L'inégalité salariale chez les expatriés

  • salaire
    Shutterstock.com
Article
Publié le 2020-02-04 11:30

A l'occasion du « Marketing Week » qui s'est tenu la semaine dernière aux États-Unis, AXA-Global Healthcare a publié un rapport faisant état de l’écart salarial entre les hommes et les femmes dans le domaine du marketing. Il ressort que cette inégalité est bel et bien présente dans tous les pays du monde, tous secteurs confondus. Quid des expatriés ?

En franchissant le cap de l'expatriation, vous aspirez sans doute à offrir un niveau de vie plus élevé à votre famille. Cela signifie bien souvent la quête d'un meilleur salaire. En revanche, il faut reconnaître que les nouvelles perspectives de carrière ne s'accompagnent pas toujours d'un salaire égal pour les hommes et les femmes. De manière générale, ce sont les femmes qui font les frais de l'inégalité salariale dans divers domaines.

Selon les conclusions de cette étude, 62% des expatriés masculins touchent un salaire plus élevé dans leur pays d'adoption, contre 53% des femmes ayant choisi de vivre et travailler à l’étranger. Une situation relative à de nombreux facteurs.

Le travail non-rémunéré n’est pas pris en compte

Saviez-vous que les femmes sont sujettes à 2,5 fois plus de travail rémunéré que les hommes ? Non seulement les tâches comme le ménage, la cuisine et la garde d'enfants ne sont pas prises en compte, mais aussi les femmes disposent de moins de temps à consacrer à un emploi rémunéré. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle de plus en plus de femmes préfèrent occuper un poste à temps partiel, ce qui explique le fait qu'elles touchent bien moins que les hommes.

Il faut également prendre en compte le fait que le travail non-rémunéré atténue de manière significative le fardeau financier d'une famille, chose qui serait inévitable dans l'éventualité que la femme travaille à temps plein. A titre d'exemple, lorsqu'une femme travaille à temps plein, elle se voit bien souvent contrainte d'engager une femme de ménage ou encore une nounou pour s'occuper des enfants, ce qui a un impact certain sur le budget familial.

Les pays nordiques se démarquent pour leur qualité de vie

L'Islande et la Suède se sont distinguées pour la qualité de vie dans le rapport PwC's Women in Work Index 2019, tandis que la Nouvelle-Zélande se retrouve loin derrière.

L'une des destinations de premier choix pour l'expatriation, l'Islande est devenue, en 2018, le premier pays à éliminer complètement l'inégalité salariale entre les hommes et les femmes. Si l’inégalité salariale est considérée comme étant illégale dans bien des pays depuis quelque temps, l'Islande a réalisé des efforts significatifs au cours des dernières années, exigeant aux employeurs de fournir des justificatifs appropriés quant au paiement équitable de tous leurs salariés, quel que soit leur sexe. En outre, ces efforts ont permis de réduire le taux de chômage féminin. L'Islande peut aujourd'hui se targuer d'avoir la population féminine la plus active au monde.

Par ailleurs, l'Islande offre aux parents 13 semaines partagés de congés parentaux, ce qui a un impact sur la réduction de l’écart salarial entre les hommes et les femmes. La Suède suit de près, offrant 14 semaines partagés de congés parentaux. Il est aussi intéressant de noter que le taux d'emploi féminin en Suède s’élève à 69%!

Le salaire n'est pas toujours une priorité

Il faut reconnaître que l'inégalité n'est pas toujours un facteur déterminant pour l'expatriation, comme l'indique le rapport d'AXA-Global Healthcare. Seuls 27% des hommes révèlent avoir franchi le cap en vue d'un salaire plus attractif, contre 18 des femmes. Qui plus est, 11% des femmes sont des conjoints-suiveurs, contre 5% des partenaires masculins. Il est aussi intéressant de noter que de nombreuses expatriées ont préféré avoir la possibilité de profiter d'une meilleure qualité de vie plutôt qu'avoir un salaire élevé.

Pourtant, les femmes sont aussi dévouées à leur travail que les hommes. Même si avoir un meilleur salaire n'est pas toujours une priorité pour elles, il n’empêche que les femmes, comme les hommes, devraient pouvoir prétendre à un salaire élevé, n'est-ce pas ?

Même si l'inégalité salariale perdure dans de nombreux pays du monde, il y aura toujours de l'espoir. Il ne reste plus qu'à attendre que d'autres pays emboîtent le pas aux pays nordiques pour que les femmes puissent profiter d'une qualité de vie et d'un niveau de vie équitable.