Visa touriste

Bonjour à tous,

Je m'appelle Amandine, j'ai 24 ans et je pars au Brésil en Février 2014 pour 6 mois.

Je suis à la recherche d'un travail au Brésil depuis 6 mois mais il est très difficile de trouver sans être sur place d'où mon départ.

j'aimerais rester 6 mois pour avoir une réelle immersion et profiter un maximum de ce premier voyage cependant le visa touriste n'est que de 3 mois.

Je voulais donc savoir si faire l'aller-retour en Guyane française me permettrait de rallonger ce visa de 3 mois?

Après je suis ouverte à toute information susceptible de m'aider dans ma démarche!!


Merci à tous,

Amandine

Non. Lis le tout premier sujet relatif à l'obtention des visas. Tu as droit à un maximum de 90j par période de 180, sans prorogation, sans droit à travailler.

Lis aussi cela : Travailler au Brésil, gare aux désillusions

A supposer que tu trouves un emploi régulier, il te faudra ressortir du pays et faire les démarches de l'extérieur pour avoir une carte de séjour (le RNE) qui n'est jamais accordé par régularisation sur place et attendre d'avoir obtenu le Viper attribué dans des cas très précis.

Possibilité d'obtention du RNE.
Rapprochement de conjoint
Contrat d'expatriation
Contrat local si un employeur accepte de remplir une paperasse monstrueuse qui vise à démontrer que...
- tu es dans un secteur déficitaire, que tu ne "voles" pas l'emploi d'un Brésilien; ton employeur paiera une taxe à l'embauche d'un étranger ;
- tu seras payé en proportion des accords de branche (pour éviter le dumping social)
Visa investisseur.

Le Brésil, au delà des apparences, est un pays très fermé, très protectionniste et très paperassier. Et les contrôles aux frontières et de l'immigration ne font que se renforcer.

Sans visa peu de chance de trouver un travail. Ou des "bicos" c.a.d un travail de très bas niveau, sans intéret et payé moins que le salaire minimum brésilien. A éviter.

A éviter.

Litote, parce que même avec "um salario" (environ 600R$ par mois) je vois mal comment on peut même survivre (je ne dis pas "vivre") si on n'a pas un abri familial.
Déjà, dans le meilleur des cas, on a 150R$ de transport par mois (s'il ne faut pas changer de bus pour aller travailler, sinon c'est le double)

Autre option: tes compétences te permettent-elles de postuler auprès de grosses boîtes qui t'expatrieraient au Brésil?

Nouvelle discussion