m'installer en Argentine

Bonjour,
je suis Belge d'origine Argentine. Je suis sur le point de terminer mes études de publicité et je désire partir vivre en Argentine après avoir obtenu mon diplôme, dans quelques mois. J'ai voulu, dans un premier temps, me faire naturaliser, mais ma mère n'est pas née sur le sol argentin comme ses frères et soeurs, elle est née au Congo, je ne peux donc pas bénéficier de cet avantage. :(

Je me suis donc renseignée auprès du consulat argentin, on m'a expliqué que je devais résider deux ans dans le pays, obtenir des papiers spécifiant que je travaillais, des preuves de domicile, etc.
J'avoue être complètement noyée sous les informations et j'ai l'impression qu'il y a plusieurs moyens d'actions. :/

Le plus intéressant, selon moi, serait d'obtenir un visa temporaire pour ensuite obtenir un DNI et tout ce qui s'en suit.
Est ce que quelqu'un pourrait me dire comment obtenir ce type de visa (où je dois aller, avec quels papiers, etc. ) et s'il est possible de trouver du travail pour une jeune publicitaire pleine d'ambition.
Je suis bien décidée à m'ancrer dans mon pays d'origine, depuis le temps que j'attends ça, ce n'est pas l'administration qui va m'arrêter! J'ai hâte d'y être mais je veux bien faire les choses! :)
Merci d'avance pour vos réponses!

Bonjour LNA622, bienvenue sur Expat-blog! :)

Tu peux aussi consulter cet article : Visa de travail en Argentine.

Je te souhaite bonne chance et tous mes voeux de réussite.
:)
Christine

J'ai consulté cette page mais je me rends compte que je dois trouver un travail pour avoir ce visa. Je veux en trouver un, mais il parait qu'avec le visa touristique, les employeurs ne veulent pas nous engager... Qu'en est-il?

Et en lisant avec plus d'attention, je crois comprendre que ce sont des démarches qui s'effectuent avant le départ. Je ne pense pas trouver d'emploi depuis la Belgique, j'avais dans l'idée d'arriver sur place, de prendre mes marques auprès de ma famille et des amis que j'ai là bas et ensuite, chercher un emploi... Je ne vois pas du tout comment m'en sortir.

Tout d'abord bonjour à tous, je profite du topic d'LNA622 car je suis à peu de choses près dans la même situation. Je compte également m'expatrier en Argentine, comment faire pour obtenir son visa de travail depuis la France si l'on a pas encore trouver de travail sur place en Argentine ??? (je souhaite y rester au minimum 1 an)
J'ai bien des plans pour bosser en tant que serveur ou informatique mais rien de sûr, si quelqun(e) a déjà été confronter à ce problème pour obtenir son visa ou a des idées sur le sujet ... cela nous aiderai beaucoup ;-) Merci d'avance pour vos réponses.

Coucou, je me permets de répondre moi-même vu que j'ai les informations nécessaires à présent. N'ayant pas eu de réponses, je me  suis débrouillée pour entrer en contact avec des gens vivant déjà là bas.

Je t'explique: nous avons le droit, en tant que ressortissants européens, de rester 3mois sur le sol argentin et de prolonger encore de 3mois si nous le désirons (moyennant paiement au bureau de l'immigration, un nouveau tampon sur ton visa et c'est parti). Durant ces 6mois, tu peux chercher un travail et employeur susceptible d'accepter d'entreprendre les démarches nécessaires pour l'obtention de ton visa temporaire (valable 3ans maximum), ton DNI et ta CUIL (n° de sécu). Il est difficile de trouver une entreprise suffisamment motivée pour entreprendre les démarches, il faudra s'accrocher.
Une fois que l'employeur lance les démarches pour ton contrat de travail (il s'adresse à la DNM (Direccion Nacional de Migraciones) qui doit approuver la demande, lorsque ce sera chose faite, tu obtiendras un permis de séjour (Permiso de Ingreso) qu'elle enverra par la poste), tu dois retourner dans ton pays d'origine, la France donc, pour introduire une demande de visa de travail au consulat Argentin, il faut que tu fournisses un tas de paperasse et que tu signes les papiers nécessaires, personne ne peut le faire à ta place. Quelqu'un (un avocat ou autre) se portera garant pour les signer en ton nom en Argentine. À partir de ce moment là, tu obtiens relativement vite ton DNI et ton CUIL (en étant reparti en Argentine évidemment), tu as 3 ans de sursis pour essayer d'obtenir un visa permanent, ce qui n'est pas chose aisée dans la mesure ou en général, le juge te recale et tu dois faire appel (et donc payer encore un peu plus ton avocat et le tribunal)... Il faut que tu saches que les démarches pour obtenir le visa temporaire et de travail sont payantes également...
Le mieux c'est de faire appel à un "gestor", spécialisé dans toutes ces démarches, ils sont conseillés par le ministère de l'intérieur... Il faut se renseigner auprès du "Listado de Apoderados de Immigrantes".

