Nationale 7 antana tulear

Bonjour, nous envisageons un roadtrip à Madagascar en mai. Savez-vous si la nationale 7 est praticable de antananarivo à tulear ? Merci de votre aide. Olivier et karine

Bonjour, oui la 7 est praticable mais en mauvais état!

Merci beaucoup de votre réponse

Olivier Falise a écrit:

Merci beaucoup de votre réponse

Et quand on vous dit en mauvais état à Madagascar.. croyez bien que çà dépasse tout ce que vous pouvez-vous imaginer...d'ailleurs ici on ne parle pas de kilomètres mais d'heures de route...
Actuellement par exemple... on met quasi 3 jours pour faire Tana Nosy Be... avec chauffeur expérimenté... donc prévoir large pour la durée du voyage...

Pour info les taxis brousse mettent en moyenne 20 à 25 heures pour faire Antananarivo Tuléar.

Merci de nouveau pour vos conseils et mises en garde.

On a prévu 10 jours pour la route...

On est des voyageurs assez expérimentés, notamment en voyage en 4X4 et on sera probablement confronté à des difficultés imprévues... ça fait parti du voyage !

Puisque vous avez la gentillesse de me répondre, je me permet une petite question complémentaire concernant l'aspect sécuritaire sur l'ile. Est-il envisageable selon vous de camper, type camping sauvage ou par exemple en demandant à des personnes si on peut dormir sur leur terrain (à priori avec tente de toit) ou est-ce plutôt dangereux ?

On l'a fait dans des régions pas forcément très très sécurisées comme Sud Mexique, Guatemala, Honduras, Nicaragua... mais on ne cherche pas les problèmes non plus !

Merci

Olivier

Bjr, c'est possible, si vous connaissez, la famille Poussin l'a fait bon nombre de fois lors de leur périple en charette à zébus, quand vous rentrez dans un petit village il faut vous annoncer auprès du chef de village, il vous donnera la permission et vous aiguillera où mettre votre tente, dans des plus grandes villes ça sera moins évident, à mon avis ça sera plus vers des hôtels que vous devrez vous tourner, en tous cas question sécurité mieux vaut éviter de planter votre tente au milieu de nulle part, que ça soit dans un village ou en pleine nature 😉

Olivier Falise a écrit:

Merci de nouveau pour vos conseils et mises en garde.

On a prévu 10 jours pour la route...

On est des voyageurs assez expérimentés, notamment en voyage en 4X4 et on sera probablement confronté à des difficultés imprévues... ça fait parti du voyage !

Puisque vous avez la gentillesse de me répondre, je me permet une petite question complémentaire concernant l'aspect sécuritaire sur l'ile. Est-il envisageable selon vous de camper, type camping sauvage ou par exemple en demandant à des personnes si on peut dormir sur leur terrain (à priori avec tente de toit) ou est-ce plutôt dangereux ?

On l'a fait dans des régions pas forcément très très sécurisées comme Sud Mexique, Guatemala, Honduras, Nicaragua... mais on ne cherche pas les problèmes non plus !

Merci

Olivier

C'est un remake de l' émission télé passionnante " les routes de l'impossible" ?   si oui ce sera interessant à visionner!

Lys de Nosy Bé a écrit:
Olivier Falise a écrit:

Merci beaucoup de votre réponse

Et quand on vous dit en mauvais état à Madagascar.. croyez bien que çà dépasse tout ce que vous pouvez-vous imaginer...d'ailleurs ici on ne parle pas de kilomètres mais d'heures de route...
Actuellement par exemple... on met quasi 3 jours pour faire Tana Nosy Be... avec chauffeur expérimenté... donc prévoir large pour la durée du voyage...

Cette semaine, de Tana à Ambanja en taxi brousse il a fallu 48 h de route, ou plutôt de galère.
Puis d'Ambanja à Diégo 8 heures de plus ! 56 h au total pour 1130 km !
ça fait un petit 20 km / h de moyenne...
Mais une amie de Diégo m'a dit avoir eu mis 5 jours pour le même trajet, donc 9 km / h de moyenne !
Bientôt ce sera plus simple de faire ça à pied !
Sinon, la route de Tana à Tuléar est beaucoup plus " praticable " ; bien qu'un peu plus abîmée depuis 2017, le mois dernier j'ai constaté un passage vers Manakara plus pénible à traverser, mais rien de comparable avec la route du nord.
En fait en 3 jours vous faites ça tranquilement, il y a 930 km.

