autres États ont suspendu leur réouverture. Les autres sont rouverts ou rouvrent lentement malgré la propagation rapide du virus.

Le Canada est sorti de l'isolement et bien que ses frontières restent fermées. Le taux d'infection a également ralenti.

Au Brésil, le taux d'infection continue d'augmenter et alors qu'il a lui-même attrapé la COVID-19, le président Jair Bolsonaro refuse d'appliquer de nouvelles mesures pour contenir la propagation.

À Buenos Aires et dans ses environs, des mesures de confinement sont appliquées depuis le 1er juillet et devraient durer jusqu'au 17 juillet. Même chose dans et autour de la capitale colombienne, Bogota, où les résidents sont en lockdown depuis lundi.