Je me suis beaucoup renseignée, il apparaît que le mieux, c'est d'avoir un maximum de connexions avec des autochtones et que ceux-ci soient prêts à t'aider à décrocher un emploi et donc à mettre en marche toute la procédure. Il faut faire fonctionner le cerveau collectif le plus possible et essayer d'avoir des liens avec des gens influents, ou motivés par ta venue, bref...

Rien n'est impossible en Argentine, il faut juste avoir vraiment envie de faire son trou là bas et ne pas lâcher l'affaire à la première déception!

Courage pour la suite, je te tiendrai au courant si j'en sais encore un peu plus sur tout ça!

Merci beaucoup LNA622 pour toutes ces infos, c'est super sympa ;)) En clair je suis de toutes façons obligé de faire un aller/Retour en France tant que je n'ai pas de travail sur place (en Argentine) et j'ai donc 6 mois pour trouver du travail, après avoir renouvelé mon visa touriste ... Je vais donc me renseigner pour un "gestor" et voir également si je peux déjà avoir quelques pistes pour trouver du travail depuis la France ...
Merci encore pour ton aide précieuse !
A très bientôt sur le blog ou en Argentine :D

Salut a tous,

Je me permet de m’immiscer dans la conversation car ce que je viens de lire ne correspond pas du tout a mon expérience et parait même un peu fou de mon de vu.

J'explique je suis français avec aucune connection familiale en argentine, je suis arrivé il y a 4 mois a BA les mains dans les poches avec juste quelques contacts de boulot via linkedin. Apres avoir fait un tour par la chambre de commerce franco argentine a BA j'ai suivi les demarches qu'ils m'ont indiqués, a savoir:
1 - Trouver une offre d'emploi
2 - Faire tous les papiers necessaires(voir http://www.migraciones.gov.ar/accesible … temporaria et un post sur mon blog un peut mort je dois dire;-) http://jossabroad.blogspot.com/2010/10/ … autre.html
3 - Prendre un turno(rdv) via internet a Migraciones(eventuellement faire la demande en avance car suivant la charge de travail ca peut prendre un mois d'attente mais parfois egalement 1 semaine)
4 - Aller sur place a BA a Migraciones avec son dossier où ils vous donne une residencia precaria.
5 - Dans la meme journee, aller a un bureau de ANSES muni de sa residencia precaria pour avoir un CUIL(n°de secu)
6 - Passer une visite medicale organisee par l'entreprise
7 - Et voila on peut bosser!!!!
8 - Dans le mois qui suit il faudra retourner a migraciones avec un papier de l'AFIP(les impot) de son entreprise pour ensuite qu'il vous envoit par la poste un DNI(tout du moins une residence temporaire de un an).

Donc pas besoin de retourner en France ou quoique ce soit a faire avec un gestor(bien que ca soit faisable mais je vois pas l'interet personnellement). Le tout c'est de montrer a l'entreprise que les demarches sont tres simples pour elle et de se montrer proactif au maximum. Surtout ne pas dire a la boite qu'on va rester peu de temps mais plutot dire qu'on souhaite s'installer en Argentine de facon indeterminée.

Suerte,

Joss.

PS: La boite pour laquelle je bosse recrute a tour de bras. Elle s'appelle Vostu et fait des jeux videos sociaux sur internet. Je vous conseille d'aller voir leur site pour voir leurs offres d'emploi!!

Salut JossAboard,

J'avoue que ça me soulage de lire ça, j'avais eu les infos que j'ai retranscrites par un expat Français qui m'avait tout détaillé, j'avais été vérifié ses informations et je n'avais rien vu qui les contredisait.
Tant mieux si on ne doit pas rentrer dans notre pays d'origine, c'est déjà une certaine somme économisée! Pour le gestor, c'est l'Ambassade Argentine ici, en Belgique, qui m'en a parlé, je suppose qu'ils y trouvent un certain avantage, je n'en sais rien :)

Que penses-tu de la difficulté à obtenir de l'emploi? À chaque fois que je tente de me renseigner, on me dit qu'il faut s'accrocher, que c'est dur, que les Argentins sont très frileux à l'idée d'engager des étrangers, que pour eux, la paperasse est un frein énorme et qu'ils préfèrent laisser tomber. Ca ne me décourage pas pour autant, surtout que j'ai des échos (de mes amis expats) positifs, certes, il faut chercher, mais pas plus que chez nous...
Je termine actuellement mes études de publicité, notre formation est assez complète, et je suis attirée par tout ce qui a attrait à la communication, de plus, je parle Français, Espagnol et Anglais... Je suppose que c'est un avantage.

Tu comptes rester en Argentine combien de temps?

