Testament, legs, incinération

Bonjour,

Je fais suite à l'intéressante discussion ouverte par Thiof en 2014, à laquelle il n'a malheureusement pas donné suite. J'espère qu'il ne lui est rien arrivé en allant chez l'avocat bilingue  ;)

L'argent que j'ai sur un compte pour avoir mon visa sans problème, je souhaitais le léguer par la loi thaïe à ma fille mineure s'il m'arrivait quelque chose. Mais j'ai lu plusieurs articles déconseillant de le faire, car en réalité, l'argent est plus ou moins bloqué par l'administration jusqu'à sa majorité. Or, c'est précisément avant sa majorité qu'elle en aura besoin, pour ses études si tout se passe bien. Je vais donc le léguer à ma compagne et pour ce faire, il faut qu'un homme de loi traduise mon testament et l'officialise.

Est-ce quelqu'un a déjà utilisé (avec satisfaction) un tel homme de loi entre Pattaya et la frontière cambodgienne ? A quel tarif ? A Bangkok ? A Korat ? (ce sont mes points de chute en Thaïlande)

Il paraît qu'il faut aussi écrire un papier à part pour demander à être incinéré sur place. Quelqu'un à des infos ? Un modèle ?

Merci (et j'en profite pour souhaiter un Joyeux Noël à tous ceux qui auront lu jusqu'ici  sans se jeter sous un pont !)

Bonjour,
En ce qui concerne l'incinération, j'avais posé la question au consul honoraire de Chiang Mai qui m'a dit qu'il n'en était nul besoin.
Ma femme est au courant, quelques amis aussi, et ils savent à quel endroit je souhaite retourner à la nature.

Merci de cette info, Tamerlan. Ma situation est légèrement différente car je ne suis pas marié. J'ai lu que le document était nécessaire, sinon, ils bloquaient ton cadavre au frigo en attendant les manifestations de la famille. C'est peut-être cette différence de situation qui engendre une autre obligation.
En tout cas, j'apprécie ta formule : l'endroit ou tu souhaites retourner à la nature. C'est bien comme ça que je le vois. Malheureusement de manière un peu trop entropique.

neutrinou a écrit:

J'ai lu que le document était nécessaire, sinon, ils bloquaient ton cadavre au frigo en attendant les manifestations de la famille


Moi j'ai déjà dit à ma famille restée en France ( et à ma belle famille ici ) que, si je suis toujours ici au moment où je disparaitrai, je ne voulais pas être ramené en France, l'incinération en Thaïlande suffit
une déclaration verbale suffit, où faut il écrire un document ( les paroles s'envolent, les écrits restent ) ?

Bonjour,
Mon dernier voyage, ma dernière course (terme utilisé en alpinisme) ce sera pour Doï Inthanon. Ce n'est pas de la haute montagne, d'accord', mais je n'ai pas trouvé plus haut ici
J'aurais bien aimé m'envoler du sommet de Mont Blanc, je m'y suis rendu tellement souvent, mais c'est un peu loin et de toute façon totalement interdit.
Pour ce qui est du fait d'être marié ou non marié, ce serait à confirmer, si toutefois quelqu'un possède des informations sur ce sujet.

Malheureusement, je crains que nous n'ayons aucun témoignage de ceux qui auront utilisé l'une ou l'autre solution...

Je comprends depuis peu qu'il existe plus de rigueur dans la rédaction des lois qu'on ne l'imagine ici (et que les thaïs eux-même l'imaginent pour la plupart). Une administrative zélée voudra peut-être avoir une preuve de la volonté du défunt - mais il est fort possible que le conjoint survivant puisse en être le dépositaire naturel. Il faudrait connaître la loi à ce sujet et je l'ignore totalement.

Mais si tu as de la belle-famille ici, Gérardthai, c'est que tu es marié, et j'aurais tendance à penser que Tamerlan est bien informé et que tu n'auras pas les mêmes soucis que moi.

Dans mon cas, il serait plus prudent d'écrire un document, de le faire traduire. Mais faudra-t-il que je le fasse homologuer ? Par qui ? Traduction officielle ? Ce sont les questions que je pose à ceux qui l'ont déjà fait et qui passent sur ce fil.

