jeune couple cherche un nouveau départ...

bonjour, nous sommes un jeune couple français qui cherchons une belle aventure. Pour cela nous avons décider de nous lancer la mission de vivre à madagascar. Pour cela nous naviguons de forum en forum à la recherche d'informations sur la vie là-bas. Je suis coiffeuse et mon mari maçon alors on aurait aimé savoir si on trouverait du travail?? si quelqu'un pourrait nous aider à savoir si on se lance ou pas? ou regarder pour ce lancer? et comment faire? Sachant qu'on commencera tout à 0 là-bas. Merci pour vos informations

laurie74 :

bonjour, nous sommes un jeune couple français qui cherchons une belle aventure. Pour cela nous avons décider de nous lancer la mission de vivre à madagascar. Pour cela nous naviguons de forum en forum à la recherche d'informations sur la vie là-bas. Je suis coiffeuse et mon mari maçon alors on aurait aimé savoir si on trouverait du travail?? si quelqu'un pourrait nous aider à savoir si on se lance ou pas? ou regarder pour ce lancer? et comment faire? Sachant qu'on commencera tout à 0 là-bas. Merci pour vos informations

Bonjour,

coiffeuse, oui dans les endroits ou il y a des vazaha expatriés.

maçon, oui. La main d oeuvre est ici de bonne volonté, mais sans beaucoup de qualification. Mais clientèle extrèmement réduite.

Se pose la question des revenus. Et c est là que le bat blesse.

Pas facile de s implanter à Mada en tant qu' étranger.
Y investir, en ce moment, est une folie et comporte d' énormes risques.

Je suis résident, et je ne ferai jamais d investissements à Madagascar. Seule exception, l' achat d un terrain et la construction d un maison.

Vous m ' avez compris, si vous cherchez l aventure, c est à Mada qu il faut venir.
Mais je ne sais pas si elle sera belle !!!!!!

Cordialement

Bonjour merci pour votre réponse, et j'aurais aimé savoir si genre dans les grand hôtel ils recrutent les coiffeuse de l'île ou ça se fait pas? Vous êtes dessu vos de vivre la-bas?

laurie74 :

Bonjour merci pour votre réponse, et j'aurais aimé savoir si genre dans les grand hôtel ils recrutent les coiffeuse de l'île ou ça se fait pas? Vous êtes dessu vos de vivre la-bas?

oui, à Tana Le Carlton et l' hotel Le Colbert ont un salon dans l' enceinte de l' hotel. (ces salons ne sont pas réservés uniquement aux clients)

Déçu, non !!

Avant de venir vivre ici, je connaissais Madagascar depuis plus de 10 ans. Alors, je "savais".
Et je ne fais pas parti des amoureux transis de ce pays et de sa population.
Je vis dans un pays qui n est pas le mien, je ne cherche pas à ressembler aux Malgaches, je ne cherche pas à vivre comme eux.
Et je suis conscient que je serai toujours un étranger à Madagascar.

Biensur, je fréquente des Malgaches, (d' ailleurs je ne vis pas dans un ghetto réservé aux vazaha, je vis au milieu des Malgaches) mais mes relations tout étant courtoises, ne vont pas plus loin.
Nous faisons quelques fois la fete avec nos voisins.
Je fais le marché dans mon quartier avec ma femme, et les Malgaches, dans le quartier, me connaissent.(c est un point très important)
Quant à ma belle famille, nous avons des relations normales.

Voilà, je rajoute que Madagascar est un choix, que je ne suis pas parti de France pour fuir quelque chose.

A votre service.
Cordialement.

PS. mes messages ne sont pas là pour vous décourager. Simplement pour dire que la vie à Mada peut être belle, mais que ce n est pas facile.

bonjour,
les règles d'expatriation à Madagascar sont claires et précise.
-investisseur
retraité
en contrat avec une société sise à Mada
enseignant avec contrat
regroupement familiale
donc si vous ne faites pas partie de ces cas,inutile de rêver.
les premiers renseignements sont à demander à l'ambassade gasy à Paris.
le parcourt est difficile,mais si vous avez de l'argent vous pouvez être tenter de le perdre.mieritreritra aloha!!

Bonjour,

Il est très difficile pour des blancs de trouver du travail sur place sauf si vous êtes embauchés avant de venir par une grande société...

Sans vous décourager, ne croyez pas aux reportages qui passent sur les chaines françaises qui présentent Mada comme un paradis!
Certes il y a beaucoup de points positifs mais les négatifs sont bien plus importants!

Je suis à Tamatave depuis 3 mois, je vous laisse l'adresse de mon blog http://expatfrancaistamatave.blogspot.com/ qui vous permettra peut-être de vous faire une idée sur la vie ici.

Bon courage!

Bonjour, sauf connaissances sur place aucun "postes" pour les vahazas. Et quels français accepte de gagner 30€ pour être à dispo toute la journée. Désolée. Cordialement. Laurence

Moi ce que je comprend pas tout ceux qui répondent méchamment vous êtes bien des personnes qui vivent la bas??? Alors qu'est ce qui se passe si il y a vraiment pas d'espoir de vivre la bas pourquoi vous y êtes?? Et je comprend pas pourquoi autant de méchanceté dans les réponses.

Ou est la méchanceté dans nos réponses?

Et nous y sommes pour de multiples raisons...regroupement familial, voyage, envie d'ailleurs....

Souhaitez-vous des avis objectifs et sérieux?
Ou préférez-vous des avis du genre "Oh oui tout est génial à Mada, c'est l'éclate, on a pas chaud, la mer est claire sans requins, le luxe et la richesse sont à tous les coins de rue, le boulot on en a par dessus la tête, les blancs sont très très appréciés et vénérés, l'eau et l'électricité marchent tout le temps...."!!!!

J'ai l'impression que vous êtes plus en colère car votre rêve de jeune fille se brise, que la réalité est tout autre...et que nos réponses ne vous plaisent pas!

Nos réponses sont et resteront réalistes! A bon entendeur!

La façon de répondre kel français accepte de travailler pour 30€, on dirais qu'il faut vraiment pas venir travailler la bas alors que vous y êtes tous entrain d'y vivre je comprend ce que vous faites la bas alors????
Si c'est aussi dure, aussi nul!!!

laurie74 :

La façon de répondre kel français accepte de travailler pour 30€, on dirais qu'il faut vraiment pas venir travailler la bas alors que vous y êtes tous entrain d'y vivre je comprend ce que vous faites la bas alors????
Si c'est aussi dure, aussi nul!!!

Peut-être que vous êtes prête à bosser 12h par jour et 6 jours sur 7 pour 30 €...mais nous non!
Ce n'est pas qu'il ne faut vraiment pas venir travailler mais je ne vois pas l'interet car il faut payer le loyer, les charges, l'alimentation et tout le reste!

Imaginons que vous gagniez 30€ et votre compagnon 60€...comment allez-vous payer votre loyer imaginons de 350€???

Si nous sommes ici c'est que nous avons les moyens!