Merci beaucoup pour les rectifications, de Belgique (ou de France) ce n'est pas évident de se faire une idée, nous devons croire sur parole sans pouvoir vérifier!

Salut LNA,

En fait comme pour beaucoup de chose et notamment en Argentine le mieux c'est d'avoir plusieurs sources d'informations, de plus apparemment ici la legislation change assez souvent. Un forum comme celui-ci me semble parfait pour des infos a jour. La chambre de commerce franco argentine est aussi une bonne source d'info. Ils peuvent au moins te fournir une liste des entreprises francaises ou affiliées qui travaillent en Argentine. Je sais que tu peux avoir un entretien telephonique ou via skype avec un responsable de cette chambre de commerce depuis l'etranger. Je pense que ca peut aider a debroussailler un peu les choses avant d'arriver.

Pour ton diplome, j'avoue que je ne connais pas bien ce secteur, ceci dit tout ce qui est dans le domaine de la creation et donc je suppose la publicite marche tres fort ici. De plus ton trilinguisme est clairement un atout. Moi meme travaillant plutot au niveau technique on m'a fait passer des tests d'anglais lors des entretiens d'embauche alors que les entreprises sont parfois purement argentines. Il faut dire qu'il  y a aussi beaucoup d'entreprises etrangeres qui s'installent ici pour le faible coup du travail et qui peuvent avoir besoin de personnes anglophones.

Sinon moi je compte rester en Argentine environ un an(je me reposerais la question dans un an;-)), meme si j'adore ce pays je suis pas sur que ce soit viable pour moi sur le long terme....

Bonne chance,

Joss.

Bonjour

Ce que dit Jossabroad est tout à fait vrai.. On peut faire toutes les démarches ici pour les visas, pas besoin de rentrer en France (l'ambassade d'argentine en France donne cette info.. mais c'est faux..)
Par contre, je confirme qu'il est très difficile pour un étranger de trouver du travail, qu'il faut que l'entreprise fasse un tas de papiers pour être autorisée à embaucher un étranger, que ces démarches durent plusieurs mois.. pendant lesquels normalement l'étranger ne peut travailler. Les offres d'emploi ne sont pas légion, sauf peut être à B Aires et on prend en priorité des argentins..
Vivre à B Aires, il faut savoir que c'est devenu très cher.. et que l'insécurité est de + en + importante. Une rectification.. pour avoir le Cuil, pas besoin de travail, n'importe qui peut en obtenir un en se présentant dans un bureau de l'Anses avec passeport etc.. ils te demandent pourquoi tu veux un Cuil.. leur répondre par exemple que tu en as besoin pour faire un achat immobilier et ça passe comme une lettre à la poste, ils te le font de suite.
Voilà, bon courage et bonne chance

Pour le CUIL je n'etais pas au courant de cette facilité. En meme temps je trouve ca etrange vu que, pour ce qui me concerne en tout cas, pour avoir le droit de travailler le cesame etait le CUIL que j'ai obtenu apres toutes les etapes dont j'ai parlé. Ceci dit je pense qu'au final c'est plutot l'ensemble residence temporaire+CUIL qui est necessaire pour pouvoir travailler. Du coup avoir un CUIL sans residence temporaire, c'est a dire en tant que touriste, je ne vois pas trop a quoi cela peu servir dans l'optique de travailler.
Pour le cout de la vie, c'est vrai que les loyers sont chers, surtout pour les etrangers(pour les locations de courtes durees en tout cas), en fait tout depend du salaire que tu peux esperer. A privilegier les collocations donc. Dans l'ideal tu bosses en freelance pour des clients etrangers ou une entreprise etrangere t'envoie ici, mais la c'est plutot rare....

Pour la securité, j'ai entendu pas mal d'histoires bizarres effectivement, le tout je pense comme dans toute grande ville c'est de rester a l'ecart des quartiers chauds et d'utiliser son bon sens(ne pas s'habiller en touriste par exemple;-), laisser trainer son appareil photo,....).

Ciao ciao.

Joss.

Merci beaucoup à tous les deux, Domdom et JossAboard!

Je ne pense pas m'installer à Bs As, je vais y passer quelques jours, histoire de visiter et d'aller dans les bureaux utiles pour la paperasse et les liens à établir, trouver les bons contacts, etc.
J'ai plus dans l'idée d'aller du coté de Cordoba ou Tucuman. Bref, la capitale n'est pas l'endroit où j'ai envie de m'établir. Certains membres de ma famille là bas ont des jobs dans l'administration, je crois qu'ils pourront éclairer les pans de brouillard restant en ce qui concerne cette histoire de DNI, de CUIL et le reste.
Hier, j'ai vu une amie Argentine revenue dire bonjour en Belgique, je lui ai posé des questions sur son quotidien, sur le coût de la vie, etc. Elle me dit qu'il ne faut pas essayer de vivre comme en Europe, il faut s'adapter aux "produits locaux", moins chers que les produits importés, le coût de la vie est tout à fait abordable si on n'est pas flambeur et un peu flexible.
Je pense que le mieux, de toute façon, c'est d'aller sur place et de me faire ma propre opinion. Je me suis inscrite sur Linkedin, tout se met en place, lentement mais surement.

