S’expatrier en famille en Hongrie
shutterstock.com
Actualisé il y a 7 mois

Membre de l’Union européenne, La Hongrie adhère au principe de l'Union selon lequel tous les citoyens doivent avoir droit aux mêmes options de garde d'enfants et aux mêmes prestations, quelle que soit leur nationalité. Ainsi, si vous avez tous vos papiers en ordre (permis de séjour pour les ressortissants de pays tiers, certificat d'enregistrement pour les ressortissants de l'UE / AELE) et que vous travaillez en Hongrie, vous avez droit à toutes les allocations familiales et aux modes de garde d'enfants fournies par l'État hongrois aux nouveaux parents.

Congé parental et normes sociales en Hongrie

La Hongrie est une société conservatrice qui adhère aux valeurs traditionnelles, notamment lorsqu'il s'agit de fonder une famille et d'élever des enfants. La constitution hongroise souligne d'ailleurs qu'il est préférable qu'un homme et une femme se marient au lieu de cohabiter sans être mariés. Cela étant dit, les parents qui cohabitent ont bien entendu droit à des allocations de garde d'enfants.

Bon à savoir :

Le mariage entre personnes du même sexe n'est pas autorisé en Hongrie. Les « partenariats enregistrés » entre personnes du même sexe sont toutefois reconnus par la loi et bénéficient des mêmes droits et avantages que les couples mariés.

En raison de ce système de valeurs conservateur, en Hongrie, on s'attend plus ou moins à ce que les mères restent à la maison plusieurs années après l'accouchement. Bien que, techniquement, la plupart des crèches acceptent des enfants âgés de 20 semaines, la grande majorité des femmes élèvent leurs enfants à la maison jusqu'à l'âge de 2 ou 3 ans, l'Ãtat leur versant des allocations familiales et des avantages sociaux. Cette norme sociale se ressent dans les congés parentaux : les mères ont 24 semaines de congé de maternité, qu'elles peuvent prolonger de trois ans avec en échange une pension alimentaire. En revanche, les pères ne disposent que de cinq jours rémunérés, pris dans les deux mois qui suivent la naissance de l'enfant.

Prestations de garde d'enfants en Hongrie

Ãtant donné qu'en Hongrie on encourage les femmes à rester à la maison pour s'occuper de leurs enfants durant leurs premières années de vie, l'Ãtat offre plusieurs types de prestations financières.

  • Une contribution de maternité unique versée à la naissance de chaque enfant (tant que la mère a utilisé les services gratuits de conseil en maternité)
  • L'aide prénatale/pour enfants, versée tous les mois pour la durée du congé de maternité de 24 semaines.
  • Une indemnité de garde d'enfants, qui représente 70 % du salaire moyen. Elle est versée jusqu'aux deux ans de l'enfant. Elle peut être étendue pour devenir une « aide à la garde d'enfant », prestation versée jusqu'aux trois ans de l'enfant.

Bon à savoir :

Si vous avez trois enfants ou plus, vous avez également droit à une pension d'éducation, payable jusqu'à ce que votre plus jeune enfant atteigne l'âge de 8 ans.

Garderie et maternelles en Hongrie

Pour les parents qui ont choisi de retourner au travail, il existe des crèches et des maternelles, publiques et privées. Cependant, ces installations ne sont pas si nombreuses et finissent parfois par prendre plus d'enfants qu'autorisé. Ceci explique d'ailleurs pourquoi certains parents préfèrent garder leurs enfants à la maison.

À partir de trois ans, les enfants hongrois doivent être inscrits en maternelle. Ces structures offrent également des services de garderie à la journée et la plupart d'entre elles sont financées par l'Ãtat, hormis les repas, payables par les parents. Certaines écoles maternelles dispensent les enseignements préparatoires, mais la plupart du temps, les enfants jouent.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.