Possible mutation vers Mons

Bonjour à tous!

Avant de quitter l'Armée de l'Air, j'ai une chance d'avoir une affectation au Shape à Mons (ou en Italie mais je verrai sur le forum dédié) avec ma femme et mes 2 filles. (7 ans et 1 an)

Est il difficile de trouver une maison individuelle pour loger tout ce petit monde, avoir éventuellement une chambre d'ami ou un grand bureau, et un jardin pour le chien, pour une somme équivalente qu'en France (~700€)?

Existe t'il des complications pour la scolarité?

Ma compagne (fleuriste) pourra t-elle trouvé un emploi sans trop de difficulté?

Autres conseils si départ en Belgique? (sauf goûter un max de bière mais c'est déjà prévu... :-))
Merci!

Bonjour

Au niveau du prix de l'immobilier, vous n'aurez pas de difficulté à trouver une bonne maison à acheter ou à louer, les prix dans la région de Mons (que l'on appelle le "Borinage" sont parmi les plus bas en Belgique, donc vous pourrez à mon avis facilement y trouver votre compte par rapport à d'autres coins en Belgique et surtout par rapport à la France.

Pour la scolarité, il n'y aura pas trop de difficulté, le système scolaire belge francophone, bien que lacunaire sur certains, reste de bien meilleure qualité par rapport au système français et est surtout moins élitiste. La seule petite difficulté sera le cours de néerlandais pour vos enfants s'ils n'ont jamais eu de notion de cette langue auparavant, mais toutes les écoles ne disposent pas de ce cours (en Belgique, chaque école peut organiser ses cours, ses horaires et options ; contrairement à la France où le fonctionnement tend davantage vers l'homogénéité), et quand bien même cela n'est pas insurmontable non plus.

Quant à votre femme, j'espère pour elle qu'elle saura trouver un emploi le plus rapidement possible. L'avantage d'habiter à Mons est que vous évitez l'obligation (plus ou moins officieuse) de maîtriser plusieurs langues étrangères (dont notamment le néerlandais et l'anglais) pour espérer trouver un travail dans le commerce, comme c'est le cas à Bruxelles et dans d'autres contrées plus touristiques en Belgique. Mais le taux de chômage dépasse les 20% dans le Borinage, c'est l'une des régions les plus exposées à la précarité en Belgique ; trouver du travail n'y est donc pas facile.

Bonjour,

Pour le shape il y a moyen effectivement de louer dans ces prix là dans la région et pas de souci de scolarité, il y a même des écoles dans l enceinte même du shape (qui fonctionne comme une petite ville avec commerces, écoles etc...).

Nouvelle discussion