La retraite en République dominicaine

La retraite en République dominicaine
shutterstock.com
Actualisé 2018-09-28 14:51

Nombreux sont les retraités, ou ceux qui proches de la retraite, visitent la République dominicaine et finissent par tomber amoureux du pays et de la population : ce sont les prémices de l'expatriation. Dans cet article, Expat.com vous fournit des informations pratiques concernant la retraite en République dominicaine et les conditions à respecter.  

Au fil du temps, la République dominicaine s'est révélée être une destination idéale pour les expatriés dans le monde entier, ceci pour plusieurs raisons dont le climat chaud et agréable, la variété des paysages, les plages fabuleuses et des habitants sympathiques. En outre, le pays jouit d'une stabilité politique et économique, d'un coût de la vie raisonnable et de soins de santé honorables dans les grandes villes.

Aspects juridiques de la retraite en République dominicaine

La loi 171-07 définit les conditions à remplir pour bénéficier des avantages liés à la retraite en République dominicaine.

Les questions d'immigration ont radicalement changé au cours des dernières années et actuellement, pour prendre sa retraite en République dominicaine, il faut décrocher un permis de résidence. Le processus commence avant le départ, dans votre pays d'origine, auprès du consulat de la République dominicaine. Il faudra fournir une série de documents, consultez notre article intitulé « Les visas en République dominicaine ».

En tant que retraité, pour pouvoir prétendre au visa et à la carte de résidence, le demandeur doit percevoir une pension mensuelle de 1 500 dollars américains minimum ou un revenu de location / investissement de 2 000 dollars américain par mois. La carte de résidence peut être obtenue 60 jours après la délivrance du visa à l'Office des migrations à Saint-Domingue.

Lorsque le demandeur a prouvé qu'il perçoit effectivement l'un de ces deux montants, il bénéficiera de certains avantages en vertu de la loi 171-07. Avantages qui sont :

  • La résidence permanente dans les 45 jours à compter de la date de soumission de la documentation au bureau d'immigration de Saint-Domingue,
  • Admissibilité à la citoyenneté dans les six mois qui suivent la délivrance d'une carte de résidence,
  • Exemption sur la taxe d'achat de propriété,
  • Exonération de 50 % sur la taxe foncière annuelle,
  • Exonération des impôts sur les revenus de pension,
  • Exonération des taxes perçues sur le paiement des dividendes et des intérêts gagnés,
  • Exonération des taxes pour l'importation d'articles d'ameublement et de biens personnels,
  • Exemption partielle des taxes sur les véhicules pour l'importation d'un véhicule du pays d'origine

Si le bénéficiaire décide de ne pas devenir résident, il peut entrer en République dominicaine en achetant une carte de touriste de 10 USD, valable 30 jours (contre 20 dollars pour les visiteurs).

Si le bénéficiaire décide de rester en République dominicaine passé ce délai de 30 jours, il devra payer une amende.

Notez cependant que sans résidence, il peut être difficile d'obtenir des contrats pour l'électricité, les téléphones portables, Internet, un compte bancaire. De plus, le permis de conduire étranger ne sera valable que 3 mois. Il est possible d'obtenir le permis de conduire dominicain sans carte d'identité dominicaine, appelée « cedula », en même temps que la résidence.

Autres avantages de la retraite en République dominicaine

Le coût de la vie en République dominicaine est relativement bas comparé à de nombreux pays d'Europe et d'Amérique du Nord, surtout si vous utilisez des produits locaux plutôt que des produits importés.

De plus, le pays reste très accessible depuis le monde entier grâce à ses sept aéroports internationaux. Le climat est agréable avec un soleil chaud toute l'année, avec de courtes averses durant la saison des pluies. En outre, les soins de santé sont excellents dans les grandes villes, tout en étant considérablement moins chers que dans certains pays. Il est possible de bénéficier de l'assurance maladie en cotisant 100 dollars américains par trimestre, bien que la procédure soit un peu plus complexe pour les personnes de plus de 65 ans.

Apprendre l'espagnol en République dominicaine

En République dominicaine on parle espagnol. Tout est en espagnol, depuis les contrats écrits en passant par les sites Web du gouvernement. Peu de Dominicains parlent anglais, bien que dans les zones touristiques, certains professionnels locaux peuvent échanger dans la langue de Shakespeare. Dans la mesure du possible, apprenez l'espagnol avant votre expatriation, pour vous perfectionner une fois sur place.

Où vivre en République dominicaine

Pour une île des Caraïbes, la République dominicaine est particulièrement grande, aussi, cela prend du temps pour se rendre d'un endroit à un autre. La plupart des migrants venus pour travailler dans le pays s'installent dans la capitale, Saint-Domingue ou Santiago, la deuxième plus grande ville.

D'un autre côté, ceux qui n'ont pas à travailler, tels que les retraités, peuvent s'installer où ils le souhaitent en République dominicaine. Que vous soyez plutôt plage ou montagne, si vous avez besoin d'accéder aux supermarchés internationaux, aux activités culturelles, aux restaurants, si vous voulez être près d'un aéroport international, si vous pratiquez des loisirs comme la plongée, le golf ou le kitesurf, à proximité d'autres expatriés'¦ le choix vous appartient.

Les principales zones d'expatriation se trouvent :

  • Au nord (Puerto Plata, Sosúa et Cabarete),
  • Au nord-est (Las Terrenas, Samaná et Las Galeras),
  • À l'est, Punta Cana et Bávaro.

Il y a d'autres plus petites enclaves à Juan Dolio au sud et à Jarabacoa dans les montagnes du centre.

Se loger en République dominicaine

Dans le cadre de votre expatriation en République dominicaine, il est conseillé de louer son logement avant d'acheter un bien immobilier. En procédant ainsi, vous bouclerez votre projet : vie à la campagne, en ville, à la montagne, destination idéale, etc. En étant locataire dans les premiers temps, vous pourrez également découvrir le pays, voire la ville ou le village où vous poserez finalement vos valises en République dominicaine.

Sachez qu'en louant un bien immobilier en République dominicaine, vous devrez payer trois mois d'acompte. De plus, selon la loi, le locataire est responsable des réparations ainsi que des charges et frais inhérents au logement. Pour éviter toute mauvaise surprise, assurez-vous d'avoir un locuteur espagnol qui vérifiera le contrat de location avant signature.

Important :

La fourniture d'électricité en République dominicaine n'est pas très fiable. Le pays est divisé en quatre zones, A, B, C et D. Les personnes de la zone A ont plus ou moins 24 heures de puissance contre 8-10 heures par jour seulement pour celles dans la zone D.

Vérifiez la zone dans laquelle vous vous trouvez avant de louer ou d'acheter, et prévoyez un onduleur ou un générateur pour les périodes sans électricité. Même si vous êtes dans une zone A, l'électricité peut s'interrompre pendant plusieurs heures, en particulier pendant les tempêtes ou les ouragans.

Conduire en République dominicaine est dangereux : le pays possède le taux de mortalité routière est le plus élevé au monde. Non seulement il n'est pas judicieux de conduire la nuit, mais il faudra faire très attention aux motos qui sont très nombreuses.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.