Au sujet de l'eau dans la vie quotidienne

Bonjour,c'est le sujet de l'eau me titille aujourd'hui et j'aimerai vos avis. TOUS les guides de voyages martèlent qu'il ne faut pas toucher à l'eau du robinet sous peine d'attraper diarrhées, parasitoses, hépatite et mille autres maux... et en tant qu'infirmière je le comprends parfaitement.
En déplacement ou hors agglomération je le conçois mais est-ce qu'à Tananarive, Diégo  et autres villes possédant une station d'épuration c'est nécessaire ?
Est-ce que je dois absolument dans mon logement en ville me laver les dents à l'eau minérale ou bouillie et bouillir l'eau pour le moindre usage ???(je parle pour un adulte en bonne santé).
Faites vous confiance à votre réseau d'eau(si oui, cela vous a t-il fait subir des conséquences niveau santé) ?
J'ai peine à imaginer les restaurateurs laver leurs légumes ou leur vaisselle à l'eau minérale ou faire bouillir des tonnes d'eau en permanence et j'ai du mal à m'imaginer moi-même le faisant. Je suis persuadée que beaucoup d'habitants faute de moyens ne le font pas et qu'à une terrasse de resto  je boirai dans un verre rincé à l'eau du robinet, idem pour les assiettes, couverts...
Quant à ceux qui ne sont pas en ville et hors circuits usine d'épuration consommez vous telle quelle l'eau que vous vous êtes fait livré ou qui est dans votre puits, rajoutez vous des produits dedans ???
A votre avis, inconscience profonde de se servir de l'eau du robinet en ville... ou pas ???

Bonjour,

"Faites vous confiance à votre réseau d'eau" : non.

Quand à votre question "comment font les restaurateurs" : ils désinfectent les légumes crus avec du permanganate... ( du moins dans les établissements fréquentés par les vazahas ).

Quand à savoir si on s'habitue à la pollution, d'après moi, oui; il se produit une mithridatisation ( pour les béotiens, nombreux sur ce forum : accoutumance progressive à un poison ) inévitable du fait que tous les contacts avec les impuretés ne peuvent être évités ( verre mal rincé etc...).

Je suis victime au moins une fois par an d'une grave intoxication alimentaire, sans commune mesure avec les désagréments qu'on peut connaître en Europe : il n'y pas que l'eau, il faut se méfier des dates de péremption des produits de supermarché, sujet qui a lui seul mériterait l'ouverture d'un fil, et des ruptures de la chaîne du froid, dus à ce fleuron de l'économie malgache qu'est la Jirama...

En fait l'eau de la Jirama est normalement traitée et filtrée mais il peut arriver et c'est souvent qu'il y ait des problèmes comme on peut le lire ci-dessous:
http://latribune.cyber-diego.com/societ … ubles.html
Pour ma part, je n'ai pas de problèmes de santé en ce qui concerne l'eau car je n'utilise pas l'eau de la Jirama mais de mon puits dans lequel l'eau est propre toute l'année même lors des cyclones où tout est inondé. Je ne traite pas mon eau car les produits chlorés pour traiter l'eau ne tuent pas que les microbes et autres "macrobes"...
Toute l'eau qu'on consomme est bouillie mais on peut également purifier l'eau par la méthode SODIS (SOlar water DISinfection), conçue par des ingénieurs suisses et propagée, entre autres, par l’Organisation mondiale de la santé et la coopération suisse. Des projets de développement basés sur cette méthode ainsi que des recherches sur ses applications et son efficacité sont en cours dans plus de 30 pays du Sud.
La méthode SODIS repose sur l’utilisation de bouteilles en PET (polyéthylène téréphalate) : il suffit de laver les bouteilles, de les remplir d’eau à purifier, et de les exposer au soleil pendant plusieurs heures (6 heures suffisent dans les pays du Sud lorsque le temps n’est pas trop nuageux).
Donc vous achetez par exemple des distributeurs d'eau d'un grande contenance et vous laissez l'eau au soleil et vous aurez de l'eau potable sans ajout de chlore ou autre produits chimiques pour vous laver les dents ou pour laver vos crudités.

https://www.partagedeseaux.info/La-puri … -le-soleil

Merci Goufy54 et madagaston pour vos réponses enrichissantes et appréciées :) :top:

Bonjour,

D'après mon expérience au sujet de l'eau partout à madà, ayant fait madà du nord au sud, quoiqu'il en soit il ne faut pas boire l'eau du robinet, laver les légumes avec du sureau (javellisé) ou de la permanganate, même si vous avez l'intention de les bouillir ou les cuire à votre façon.