Bonjour,
Même La RN2 de Tana à Tamatave est dans un état catastrophique alors que c'est par là que passent la plupart du fret et notamment tout le carburant. Il n'est pas rare de voir des camions citernes en travers.
Heureusement, tout va bientôt s'arranger !
https://2424.mg/infrastructures-andry-r … toamasina/
A noter au passage que Mada innove. En effet cette autoroute devrait être ouverte aux piétons puisqu'il est prévu des trottoirs.
Par contre l'article ne parle pas de bandes d'arrêt d'urgence. Vu l'état du parc automobile malgache, c'est pourtant une nécessité.
Bon, si vous voulez la voir, prenez soin de votre santé.

Atsinanana a écrit:

Heureusement, tout va bientôt s'arranger !
https://2424.mg/infrastructures-andry-r … toamasina/

Tout va s'arranger ?
Humm ! Pas si sûr ! Le grand " YAKA " avait également dit qu'il ferait la route sur DIEGO mais elle n'est toujours pas faite, alors une autoroute Tana / Tamatave ce n'est pas pour demain ni pour le prochain quinquennat de grand YAKA ! J'en mettrais ma main à couper !
Faut pas rêver !

J'ai bien précisé que si vous voulez la voir, il faut prendre soin de votre santé. Si vous êtes jeune et que vous en prenez bien soin, vous la verrez peut-être.

La RN7 est praticable. Quelques endroits difficiles mais sans plus. Tana Fianarantsoa comptez 10h00 en 4x4. Les taxi brousse mettent 12h00 pour 420 km. Fianarantsoa Tuléar 550 km, comptez environ 11h00 aussi. On mettait un peu moins avant les cyclones qui ont dégradé certains endroits, mais des pistes provisoires permettent de les contourner. La RN7 n'est pas la plus moche de Madagascar. Bonne route.

J'ai bien précisé que si vous voulez la voir, il faut prendre soin de votre santé. Si vous êtes jeune et que vous en prenez bien soin, vous la verrez peut-être.

- @Atsinanana
 J'ai bien précisé que si vous voulez la voir, il faut prendre soin de votre santé. Si vous êtes jeune et que vous en prenez bien soin, vous la verrez peut-être.
- @Atsinanana
 Prendre soin de sa santé pour vivre le plus longtemps possible pour voir un jour (peut être) cette autoroute et y trouver la mort à la première utilisation... C'est pas très tentant comme plan.

Non parce que si on prend en compte :

- le manque d'entretien de TOUTES les infrastructures du pays 

- le manque de connaissance du code de la route des possesseurs de permis de conduire (autant dire 95% minimum), sans compter les chauffards adeptes de la vitesse 

- a fortiori un manque de connaissance des voies rapides type autoroute 

- aucun contrôle de la vitesse ni du taux d'alcoolémie 

- l'état du parc automobile du pays 

- la corruption qui règne dans le pays 

Et j'en oublie certainement, ce ne sera pas la 1ère autoroute du pays mais bien le 1er lieu d'accidents du pays. Ce ne sera pas un essor pour le pays mais bien un lieu de mort 

Personnellement, je ne m'y aventurerai pas 

La RN7 est praticable. Quelques endroits difficiles mais sans plus. Tana Fianarantsoa comptez 10h00 en 4x4. Les taxi brousse mettent 12h00 pour 420 km. Fianarantsoa Tuléar 550 km, comptez environ 11h00 aussi. On mettait un peu moins avant ... - @domquach

 Encore heureux vu que c'est l'axe le plus fréquenté du pays. Mais si l'axe le plus fréquenté et l'un des plus stratégiques du pays avec l'axe qui relie Tamatave à Tana est dans un tel état, j'imagine même pas les autres axes, et on se demande vraiment où vont toutes les aides financières venant par centaines de millions de dollars et d'euros venant de l'étranger... Il y a visiblement d'autres priorités pour les membres du gouvernement,certainement une énième résidence secondaire à Dubai, le dernier 4x4 à la mode... 