Personnellement j'ai un bar en France que j'ai mis en gérance donc je touche chaque mois un loyer! Donc c'est comme si j'avais une paye normale!! Mais sans travailler!
D'autres sont des femmes qui ont un mari embauché dans de grandes sociétés gagnant un assez gros salaire pour deux ou plus!
D'autres ont gagné assez d'argent en France pour couler des jours heureux jusqu'à la fin de leurs jours!

Je reste sur ma position qui est: Madagascar n'est pas un pays pour ceux qui cherchent un travail.

tout le monde ne veut pas aller a mada pour ne rien faire, moi j aimerai vivre dans un climat qui je crois me sera agreable, le fait de ne pas etre riche ne me derange pas, le tout est de calculer combien et comment investir pour vivre corectement d une activité, mada n est pas reserve a certains francais, c est sur c est mieux de toucher un salaire ou une rente francaise, mais y a des petits francais qui vivent a mada, desole de vous le dire. faire des aventures comme ca n est certes pas simple mais a vous entendre on se croirait sur le topic bagdad.
bon dimanche

Je vous explique la réalité du terrain, c'est à dire ce que je vois et ce que je vis.
Je pense qu'investir en ce moment n'est pas du tout une bonne idée.
Pas de gouvernement stable = pas de réelles lois = grandes facilités pour vous expulser du pays par tous les moyens possibles  = perte de votre argent et de vos biens = ruine.

Je vais finir pas ne plus répondre aux questions afin que vous receviez des réponses qui surement vous seront agréables à lire.

Bonjour,KaLVE.
Ne plus répondre aux questions priverait tous ceux qui veulent tenter l'expérience et, une expérience qu'elle soit positive où négative apporte TOUJOURS quelque chose...
Je pense, que certains voient une partie de leurs rêves s'envoler et, que tant, qu'ils n'ont pas touchés la réalité du bout des doigts, ils continuent d'avoir l'espoir de réaliser ceux-ci.
Notre rôle, par ce blog est d'échanger quelque soit notre état d'âme,afin d'informer le mieux possible....
J'espère, continuer de vous lire...
Cordialement

bonjour ,
à lire les différents posts,on pense avoir un entretien avec des autistes.les règles d'immigration pour Madagascar sont claires et simples.inutile de vouloir chercher du travail.il vous faut créer une activité. donc avoir un projet et les moyens financiers de le mettre en place.les émissions de télé traitant du pays amènent chaque fois un bon nombre de rêveurs à vouloir vivre ici.
si vous n'avais pas d'argent,si votre conjoint n'est pas malagasy,si vous n'êtes pas retraité,si vous n'avait pas de contrat de travail avec une société française avant ,vous ne pouvez pas venir en résident ici. mais rien ne vous empêche de venir visiter.c'est le meilleur médicament qui calme les rêves des vazaha.si c'était si bon,Madagascar ne serait pas un des pays les plus pauvre,des plus instable économiquement,et politiquement!
regarder la télé,ça fait rêver.cordialement      jjacques

laurie74 :

La façon de répondre kel français accepte de travailler pour 30€, on dirais qu'il faut vraiment pas venir travailler la bas alors que vous y êtes tous entrain d'y vivre je comprend ce que vous faites la bas alors????
Si c'est aussi dure, aussi nul!!!

bonjour laurie
bon aparament vous n aver pas le statut
de retraité
expat pour une firme etrangere
ni de letre de mision par une ong
etn y marié a un malgache

donc le visa de touriste maxi 90 jour
il reste plus qu a creer une societé
alors un PREMIER VOYAGE deja en touriste pour visité mada
pour trouvé landroit qui vous plais le plus oui mada c est la france plus le luxanbour en superficie
voir ci le pays vous plais reelement
et surtous pour voir si vouz pouvez vouz y a
coutumer
deja prendre des rensegnement sur toute les demarche
prendre la temperature vsur place avec des expat et la attention les requins ne sont pas que dans l ocean
un p)aquets de vazas vous proposeront de vous revendre leur af
poser vous les bonne questions
il y a plus de vaza faucher etau bord de la ruine que de riche
ils ont tous perdu pour certains et vivote sur place n ayan pas les moyens de rentré en france et de repartir a zero
si vous ete toujour decidé
a vous espatrier
UN DEUXIEME voyage pour crée les status de votre societé ouvrire un compte en banque et faire toute le's premiere demarche
retour en france
prendre rv soit au consulat malgache le plus proche de chez vous
ou a l ambasade et demandé la liste de tous les papîers nesesaire pour faire la demande d un visa transformable
TROISIEME VOYAGE
il n y a plus qu a vous souhaité bonne chance
ATENTION
mada n est pas le pays des bisous nours
l insecurité y est tres forte bon nombre de touriste ne la voye pas car confiné dans leur hotel ils ont plus en securité
pour les expat c est souvant des vol des cambriolage de jour comme de nuit meme avec un gardien et qui des fois ce passe tres mal
en plus un expat ne peut pas vivre comme un malgache donc il faut minimum 1000€ par moi et vous ne vivré pas comme un roi avec cette somme la contrairement a ce que bcp de gens pense
une voiture meme tres vielle coute tres chere
l essence et pratiquement au meme pris qu en france
la jirama(edf en france) tres chere aussi probleme de coupure de delestage donc groupe electrogene obligatoire
le loyer pour une maison a peut pres corecte entre 300ET 400€ mois prevoir une assurance rapatriment en cas de gros probleme de santé ou un accident si c est grave vous ne pourer pas etre soigné sur place rapatriment a la reunion obligatoire sans assurance l avion sanitaire 9000€
et vous vous feré arnaquer au depart comme tous le monde ou presque perssonne ni coupe pour ma part personel j ai perdu presque6000€ d autre c est moin d autre c est plus et ceux qui dise le contraire sont soi des menteur ou des gens qui on u bcp de chance voila encore bcp de chosse a dire on vera plus tard
je pence que les expat ne veule pas vous decourager mes il se doive de vous dire la verité
cordialement
didier


demandé un visa transforma

je reconnais que depuis quelques temps la situation se desagrege, meme les malgaches se plaignent des faroches et des coupures. un accident d avion a l aeroport et mada c est fini.
du travail oui il n y en a pas ou mal payé, oui il faut un minimum d argent pour commencer sans etre sur de reussir, c est valable partout, en france 50% des pme coulent sur 2 ans. faut vous rendre sur place pour etudier je suis ok.

Bonjour... Je lis vos coms, et effectivement Madagascar n'a rien de romantique... Je suis mariée a un gasy, et j'aime profondement mada, et Tana, et sans cet amour et cette passion, qui donnent de la patience, rien n'est possible a long terme, car instabilité, insécurité, etc... Quant au travail, mis a part etre Expat avec le statut qui suit, il faut oublier.... !!!

Bonjour laurie74,

Je viens tout juste de m'inscrire sur le site et viens de lire ton sujet. Et je dois t'avouer que les propos des personnes t'ayant répondu me font sortir de mes gonds ! J'ai vécu à Madagascar lorsque j'avais 17ans, j'en ai aujourd'hui 25, j'y ai donc passé mon BAC. J'étais partie là-bas avec mes parents car mon père était militaire. Il a désormais pris sa retraite et vit toujours à Madagascar, mes parents sont tombés amoureux de ce pays. Je vais donc te donner un avis objectif de  Madagascar et non pas des avis de Français expatriés frustrés et aigris par la vie !!