Merci encore pour votre contribution, elle est réellement précieuse!

Pour le Cuil, ça te sert par exemple sans vouloir travailler ne serait ce que pour ouvrir un compte en banque.. Depuis 2 ans, ceci étant aucune banque ne t'ouvre de compte sans que tu aies la résidence précaire alors qu'avant avec un Cuil et une adresse bien sûr, un touriste pouvait en avoir un.. Il y a tous les renseignements sur le site de l'Anses, bien vérifier de quel bureau on dépend avant d'y aller car ils travaillent par secteur en fonction de l'adresse..
J'aimerais bien que ton amie m'explique ce qu'elle appelle vivre "pas comme en Europe" pour vivre pas cher.
Je vais te donner des exemples concrets sur Cordoba (je ne parle pas d'achats chez Carrefour ou Wall Mart ni dans Cordoba capital où c'est encore plus cher que ce que j'indique)
200 g de beurre le moins cher 6.40 pesos (2 pesos en 2008)
employée de maison 1700 pesos payable sur 13 mois (900 en 2008)
un yaourt avec purée de fruits en bas 3,70 pesos
litre de lait frais 4.50 (le UHT approche des 6 pesos)
Bola de lomo 37 pesos le kilo (10 pesos en 2008)
Bocado, 21 pesos (paleron en français)
Poisson : filet de morue frais 22 pesos début décembre, 25 pesos début janvier, 29 pesos hier. Filet de sole frais 45 pesos il y a 15 jours, 49,80 pesos hier.
Pommes 10 pesos les 2 kgs, tomates 8 pesos les 2 kgs, un beau melon 10 pesos, pêches (on est en pleine saison) 8 pesos les 2 kilos
Le cinema reste bien moins cher qu'en France.
Au restaurant, compter minimum 45 pesos pour un plat principal dans restau moyen.
Pour moi l'Argentine est devenue incroyablement chère et l'inflation qu'on a commencé à sentir vraiment il y a un an s'accélère de plus en plus..
Autre exemple, un litre de rhum local acheté par moi pour le repas de l'alliance en juillet 13,50 pesos était début décembre pour le 2ème repas annuel de l'alliance à 19,90 pesos et hier à 23 pesos
Ce jour on annonce 16,5% d'augmentation des médicaments (qui restent bien moins cher qu'en Europe, de même que les honoraires de médecins).
L'électricité qui est déjà très chère a pris 1/!\ I AM A STUPID SPAMMER /!\ en novembre et reprend 1/!\ I AM A STUPID SPAMMER /!\ en février... etc.. etc...
J'ai des amis vers Mina Clavero où il y a moins de magasins disponibles et de compétition.. Eux paient déjà les 200 g de beurre à 9 pesos !!!!
Les négociations salariales ont commencé et les syndicats puissants réclament des augmentations planchers de 25%.. ce qui ne va pas arranger les prix ni l'inflation..
Voilà, j'espère des précisions qui aideront..
Tous les organismes privés annoncent 30% d'inflation au moins pour 2011.. et je pense que la dévaluation sera difficile à éviter, mais les élections sont en octobre et ça m'étonnerait que ça se passe avant

Au fait, pour ton amie, qu'elle m'explique comment acheter des produits importés, car toutes les importations sont bloquées.. et quand on en trouvait c'était des pates barilla (alors que les locales sont très bonnes), quelques biscuits danois ou allemands etc...
En effet un produit importé qu'on trouve parfois et qui est très cher.. le couscous (je parle de la graine, pas d'un couscous tout fait)... 25 pesos le paquet de 500 G... Bon, ça permet de changer parfois, mais c'est vrai que c'est cher.
Ca commence à chauffer entre l'Europe et l'Argentine en raison du frein aux importations.. idem avec le Brésil où ça s'était bien tendu en fin d'année et qui menaçait de mesures de rétorsion et je ne parle pas de la Chine qui a fort mal pris les freins à ses importations.. et acheté son huile de soja ailleurs..
Depuis des mois impossible de trouver par exemple des gazinières d'importation, des frigos américains, des tracteurs pour couper l'herbe sauf vraiment au compte goutte..
Puisque tu parles de venir sur Cordoba, dans Cordoba centre, très sympa notamment nouveau cordoba, compte minimum pour un studio charges comprises, immeuble correct 1500 pesos par mois.
Bon courage

bonjour,

je vous écris car je suis journaliste et je prépare un reportage pour l'emission Zone Interdite sur M6, qui a pour thème "tout quitter pour l'Amérique du sud".
Je cherche donc des personnes qui ont pour projet d'aller s'installer en Argentine notamment, ou qui seraient déjà sur place, pour suivre les démarches, les préparatifs, et la vie quotidienne bien sur, sachant qu'on cherche plus des personnes qui voudraient se rapprocher au maximum de la culture locale, une sorte de retour aux sources avec une vie un peu décalée, loin du rythme urbain qu'on peut connaitre en France (par exemple, ouverture d'un resto au bord d'une petite plage, élevage d'animaux en patagonie, ou que sais-je encore)

