Expatrié introverti : comment réussir votre entretien d'embauche

Vie pratique
  • jeune fille a un entretien d'emnbauche
    Shutterstock.com
Publié le 2024-02-26 à 10:00
Du fait de leur nature réservée, les expatriés introvertis peuvent se sentir mal à l'aise dans un contexte socialement exigeant, comme un entretien d'embauche. Ajoutons à cela la barrière de la langue et les différences culturelles, qui peuvent rapidement constituer un obstacle supplémentaire. Avec la bonne préparation et un peu de stratégie, cette étape incontournable de la vie professionnelle peut porter ses fruits. Voici quelques conseils.

Culture d'entreprise et étiquette : préparez-vous à l'entretien

Avant tout entretien d'embauche, il est de coutume de se renseigner sur l'entreprise et son secteur d'activité. L'objectif est de comprendre son histoire, ses principes, sa mission, son marché cible, etc. Or, dans un pays étranger, il faut ajouter à cela les normes professionnelles, qui changent d'un pays à l'autre.

Prenons, par exemple, la poignée de main, dont l'exécution et la signification diffèrent selon la culture. En Amérique du Nord, elle doit être ferme pour exprimer la confiance, tandis qu'en Chine, au Japon et en France, elle est plus légère et brève. Au Moyen-Orient, puisque les hommes ne serrent pas la main des femmes et vice versa, une salutation verbale accompagnée d'un hochement de tête suffit. En Thaïlande, on pratique le « wai », qui consiste à joindre les mains (comme dans une prière) et à s'incliner légèrement.

Si vous êtes introverti(e) ou timide et que vous n'êtes pas à l'aise à l'idée de toucher des étrangers, entraînez-vous avec une personne que vous connaissez bien et en qui vous avez confiance, tout en gardant en tête les conseils ci-dessus.

Préparez-vous pour l'entretien avec l'aide d'amis locaux

Où que vous soyez, que ce soit dans votre pays ou à l'étranger, n'hésitez pas à répéter l'entretien deux ou trois fois avec des amis avant le jour J. Si vous êtes dans un pays étranger, sollicitez l'aide de personnes locales, qu'elles soient natives ou expatriées de longue date, que vous connaissez bien. Évitez les expatriés nouvellement arrivés et les appels vidéo avec vos amis ou proches restés dans votre pays d'origine.

En effet, en vivant sur place, ils maîtrisent déjà les subtilités culturelles qui peuvent s'avérer importantes lors d'un entretien d'embauche. Ils peuvent vous guider sur des aspects tels que le langage corporel approprié, les termes à éviter, ainsi que les attentes culturelles en matière d'humilité et d'assurance. De plus, si l'entretien se déroule dans la langue locale, ils sont en mesure de vous aider à améliorer votre prononciation, votre grammaire, et le ton de la langue. Enfin, si vous êtes timide, ces sessions de répétition vous permettront de vous familiariser avec les normes sociales liées à la culture et de vous sentir plus à l'aise le jour de l'entretien.

Anticipez des solutions pour gérer le stress lors de l'entretien

Chacun peut éprouver du stress et avoir des oublis, réactions humaines inévitables. De plus, certains éléments échappent toujours à notre contrôle : des embouteillages le jour de l'entretien, une tache de café accidentelle sur votre chemise en chemin, une perte de connexion internet, ou même un interlocuteur d'humeur grincheuse, etc. Bien que nous ne puissions pas exercer un contrôle total sur ces éléments, nous avons la possibilité de modérer leur impact mental. Voici quelques stratégies de repli pour faire face subtilement à ces situations :

Familiarisez-vous avec quelques exercices de respiration pour favoriser la détente de votre corps. Ils sont discrets et peuvent être pratiqués n'importe où, y compris dans l'ascenseur avant votre entretien.

Prévoyez une chemise de rechange dans votre sac. En cas de tache ou de déchirure sur celle que vous portez en route, profitez de l'attente avant votre entretien pour vous changer dans les toilettes. Si vous optez pour des talons, ayez également une paire de chaussures plates de rechange, comme des ballerines noires, au cas où vos talons se casseraient ou si vos pieds vous font mal (il peut être plus difficile de se concentrer lors d'un entretien si vous ressentez une gêne aux pieds !).

Notez sur votre téléphone ou dans un petit bloc-notes quelques mantras inspirants, ainsi que des réponses à des questions d'entretien courantes. Vous pourrez les consulter sur le chemin de l'entretien si vous ressentez le début d'une panique ou si vous avez des difficultés à trouver vos mots.

Prévoyez des réponses positives et proactives aux questions inattendues posées pendant l'entretien. Voici un exemple positif et proactif, à personnaliser : « C'est une question très intéressante et je dois admettre que je n'ai pas encore eu l'occasion de creuser davantage le sujet/concept/la problématique. Mais, je suis enthousiaste à l'idée d'approfondir mes connaissances. L'apprentissage continu fait partie intégrante de ma démarche professionnelle et je m'engage à explorer plus en détail ce sujet avant ma prise de poste. » Cette réponse, franche et directe tout en étant intelligente et diplomate, illustre votre intérêt pour le poste et votre ouverture à l'apprentissage. 

Exprimez-vous au-delà des mots, à travers votre tenue et votre langage corporel

Les introvertis peuvent efficacement transmettre des messages non verbaux, même s'ils ne se sentent pas naturellement à l'aise avec les mots. En effet, de nombreux employeurs évaluent leurs futurs employés en tenant compte de leur tenue vestimentaire et de leur ponctualité. Afin de créer une excellente première impression sans prononcer un seul mot, il est donc essentiel de respecter deux critères fondamentaux : être ponctuel et adopter une tenue vestimentaire professionnelle et appropriée. Il peut être utile de se renseigner, par exemple auprès de vos contacts locaux, sur le code vestimentaire en vigueur dans la culture de l'entreprise.

Le code vestimentaire des entreprises varie d'un pays à l'autre et d'un secteur d'activité à l'autre. Dans certains pays, comme l'Australie et le Royaume-Uni, la décontraction est devenue la norme. Elle consiste à combiner des vêtements formels à des pièces plus décontractées et plus tendances, comme une chemise colorée sans cravate et un jean noir élégant. Dans d'autres pays, comme le Japon et le Brésil, le code vestimentaire est plus formel et conservateur, avec une préférence pour le costume. Les start-ups technologiques et les environnements de travail où la main-d'œuvre est plus jeune adoptent souvent un code vestimentaire plus décontracté et créatif. Quel que soit le code en vigueur, il reste essentiel de choisir une tenue qui contribue à créer une impression positive.

Vous disposez d'une pléthore d'autres moyens non verbaux assez simples à appliquer pour créer une impression positive : un sourire chaleureux, une posture assurée, un contact visuel soutenu, et la démonstration d'un intérêt sincère pour ce que dit votre interlocuteur. Lors de votre entraînement à l'entretien avec un ami local, n'oubliez pas de pratiquer votre langage corporel. Le jour de l'entretien, votre expression physique sera ainsi plus naturelle et spontanée, même si vous l'avez planifiée.