Tout d'abord, il est vrai que partir à Madagascar et espérer trouver un travail sur place pour un expatrié français est très difficile. Le pays offre peu d'opportunités... Comme certains l'ont dit dans ton sujet de discussion pour venir vire à Madagascar en tant qu'expatrié il vaut mieux être retraité, avoir trouver un travail dans une entreprise française là-bas avant de partir ou être militaire et travailler à l'Ambassade de France. Il est vrai que pour plus de sécurité professionnelle mieux vaut arriver à Madagascar en ayant déjà quelque chose sur place.

La vie à Madagascar est d'une douceur incomparable... J'y retourne chaque année voir mes parents qui y coulent des jours heureux. La vie n'est pas cher mais bien entendu cela est possible de par la grande pauvreté du pays mais qui est tellement riche en de nombreux autres points. Les malgaches sont des personnes très accueillantes, chaleureuses et serviables. Les paysages malgaches sont tout simplement à couper le souffle et d'une très grande diversité, plages de rêve, forêts luxuriantes mais également déserts et autres. C'est un pays continent qui possède de nombreuses richesses tant au niveau de la flore que de la faune. Alors lorsque je lis les commentaires qui ont été postés présentant Madagascar comme étant un pays qui n'est pas le paradis, qui n'a rien de romantique et qui possède plus de points négatifs que positifs, je plains sincèrement les malgaches qui accueillent dans leur pays ce genre de français colonisateurs jamais contents de ce qu'ils ont.

En attendant, ils sont bien contents de vivre là-bas, d'avoir une femme de ménage, un gardien, un jardiner et un chauffeur. Donc sincèrement, si je dois te donner un conseil ne suis pas les avis de ces expatriés incapables de rester dans leur propre pays, éternellement insatisfaits et venant vivre dans un pays qui n'a pas besoin d'eux !! S'expatrier signifie avant tout avoir une ouverture d'esprit et non venir vivre dans un pays pour y puiser les ressources. Vivre à l'étranger signifie s'intégrer aux coutumes locales et aux malgaches. Alors si vous y êtes pour vous plaindre sincèrement revenez en France, le pays numéro 1 des râleurs !!!

Sincèrement,

Heip987

oui heip, tu me diras malgré tout, ou sont les beaux paysages, et le romantisme, a Tana.... j'aime mada, et particulierement Tana, mais faut etre réaliste quand meme !!

Madagascar ne se résume pas uniquement à Tana... Tout comme la France ne se résume pas à Paris ! Tana est miséreux et très sale, ça je te l'accorde, mais il ne faut pas oublier que l'on parle tout de même de Madagascar, pays d'Afrique, appartenant à un continent sous-développé. Il ne faut pas donc pas s'attendre à Hong-Kong ou Singapour. Oui la réalité est que Madagascar est pauvre mais la richesse se situe à bien d'autres niveaux et ça me désole de voir que dans cette discussion peu de gens le voient...

je passe beaucoup de temps a mada, et oui a Tana, car mon mari est de Tana, j'y ai trouvé ce que tu cites au dessus, concernant les gasys, leur cultures,etc, mais l'insecurité actuelle, n'est pas que a Tana, pour les vahazah..

je parle, bien sur, dans le cadre d'un jeune couple qui songe a aller s'installer la bas, sans connaitre réellement l'endroit ou ils vont....

Mes parents vivent également à Tana et y ont beaucoup d'amis expatriés comme eux. C'est vrai, que l'insécurité existe mais pour avoir vécu dans 3 autres pays d'Afrique, Sénégal, Djibouti et Cameroun, Tana est loin d'être aussi dangereux. Et puis, la pauvreté entraîne forcément quelques contraintes et points négatifs mais qui pour moi sont moindres par rapport aux points positifs. Si l'on veut des infrastructures aussi développées qu'en Europe, vivre pas cher, en sécurité et au soleil, il faut dans ce cas-là partir en Asie. Je ne dis pas ça pour toi helene mais plus pour certaines personnes de cette discussion. Si c'est pour se plaindre autant rester dans son pays, c'est mon avis !

je suis ok avec heip, en contact avec des amis sur place, la situation n est pas terrible, mais l insecurite n est pas un gros probleme pour eux, d ailleurs moi meme si on ecoute les medias, il parait qu on brule des voitures tout les jours dans ma ville....c est pas le meme genre de voyous certes, en meme temps quand on lit la gazette de Diego, excusez mais en 2011 2 gars arrettes avec des machettes, une bande de  racketteurs de velos identifies, et quelques pickpokets, il y a eu des soucis avec ce motard pris au piege dans une corde sur la route, mais bon tout ca ne me semble pas insurmontable, toute facon je viens en juin et donnerai mon avis en rentrant pour ce qui est de diego suarez. defois je me dis meme que si il y a du nationalisme malgache c est peu etre a cause des wazhas qui bizzness mais partagent pas. peu etre meme que le fihavanana tent a disparaitre a cause d eux aussi indirectement, heureusement y a des gens qui se battent pour ca.. a bientot peuple malgache ;)
bon aprem tout le monde

Bonjour à tous

J'y suis allé bosser (3 ans)...J'en suis revenu...Triste et en colère au début.Mais je me suis rendu compte que je n'avais pas eu la bonne approche.
J'y retourne au moins deux fois par an et je suis accro...Depuis 1983 (j'habite à La Réunion).
Vous avez tous un peu raison de tempérer les rêves naifs et un peu fou d'un monde meilleur.
Y aller sans rien apporter est une erreur, car il n'y a rien à prendre.
Y aller avec ses rêves et suffisamment d'argent pour voir venir...C'est mieux.
Si ça marche , tant mieux...Mais n'investissez (argent ou rêves) que ce que vous êtes prêt à perdre.

Il y a plein d'endroits au monde, et chacun dois se débrouiller pour trouver celui qui lui convient.

Bon WE

bonjour,
depuis des années ,je lis les mêmes sornette sur le pays. d'un côté, les rêveurs ,angéliques qui ne" connaissent rien au pays,mais le voit avec des mirettes d'enfants regardant un dessin animé.....de l'autre, les pessimistes,qui ne parlent pas langue,qui vivent repliés et qui montent en épingle tous les faits divers sordides (et il y en a des supers croustllants,mais écrit en malagasy ihany.....
pour être résident,il faut rentrer dans un cadre rigide,et si c'est pour créer une activité,ne jamais s'associer avec un malgache....garder toutes les décisions....
si c'est un pays en grande difficulté,il y a des raisons et ce n'est pas la visions de quelques voyageurs qui vous donnent une vraie vue du pays..
..sur internet ,vous pouvez regarder tous les sites d'infos. sur le pays ....de toutes façons ,les rêveurs passent de forums en forums et n'ont pas la solidité de mettre en branle leur moindre désirs...ny vava fotsiny!!!!