Couples, personnes seules, familles, retraités, tout le monde est bienvenu !

Si vous êtes concerné, ou si vous connaissez des personnes concernées pouvez-vous me contacter en message privé ?

Merci beaucoup !

Bonjour

Je ne vois pas comment envoyer un MP.. Donne moi la solution svp
Bonne journée

ya une petite enveloppe sous mon profil normalement !

Merci
Grace à vous je m'endormirai moins bête ce soir :)
Bonne journée

Par rapport à mon amie, elle me dit que certes, c'est plus cher qu'avant, mais pas plus cher qu'en Belgique ou qu'en France, je ne pense pas qu'elle achète des produits importés d'Europe mais plutôt des marques du Pays.
Personnellement, je n'y connais pas grand chose sur le sujet mais je pense qu'il faut rester conscient que même si nous parlons d'un pays Sud-Américain, ce n'est pas pour autant qu'il va être cheap sur tous les plans... Je ne m'attends pas à faire des courses pour 10 euros, bien loin de là, mais je garde à l'esprit qu'en Belgique aussi c'est hors de prix (le lait, le beurre, les produits laitiers en général, la viande, les produits d'entretien et le reste...)
Personnellement, je suis étudiante et m'assume en grande partie seule, je sais gérer un budget et suis abonnée au Colruyt (enseigne Belge) au Aldi et à ce genre de magasins... J'ai regardé des guides datant de 2009 et 2010 sur l'Argentine, j'ai aussi été voir le taux de change et le $ Ar reste au alentour de 0,20€...

Et puis, ma question par rapport à tout ça est la suivante, si vous dites que le coût de la vie a tellement augmenté en 2 ans, qu'est ce qui vous fait rester? je suppose que d'une certaine manière, l'Argentine a plein de bons cotés et des atouts qui font qu'on s'y sent bien... Je suis consciente que tout n'est pas rose, loin de là, et ce n'est pas ce que je cherche, je veux tenter ma chance tant que je suis jeune et pleine de ressources, la Belgique n'a plus grand chose à offrir aux jeunes et je me dis que je n'ai pas envie d'être dégoutée à force de chercher à m'implanter ici, je préfère tenter ma chance ailleurs et si je me casse la pipe, je reviendrai...

Désolée pour ma réponse tardive, mais je n'avais pas reçu de notification sur ma boite mail personnelle!

J'ai oublié de préciser que quand elle parlait d'importation, elle n'a pas spécifié que c'était "maintenant", elle y est depuis plusieurs années et elle vit à Bs As, je ne sais pas si ça change quelque chose... Elle est étudiante, doit travailler pour gagner de l'argent mais ne se plaint pas de sa vie là bas en comparaison à sa vie à Bruxelles... Je ne pense pas qu'elle me jetterait de la poudre aux yeux, c'est une amie, même si elle est d'un naturel enthousiaste, elle reste les pieds sur terre concernant une discussion de cette importance à mes yeux :)
L'inflation touche pas mal de pays, en Belgique, avec la récente crise et les problèmes politiques, la plupart des prix ont flambé... Les multinationales se foutent de nous en nous croyant assez stupides pour ne rien voir, ça me rend malade...

Au final, je ne cherche pas un pays "moins cher" (même si c'est mieux évidement!) je cherche un pays avec un style de vie différent, une autre ambiance, une autre façon d'aborder les choses, du soleil (ça joue sur le moral et la Belgique, ses nuages, sa pluie et sa pollution commencent à me taper sur le système aussi!)... Je pense qu'il n'y a pas de "paradis" sur terre et que partir chercher une meilleure situation à l'autre bout du monde doit avoir d'autres motivations que le seul aspect financier, pour ma part, c'est bien plus que ça...

