Fafa : « Lagos est une ville en pleine croissance »

Interview
Publié le 2014-07-17 00:00
Fafa vient de Perpignan. Il y a 3 ans, elle s'est installée au Nigeria en famille. Avant de s'envoler pour une nouvelle destination africaine, elle nous raconte son quotidien de maman expat à Lagos...
fafa ontheroad

fafa ontheroad

http://fafa-expat.blogspot.com

Pourquoi as-tu choisi de t'installer à Lagos ?

Disons que je n'ai pas vraiment choisi de m'installer là-bas, j'ai plutôt choisi de suivre mon mari qui avait une très belle opportunité de carrière! Ma décision a été prise très rapidement, puisque le fait même de vivre à l'étranger ne m'a jamais posé de problème.

Comment s'est passée ton installation ?

La société nous a trouvé une maison avant notre arrivée, nous avons donc tout simplement posé nos valises. Je suis arrivée un mois après mon mari. J'ai eu besoin d'un petit temps d'adaptation tout de même, car le mode de vie est différent de tout ce que j'ai pu connaître jusqu'à présent, notamment le fait de devoir faire toutes nos sorties avec un chauffeur attitré pour des raisons de sécurité.

Quelles ont été les formalités à accomplir pour que tu puisses t'installer et vivre au Nigeria ?

Pour ce qui est des formalités, la société de mon mari a tout pris en charge, nous avons seulement envoyé nos passeports afin de faire les visas. Le Nigeria n'est pas un pays où les gens se battent pour y vivre, donc en général les compagnies se démènent pour nous faciliter les choses.

Côté emploi, comment est la situation au Nigeria ? Comment s'est passé ta recherche ?

Lagos est une ville en pleine croissance, les buildings et les résidences de standing poussent comme des champignons, donc du travail il y en a dans à peu près tous les domaines. Pour ma part, j'ai tout simplement répondu à une annonce en passant un coup de fil, 2 jours plus tard je passais un entretien et c'était bon.

As-tu eu des difficultés d'adaptation (barrière de la langue, coutumes) ?

Bien sûr qu'au début ça n'a pas été simple, entre toutes ces mesures de sécurité, les coupures d'électricité qui pouvaient durer parfois 24h ou plus (on a changé de logement depuis, donc ce problème est réglé!), puis aussi la difficulté à communiquer avec le personnel ou les employés de magasin. Je suis pourtant bilingue, mais il a fallu m'habituer à l'accent et à l'utilisation de quelques expressions en pidgin.

Comment ta fille a-t-elle vécu ce changement ? Quelles sont les choses à prendre en considération pour une maman expat lorsque l'on part vivre à l'étranger ?

Les enfants sont incroyables, ils s'adaptent bien plus vite que les adultes! Elle est arrivée à Lagos à 2 mois, donc finalement elle est plus habituée à vivre ici qu'en France! Toutefois nous avions dû prendre des précautions, pour la protéger des moustiques à cause de la malaria, ce qui était un peu stressant au début quand on sait les dégâts que peut faire cette maladie sur un adulte...

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris à Lagos ?

Les contrastes. C'est la ville de tous les extrêmes. Tu passes devant un concessionnaire Porsche exposant des voitures de luxe, et juste devant tu as des vendeurs de rues, pieds nus et en haillons. La plupart des Nigérians vivent avec moins de 2 dollars par jour, mais à côté de ça il y a des familles nigérianes extrêmement fortunées, et qui ne s'en cachent absolument pas. Il suffit de faire un tour dans le quartier des affaires ou les quartiers résidentiels, une catégorie de Nigérians très aisée a émergé ces dernières années.

Les Nigérians sont-ils accueillants ? Est-il facile de s'intégrer et de faire de nouvelles connaissances ?

Oui ils sont accueillants, il est tout à fait possible de s'intégrer, ce sont des gens très ouverts, même si au début nous étions plutôt dubitatifs à ce sujet.

Peux-tu partager avec nous un trait caractéristique de Lagos qui te plaît particulièrement ainsi qu'un aspect négatif ?