Bonjour à Tous, je tiens tout d'abord à remercier Help987 pour la description qu'elle fait des Expats, cette demoiselle à une grande connaissance du Pays et de la vie locale :D

Je cite:"La vie à Madagascar est d'une douceur incomparable... J'y retourne chaque année voir mes parents qui y coulent des jours heureux". :P
OUI pour un mois de vacances j'ai mes parents retraités militaires

Je cite: "je plains sincèrement les malgaches qui accueillent dans leur pays ce genre de français colonisateurs jamais contents de ce qu'ils ont". :D
oh les vilains français ah les gentils gasys
personne ne se plaint de quoi que se soit et je ne vois pas les intervenants répondant patiemment sur ce Forum être de grands colons

Je cite: "En attendant, ils sont bien contents de vivre là-bas, d'avoir une femme de ménage, un gardien, un jardiner et un chauffeur" :rolleyes:
Bien obligé car nous sommes des profiteurs qui ne font pas travailler la population si nous n'employons personnes ! de plus le gardien sert à notre protection (quand c'est pas le personnel qui nous vole) et le chauffeur à nous éviter de nous faire arrêter 10 fois par jour afin de payer un (bakchich) aux gentils gendarmes

Je cite: "S'expatrier signifie avant tout avoir une ouverture d'esprit et non venir vivre dans un pays pour y puiser les ressources"
Quelle ressources puisons nous ? et pour l'état d'esprit venez vivre à MADA travailler pour 40€ 6 jours sur 7 et nous en reparlerons

Je cite: "Donc sincèrement, si je dois te donner un conseil ne suis pas les avis de ces expatriés incapables de rester dans leur propre pays, éternellement insatisfaits et venant vivre dans un pays qui n'a pas besoin d'eux" :D
Alors ça c'est une phrase constructive ! mais c'est vrai il vaut mieux rester dans son pays

Help !!! ne parlais pas de ce que vous ne connaissez pas et encore moins de Français installés à MADA ils ont plus de courage et de volonté que vous ne pensez et ils donnent surement plus qu'ils ne reçoivent. De plus nous ne répondons que par gentillesse ! car franchement qu'en avons nous à faire des doux rêveurs qui pensent vivre sur un plage paradisiaque dans un bungalow tout confort, près d'une petite ville ou il y aurai tout comme en France, le 4X4 devant la porte, un bateau, voir un buggy, les grillades au bord de l'eau (et tout ça pour 200/300€ par mois) avec un petit job de 35 heures super sympa payé 500/600 (allez on demande pas de s'enrichir juste vivre correctement...) Aller pour ceux qui ont le courage... venez nous rejoindre à Mada. Bonne journée à vous. Laurence :D

C'est bien la première fois que je fais un si long texte...

Ka.LVE aime le dernier message de LaurenceL!!!!

Tout est dit...moi j'ai préféré ne pas répondre car je vais passer pour une vazaha aigrie donc je reste silencieuse...mais je pense que nous n'avons rien a en tirer de dire des choses qui ne plaisent pas aux malgaches d'origine ou aux "touristes"...vous comprendrez aisément qu'on aurait plutôt aimer écrire que tout est formidable ici dans le meilleur des mondes et qu'on aurait préféré se vanter d'être dans un paradis auprès de tout le monde!!

NB: Une connaissance vazaha vient de voir qu'elle s'était faite voler le contenu de la dizaine de shampooings qu'elle avait en réserve par sa femme de ménage qui était payée pourtant 250 000ar au lieu des 80 000 de moyenne pour un salaire! Et surtout elle a osé dire "Ce n'est pas moi..." A bon entendeur!

Bonjour

Quand je lis tous vos commentaires...J'ai envie dire que chacun à sa vérité.
Quoi faire ??? Laissez des "aigris" dégoûter tout le monde de ce pays ???
L'humain est le même partout..Non ???
Je suis d'origine bretonne..J'aime pas le biniou et les crêpes...
Je survis grâce aux différences et j'ai une sainte horreur des gens qui savent...
Chaque fois que je suis à Mada, inexplicablement, je suis bien...
SVP, allez y, rien à perdre sinon vos sous !!! et un peu d'illusions...Mais si ça marche...Quel pied ???

A+

Bonjour,
Un peu brusque ,mais avec moins de 100000 euros il faut rester chez soi

MISSENZO :

Bonjour

Quand je lis tous vos commentaires...J'ai envie dire que chacun à sa vérité.
Quoi faire ??? Laissez des "aigris" dégoûter tout le monde de ce pays ???
L'humain est le même partout..Non ???
Je suis d'origine bretonne..J'aime pas le biniou et les crêpes...
Je survis grâce aux différences et j'ai une sainte horreur des gens qui savent...
Chaque fois que je suis à Mada, inexplicablement, je suis bien...
SVP, allez y, rien à perdre sinon vos sous !!! et un peu d'illusions...Mais si ça marche...Quel pied ???

A+

houla !!! J'espère n'avoir dégouté personne et je suis la première à répondre positivement pour une éventuelle installation à MADA en plus je serai ravie de voir arriver à Diégo des jeunes (la moyenne d'age pourrai ainsi baisser) :) Nous sommes une famille avec deux ados de 18 et 14 ans alors si nous envisageons de vivre sur l'île c'est que nous nous y sentons bien et surtout cela fait 20 ans que nous nous y préparons !! :P
Je répond aux questions postées, je ne sais pas tout loin de là !! Mais je sais une chose pour le voir au quotidien NOUS NE POUVONS PAS VIVRE COMME LES MALGACHES (à part de rare exception), donc il faut des revenus qui vont avec et NON NOUS NE POUVONS PAS GAGNER DE L'ARGENT en étant salariés comme en France, quelqu'un qui ne connais pas le pays ne s'imagine pas, même si il trouve du taf (dans la coiffure "ka.LVE et moi seront les première cliente" :D et le bâtiment) les conditions de travail et le salaire n'ont rien à voir.
Alors il faut vivre un petit moment ici, sentir le pays etc... et après envisager une quelconque activité sur place et si vous ne voulez pas l'avis des gens qui savent... et des aigris... NE DEMANDEZ PAS LEURS AVIS !!
A part ça à Diégo il y a un breton qui fait de bonnes crêpes mais il a du mal à en vivre car il n'y a pas beaucoup de client heureusement qu'il a une retraite Française :P. Cordialement. Laurence:cool:

Enfin tout ça pour dire qu'il n'y a toujours rien de positif dans cette discussion.

Effectivement je vais rendre visite à mes parents chaque année mais l'année dernière j'y suis partie 1 an pour faire du bénévolat pour Père Pedro alors lorsque je lis : "OUI pour un mois de vacances j'ai mes parents retraités militaires", je rigole doucement... Oui la vie à Madagascar y est douce surtout quand je la compare à celle que j'ai sur Paris. Donc je parle en connaissance de cause.