Une dernière remarque et après je laisse la parole ;)

voilà un document très très récent sur l'inflation en Belgique : http://economie.fgov.be/fr/binaries/Not … 116019.pdf

en gros, pour vous épargner la lecture, tout comme en Argentine, le lait, le beurre, certains légumes, le chocolat, le gasoil, les poissons, le café, les transports, les carburants de chauffage, les carburants tout court, ... ont tous augmenté de plus de 10% ou plus sur l'année 2010... et ce sont seulement ceux là, on ne parle pas de ceux qui ont augmenté de 9 ou 8 ou même 5%...  (par exemple, pour les "ou plus" nous avons: le diesel (2/!\ I AM A STUPID SPAMMER /!\) les poivrons (28%) et les pommes de terre, produit de base par excellence (31%)...)  L'Argentine n'est pas un cas à part, je suis consciente que l'inflation la touche également dans d'autres secteurs et peut-être d'une autre façon... Mais en comparaison, je reste convaincue que tenter ma chance là bas n'est pas la plus folle des idées :)

Bonjour

N'étant plus en Europe depuis plusieurs années, il est vrai que nous avons perdu certains points de repères.. Je suis d'accord avec vous sur le fait que vivre en Europe n'est pas très agréable (sinon, pourquoi serions nous expatriés depuis longtemps ??)
Je n'ai pas dit que tenter sa chance ici est la plus folle des idées, mais il faut savoir que trouver un travail est loin d'être facile (sauf à B Aires peut être, mais vers Cordoba c'est loin d'être simple même en étant diplomé)..
Ce que je voulais souligner simplement c'est que l'Argentine en Amérique du Sud est avec le Venezuela le pays qui a la plus forte inflation. Les chiffres officiels sont totalement faux. Le déficit commercial est important.. Les exportations ont augmenté mais beaucoup moins que les importations qui sont pourtant fortement restreintes.. mais pour donner un exemple l'Argentine exporte des véhicules, mais elle importe la plupart des pièces servant à la fabrication des véhicules. La situation a beaucoup changé en 2 ans, forte augmentation de la criminalité en grands centres notamment B Aires, TRES importante augmentation des prix aussi bien en alimentaire que pour l'essence etc... Certes on en est pas aux prix de l'Europe, mais il y a d'autres pays dans les environs où les prix sont plus attractifs et la vie aussi agréable qu'ici.. Voilà tout ce que je voulais dire.. Après, en venant, vous vous ferez votre propre idée.
Bonne chance

Merci, j'apprécie vraiment votre honnêteté, il est vrai que l'Europe (et le reste du monde) a bien changé aussi depuis quelques années, c'est malheureux. Peut-être partirai-je ailleurs en Amérique du Sud, mais j'avoue que je ne suis pas encore assez "aventurière" au point de me dire "come on, je pars là où je n'ai aucun point de chute!" Le fait d'avoir de la famille et des connexions dans ce pays me rassure un peu, c'est une grosse expédition et je ne suis que moi :)
J'espère que l'inflation ne va pas trop exagérer d'ici à ce que je vienne, si pas, comme tu dis, le reste du monde m'ouvre les bras!
Bonne continuation là bas, merci encore!

Ca c'est sûr que partir sans un capital dans un pays où on n'a aucun point de chute, faut oser et je comprends donc tout à fait ce choix..
Je suis comme vous, je souhaite de tout coeur que cette inflation cesse ou qu'il y ait une dévaluation, car pour être franche, nous, nous envisageons sérieusement un départ ailleurs en raison de ce qui se passe ici. Les prix ont doublé depuis notre arrivée et on nous annonce à nouveau 2011 à + 30%... ce qui n'est pas soutenable quand on vit avec des revenus européens qui sont, dans le meilleur des cas, stables (retraites etc..)
Certains argentins tirent à peu près leur épingle du jeu.. Ce sont ceux qui ont la chance de faire partie de métiers où les syndicats sont très puissants (cf par exemple les camionneurs avec leur célèbre Moyano)... Il est clair que s'ils ont 40% d'augmentation de salaire mais que les prix augmentent de 30% ils s'en sortent..
Mais :
. L'état a eu des entrées record d'impots cette année.. Grand succès.. ça prouve la croissance.. NON.. ca prouve l'inflation, en effet ils n'ont pas relevé les tranches d'imposition et donc à pouvoir d'achat égal les gens assujettis à l'impot ont payé beaucoup plus puisque leur salaire a augmenté de 15 ou 20%
Tous ces gens là s'en sortent de moins en moins (classe moyenne notamment)
. Les grèves et manifestations sont constantes (en ce moment le port de Rosario bloque pour une durée illimitée les exportations notamment de grains..), le métro et les bus c'est quasi quotidien (on se croirait en France en pire..lol)
. Le ministre de l'économie nie l'existence de l'inflation. Il a donné une excellente définition : il n'y a pas d'inflation en Argentine car les salaires suivent l'évolution des prix... sic...
. Il a recommandé avant hier aux argentins de marcher... en effet selon lui, les prix sont très disparates et en marchant et cherchant on trouve donc des produits à bon prix.. Il a donné l'exemple de la présidente de la banque centrale qui aurait trouvé au marché central une poire à 1 peso, je crois.. Le seul problème c'est que s'il faut faire 10 kms pour acheter une poire, ça fait cher la poire..
. Le péage près de chez nous vers Cordoba étaient à 2 pesos en 2009. Il est passé à 2.5 début 2010, puis à 3 pesos en décembre et vient de passer à 4. Le bus idem.. Seul problème il n'y a aucune autre route que l'autoroute...
Voilà tout un paquet d'exemples concrets..
Comme je vous ai dit je crois lisez La nacion Economie et iEcoclarin économie.. Ils ont des articles très intéressants et cela vous permettra de vous familiariser avec ce pays avant votre arrivée
Bon voyage et bonne chance

Salut!