:par: Bonjour,

Nous avons dû après l'achat de notre villa, faire appel à un avocat afin d'établir deux testaments (Monsieur-Madame), ainsi que nos dernières volontés.
Nous avons pu faire cela très facilement et depuis la France avec l'aide d'un cabinet d'avocats francophones moyennant des honoraires de l'ordre de 10 000 THB pour deux testaments y compris les frais d'expédition.
Ces testaments ont été établis en trois langues, français, anglais et thaï.
Nous avons été très bien conseillés par ce cabinet et tout s'est concrétisé en l'espace de 15 jours environ.
Pour la rédaction de ces actes, il est nécessaire de les faire parapher et signer par deux témoins qui vont attester votre "bonne santé mentale".
Lors de notre arrivée à Hua Hin, nous avons contacté par mail le cabinet d'avocats et avons reçu les exemplaires originaux en 48 H à notre adresse.
Nous avons effectué ces démarches au cours de cette année.
Si vous le souhaitez, nous pouvons vous indiquer le site internet de ce cabinet d'avocats en message privé.
Nous en profitons pour présenter à tous les expats, nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année qui s'annonce.
Bonnes fêtes à tous.
dtris

Merci dtris de cette proposition et de ce chiffrage (et de ces vœux sympathiques).

Je pense que l'opération que tu as menée était bien plus complexe que celle que je voudrais réaliser. Pour moi, il n'y a pas d'immobilier en jeu. Il n'y a pas de symétrie non plus si ma compagne disparaissait.

Il n'y a que le montant d'un compte que j'ai été obligé d'ouvrir pour montrer patte blanche au moment du visa. Si je passe l'arme à gauche juste après avoir provisionné ce compte, c'est un peu idiot que ma compagne ne puisse pas en disposer pour faire face aux dépenses immédiates. D'après la banque, il faut un simple document notarisé rédigé en Thaï.

C'est important pour moi de le faire faire en rencontrant la personne qui rédigera. C'est pourquoi je préfèrerais quelqu'un de localisé à Pattaya-Trat, ou Bangkok, ou Korat. Je reste néanmoins preneur en MP de ces coordonnées et t'en remercie.

Bonsoir,
Je pense que pour l'incinération un simple document contresigné par deux témoins devrait être suffisant pour officialiser cette volonté.

neutrinou a écrit:

Merci dtris de cette proposition et de ce chiffrage (et de ces vœux sympathiques).

Je pense que l'opération que tu as menée était bien plus complexe que celle que je voudrais réaliser. Pour moi, il n'y a pas d'immobilier en jeu. Il n'y a pas de symétrie non plus si ma compagne disparaissait.

Il n'y a que le montant d'un compte que j'ai été obligé d'ouvrir pour montrer patte blanche au moment du visa. Si je passe l'arme à gauche juste après avoir provisionné ce compte, c'est un peu idiot que ma compagne ne puisse pas en disposer pour faire face aux dépenses immédiates. D'après la banque, il faut un simple document notarisé rédigé en Thaï.

C'est important pour moi de le faire faire en rencontrant la personne qui rédigera. C'est pourquoi je préfèrerais quelqu'un de localisé à Pattaya-Trat, ou Bangkok, ou Korat. Je reste néanmoins preneur en MP de ces coordonnées et t'en remercie.


Bonjour,
J'ai fait appel en septembre 2016 à un avocat sur Pattaya, qui parle Francais, Anglais, Thai et Italien pour un testament.
La loi Thai précise que l'on peut donner ses biens Thai à la personne de son choix, hors ou dans la famille jusqu'à 100M de Bahts sans être imposé.
Il faut en effet 2 témoins qui n'ont pas de lien entre eux pour la signature des documents devant cet avocat. Le prix pour deux exemplaires a été de 7.000Bahts, pour 3 exemplaires c'était le même prix. Le déplacement sur BKK était inclus.
Avant de faire appel à cet avocat, j'avais pris rendez-vous avec lui sur BKK, la consultation était gratuite.
Dans le cas où vous souhaitez plus de précision sur cet avocat, il est possible de me joindre en MP.
Bon Noel à vous tous  :gloria

Tu as raison, Tamerlan, je ne vais pas me casser la tête. Je vais faire rédiger ce papier en thaï par une amie, je vais le faire contresigner comme tu dis, et surtout je vais essayer de le tester en le faisant présenter. Au fait, devant qui le tester ? Un moine du wat à côté de chez moi ?
Si on m'apporte une Chang, c'est que le mot bière aura été mal traduit.  :)

Merci, Jean_Jean. Je reviens vers vous en MP.