@ZDX88 

Encore d'autres raisons à la difficulté de réparer les routes, malgré l'aide internationale:

-le réseau a été créé au temps des colonies et prévu pour des véhicules d'une tonne et demi (1,5) alors que certains camions actuellement y circulent avec plus de 7 tonnes ;

-le sol sous les routes est sablonneux et instable ;

-les réparations ne respectent pas souvent le cahier de charge en qualité (hauteur de couche de bitume, couche de béton entre le sable et le bitume,...) ;

-des dégradations volontaires affectent régulièrement les infrastructures : vol de rembardes, poutrelles métalliques soutenant les ponts... ; 

-innondations régulières et collectes d'eau de pluie inexistantes ou remblayées,...

Et j'en passe.

Je ne suis pas ingénieur en construction.

Peut-être pas assez d'entreprises nationales qui pourraient mieux assurer la qualité que des entreprises étrangères souvent prêtes à profiter de l'affaire,...

Il ya à peu près 5 ans, j'ai roulé moi-même de Tana à Fiana et trouvais que c'était praticable, comme une départementale française de jadis. Je crains le pire maintenant !

Et il est clair que de bonnes infrastructures de transport sont un facteur clé de développement.

À mon humble avis, les entreprises locales auront plus de difficultés à remplir les cahiers de charges, et si elles ont une éthique de travail, les hauts placés vont rapidement leur faire changer d'éthique, la pression est plus facile à exercer sur une entreprise nationale avec des dirigeants nationaux qui ont domicile dans le pays et des biens dans le pays qu'une entreprise étrangère. 

Le problème vient toujours de plus haut et comme d'habitude ce sont les petites gens du bas qui trinquent toujours. Après ça vient chanter l'hymne à l'amour de la patrie à tout va...

Les poids lourds actuels (semi-remorques) pèsent plutôt 40t que 7. Mais en 1960, les semi-remorques existaient déjà. Et l'agressivité d'un véhicule se mesure plus au poids à l'essieu qu'au poids total. Et en 1960 il y avait déjà des camions de 15t à 2 essieux en France (à Mada, je ne sais pas).

Le problème vient plus de la qualité des chaussées que d'autre chose. On se contente de refaire la couche de surface. C'est joli à voir pendant un mois et puis ... Une chaussée c'est une structure de plusieurs couches de matériaux. Mais les matériaux nécessaires ne se trouvent pas au bord de la route. Il faut des carrières de matériaux adéquats et des installations pour amener les matériaux à la bonne granulométrie. Seules de grosses entreprises spécialisées peuvent se le permettre. Et ce matériel, elles ne l'ont que là où elles savent pouvoir l'amortir. Au passage notons que l'entrée des ponts doit faire l'objet d'un traitement spécial, dalle de transition (le luxe) ou au moins bloc technique, il est facile de constater que ce n'est jamais le cas à Mada.  Evidemment le coût est très élevé. Refaire une chaussée de départementale coûte environ 400 à 600 000 € au kilomètre en France. Même si la main d'œuvre est moins chère à Mada, comparez ces chiffres aux dotations annoncées ici ou là.

@Atsinanana 

Bonjour, tu t'y connais mieux que moi !

Et quid tu transport ferroviaire ? 

Ne serait-ce pas moins coûteux? Je sais, le terrain est accidenté et pas vraiment horizontal. Les  cyclones endommagent la ligne Fiana Manakara, par exemple.

Mais il est aussi victime de vol et de dégradation. Il me souvient, étant à Diego d'une ancienne voie de chemin de fer dont ne restait que les traces, les rails et traverses ayant été dérobés. Pourtant, sauf erreur, il s'agissait de matériel allemand cédé à la France en réparation des dommages de guerre lors du traité de Versailles.

Le transport maritime et fluvial est aussi dans un piteux état. Cela s'explique-t-il par les bateaux ou pirogues moyenâgeux  ou l'état de la mer pas trop calme?

Que de choses à faire et à (re)construire à Mada ! Et pendant ce temps on détruit l'Ukraine, comme on dit dans les hors-sujets.

Bon we et veloma

JP

L'état général des infrastructures - quand ce n'est pas leur absence même - est l'un des principaux obstacles à l'investissement.   