J'ai (encore) une question d'ordre pratique, je suis en train de regarder les vols vers l'Argentine et de faire un petit comparatif mais je me rends compte que je ne peux pas prendre un aller simple (légalement). Je suis allée voir sur internet ce qu'il était possible de faire par rapport à ça et il semblerait que je puisse acheter un aller avec un retour "open"... Génial comme solution mais je n'arrive pas à mettre la main sur la compagnie qui propose ce service.
Pour les autres possibilités, elles me semblent un peu compliquées et je ne saisis pas bien l'utilité ni leur fonctionnement.
Bref, si vous avez une astuce par rapport à ça, votre propre expérience, un site, une compagnie aérienne, etc. Je suis preneuse!

Merci d'avance!

Bonjour

La législation est assez simple.. Une compagnie aérienne qui embarque une personne sans visa autre que touriste, est responsable de son rapatriement en cas de refoulement par l'immigration à l'entrée du pays.. donc les compagnies aériennes exigent tout à fait normalement des vols AR à défaut de visa établissant la résidence dans le pays de destination.
Il y a effectivement possibilité de retour open.... mais là on paie les billets plein pot..
La solution, prendre un AR bon marché et perdre le retour.. si entre temps on a obtenu un visa de résidence...
A savoir qu'un aller simple ne coute pas beaucoup moins cher qu'un AR et en fonction des compagnies peut même couter 2 ou 3 fois plus cher... Idem pour vols avec retour prévu sur 2 ou 3 mois, les billets sont très chers..
Bon courage

Merci pour les infos, j'avais peur d'avoir des ennuis avec la compagnie aérienne en annulant le retour une fois sur place... C'est vrai que c'est un peu idiot de perdre de l'argent là dessus mais comme vous dites, la différence entre un aller simple et un A/R n'est pas énorme...

J'ai peut être la possibilité d'avoir une bourse via le Forem, je ne serais donc plus sous les termes du visa touristique, c'est peut être une solution adéquate mais je dois encore me renseigner! Par quelle agence de voyage passez-vous généralement? je ne sais pas si vous voyagez beaucoup, les meilleurs prix que j'ai trouvés étaient sur Govoyage, mais je ne sais pas s'il y a encore plus intéressant ailleurs.

Bonne journée!

cherchez sur easyvols...
Bonne journée

Moi le moins cher que j'avais trouvé en septembre dernier etait sur aireuropa!

Bonjour,

le visa est le gros problème pour la plupart des gens qui veulent s'installer ici... j'ai fait plusieurs pages dessus sur mon site (vivre-a-buenos-aires.net), parce que c'est le gros souci pour les étrangers.

En gros tu peux demander un visa comme étudiant, ou obtenir une promesse d'embauche d'une entreprise argentine, qui te permettra de demander un visa comme employé. Il y a d'autres solutions (te marier, avoir un enfant, monter ta propre entreprise, être rentier), mais ça demande d'être déjà un peu fixé en Argentine...

Le mieux est de demander dans un premier temps un de ces deux visas, et après deux renouvellements (soit trois ans) tu as la résidence définitive. Après la première année tu peux essayer un autre visa (par exemple en créant ton entreprise) si ta sotuation a évolué.

Pour ta recherche d'emploi, tu peux passer trois mois en Argentine, sortir du pays et revenir pour trois mois, sans problème. Cela te donne six mois avant de voir si tu demandes un visa comme employé, ou comme étudiant, ou en créant ta boîte.