Se brosser les dents avec l'eau du robinet oui, en essayant de ne pas avaler l'eau si possible. Il faut laisser le corps s'adapter malgré tout, on ne peut pas tout désinfecter et vivre dans sa bulle. On n'est pas à l'abri des microbes où qu'on soit de toutes façons, même en Europe.
Si cela ne vous convient pas, brossez vous les dents avec de l'eau bouillie, à la limite. Je trouve ridicule de se brosser les dents avec de l'eau minérale, cet avis ne concerne que moi.

Si vous avez des problèmes, smecta et autres existent à Madà et ce n'est pas la fin du monde non plus. En général quand vous mettez les pieds à Madà, votre corps sera chamboulé, c'est inévitable, vous aurez la tourista le temps qu'il s'adapte.

Le seul mot d'ordre est de prendre le maximum de précautions sans vivre dans la paranoïa non plus. Vous verrez par vous-même au fur et à mesure du temps si votre mode d'organisation au niveau hygiène vous conviendra, en ce moment là gardez ce fonctionnement.

Au sujet de l'eau bouillie, on l'utilise pour faire notre café le matin par précaution. On fait une réserve d'eau bouillie pour cette utilisation et c'est tout. Par contre, nous préférons boire de l'eau minérale car l'eau bouillie est fade.

Au niveau des restaurateurs chez qui la fréquentation est plus vazaha, le sujet a été abordé par goufy54, le problème ne se pose pas car même le jus naturel est fait avec de l'eau minérale. Ce qui n'est pas le cas dans d'autres cafés ou restau qui utilisent l'eau du robinet, voilà pourquoi je pose toujours la question avant d'en commander.

Par contre si par exemple je m'assieds en bord de mer sous les parasols pour boire de la bière servie par des gargottes, j'essuie les verres mouillées ou bien je bois à la bouteille. Même chez moi, je laisse sécher ma vaisselle avant de m'en servir ou l'essuyer et ça devient un réflexe mais non pas une contrainte.

Parlons de l'eau de puits, c'est en général de l'eau de source qui est très bien pour la peau (j'en ai fait l'expérience car mon père utilisait l'eau du puits dans la maison) mais pas potable, toujours bouillir, je trouve que c'est plus sain que de mettre des produits dedans pour désinfecter.

Une petite anecdote pour terminer et laisser la parole aux autres intervenants  :)
J'avais une aide ménagère malgache, une Fianaroise (qui vient de Fianarantsoa), elle m'a accompagnée lors de mon déménagement pour Tamatave où je suis actuellement.

Elle buvait de l'eau du robinet, régulièrement à Tamatave. A un certain moment elle commençait à avoir mal au ventre, chose qui ne lui arrivait jamais. Je lui ai donné du smecta et elle a arrêté l'eau du robinet pour boire de l'eau bouillie, ensuite tout est rentré dans l'ordre.
Pour vous dire que même les locaux qui sont aguerris à ce niveau là, peuvent ne pas supporter l'eau du robinet.

Bonne continuation,
Annie

Annie nous dit:"En général quand vous mettez les pieds à Madà, votre corps sera chamboulé, c'est inévitable, vous aurez la tourista le temps qu'il s'adapte."
Effectivement en cas de diarrhée, rien ne vaut un bon verre d'eau chaude dans lequel on aura pressé un citron et pour atténuer le goût on peut y ajouter un peu de miel, et vous pouvez même y ajouter de la cannelle ou du thym, ce qui renforcera ce remède encore plus. Mais vous en apprendrez bien plus par vous-même car à Mada il faut souvent se prendre en main et se soigner soi-même car on fera appel aux médecins si vraiment on n'a pas d'autre issu
https://www.medisite.fr/troubles-digest … 24108.html

Merci Madagaston pour ces astuces. Elles sont toujours les bienvenues. :P

Merci beaucoup Annie et Madagaston, votre vécu est inestimable et très aidant !  :)

Personnellement, j'ai installé chez moi à Diégo une petite station de purification d'eau (avec lampe UV). Ainsi je n'achète plus d'eau en bouteille sauf lors de fortes pluies car il y a trop de terre dans l'eau.
Coté café, c'est eau du robinet... et je lave mes légumes et fruits avec de l'eau Jirama du robinet aussi... sans rajout de produit désinfectant !
Comme j'ai beaucoup vécu dans des pays à risques, je suis peut être plus résistante que d'autres aux troubles digestifs ! Je n'en ai quasiment jamais... et si cela m'arrive, c'est eau de riz sucrée et riz blanc durant 2 jours et hop... terminé !
Mon mari et ma fille sont à la même enseigne et ne sont pas malades non plus... ma fille a eu un empoisonnement à notre arrivée à Mada, avec un kiri acheté au Score... et qui avait du vivre quelques coupures Jirama !