J'ai eu un exemple récemment d'un farang vivant dans le péché  ;)  (il n'était pas marié) avec sa compagne Thaï depuis plusieurs années quand il  est venu à décéder. L'hôpital à gardé le corps au frigo jusqu'à ce qu'un membre de la "famille" attesté par le consulat donne son accord pour le faire sortir du frigo et en faire ce qu'il voulait, incinération, enterrement pou autre.
Pour ce qui est du pognon, si je comprends bien, ce sera au maximum ( à la louche) 800.000 bahts... Au plus simple, si la confiance règne, tu donnes le code de ta carte ATM à Madame, en cas de décès, elle prends ta carte et avec le code, elle  pourra retirer toute en quelques jours sans que la banque ne soit alertée... :gloria

Par une étrange coïncidence, un sujet à peu près semblable est traité sur Thaivisa, je l'ai gardé pour le lire plus tard car il est toujours actif
comme toujours, des réponses à jeter mais d'autres à regarder de plus près

http://www.thaivisa.com/forum/topic/960 … -thailand/

Je ne me souviens pas quand, mais moins d'un an nous avons eu un information dans un grand hotel de Chiang Rai organisée par l' A.F. et des professionnels de ce sujet.

Je vous donne leurs coordonnées ( et c'est pas de la pub ) si cela peut servir
Info dispensée en français

Notaires et avocats spécialisés :  VOVAN  Trocadelyo Group
Frédéric FAVRE managing Director   [email protected]

Funérailles : ALLISON MONKHOUSE
[email protected]

Perso pas intéressé, mais si cela peut servir.

Bonjour
Pour information cette personne ne travaille plus dans cette entreprise.
Dao[at]allisonmonkhouse.
C'est elle qui avait la charge de séminaire pour ce type d'événements.

Merci pour toutes ces infos. Le thread sur thaivisa est vraiment pollué par des posts qui se veulent drôles. Mais bon : ils plaisantent parce qu'ils ont manifestement peur de la mort.

Je vais donc faire écrire en thaï un document avec mon intention de passer à la crémation, le faire contre-signer par deux amis, un thaï, un farang. Et ensuite, je vais le tester dans 3 hôpitaux (un seul, je ne serais pas certain) pour voir s'il pourrait passer. Encore faut-il que je trouve un administratif d'un rang suffisant pour qu'il réponde avec un peu de fond.

Par parenthèse, un problème avec les thaïs, c'est qu'ils fonctionnent souvent au premier degré. Si j'arrive avec le document, ils vont me demander d'abord où j'habite et d'où je viens, ce qui n'a rien à voir avec le sujet. Quand je vais demander si le document est bon, ils vont dire qu'ils ne comprennent pas ma question, parce que je ne suis pas mort ; ou bien ils vont me demander mon nom pour vérifier que je suis bien à la morgue ; ça semble idiot, mais c'est le type de problème auquel je suis sans arrêt confronté ; je suis le seul ?

Si ça ne marche pas, il y a la solution de faire rédiger un document par un de mes ayant-droits, en espérant qu'un document anti-daté soit valide. Il faudra le faire traduire, et faire authentifier et valider la traduction. Encore des complications.

Et pour le pognon, les cabinets ont intérêt à faire mousser la sauce. Les prix que j'ai vus sont entre 4000 et 10 000. 4000 est le maximum que me demanderait mon notaire en France. Pour un document au seul usage de la banque.