@Crusaders 

Bonjour,

Ta réflexion corrobore mon analyse du développement de la Belgique. Le Roi Léopold II (2), après s'être inspiré par ses voyages, s'était engagé à construire un réseau ferroviaire, des canaux, des routes, des ports (dont Anvers, parmi les plus prospères au monde) d'une manière unique  en ce temps. Résultat, début du XX (20)ème siècle, la très petite Belgique devenait la 6 ème puissance économique mondiale.

Participant à la volonté présidentielle de nationalisation  (= les tribus ennemies se réunissent en fondant une patrie), le "téléphérique" à Tana n'est pas prioritaire dans les infrastructures, ni le stade Baréa, ni le Colisée dans le Rova. Mon avis, certainement discutable, est que le président se soit inspiré des réussites de pays décolonisés grâce à cette "nationalisation". On est encore loin de cette réussite.

Que faire? S'inspirer des exemples de réussite !

-Persévérer dans l'union des différentes ethnies mais sans dépenses rocambolesques.

-Education et formation de la population, industrialisation, autonomisation des besoins, par exemple par une agriculture moderne (les tracteurs sous la colonie française ont disparu).

-Instauration d'un état de droit peu corrompu.

-Rejet du néocolonialisme et de l'endettement consécutif.

-Développement massif des infrastructures.

-Protection de l'investissement honnête (pas de l'exploitation)

-...

C'est presqu'un copier-coller du message que j'ai envoyé à l'Onu récemment.

Le pays a un tel potentiel, mais je comprends- déjà dit dans d'autres posts- la déception de ceux qui s'acharnent honnêtement à développer le pays.

Veloma et bon week-end.

JP

C'est clair que Madagascar pourrait être (sans exagérer) un pays parmi les plus attractifs pour le monde entier, un pays aussi riche en ressources naturelles, en biodiversité avec autant d'espèces animales et végétales endémiques, en richesses culturelles de par son histoire à part en Afrique et son métissage qui fait partie de son histoire et sa singularité,... Et j'en passe. Malheureusement, les gouvernements (tous les politiciens j'entends par là, députés, maires,...) se succèdent et se ressemblent dans l'avarice... 

Sinon il faut arrêter avec la colonisation, c'était il y a 60 ans. 

Il y a 60 ans, Madagascar était plus riche que la Corée du Sud qui était un pays pauvre et dévasté. Aujourd'hui c'est l'un des 10 pays les plus riches et développés du monde.

Il n'y a pas que l'Afrique qui a subi la colonisation, quasiment TOUS les pays du monde ont été à un moment de l'histoire colonisés par un autre, ça c'est l'excuse de la médiocrité et comme par hasard c'est qu'en Afrique (continent en retard) qu'on ressort à chaque fois cette excuse pour excuser la nullité des dirigeants qui se succèdent. Et oui, c'est plus simple de dire que c'est à cause des blancs qu' on est pauvre au lieu de dire que les politiciens détournent l'argent du pauvre contribuable depuis plus de 60 ans... 

@ZDX88 

Bonsoir,

Vaste question : la médiocrité de Mada, malgré ses atouts comme tu dis, est due à beaucoup de facteurs, et pas uniquement à ceux qui distribuent le courrier.

Trop facile d'accuser les colonisateurs ou la nullité (ce que je ne pense pas) des dirigeants actuels.

L'histoire pourrait nous en apprendre plus, mais elle est écrite par les vainqueurs.

"les politiciens détournent l'argent du pauvre contribuable depuis plus de 60 ans" : cest une histoire belge? Il me souvient qu'à l'époque, 60% de l'économie belge était informelle (en noir) et ça fonctionnait beaucoup mieux. Maintenant, en Belgique, le coût pour un entrepreneur qui paye 2.000 EUR net par mois à un célibataire est proche de 6.000 EUR... Vive les états non corrompus!

Mon avis est plus proche de  celui du CADTM (voir sur internet). Ayant travaillé dans des paradis fiscaux, je considère que la corruption des pays émergents est une goutte d'eau dans l'océan par rapport à celle des institutions internationales.

Je ne peux pas en dire plus, ne voulant pas subir le sort de Julian Assange.

Bonne question, pourquoi "Il y a 60 ans, Madagascar était plus riche que la Corée du Sud qui était un pays pauvre et dévasté. Aujourd'hui c'est l'un des 10 pays les plus riches et développés du monde" ? Réponse:  see my previous post about what has to be done.

