L'évolution, la clef de notre quotidien

Quand j'étais petit (je n'étais pas grand...) et à l'école communale ou nous étions tous les gamins ensemble de six à quatorze ans dans la même classes sous l’œil sévère de notre instituteur (vocation qu'on nomme aujourd'hui professeur des écoles...  pour flatter?).
Le matin la première matière que notre maître d'école nous faisait rentrer dans le crâne à coup de bâton sur les fesses si nécessaire était la leçon de morale.
Mais malgré l'intérêt que pouvaient avoir ces leçons, mon imagination galopante s'enfuyait à travers champs fleuris pour aller se réfugier sous la sylve nimbée de mystères. C'est peut-être cette imagination qui m'a poussé également à m'expatrier à Madagascar afin de découvrir encore plus de mystères de la nature si généreuse et variée concernant sa faune et sa flore et je ne parle même pas de son endémisme.
Mais pour en revenir à la morale, peut-être que quelque part dans un coin perdu de mon cerveau reptilien y aurait-il tout de même eu une sensibilisation concernant tout ce que nous enseignait notre instituteur et qu'avec l'âge tout cela me revenait en mémoire (oui je sais, je suis lent à la détente).
Et si vous voulez en savoir plus sur ce que sont mes pensées vous pouvez me suivre sur un nouvel article ci-dessous: (ne vous en faites pas j'ai eu l’approbation du tavernier, maître du site Expat.com)


http://puisatier.over-blog.com
En ce temps là on économisait le tissu et comme mes parents n'étaient pas très riches ma mère me taillait des shorts.
https://www.hebergeur-image.com/upload/102.68.226.137-5e0ff9f683519.jpg

Déja au premier rang! il a de l'ambition le gamin rieur!
Pour la Morale n'est ce pas tout ce qui reste quand on a oublié tout le reste? si on a eu la chance d'avoir un instituteur et des parents qui nous la faisaient!

Nouvelle discussion