Bonne chance pour ton installation,

Delphine
vivre-a-buenos-aires.net

Bonjour je vis actuellement en France avec l'intention de m'installer en Argentine dans les mois à venir.. en ce qui concerne l'entrée légale dans le pays je me demandais si je pouvais obtenir un visa de longue durée (regroupement familial) en me mariant avec mon fiancé qui est argentin (de Cordoba).. car j'ai 18 ans et je crois avoir lu que l'âge minimum légal pour se marier était de 21 ans???? connaissez-vous les lois argentines en ce qui concerne le mariage???   :)

Tu peux te marier et devenir ainsi conjointe d'argentin et avoir ainsi un visa... Pas de soucis.. La province de Cordoba a le record dans tout le pays des grossesses adolescentes (14/15 ans).. alors, manquerait plus qu'ils empêchent le mariage..lol..
Ils demanderont peut être une autorisation de tes parents si tu es considérée comme mineure.. (et comme ça se fait en France) Il suffit que ton ami aille se renseigner..
Bonne journée

Hola! Ninuccia, corrige moi si je me trompe (je viens juste de decouvrir le fil de la conversation), il me semble que tu n as pas envisage d etudier en Argentine ?
Ca demande beaucoup de papiers aussi (attention a partir avec les originaux de diplomes et les copies certifiees en poche) mais c est nettement moins contraignant que le mariage ... :-)
Il y a un tres bon topo sur les etudes sur le site vivre-a-buenos-aires.net de notre amie Flordelino.

Merci pour les réponses et le lien :)
Oui je compte étudier en Argentine et y travailler :)

bonjour à tous

le projet de reportage est arrêté par la production pour l'instant.
Je vous recontacterai si ca se relance. Dans tous les cas, merci pour votre intéret et merci de m'avoir écrit.
A très bientot,

camille

Bonjour,
je me permets de laisser un petit message sur ce forum si cela peut servir de conseils au futurs candidats au départ.
Je vis depuis plusieurs années en Argentine.
J' y vis très bien et j'ai la chance de gagner ma vie en vivant d'une de mes passions.

Je pense que pour un français par exemple, venir en Argentine et travailler dans le public ou dans une boite privée, il va falloir vous accrocher. Les salaires ne sont pas énormes et surtout quand on les convertis en euro cela ne pèse pas lourd... le peso argentin est un peu une monnaie de singe; il faut bien l'avouer. + une inflation terrible... (près de 20% par an)

Venir ici et travailler comme employé; ce n'est pas facile. Sauf certains postes exceptionnels.

Par contre, je pense que l'Argentine est le pays idéal pour entreprendre = monter son bisness ou sa petite entreprise.

En effet; ici plein de choses sont à faire; et c'est un peu le pays des portes ouvertes à ce niveau là.
Aussi, ici être français est un grand atout. L'Argentine rêve d'europe, et ses tangos se réfèrent beaucoup à Paris et à la France.

Enfin, je conclurai en disant que je ne chercherai pas du travail dans les grandes villes tel que Buenos Aires, Rosario ou Cordoba; mais plutôt en Patagonie ou dans le NOA ou encore le Cuyo.

a vous lire!

Salut Bobovoyage,
Ton post me remonte le moral, je pars dans un peu plus d'un mois en Argentine et j'espère bien trouver quelque chose à faire, dans quoi investir sérieusement et lancer un business comme ça! J'avais d'abord dans l'idée de chercher de l'emploi comme salarié, mais je me rends compte que ce n'est pas gagné et que dans ma branche (la publicité) ils n'ont pas l'air d'avoir besoin de moi!
Cela dit, je ne me décourage pas si facilement, je pars avec mon book et je verrai une fois sur place si les portes s'ouvrent ou non.
Selon toi, quels sont les domaines à explorer pour y investir sérieusement? Qu'est ce qu'il manque au pays que nous pourrions apporter? Je pars du principe que ma touche personnelle là bas doit être sans conséquence négative, je ne veux pas profiter du système mais l'améliorer... C'est peut-être utopiste mais j'aime croire que c'est possible!

en espérant avoir des réactions de votre part ;)

Bonjour

Ton projet de création d'entreprise va se heurter à une sérieuse difficulté, toujours la même : le visa..
Le visa investisseur a augmenté l'an dernier comme les autres et il faut maintenant investir en gros 300.000 euros pour l'avoir (je dis bien 300.000 eurose et non pesos).En fait c'est 1.500.000 pesos)..Ils ont tout bonnement multiplié par 10.. et en plus pas facile à obtenir, il faut tout un dossier, business plan etc.. etc..
Bon courage

Bonjour LNA622,

Je suis ravi de tomber sur ce post au fil de mes pérégrinations, car moi aussi je suis dans la pub ! (Concepteur Rédacteur) J'avais plus ou moins abandonné l'idée de bosser dans la pub en Argentine, me disant qu'une petite crêperie à la française ou qqchose dans ce goût là pourrait faire l'affaire.
(à ce propos, j'ai trouvé ce site qui pourrait peut-être t'intéresser : petitherge.com/article-1272249.html ) mais je me dis qui s'il est possible de bosser dans la branche dans laquelle j'ai fait mes études, ce n'est pas forcément une mauvaise chose… Aussi je me demandais si tu étais maintenant sur place ? Si oui qu'y fais tu ?

Au plaisir de te lire bientôt, je te souhaite tout ce qu'il y a de meilleur pour la suite !

Enzo.

Nouvelle discussion