Bon weekend et veloma,

JP


1f600.svg1f600.svg1f600.svg1f600.svg1f604.svg

Mais j'ai lu ton poste précédent et ton dernier. 

Et je partage presque tout ce que tu dis dans le poste précédent. 

Là où on est pas d'accord dans le dernier poste, c'est quand (j'ai l'impression) que tu dédouanes les dirigeants Malgaches (et Africains en général) sur leur médiocrité et leur malhonnêteté. Effectivement, le gouvernement actuel semble faire de bonnes choses mais les exemples que tu as cité justement (téléphérique, stade, Rova) révèlent des erreurs inacceptables de la part d'un élu qui a le destin de tout un peuple et un pays entre ses mains. 

La réalité elle est là, dans 95% des dirigeants africains c'est la malhonnêteté qui règne et dans les petits 5% qui restent intègres, il y a 2.5% de médiocres et seulement 2.5% sont à la fois intègres et compétents. J'entends par compétent qui prend les bonnes décisions pour le pays et son peuple. 

Évidemment, c'est facile de juger mais si on se présente comme président ou autre fonction politique et stratégique c'est qu'on estime en avoir toutes les compétences. 

La Belgique je ne connais pas donc j'en parlerai pas. Mais on peut parler de la France. C'est vrai quand tu veut entreprendre en France, il faut être fou avec toutes les contraintes fiscales, etc... L'exemple que tu as cité (salaire net / salaire brut) en est le plus bel exemple. Mais cet argent que l'état prélève, ça se ressent quand même dans le quotidien du peuple, les bénéficiaires restent quand même avant tout le peuple, certes il y a aussi des conneries, des erreurs de gestion dans les pays riches, il n'y a pas de monde parfait, mais dans les pays riches le peuple bénéficie quand même de l'argent de l'état, l'argent du contribuable. Ce qui n'est pas le cas dans les pays comme Madagascar. Qui bénéficient de l'argent de l'état dans ce pays ? Pas besoin de chercher bien loin. 

Quant à ta remarque sur les organisations internationales, je partage ton avis. C'est de belles m*des qui servent à rien. 

Mais bien que je n'apprécie pas ces fausses bonnes institutions, que je sache, ce n'est pas à cause de l'ONU que Madagascar reste pauvre ou la majorité des pays africains. C'est uniquement à cause de ses dirigeants. L'ONU (pour prendre un exemple d'institutions internationales) pourrait être responsable pour des pays comme Cuba, l'Iran qui sont sous embargo depuis des lustres par simple volonté d'un pays, mais dans le cas des pays africains en général et de Madagascar puisque c'est le pays qui nous concerne, la situation financière n'est que la résultante de ses dirigeants.

L'état général des infrastructures - quand ce n'est pas leur absence même - est l'un des principaux obstacles à l'investissement.   

- @Crusaders
 Clairement 

jp madalu a écrit:
Participant à la volonté présidentielle de nationalisation (= les tribus ennemies se réunissent en fondant une patrie), le "téléphérique" à Tana n'est pas prioritaire dans les infrastructures, ni le stade Baréa, ni le Colisée dans le Rova.   

 Je discutais récemment avec un Chef de District en poste dans l'un des Districts les plus pauvres du pays et où la Présidence de la République a récemment décidé de bâtir un "somptueux" gymnase en plein centre-ville du Chef-Lieu de District.


Malgré le "devoir de réserve" qui l'oblige en tant que premier Représentant de l'État, il ne tarda pas à me glisser que ce projet était "complètement déconnecté des besoins primaires de la population qui consistaient avant tout à pouvoir manger à sa faim, avoir accès à l'eau, se soigner et éduquer ses enfants".   

</span></p>

ZDX88 a écrit:

C'est clair que Madagascar pourrait être (sans exagérer) un pays parmi les plus attractifs pour le monde entier, un pays aussi riche en ressources naturelles, en biodiversité avec autant d'espèces animales et végétales endémiques, en richesses culturelles de par son histoire à part en Afrique et son métissage qui fait partie de son histoire et sa singularité.

Je ne partage pas totalement votre analyse.