A Nosy Bé, j'ai un puits... et je vais réinstaller ma station... Je profiterai d'un aller retour à la Réunion pour faire analyser cette eau là-bas... et je statuerai ensuite... mais n'étant pas dans un région très agricole, je ne vois pas comment cette eau serait impropre à la consommation...

Je ne suis pas très prudente concernant la nourriture... Je mange souvent dans les gargotes, j'achète des beignets et des cacahuètes caramel, des jus... au marché... je n'ai jamais été malade non plus.... pourvu que çà dure !!!!

" je n'ai jamais été malade non plus.... pourvu que çà dure !!!!" Nous dit Lys.
Pour ma part, pendant que ma femme faisait ses achats au bazarbé j'allais souvent boire un café dans une gargote jusqu'au jour ou j'ai attrapé la diarrhée et quand j'ai vu qu'ils rinçaient simplement toutes les tasses dans le même seau d'eau froide... je me suis dit qu'il valait mieux éviter de continuer à boire du café dans ce genre d'établissement mais je soupçonne même les cafés-restaurants de faire pareil donc je bois mon café à la maison avant de partir et j'occupe mon temps libre différemment en attendant que ma femme ait terminé ses courses.
En ce qui concerne les beignets, je n'en mange plus car ils ne changent leur huile que lorsqu'elle commence à avoir une couleur vraiment douteuse et qu'elle soit devenue toxique.
En effet, certaines huiles  sont fragiles à la chaleur. On sait aujourd'hui que lorsqu'elles sont trop chauffées elles s'oxydent et produisent des composés toxiques. L'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) surveille notamment la présence d'acrylamide dans les produits alimentaires comme les frites ou les chips. L'acrylamide est un composé cancérigène reconnu.
D'autant que les beignets sont tous manipulés par les clients avant qu'ils se décident d'en choisir un. Et quand on peut voir l'état des billets de banque qui circulent et sur lesquels on a même des difficultés à savoir de quel billet il s'agit tant il est crasseux on peut imaginer le nombre d'agents infectieux qui s'y collent donc pour éviter au maximum qu'on me rende des billets sales je converti d'avance mon argent en petites coupures dans une banque afin de pouvoir faire l'appoint sans qu'on me rende de la monnaie douteuse.
Quand on sait que l'eau peut être un danger pour l'homme
Car si l’eau est source de vie lorsqu’elle est salubre, elle peut aussi être cause de mort lorsqu’elle est polluée.
Peu de personnes savent que l’eau est la principale cause de mortalité dans le monde, bien avant les conflits armés. Pourtant, elle tue chaque année 8 millions d’êtres humains, soit une personne toutes les 15 minutes. Les enfants en sont les premières victimes. Ce n’est pas seulement le manque d’eau qui est responsable de cette hécatombe, mais surtout les maladies prenant origine dans l'eau telles que le choléra, indirectement le paludisme dont les larves de moustiques qui le transmettent naissent dans l'eau ou la fluorose. Quant à la diarrhée, elle cause à elle seule 1,8 millions de décès par an, soit approximativement l’équivalent d’une ville comme Paris.
Sans nécessairement entraîner la mort, une eau polluée peut favoriser le développement de certaines maladies ou de vers intestinaux et entraîner de graves conséquences sur le corps humain.

Quand j'étais enfant, au Sénégal, toute la famille buvait l'eau du robinet...
Je me souviens notamment d'une épidémie de choléras... je devais avoir une dizaine d'années...
Les expats et blancs que nous connaissions utilisaient de l'eau d'Evian pour tout... boisson, lavage des légumes... et même douches... nous non !
Leurs enfants, arrivés à l'école pour la journée avaient tôt fait de se précipiter sur les robinets de la cour après avoir bu leur bouteille... ce fut une vraie dévastation...
Je n'ai jamais eu le choléras (que je sache)... j'ai eu bien d'autres choses...

On ne peut se protéger de tout... même en étant très vigilant... et je ne conseille personne de suivre mon exemple... bien entendu... c'est juste mon témoignage... au sujet de l'eau.
Je pense qu'en ayant toujours choisi des cadres de vie un tant soit peu privilégiés (campagne, petit potager personnel,... sélection des produits achetés,...) j'ai peut être évité de consommer trop de choses néfastes et invisibles...
Je me souviens de mes neveux qui arrivaient de Paris pour leurs vacances en Corse... ils étaient "grisâtres"... ils en repartaient bronzés et pétant de santé !!!