Pauvre de vous qui vous faites entuber par les Gasy, bah oui ils sont pauvres alors forcément ils survivent comme ils peuvent."Une connaissance vazaha vient de voir qu'elle s'était faite voler le contenu de la dizaine de shampooings qu'elle avait en réserve par sa femme de ménage qui était payée pourtant 250 000ar au lieu des 80 000 de moyenne pour un salaire! Et surtout elle a osé dire "Ce n'est pas moi..." A bon entendeur!" Je ne vois absolument pas à quoi ça sert de mentionner ce genre de choses qui pourrait très bien arrivé en France. Bizarrement, on se fait cambrioler et agresser en France, mais lorsque c'est à Mada on étiquette directement le pays comme étant dangereux.

Bref, Madagascar est un pays pauvre certes, oui il y a des risques de se faire voler par ses employés, oui il vaut mieux arriver là-bas en ayant des économies, oui il ne faut pas tout miser sur ce pays, mais en attendant c'est tout ce que vous retenez.

Donner son avis c'est bien, mais dire du positif ET du négatif c'est mieux, à bon entendeur !! ;)

Merci Heip987, je suis tout à fait d'accord avec toi.
Je suis outré par cette histoire de vole de shampoing.... Alors que cette pauvre femme de ménage gagne 85 euros/mois....
Mais quelle délinquance et quelle violence inouie!!!! LOL
Revenez faire un tour en France pour vous rafraichir les idées...
De gens "ICI" se font poignarder pour une cigarette!!!!
Et qui plus est, en France aussi, notre femme de ménage nous a volé... En précisant que cette dernière est payée 20 euros de l'heure!
A bon entendeur!

la vous dites n'importe quoi tous les deux, en fait c'est vous qui êtes très intolérants et bien plus que les personnes que vous attaquez. C'est très facile de faire les "démagos" surtout lorsque cela ne vous touche pas et relisez les "posts" c'est à titre d'exemple personne ne parle de gravité, il faut arrêter de croire qu'il y les méchants d'un coté (nous) et les gentils de l'autre et si vous trouvez normal le vol des biens d'autrui pas moi. Bel exemple pour nos gosses. Mais comme vous êtes des personnes parfaites, indulgentes et ouvertes d'esprit vous répondrez quand vous lirez correctement les POSTS plus haut et non en lisant entre les lignes, vous verrez vos réponses agressives et pas constructives et de plus si vous adressez à moi, je ne me sens pas concerné je n'ai pas les moyens de me faire aider par une femme de ménage ni à MADA et encore moins en France à 20€ de l'heure "c'est facile quand on a les moyens d'être généreux" :D. Cordialement. Laurence

Il ne faut pas vous sentir agressée Laurence... Vous n'êtes pas du tout visée pour et par quoi que ce soit.
Parcontre, je pense intéressant de remettre les choses à leur place...
Il y a du positif partout comme du négatif...
Mais je pense que la démagogie se lisait un peu plus haut (sans vous sentir visée!)....

Bonne soirée à vous

Si Si je me sens agressé quand je lis que tous les Expats qui ne répondent pas comme vous voulez sont des esclavagistes, colons, aigris, insatisfaits, incapables de vivre à Madagsscar que nous spolions :dumbom: Vous ne me connaissez pas ni les autres intervenants et vous ne savez pas si notre vie est facile ou pénible ainsi que tout le travail effectué pour avoir un "petit quelque chose" et je n'admet pas que l'on puisse trouver normal de se faire voler. Arrêtez de banaliser ce genre de fait c'est par là que la délinquance débute. Et quand une personne arrive comme un "cheveux sur la soupe" pour nous dire que l'on est en gros "débile" et qu'on n'y connais rien Si,Si je me sens agressé aussi et je persiste quand même à dire, lisez avant de répondre...

T.Malice, JE LANGUIS que vous arriviez sur place....et j'espère que vous aurez les COUI..ES après 2 mois sur place de dire ce que vous pensez de la vie quotidienne ici!

Ci-dessous quelques brèves...sur une semaine de ce qui se passe ici...sachez que tous les faits divers ne sont pas évoqués car souvent ils sont étouffés et les enquêtes ne sont pas menées! Mon compagnon bosse dans la sécurité donc il est bien plus au courant que vous!!


Chauffeur recherché
Un chauffeur et un aide-chauffeur de taxi-be de la ligne reliant Ambodivona et Andranovelona, Ilafy, sont recherchés par les gendarmes. N'ayant pas respecté l'itinéraire, ils ont de surcroît menacé de mort un passager à Ambo­hitrarahaba, hier.

Dealers arrêtés
Deux femmes ont été arrêtées pour vente de drogue, à Ambohijanahary Antehiroka et à Ambohi­manarina, lundi. Des informateurs les ont balancées.

Tentative de meurtre
Frappé d'une balle à la cuisse, à Ambohipo, par un inconnu, hier, un agent de sécurité est hospitalisé. Le mobile de l'agression est flou.

Arrestation massive
Douze suspects ont été déférés au parquet pour avoir détroussé des passants à Isotry. L'un d'eux a été écroué, lundi.

Ex-militaire noyé
Un ex-militaire a été retrouvé mort sous un pont, à Amparafaravola, hier. Il se serait noyé.

Bandit blessé par balle
Attaque armée à Ambo­hitrimanjaka, hier. L'un des bandits a été blessé par balle.

Incriminé pour le vol de 82,8 millions d'ariary, ce responsable a été écroué. Il est suspecté d'avoir monté un braquage pour faire croire à un hold-up.
Soupçonné d'avoir simulé un hold-up sur la nationale numéro un (RN1), l'ancien chef de la circonscription scolaire (Cisco) d'Arivonimamo a été mis en détention préventive, mardi. Mis dans le même sac que lui, son chauffeur a été jeté en prison avec trois scootéristes, mouillés dans cette affaire.
Des fonds d'un montant de 82,8 millions d'ariary, destinés au paiement des subventions des enseignants non fonctionnaires de la Cisco d'Arivonimamo, se sont volatilisés sur la RN1, le mercredi 14 mars, en début de matinée. Démis de sa fonction à la suite d’une plainte déposée auprès du Bureau indépendant anti-corruption, le chef Cisco allait faire la passation avec son successeur lorsque l'argent a été subtilisé.
Ce jour-là, le chauffeur de la Toyota pick-up 4x4 du chef Cisco inculpé, qui avait soi-disant transporté l'argent, a indiqué qu'à quelques kilomètres d'Arivonimamo, trois individus qui montaient à trois sur un scooter auraient fait tomber leur deux-roues juste devant le tout-terrain. Furieux, les scootéristes auraient lancé des invectives verbales à son adresse dès qu'ils se seraient relevés. C'est alors que l'un d’entre eux aurait sorti un sabre pour le pointer sur son cou.
Braqueurs recrutés
Agressé à l'arme blanche, le chauffeur s'en était sorti avec des blessures dans le dos et au niveau de la main. N'ayant pas réussi à tenir tête aux assaillants, il affirme s'être tapi sous le 4x4 avant de s'enfuir dans les broussailles lorsque les malfaiteurs ont allumé le moteur.
Le chef Cisco a, pour sa part, indiqué qu'il était dans la Toyota lorsque le trio armé a frappé. Il a mis en avant que les bandits ont brisé le pare-brise avant d'agresser son chauffeur. Il aurait essayé de lui porter secours mais n'aurait rien pu faire face aux malfaiteurs armés, de surcroît en surnombre.
Les trois lascars ont sauté sur leur moto après avoir mis la main sur une sacoche et une mallette qu'ils ont trouvées dans le 4x4. Dès qu'ils ont décampé, le chef Cisco et son chauffeur se sont lancés à leurs trousses avec le tout-terrain. Percutée par l'arrière en abordant une montée à l'entrée de la ville d'Arivonimamo, non loin d'un barrage de la police, la moto a terminé sa course dans un caniveau. Les fuyards ont été appréhendés mais il n'y avait pas un seul billet, ni dans la sacoche ni dans la mallette retrouvées sur eux.
Au début des enquêtes préliminaires, ils auraient nié toute implication dans le vol pour ensuite indiquer que le chef Cisco leur aurait promis à chacun trois millions d'ariary pour simuler le braquage. Ils affirment avoir reçu comme instruction de ne pas tuer le chauffeur. Suite a cet aveu, ils ont été jetés en prison avec le présumé commanditaire et le chauffeur. Des investigations menées par la police privilégient la thèse qu'il n'y avait pas un rond dans la sacoche et la mallette braquées au moment même où le 4x4 a quitté Tana. Le pactole demeure introuvable.