D'une part quant au "supposé potentiel" de MADAGASCAR et, d'autre part - et surtout -, quant aux conditions de sa "mise en œuvre" afin de faire en sorte qu'il puisse profiter le plus largement possible au peuple malgache.

Mes réserves tiennent en un mot, la "gouvernance".

Croyez-en mon expérience, MADAGASCAR est, sur ce plan là, l'un des pays les moins attractifs d'AFRIQUE.

Un pays dont on ne parle pratiquement jamais, réputé pour sa "sagesse" mais devenu ô combien compliqué dès qu'il s'agit d'y entreprendre ou d'y investir.

@Crusaders

"complètement déconnecté des besoins primaires de la population qui consistaient avant tout à pouvoir manger à sa faim, avoir accès à l'eau, se soigner et éduquer ses enfants".  

C'est exactement ça. Le problème est que même des étrangers et des personnes extérieures au gouvernement peuvent facilement cibler les priorités du peuple et du pays, mais que le gouvernement n'en est pas capable, c'est complètement hallucinant. Dans quel monde ils vivent ? 

Quand vous parlez de gouvernance, c'est tout ce que je dénonce dans mes précédents postes. 

Bien sûr si Madagascar se réveillera un jour ce sera à la seule condition que la corruption et la malhonnêteté s'arrêtent, mais à tous les niveaux, du plus haut dirigeant au simple petit fonctionnaire. Malheureusement, dans 500 ans, on parlera encore des méchants colons dans ce pays pour excuser le retard. 

Pourquoi ? Parce que le peuple aussi s'accommode de la situation. 

Pourquoi ? Parce que ce sont les politiciens eux même qui conditionnent la mentalité du peuple. Quand tu entends souvent que les étrangers ne sont pas trop la bienvenue car ils exploitent le pays, ça n'aide pas à développer le pays. TOUS les pays développés ont eu et ont toujours besoin d'investissements étrangers pour se développer, il n'existe aucun pays qui a réussi tout seul dans son coin. 

Mais ça c'est ce que les politiciens mettent dans le crâne du peuple, voyez les méchants envahisseurs étrangers, ce sont eux les responsables de votre pauvreté, ce n'est pas du tout nous les politiciens qui détournons l'argent du contribuable pour nous acheter des propriétés à Dubai pour des dizaines de millions de dollars. 

Le seul problème dans le potentiel de Madagascar c'est que le pays n'a aucune frontière terrestre avec un autre pays. Mais bon, ça n'a pas empeché le Japon ni l'Australie d'être des pays majeurs. 

Prenons le cas du Japon, quel autre pays au monde a autant de difficultés à surmonter ? Zone fortement sismique avec des tsunamis à la pelle, aucunes ressources naturelles, un territoire où seules les côtes peuvent être aménagées,... Aujourd'hui une population vieillissante. Mais pour l'instant, ça reste l'un des pays les plus prospère et innovant au monde. 

Qu'a Madagascar de moins que le Japon ? Rien, ils ont même tout pour réussir, encore faut-il bien sûr avoir des personnes honnêtes et travailleurs à tous les niveaux de la société, c'est loin d'être gagné... 

Cest je pense une erreur de comparer le Japon à Madagascar. Les asiatiques sont totalement différents, ils ont une histoire plus que millénaire et en sont les héritiers, cette histoire a forgé les asiatiques d'aujourd'hui. Histoire que Madagascar n'a pas. Longtemps cette île a été coupée du monde loi des échanges entre l'Orient et l'Occident. Le peuple est issu d'un métissage qui n'a jamais vraiment réussi à parler et agir d'une même voix. La corruption est certainement un frein important au développement mais ce n'est pas le seul facteur. L'attachement du peuple à ses traditions fortement ancrées dans les mentalités y est aussi pour beaucoup. Une autre cause c'est aussi qu'il n'y a pas de continuité de l'état, un président ou un ministre nouvellement nommé, s'empresse de mettre à la poubelle ce que son prédécesseur a mis en place, même si ça va dans le bon sens. A Madagascar, pour sortir de la situation actuelle, il faut un sérieux changement des mentalités et pour cela il faut mettre les moyens dans l'éducation et la formation, malheureusement ont en est encore loin.