Merci Lys de Nosy Bé pour votre témoignage instructif qui rajouté aux précédents m'aide à y voir plus clair. Comptant jeter l'ancre à Diégo je l'apprécie particulièrement  :)

ladymaybe :

Merci Lys de Nosy Bé pour votre témoignage instructif qui rajouté aux précédents m'aide à y voir plus clair. Comptant jeter l'ancre à Diégo je l'apprécie particulièrement  :)

Faites attention tout de même... :), je suis particulièrement résistante et cela fait 5 ans que je vis à Madagascar... mon exemple n'est probablement pas à suivre tout de go !
Vous ne pourrez de toutes les façons tout contrôler, même dans les meilleurs restaurants...
Bien à vous
Lys

Ayant vécu jeune en pays à risques je n'ai malheureusement pas développé comme Lys de résistance à ce genre de problème ; bien au contraire dirons-nous.
Je bois donc de l'eau en bouteille - pas assez surement - puisque ça fait rouiller l'intérieur, donc je bois aussi de la THB.

Nous avons un puit ( que nous n'avons pas encore fait analyser ) et nous n'allons pas nous raccorder au réseau tant la couleur de l'eau de la jirama aperçue chez les voisins nous rebute.

Elle parait impropre à toute consommation, même pour nos toutous. L'endroit où elle est prélevée, un barrage d'eau stagnante où flottent des ordures, et l'état ce qui pourrait ressembler à une installation de traitement de l'eau ne peut que confirmer cette répulsion instinctive.

L'option de traitement par le soleil indiquée par Gaston me parait la meilleure après vient le traitement par Uv que j'avais à l'usage des touristes dans mon gîte, ensuite le chlore ou  " sureau ".

Suite à cette discussion j'ai redonné des consignes en cuisine pour que salade et légumes soient, à nouveau, lavé avec de l'eau traitée au sureau en attendant mieux.
Pour l'analyse de l'eau du puit il y aurait une procédure stricte à respecter que je dois redéfinir et un labo fiable à Tana à dénicher.

Yann jean louis :

Ayant vécu jeune en pays à risques je n'ai malheureusement pas développé comme Lys de résistance à ce genre de problème ; bien au contraire dirons-nous.
Je bois donc de l'eau en bouteille - pas assez surement - puisque ça fait rouiller l'intérieur, donc je bois aussi de la THB.

Nous avons un puit ( que nous n'avons pas encore fait analyser ) et nous n'allons pas nous raccorder au réseau tant la couleur de l'eau de la jirama aperçue chez les voisins nous rebute.

Elle parait impropre à toute consommation, même pour nos toutous. L'endroit où elle est prélevée, un barrage d'eau stagnante où flottent des ordures, et l'état ce qui pourrait ressembler à une installation de traitement de l'eau ne peut que confirmer cette répulsion instinctive.

L'option de traitement par le soleil indiquée par Gaston me parait la meilleure après vient le traitement par Uv que j'avais à l'usage des touristes dans mon gîte, ensuite le chlore ou  " sureau ".

Suite à cette discussion j'ai redonné des consignes en cuisine pour que salade et légumes soient, à nouveau, lavé avec de l'eau traitée au sureau en attendant mieux.
Pour l'analyse de l'eau du puit il y aurait une procédure stricte à respecter que je dois redéfinir et un labo fiable à Tana à dénicher.

---------
Bonjour Yann
un labo fiable à Tana à dénicher :/

Contact
BushProof  sarl
BP 182 Ivato Aeroport
Antananarivo 105

T:  +261 (0) 33 11 997 56
E:  madagascar[at]bushproof.com
https://www.bushproof-madagascar.com/contact/

------------------------------------
L'Institut Pasteur a présenté à la FIM son laboratoire d'hygiène ultramoderne. Une infrastructure qui peut servir à la fois aux entreprises et /!\ I AM A STUPID SPAMMER /!\.

L'Institut Pasteur devient un habitué de la Foire internationale de Madagascar (FIM). Plus connu à Madagascar dans les analyses médicales, c'est la deuxième année consécutive qu'il profite de cet événement pour mettre en exergue les capacités de son Laboratoire d'hygiène des aliments et de l'environnement (LHAE). Une infrastructure ultramoderne, mais qui reste sous-exploitée à Madagascar. Il est épaulé par le Comité français d'accréditation (Cofrac) pour ses activités d'analyse.

IPM - Institut Pasteur de Madagascar

Ambatofotsikely
101 Antananarivo
Téléphone : (+261) 20 22 412 72 / 74
http://www.pasteur.mg/


A+
Joel

Merci Joel ,tu es rapide, c'est vraiment super

Yann jean louis :

Merci Joel ,tu es rapide, c'est vraiment super

Nous sommes sur le sujet, :/
C'est un point important, merci d'avance de faire un suivi.
A+
Joel

Merci  Yann jean louis pour votre contribution et le partage de votre expérience sur le sujet :)

Hyper intéressant et instructif cet échange sur la consommation de l'eau dans le quotidien. Bravo aux participants.
:top:

Nouvelle discussion