Ce que j'aime à Lagos, notamment dans les quartiers de Victoria Island, Lekki et Ikoyi, c'est que c'est propre. La ville encourage ses habitants à respecter la voie publique. C'est également fleuri, et ne parlons pas des magnifiques illuminations de Noël durant tout le mois de Décembre, il y a vraiment un effort pour que ces quartiers soient agréables à vivre.

Une idée reçue sur le Nigeria qui s'est avérée totalement fausse :

D'après ce qu'on nous avait dit et d'après nos premières impressions aussi, on a pensé au début que les Nigérians étaient plutôt distants et agressifs. C'est vrai que si on compare avec d'autres pays comme le Congo ou le Cameroun, les Nigérians donnent l'impression d'être un poil moins chaleureux. Mais c'est plutôt culturel en fait, c'est un peuple très fier, et la vie n'est vraiment pas tranquille là-bas... Mais si on creuse un peu, et si nous faisons aussi nous-mêmes un petit effort en mettant de côté nos préjugés, on réalise rapidement qu'ils sont très sympathiques, serviables et ont beaucoup d'humour ! C'est très facile d'engager une conversation avec un Nigérian, ils sont très ouverts en fait.

Le Nigeria a été relativement présent dans les médias ces derniers temps. Comment est la situation actuelle dans le pays ?

Alors dans le Nord du pays, c'est franchement pas glorieux avec ces histoires de religions, attentats et autres... Dans le Sud du pays, il y a aussi toujours ce risque de kidnapping contre rançon. A Lagos nous ne rencontrons pas de problème pour le moment. J'ai d'ailleurs un article en préparation à ce sujet, je vous invite à aller sur mon blog, pour découvrir un billet sur l'évolution de l'insécurité de 2011 à 2014 !

Qu'est-ce qui te manque le plus par rapport à la France, ton pays d'origine ?

La liberté. Aller où je veux, quand je veux. La nourriture française aussi!!!

A quoi ressemble ton quotidien à Lagos ?

Quand je travaillais, ma routine c'était le boulot, les repas ou sorties avec les collègues, la fiesta dans les bars, et le shopping en amoureux, mais toujours en compagnie de notre chauffeur attitré. Maintenant je suis maman, donc ma routine c'est ma fille, mes passions, notre déménagement, et mes premières démarches pour trouver du travail dans le prochain pays ! Vivre à Lagos n'a rien de transcendant, on a vite fait le tour des choses à voir et à faire.

Pourquoi as-tu créé ton blog, Fafa Expat ?

J'ai créé ce blog il y a 5 mois lorsque j'ai appris quelle allait être notre prochaine destination. Je ne voulais pas partir d'ici sans laisser une trace écrite de ce qu'on a vécu.

Tu as vécu au Royaume-Uni, au Nigeria et bientôt au Congo Brazaville : que t'ont apportées tes différentes expériences à l'étranger ?

Elles m'ont fait grandir. C'est bateau comme réponse, mais je ne vois pas ce que je peux dire de plus. Je vois certaines choses différemment, je relativise plus facilement.

Quels conseils peux-tu donner à ceux qui veulent s'installer au Nigeria ?

Il y a deux choses que vous devez réellement craindre à Lagos: les moustiques, et vivre de manière confinée :-).

1 Commentaire
LetM
LetM
il y a 5 ans

Bonjour, tu oublies de dire que les lynchages, même à Lagos sont là, que la sécurité, c'est même pire que ça, même si tu fais la queue au cinéma, on te passe devant et t'as rien le droit de dire, que les bébêtes, qu'elles quelles soient ne sont pas du tout sympa, et qu'il faut du bakchiche pour beaucoup de choses. Ne parlons pas de l'administration!!! Mon père a vécu là-bas, j'ai encore une amie là-bas, ainsi qu'une française. Jamais je n'irai vivre dans ce pays. C'est le plus fou des pays africains.

Répondre
Partagez votre expérience d'expatrié !

Si vous souhaitez participer aux interviews, contactez-nous.

Participer