"Cest je pense une erreur de comparer le Japon à Madagascar. Les asiatiques sont totalement différents, ils ont une histoire plus que millénaire et en sont les héritiers, cette histoire a forgé les asiatiques d'aujourd'hui. Histoire que Madagascar n'a pas. "

Évidemment qu'il n'est pas question de comparer pour imiter à la virgule près, chaque peuple, chaque pays a son identité unique et ses spécificités. L'Europe a développé son modèle, l'Am. du Nord le sien, l'Am. du Sud le sien, l'Asie le sien. L'Afrique doit développer son propre modèle. Mon propos était de comparer les "atouts de départ". Et Madagascar en a milles fois plus que le Japon (ou d'autres pays mais j'ai pris l'exemple d'une île donc isolé, ce qui peut être un frein au développement) donc aucune excuse de ne pas réussir. 

"Longtemps cette île a été coupée du monde loi des échanges entre l'Orient et l'Occident. "

Faux. Diego Suarez a été un comptoir pour les pirates et commerçants à l'époque des caravelles donc c'était déjà il y a plusieurs siècles. C'est juste que le pays ne sait pas en profiter. Les villes/États comme HK, Singapour ont également " juste" des comptoirs aussi à la base. 

Géographiquement, l'Australie est aussi isolé, ça ne l'empêche pas de se développer. Et son territoire est majoritairement du désert stérile. 

"Le peuple est issu d'un métissage qui n'a jamais vraiment réussi à parler et agir d'une même voix." 

Le racisme entre ethnies je ne pourrais pas en parler, pas assez de discussions avec les gens ni d'expérience à ce sujet. Mais l'histoire de Madagascar à mon humble avis est moins douloureuse que l'Afrique du Sud ou l'Australie. Donc c'est surmontable.

"La corruption est certainement un frein important au développement mais ce n'est pas le seul facteur." 

Pour moi c'est l'unique raison. Honnêtement, pas besoin de sortir de l'ENA pour voir où est le problème en Afrique. 

"L'attachement du peuple à ses traditions fortement ancrées dans les mentalités y est aussi pour beaucoup." 

Le Japon est un pays très attaché à ses traditions, encore plus que Madagascar, donc ce n'est pas une raison pour moi. 

"Une autre cause c'est aussi qu'il n'y a pas de continuité de l'état, un président ou un ministre nouvellement nommé, s'empresse de mettre à la poubelle ce que son prédécesseur a mis en place, même si ça va dans le bon sens."

Tout à fait d'accord

"A Madagascar, pour sortir de la situation actuelle, il faut un sérieux changement des mentalités et pour cela il faut mettre les moyens dans l'éducation et la formation, malheureusement ont en est encore loin." 

Exactement, il faut élever le niveau d'éducation, c'est la clé de tous les succès. Mais on en revient toujours à la corruption qui empêche le développement de tout y compris l'éducation. 

Bonsoir Olivier, bonsoir Karine,

Je prends connaissance de votre publication. 

Mon conjoint et moi même sommes nouvellement expatriés à Madagascar et résidents à Tananarive. 

Nous devons effectuer ce trajet (Tana/tulear) dans 2 semaines. 

Je ne manquerai pas de vous faire un retour dès conditions de routes de notre escapade. 

Au plaisir. 

Elodie 

Au-delà de l'insuffisance - de l'absence - des infrastructures se pose également la question de leur entretien.

J'échangeais il y a quelques jours avec un ami à qui je faisais remarquer que des premiers "trous en formation" commençaient - déjà - à apparaître sur la "nouvelle route" de l'aéroport - TSARASAOTRA -.

Et lui de me répondre "as-tu récemment pris cette route de nuit ?".

"Non", répondis-je.

Et lui d'ajouter "et bien tu remarqueras que la majorité de l'éclairage ne fonctionne plus, d'une part parce qu'une partie du matériel a été volée et, d'autre part, parce que l'autre partie est - déjà - inopérante".   