Crime atroce dans l'enceinte de l'entreprise Super Tôle à Ivandry. Dans la nuit de mercredi, Jean Claude Rakotonirina, un jeune gardien de 22 ans, a été froidement abattu. Recroquevillé parmi les cornières, il gisait dans un hangar hier matin, le visage ensanglante. Des traces laissées par les paumes de ses mains se voyaient sur le sol. Comme s’il avait rampé, avant de se retrouver piégé au milieu de la ferraille où les malfaiteurs l'avaient achevé.
À son réveil, un Chinois, domicilié dans l'enceinte prise pour cible, a fait la découverte en cherchant le gardien dans la cour après avoir constaté que ce dernier pas ne répondait à son appel.
En début de matinée, le commissaire du poste de police d’Ankorondrano s'est rendu sur les lieux. Il a constaté le vol d'un scooter. En inspectant deux autres locaux, il a relevé des traces d'effraction et le vol d'un ordinateur, d’une unité centrale et d’une somme de 120 000 ariary.
Félix Randrianantenaina, un collègue du malheureux, confie que quatre hommes auraient proféré des menaces à leur adresse en novembre 2011. À l’époque, les gardiens sont venus à la rescousse d’un commerçant détroussé tard dans la nuit.

150 bandits font la loi
Après avoir volé un millier de têtes de bovidés à Amboa­sary, samedi, 150 bandits, armés de fusil de chasse, ont abattu un gendarme et blessé un autre dans un accrochage. Actuellement, ils continueraient tranquil­lement leur route en direction de Betroka attendant de pied ferme leurs poursuivants.

Journaliste incriminé
L'avocat de Sitraka Narisoa Andrianjanarivo, un journaliste incriminé dans l'affaire FIGN, a déposé un acte de décès au tribunal cette semaine. Son client est décédé le 3 janvier après avoir bénéficié d'une mise en liberté provisoire en juillet 2010.

Mineurs voleurs
Quatre mineurs ont été arrêtés à Sambava, mardi. Des objets volés ont été découverts sur eux.

14 arrestations
Arrestation de 14 présumés détrousseurs aux abords d'Andavamamba, lundi. Certains des suspects auraient fait un aveu.

Chantier attaqué
Sept bandits ont attaqué un chantier à Alasora, hier. Un maçon a été blessé.

Peine capitale pour Andriamanalina Soloniaina Razafindratsimba, alias Solobemaso. Après avoir réussi un véritable tour de force en s'évadant de la maison de force de Tsiafahy, dans la nuit du 3 au 4 mars 2009, avec 20 de ses codétenus, ce récidiviste s'est fait coincer au bout de quatre mois de cavale. Tombé dans les mailles des filets tendus par les forces de police, le 28 mai 2009, après avoir perpétré une attaque à Anosibe contre un agent commercial de la société Matrice Distribution, Solobemaso a fait l'objet d'une condamnation à mort, mercredi. Le verdict a fait l'effet d’une bombe au palais du tribunal à Anosy.
La saga de Solobemaso en matière de criminalité a pesé lourd lors du procès. Maintes fois arrêté pour actes de banditisme, il a été jeté en prison à Tsiafahy. Avec l'évasion et le braquage s'ajoutant à son dossier rocambolesque, il a écopé de la peine capitale. Trois délinquants primaires, arrêtés avec Solobemaso pour le braquage à Anosibe, ont été, pour leur part, condamnés à des peines de travaux forcés à perpétuité.

Lourdement armés, sept bandits ont attaqué une fourgonnette qui transportait les fonds d'une banque. En abandonnant le véhicule, ils ont pris sept otages et se sont enfuis avec un pactole.
Scènes de film d'action à Maha­janga, dans la matinée d'hier. Après avoir détourné une fourgonnette de la Mauritus Com­mercial Bank (MCB), transportant des fonds qui venaient d'être décaissés de la Banque centrale, les bandits ont abandonné le véhicule pour s'enfuir avec leur butin en prenant au passage sept otages. Jusqu'à hier soir, ces derniers n'ont pas donné signe de vie. Les forces de l'ordre ont passé au peigne fin quatre villages de la banlieue de Mahajanga dont Amborovy, Betafo et Belobaka mais en vain.
De source auprès des forces de gendarmerie, l'escouade de bandits est composée de sept membres. Armés de fusils Kalachnikov et de pistolets, cinq d'entre eux étaient en treillis. En revanche, les deux derniers étaient en tenue civile. Des témoins oculaires indiquent qu'ils opéraient à visage découvert.
Avant l’attaque, une responsable de la MCB a pris l'argent à la Banque centrale, accompagnée d’un agent de sécurité chargé de convoyer les fonds. Ils ont ensuite emprunté la route à bord d'une Peugeot Partner dans lequel un chauffeur les avait attendus.
Arme perdue
Les victimes indiquent que leur fourgonnette est tombée dans un guet-apens tendu par les malfaiteurs au niveau d'un rond-point, près du bord de la mer. A les entendre, les assaillants leur avaient coupé la route avec une Peugeot 309 de couleur rouge. D'emblée, ces derniers seraient descendus de leur berline pour encercler la Peugeot Partner.
Après avoir éjecté hors de leur véhicule la responsable de la banque et l'agent de sécurité, les bandits ont sauté à bord pour repartir avec le chauffeur et laisser en pleine rue leur Peugeot 309.
Quelques minutes après l'acte, le véhicule détourné a été aperçu à Ambondrona, un quartier un peu éloigné du centre ville. D'après les informations parvenues aux gendarmes, les voleurs auraient à ce moment vidé les sacs contenant le butin pour le rassembler dans un sac en nylon et rendre ainsi leur fuite plus discrète.
Des riverains font savoir que les brigands ont enfermé le chauffeur dans la fourgonnette avant de prendre la poudre d'escampette. Des témoins affirment qu'ils ont fait tomber une arme automatique en prenant le large. Ayant flairé un acte de banditisme fraîchement commis, le fokonolona a alerté les forces de l'ordre. Sentant la situation leur échapper, les braqueurs ont pris un premier otage. En continuant leur fuite, ils ont pris six autres personnes à titre de monnaie d'échange.