Je vais donc faire rédiger un document en thaï, contresigné par les deux amis précédents (qui ne sont pas le bénéficiaire du leg, avec copie de leurs pièces d'identité) et je vais le présenter à la banque.
Il y a des chances pour qu'ils me disent qu'il faut le faire authentifier. Mais quel organisme est habilité à authentifier les documents en Thaïlande ? L'amper du coin ? L'obotor ? Un avocat exerçant en Thaïlande, est-il automatiquement assermenté du fait de son diplôme ? Ou bien doit-il aussi faire une déclaration auprès d'un organisme public, et si oui, lequel ?

Je suis dans un grand flou. Merci de votre aide.

Bonjour,
Ou peut être un document rédigé en anglais et contresigné par des membres de la famille ou des amis en France ?

La crémation du corps n'est pas le problème.  Quand un "étranger"  ou un Thaï meurt, seul un membre de la famille peut récupérer le corps pour en faire ce qu'elle veut.
Pour les thaïs, personne ne vérifie si tu fait partie de la famille ( ou si peu) ...PAr contre pour les étrangers, dans le doute....ils veulent un document officiel : plus ou moins officiel, tout dépend comme partout de la capacité de prise de décision du responsable local   :)
Donc faire un papier pour donner comme consigne que tu veux faire un BBQ party de ton corps ne change rien à l'affaire....il faut le sortir de l'hôpital d'abord, ton corps....

Pour le pognon, je pense que tu te compliques la vie le code de ta carte ATM donné à une personne de confiance et basta. Mais à mon avis,si tu veux faire un papier ( c'est ça les Français...faire un papier, être propriétaire..  ;) .) même si un avocat francophone te rédiges un tel acte, comme en France, la banque ne lâcheras le pognon qu'après s'être bordé le cul de toutes les manières possibles.

Et oui, le système de fonctionnement et de raisonnement des Thaïs n'est pas le même que le notre, oui, un Thaï ne se pose pas les questions à l'avance...Pourquoi se pourrir la vie avec des choses qui n'existent pas ?  Ben oui ! Peux tu me montrer demain ?
Non ?   Alors cela veut dire que demain n'existe pas...
Idem, pourquoi penser à la mort ?

Pourquoi penser à la mort : ma gamine n'a pas deux ans.

Merci de ces réflexions qui donnent à penser. La route est encore longue...

(par parenthèse, il est démontré que certains animaux sont capables d'envisager l'avenir (je parle de ce bouquin de De Waal sur la cognition où il en est question dans un post de mon blog ici). Alors pourquoi pas moi. Mais toi aussi manifestement : une personne de confiance, c'est aussi un pari sur l'avenir  ;) )

Effectivement, les animaux pensent à l'avenir : les écureuils stockent les noisettes, les chiens enterrent leurs os pour les manger plus tard, les chameaux boivent à plus soif pour se remplir la bosse......
De là  à parler d'envisager l'avenir.....Je te dirai oui, quand ils ouvriront un livret de caisse d'épargne... ;)

Bien vu. Alors disons que je stocke des noisettes pour ma progéniture...

Bonjour,
Pour la crémation, une procuration donnée à sa compagne et dûment légalisée et contresignée pourrait éventuellement faire l'affaire.

Hello Neutrinou,
Je n'ai pas de tuyau sur le sujet mais par contre une copie (sans le nom) des documents que tu auras mis au point et testés m'intéresse au plus haut point. Que ce soit pour l'incinération ou le pognon du visa.
Une demande de crémation en bonne et due forme dans l'un de ces jolis locaux à grande cheminée:
voila un cadeau de Noël Noël original !

BOBAKAT a écrit:

Effectivement, les animaux pensent à l'avenir : les écureuils stockent les noisettes, les chiens enterrent leurs os pour les manger plus tard, les chameaux boivent à plus soif pour se remplir la bosse......
De là  à parler d'envisager l'avenir.....Je te dirai oui, quand ils ouvriront un livret de caisse d'épargne... ;)


exact, disons qu'ils n'ont pas notre conscience et que eux, contrairement à nous , ne savent pas qu'ils vont mourir un jour ; on ne peut pas comparer, eux c'est un instinct de subsistance

je vais faire  le tri dans  tout ça ( ici et thaivisa ), car chacun a vraiment des réponses différentes
j'aimerais simplement une déclaration écrite de ma part à ma famille en France pour dire qu'ils n'ont pas à s'occuper de me ramener et une ici pour dire que je veux être incinéré

Bonjour,
Effectivement cela revient à établir une décharge, mais cela sera t-il admis par les autorités locales ?