@ZDX88 je ne polemiquerai pas avec vous, mais vous avez des idées bien arrêtées sur Madagascar. Je pense que vous êtes un expert et que vous connaissez tous les us et coutumes des différentes ethnies et que vous êtes au coeur du bianco pour affirmer que tous les élus sont corrompus. Je maintiens que comparer Madagascar au Japon est une erreur, je vous le répète, le Japon à une histoire qui est bien plus ancienne que celle de Madagascar. De plus , la colonisation française a maintenue dans l'ignorance la population afin de mieux en tirer profit. Vous semblez aussi ignorer l'influence de la malnutrition infantile sur le développement du cerveau dans les 1000 premiers jours de la vie d'un enfant. On peut le constater facilement quand on voit les difficultés scolaires des enfants du primaire dans les campagnes. Vous oubliez aussi que l'élite malgache coule de beaux jours à l'étranger, ce qui est aussi une raison majeure d'un manque d'évolution. Stigmatiser comme vous le faites le peuple malgache est un peu présomptueux, même d'éminents ethnologues de mes amis n'ont jamais oser le faire car rien n'est tout blanc où tout noir, quand on gratte un peu on est moins catégorique sur l'analyse de la situation d'un pays. J'oubliais la politique des pays nantis qui vise à maintenir les pays pauvres dans l'état dans lequel ils sont afin de pouvoir mieux piller les richesses de ces pays et surtout d'éviter la concurrence sur le marché mondial.

C'est peut-être parce que justement j'aime Madagascar et le peuple Malgache que je dénonce ces faits. Je suis pas là juste pour profiter et me servir... 

Vous me jugez sans connaître mon parcours ? J'ai bossé pour une grande société d'exportation de produits locaux de très grande valeur sur Tamatave pendant 3 ans. Le port de Tamatave je le connais par cœur (et toutes les administrations et compagnies liées à l'import / export). Je sais très bien comment ça se passe, en tout cas entre 2015 et 2018.

Ensuite, j'ai bossé 3 ans pour une société de BTP, je supervisais des projets un peu partout dans le pays, du nord au sud. J'ai des amis et des contacts de tout bord, je discute beaucoup politique et situation du pays avec des ouvriers du BTP, des jeunes stagiaires, ma coiffeuse, une conductrice de taxi qui est mon amie, et bien d'autres. Je mange chez les gens et je reçois aussi chez moi donc le couplet sur la condescendance de l'expatrié qui vit reclus dans sa belle villa loin de la misère du pays, pas à moi. 

Si vous comprenez pas mes propos sur le Japon, l'Australie, j'y peux rien, relisez tranquillement déjà au lieu de survoler rapidement et avec la tête pas avec des émotions de pitié du peuple Malgache mal placées. 

De plus , la colonisation française a maintenue dans l'ignorance la population afin de mieux en tirer profit. - @domquach

 La colonisation française a bon dos  !
La population malgache était ignorante bien avant la venue des français qui, je pense, ont certainement relevé le niveau de culture dans ce pays.

Au-delà de l'insuffisance - de l'absence - des infrastructures se pose également la question de leur entretien.

J'échangeais il y a quelques jours avec un ami à qui je faisais remarquer que des premiers ... - @Crusaders

 Exactement. Normalement il devrait y avoir un budget d'entretien pour toutes les infrastructures, Madagascar est comme beaucoup de pays avec un budget d'état et des lois de finances. Mais bon...

Il faut aussi lire plus haut les postes de Jpmadalu et Atsinanana, les normes ne sont pas toujours respectées.

Le budget d'entretien ? Humm !
Déjà que le budget de construction envoyé par l'aide internationale passe dans les poches des roitelets malgaches, vous comprendrez bien que le budget " entretien " passe aussi pour " entretenir " les poches des dit roitelets !

Mais pour en revenir au sujet principal, oui la route de Tana à Tuléar est encore praticable !

D'où mon "mais bon..." 😉

"le budget " entretien " passe aussi pour " entretenir " les poches des dit roitelets !" 

Mais on est d'accord et c'est un secret de polichinelle que l'argent de l'état, on sait tous sauf être aveugle et naïf où il va 

roserbegis a écrit:

Mais pour en revenir au sujet principal, oui la route de Tana à Tuléar est encore praticable !

Tout dépend où l'on place le curseur.

Praticable oui, dans le sens où l'on peut toujours rejoindre TOLIARA par route au départ d'ANTANANARIVO.

Ceci étant, l'état de la route est proprement indigne de ce que l'on peut attendre d'une "Route Nationale".

C'est exact, mais quelle route reste t il dans ce pays qui soit digne ?

Nouvelle discussion