Policier attaqué
Attaque contre le foyer d'un policier à Tanjombato, dimanche. Quatre suspects ont été arrêtés.

Mort d'un gamin
Un gamin de 10 ans a trouvé la mort à Itaosy, jeudi. Il aurait mangé un aliment qu'il a ramassé dans la rue.

Arrestation de violeurs
Viol d'une fillette de 12 ans à Soavinandriana, la semaine passée. Deux hommes ont été arrêtés.

Mort dans la rue
Agonisant, un trentenaire gisait dans la rue à Analakely, hier. Il a rendu l'âme pendant son évacuation à l'hôpital.

Présumés kidnappeurs
Incriminés pour kidnapping, six suspects ont été arrêtés par la police à Tsaralalàna et à Analakely, au cours de la semaine. Des per­quisitions ont été effectuées mais en vain.

Cinq suspects arrêtés
Cinq individus ont été arrêtés pour vente et consommation de cannabis à Andoharanofotsy, jeudi. Deux d'entre eux seraient des dealers.

Arrêtés par les forces de la gendarmerie à Ambohitri­manjaka après avoir extorqué des fonds à des com­merçants, deux faux employés de la contribution ont été jetés en prison, à la maison centrale d'Antani­mora, samedi, après avoir été entendus par le juge d'instruction. Plus d'une quinzaine de commerçants qu'ils ont réussi à rouler dans la farine, ont constitué un bloc pour porter l'affaire devant la justice.
Informés que de nom­breux commerçants se sont fait racketter par les deux individus depuis quelques semaines, le maire de la commune d'Ambohitri­manjaka a alerté les gendarmes de sa localité, mardi. Attendus de pied-ferme par les limiers, les voleurs se sont fait prendre dans les mailles des filets qu'ils ont tendus, en refaisant surface, jeudi.
Les commerçants qui en ont fait les frais indiquent que les deux malfaiteurs leur auraient présenté un document portant le sceau du service de la contribution. Traquant les petites anomalies sur leurs papiers, ces derniers leur auraient extorqué de l'argent pour que l'affaire ne soit pas portée auprès d'autres instances. De source émanant des forces de la gendarmerie, les deux faussaires auraient déjà empoché des millions d'ariary dans cette histoire. Habitant à Ambohitri­manjaka même, ils ont été facilement reconnus par leurs victimes.

Mort dans un puits
Un quadragénaire a péri dans un puits à Mahitsy, samedi. Il y serait descendu pour draguer la nappe phréatique.

Justice populaire
Un homme a été tabassé par le fokonolona à Ambohitri­manjaka, samedi. Il a été surpris en pleine nuit, dans une propriété.

Faux monnayeurs
De faux monnayeurs ont été déférés au parquet du tribunal à Anosy, samedi. Les malfaiteurs ont été arrêtés aux abords des 67-Hectares. De l'or a également été retrouvé sur eux.

Attaque armée
Deux prévenus ont été écroués à Tsiafahy, samedi. Ils ont été arrêtés pour une attaque armée com­mise à Ambohitri­manjaka.

JE RAPPELLE QUE CE N'EST QUE LES FAITS DIVERS DE CETTE SEMAINE, vous voyez qu'on ne parle pas ne Tana ni Tamatave, c'est seulement ce qui a bien voulu être annoncer...cela doit représenter 20% des faits divers!

Vous allez encore me dire comme en France!!! Eh bien si vous osez me dire qu'en France c'est pareil, je ne crois pas qu'une bande de 150 bandits armés se promènent en France non....

A Tana, surtout car vous roulerez en voiture, baissez-bien les vitres et portez bien vos lunettes de soleil.... Si vous achetez une voiture (car apparemment vous avez des moyens) baissez vraiment les vitres car la spécialité des voleurs c'est de balancer un serpent qui vous fera sortir en courant de votre véhicule et HOP! la voiture partira avec les voleurs au volant!

Inutile de préciser que les câbles de hautes tensions sont volés aussi...qu'ils coupent tous les tuyaux de gaz ou d'acide...juste pour voler à leurs risques et périls..... AH OUI COMME EN FRANCE c'est vrai.....OUI C'EST COURANT en FRANCE....lol

Allez, Monsieur Bisounours...BON COURAGE POUR LA SUITE...et surtout donnez-nous de vos nouvelles...

T. Malice....encore!!!

Samedi, 31 Mars 2012 00:30
Sans doute, les voleurs de bovidés veulent frapper avec l’énergie du désespoir avant que les Forces de sécurisation ne les empêchent de sévir.
132 brigands ont semé la terreur pendant trois jours d’affilée, au début de cette semaine dans deux Communes d’Amboasary sud.  Armés de puissants fusils de guerre, type kalachnikov, mais aussi de fusils de chasse, ils ont réussi  à voler 3 000 bœufs. Mais les habitants ainsi que les gendarmes ont déclenché une véritable chasse à l’homme. S’ensuivit alors de violents accrochages entre les voleurs et les Forces de l’ordre. Un gendarme a laissé sa vie tandis que deux propriétaires de bovidés ont été également tués. Mais au moins, l’opération anti-gang a permis de restituer une cinquantaine de bœufs volés à leurs propriétaires.


Un crime passionnel a fait deux morts dans un quartier tananarivien, situé non loin du palais du Premier Ministre. Nadia, 25 ans, et son compagnon Mario, 27 ans, ont été tués par balles par un policier, l’ex-mari de la jeune femme. Le tueur serait toujours en cavale, note le quotidien MATV.

Mardi au petit matin, les policiers ont découvert les corps sans vie d’un couple, apparemment tués par balles puisque des traces de balles ont été relevées sur les cadavres.

Selon les affirmations du beau-frère de Nadia, l’auteur de ce crime passionnel n’est autre que l’ex-époux de celle-ci, un agent de police. D’après cette même source, le policier et les deux victimes auraient pris un verre ensemble le soir du drame. Le policier quitte alors le couple vers 23 h locales puis il serait revenu vers 1h du matin pour tuer son rival.

« Il s’est introduit par effraction dans la demeure de Nadia, a braqué son arme sur Mario qui était encore allongé sur son lit et a tiré. Mariot est mort sur le coup. Brillant a ensuite tiré sur son ex », raconte ce proche de Nadia.

Au moment du crime, le bébé de la jeune femme aurait dormi tout près de son compagnon, Mario. Fort heureusement, l’enfant, âgé d’à peine 1 an a été épargné.
Dans la même demeure se trouvait la sœur cadette de Nadia, une jeune fille de 16 ans. Après avoir tiré sur le couple, le policier l’aurait « obligée à le suivre jusqu’à sa maison. Il a tenté de la violer. La jeune fille a réussi à s’échapper  », poursuit le beau-frère.