Avec plaisir, Mpgilles !

Gérardthai, grand merci pour ta proposition. Ayant vu ce qui s'écrit sur thaivisa, j'ai bien conscience que c'est un pensum. (Juste entre parenthèses, je me permets de te recommander la lecture du livre dont je fais la recension dans mon blog, ça te permettra peut-être de nuancer ta vision de le thème - il est vraiment bon, De Waal)

Et pour tout le monde, je n'ai pas d'opinion pour l'instant. Juste l'intention de procéder à des tests successifs en partant de la méthode la plus simple : l'écrit avec 2 témoins et les pièces d'identité présentées aux administrations concernées. Puis en complexifiant les choses si ça ne marche pas. J'ai aussi écrit à deux cabinets de conseils pour savoir ce qu'ils proposaient.

Je vais encore me répéter, mais il s'agit de 2 problèmes bien différents. La levée du corps ET l'incinération.
Si tu meurs chez toi, il y a de grandes chances qu'après le passage du médecin du dispensaire, éventuellement du Kamnan ou/et d'un officier de Police les papiers soient signés...A ce moment là,  comme tu es "étranger" il faudra prévenir le Consulat.,
Ensuite,  personne ne viendra  dire quoique ce soit sur l'usage qu'il sera fait de ta dépouille.
Si tu meurs à l'hôpital, il est plus que probable que pour se couvrir, Cela se comprend, on ne donne pas les corps comme ça.,  les autorités demandent des documents officiels signés par la famille VIA le consulat auprès duquel elle vont faire ta déclaration de décès. Comme tu n'as pas de famille "officielle" en Thaïlande,cela vas poser un problème.

C'est à ce problème et celui là seulement que tu dois trouver une solution.

Une fois la levée du corps obtenue, si tu as assez confiance dans ta compagne pour lui laisser d'une manière ou d'une autre  800.000 bahts, pourquoi ne pas lui faire confiance pour la crémation ? quel besoin as tu de faire un papier officiel ? Pour être sur de na pas être enterré mais bien  :o crématurer   ?

Très intéressant. Merci bobakat. J'avais pas perçu les choses sous cet angle. Tu as raison, il faut encore cogiter. Par parenthèse, si je meurs en Thaïlande, ce sera forcément de mort violente. Autrement, j'aurai eu le temps de me rapatrier vers l'Assistance Publique.
Il faut donc aussi que j'interroge le consulat. Oui, grand merci, tu as vraiment fait avancer le problème.

tu sais en Thaïlande, surtout dans l'AP, ils sont assez "Cash" et ils annoncent franco  à la famille : "Ce serait bien qu'il puisse rentrer mourir chez lui".....
J'ai même entendu : "on vous le garde sous machine 24h , le temps de vous organiser, mais demain on le débranche"....si la famille  dis oui, tu rentres pour tes derniers jours/heures chez toi. Je l'ai vu souvent.
Ici, pas d'acharnement thérapeutique.  Dans les grands hôpitaux et cliniques privées, il y a certainement un acharnement financier qui fait que tu meurs chez eux et pas chez toi...

Si tu meurs chez toi, il y a de grandes chances qu'après le passage du médecin du dispensaire, éventuellement du Kamnan ou/et d'un officier de Police les papiers soient signés...A ce moment là,  comme tu es "étranger" il faudra prévenir le Consulat.,
Ensuite,  personne ne viendra  dire quoique ce soit sur l'usage qu'il sera fait de ta dépouille.


En partie vrai.
J'ai un ami ( japonnais ) qui est mort ( suite de maladie, cancer ) chez lui il y a environ 2 ans.
La police est venue ( normal ) et un médecin légiste.
Il a fallu qu'on emmène la dépouille à l'hôpital pour autopsie. C'est la loi pour tous les étrangers qui décèdent hors hôpital.
Bien sur consulat prévenu.
Cela fait , l'épouse à récupéré sans problème le corps et ensuite à fait ce qui avait été décidé de son vivant.