Selon les responsables locaux, un pareil crime ne s’est jamais produit dans ce quartier situé pourtant à quelques mètres du palais de Mahazoarivo, celui du premier ministre.
Après ce drame, la chasse à l’homme est actuellement engagée. Les policiers en charge de l’enquête ne veulent écarter aucune piste afin de pouvoir mettre la main sur le criminel toujours en cavale.


Une nouvelle attaque des bandits a ciblé un taxi-brousse reliant deux villes du centre-est de Madagascar, faisant un mort et deux blessés. Les huit personnes qui se trouvaient à bord du véhicule ont été détroussées. Les bandits ont pris tout ce qu’ils estimaient être de valeur chez les passagers, bijoux en or, téléphones portables et près de 4,6 millions d’ariary (1 600 euros) en liquide.
Un véhicule de transport en commun, reliant Fianarantsoa à Sakaraha, dans le centre-est de Madagascar a été attaqué par huit bandits armés de fusils de chasse, vendredi 16 mars au petit matin, selon une information de l’Express de Madagascar parue ce jour.
Le chauffeur du taxi-brousse, touché par une balle au coup, n’a pas survécu à ses blessures. Deux passagers ont été également blessés à l’arme blanche mais leur vie a été épargnée.
En apercevant un tronc d’arbre gisant à l’entrée d’un pont, le taxi-brousse devait ralentir. C’est alors que des bandits ont jailli de nulle part et ont pris d’assaut le véhicule. Pris de panique, le chauffeur a tenté de s’échapper lorsque des tirs à volonté ont retenti, le touchant au cou. Les lascars ont ensuite dérobé les passagers, témoigne l’un d’eux.
Une dizaine de personnes suspectées d’avoir un lien avec cette affaire ont été déjà appréhendées, mais les enquêtes ne s’arrêtent pas pour autant. D’autres individus sont encore activement recherchés.


Jean-Marc Châtaigner, l’ambassadeur français en poste à Madagascar s’est dit inquiet de la sécurité des ressortissants français face au regain des actes de banditisme, notamment dans la capitale tananarivienne ces derniers temps. Dans une lettre adressée au ministre des Affaires Etrangères, ce diplomate interpelle le gouvernement local tout en manifestant sa volonté d’apporter son soutien pour lutter contre le phénomène. Le dernier Conseil du gouvernement qui s’est tenu mardi a pris acte de cette demande.
« Une Communication a été faite, relative à la recrudescence de l’insécurité à Madagascar et ayant touché notamment la Communauté française dans le pays, selon la vive préoccupation rapportée par l’ambassadeur de France, SEM. Jean-Marc Châtaigner, au ministère des Affaires étrangères », précise un communiqué du gouvernement malgache en date d’hier.
Selon le quotidien Midi Madagascar qui relaie l’information, il s’agit d’une interpellation faisant suite à l’attaque à main armée ayant visé un employé de l’ambassade de France et son épouse, une enseignante auprès d’un établissement français de la capitale, dans la nuit du lundi à mardi.
Aussitôt, le sujet a été à l’ordre du jour du Conseil du gouvernement qui s’est tenu mardi, au cours duquel divers moyens ont été discutés pour lutter contre le fléau. Parmi eux, la mise en place de caméras de surveillance dans les quartiers les plus exposés aux actes de banditisme, permettant d’identifier les auteurs, en vue d’un démantèlement des réseaux existants.
Depuis quelques temps, l’insécurité commence à regagner la capitale tananarivienne et les ressortissants étrangers n’y échappent malheureusement pas. Une situation qui a déjà fait réagir le gouvernement indien après les séries de rapts dont ont été victimes des Indo-pakistanais de la capitale.


Cinq bandits qui terrorisaient la population dans la commune rurale de Manerinerina, sur la route nationale n°4 - Tananarive-Majunga - ont été abattus par les gendarmes alors qu’ils venaient de commettre une prise d’otages.
Les gendarmes ont frappé fort la semaine passée dans la commune rurale de Manerinerina. Ils ont mis hors d’état de nuire cinq bandits réputés dangereux dans cette partie de la Grande île.
Selon Midi Madagasikara qui rapporte l’information ce jeudi, les faits remontent au 7 mars dernier. En plein milieu de la nuit, huit hommes lourdement armés ont pris d’assaut le domicile d’un opérateur économique installé à Manerinerina, sur la route nationale n°4 reliant Tananarive à Majunga. Lors de l’attaque, les bandits ont pris en otages la fille du propriétaire de la maison, menaçant de la tuer si leur demande de rançon ne trouve pas satisfaction. Assommé violemment par des coups de hache sur le crâne et à la nuque, le père de la fillette s’est finalement plié aux exigences des malfaiteurs. « Il s’est vu délesté de la somme de 6 millions d’ariary (environ 2 000 euros, ndlr), et d’un bijou en or de 21 grammes », rapporte le quotidien Midi.
Une fois le butin en poche, la bande s’est volatilisée dans la nature. Aussitôt alertés, les éléments de la gendarmerie de Manerinerina se sont lancés à la poursuite de ces brigands de grand chemin. Sans tarder, la traque a fait ses preuves. Le soir de l’attaque, vers 1h30 du matin, trois des bandits ont été interceptés par les gendarmes. A la vue de leurs poursuivants, ils ont ouvert le feu, tout en s’enfuyant. Lors des échanges des tirs, tous les trois ont été tués sur le coup. « Une hache portant des traces de sang, des gris-gris en tout genre, ainsi que la crosse d’un fusil à pompe de calibre 12 à huit coups ont été trouvés sur eux  », selon la gendarmerie.
Les gendarmes ont continué la traque dans la matinée. Toutes les communes avoisinantes ont été bouclées et des barrages de contrôles routiers ont été érigés le long de la route nationale n°4, entre Tananarive et Majunga. C’est ainsi que la trappe des forces de l’ordre s’est refermée sur deux autres bandits à bord d’un taxi-brousse assurant la ligne Ambodromamy-Majunga.
Tous les passagers ont été priés de descendre du véhicule, mais les deux compères ont refusé d’obtempérer. Ils étaient apparemment prêts à ouvrir le feu sur les gendarmes, qui ne s’étaient pas laissé faire. En un éclair, les deux malfrats ont reçu deux balles en pleine tête et ils ont péri sur le coup, relate le journal Midi. Le bijou en or volé, une partie de l’argent dérobé chez la victime de Manerinerina, ainsi que des gris-gris, un fusil à pompe, mais aussi des tenues militaires ont été découverts sur eux.
Midi Madagasikara précise que deux des cinq cadavres des bandits qui n’ont pas été récupérés par leurs proches ont été brûlés en public. A noter que deux autres personnes ont été arrêtées dans cette affaire pour avoir hébergé ces bandits la veille de l’opération chez l’opérateur économique.

Effectivement.... Ca calme!
C'est tout de suite beaucoup plus parlant!

Nouvelle discussion