BOBAKAT a écrit:

Si tu meurs chez toi, il y a de grandes chances qu'après le passage du médecin du dispensaire, éventuellement du Kamnan ou/et d'un officier de Police les papiers soient signés...A ce moment là,  comme tu es "étranger" il faudra prévenir le Consulat.,
Ensuite,  personne ne viendra  dire quoique ce soit sur l'usage qu'il sera fait de ta dépouille.
Si tu meurs à l'hôpital, il est plus que probable que pour se couvrir, Cela se comprend, on ne donne pas les corps comme ça.,  les autorités demandent des documents officiels signés par la famille VIA le consulat auprès duquel elle vont faire ta déclaration de décès. Comme tu n'as pas de famille "officielle" en Thaïlande,cela vas poser un problème.

C'est à ce problème et celui là seulement que tu dois trouver une solution.

Une fois la levée du corps obtenue, si tu as assez confiance dans ta compagne pour lui laisser d'une manière ou d'une autre  800.000 bahts, pourquoi ne pas lui faire confiance pour la crémation ? quel besoin as tu de faire un papier officiel ? Pour être sur de na pas être enterré mais bien  :o crématurer   ?


Le consulat prévenu, ils ont en France une adresse de la personne à  prévenir, souvent la famille, qui elle normalement connait déjà nos dernières volontés, donc pour moi de ce côté là pas beaucoup de paperasse à faire

je n'ai pas tout lu, alors je ne comprends pas ( c'est au moins la deuxième fois ) pourquoi tu parles de 800000 bahts ? moi c'est sûr que j'ai confiance en ma compagne

80 000 baht, c'est ce qu'on doit avoir sur son compte le temps de faire faire sa prolongation de visa AO

Tamerlan a écrit:

Bonjour,
Ou peut être un document rédigé en anglais et contresigné par des membres de la famille ou des amis en France ?


Bonjour,
L'avocat m'avait précisé que les témoins ne devaient pas avoir de lien de parenté.

Bonsoir,
Oui, mais comme l'a dit BOBAKAT il semblerait que les hôpitaux exigent pour la restitution de la dépouille que leurs soient remis des documents émanant de la famille et authentifiés. Un tel document en langue anglaise paraphé par des membres de la famille et confirmé par une autorité française pourrait alors être le préalable à la remise du corps.

Rabec/50 a écrit:

S
Cela fait , l'épouse à récupéré sans problème le corps et ensuite à fait ce qui avait été décidé de son vivant.


C'est le noeud du problème: "l'épouse" pas la compagne....

Rabec/50 avait communiqué une adresse.
Funérailles : ALLISON MONKHOUSE
il est toujours intéressant de connaitre aussi l'avis d'un professionnel et de se faire sa propre opinion.
Une agence est près d'Asoc (BKK) et à Pattaya.

neutrinou a écrit:

80 000 baht, c'est ce qu'on doit avoir sur son compte le temps de faire faire sa prolongation de visa AO


Alors, là, ça dépend des situations, dont on a déjà parlé :pas besoin d'argent si on a une pension supérieure à 65000 bahts, ou alors le farang, avant d'alimenter son compte, n'a plus que 200000 bahts sur son compte avant de passer l'arme à gauche
800000 bahts, c'est théorique , c'est une somme globale pour un moment donné ( le jour de l'extension )

Comme il a été justement remarqué, la question est :  en cas de décès d'un étranger sans famille majeure de nationalité thaïe, comment faire en sorte d'être incinéré en Thaïlande sans délais ni complications administratives quelles qu'elles soient.

Les différentes interventions m'incitent à penser que dans cette configuration, il y a passage obligé par une information au consulat, et une demande des autorités locales à ce même consulat sur la suite à donner. Cela me semble parfaitement conforme à l'esprit de l'administration française et à la logique d'une coopération entre les deux pays.

J'ai donc envoyé un mail au consulat sur cette question. Je pense qu'il a lui-même intérêt à ce que les situations soient préparées, afin de ne pas être obligé de courir après des informations et des ayant-droit. J'espère donc une réponse.

Je ne manquerai pas de vous tenir au courant.

Merci pour ton retour d'info ( si tu en as....)