Développer son réseau social au Japon

Bonjour à toutes et à tous,

S’expatrier au Japon, c’est aussi quitter sa famille et ses amis. Il apparaît alors important de pouvoir se créer rapidement un nouveau cercle de connaissances.

Comment faire pour se constituer un réseau social au Japon ? Où et comment rencontrer du monde ?

Est-il facile d’aller vers la population locale ? Quelles sont les spécificités culturelles à prendre en compte ?

Partagez vos conseils et votre expérience !

Merci d’avance,

Christine

Pour avoir une relation sociale au japon
- travailler dans une societe et avoir des relations via ses collegues
- aller dans une ecole de japonais
- s inscrire dans un club de sport

sinon ce sera tout un plus un echange et une discussion rapide dans un izakaya dont restera seulement le souvenir passe (difficile de garder le contact avec les gens)

Je suis un peu du meme avis que Neoraph.

1. Ou rencontrer des gens

Le meilleur moyen est très certainement de s'inscrire dans un club sportif ou culturel. Il est possible de trouver des annonces en anglais dans les centres internationaux et les ambassade des grandes villes, ainsi que des gazettes présentant les évènements culturels a venir. Il vous sera alors aisé de rencontrer d'autres expatriés ou des japonais capable de communiquer en langue étrangère et avides de partager leur culture.

Il existe aussi des groupes de rencontres amicales et culturelles sur les réseaux sociaux comme expat.com, facebook ou couchsurfing.

Si vous souhaitez devenir amis avec des japonais, armez-vous de patience et de LINE. Cette application gratuite, égale a skype, est largement utilisée a travers tout le pays pour discuter et prévoir les sorties entres connaissances.

2. Interactions et discussion

D'autre part, les japonais peuvent avoir une tendance très réservée, et il vous faudra parfois les rencontrer plusieurs fois avant qu'ils ne vous accordent leur amitié. Cela peut s'avérer frustrant pour nous autres ayant l'habitude de devenir rapidement ami avec une personne rencontrée en soirée.
Mettez toutes les chances de votre coté en laissant de l'espace a la personne, ne la harcelant pas de message lui proposant d'aller boire un verre toutes les semaines, mais plutôt en lui lançant la balle et en attendant patiemment son retour.
Dans les relations entre femmes, n'hésitez pas a amener un petit cadeau lors des rencontres suivantes.

Les questions les plus courantes dans une rencontre  peuvent etre liées au diplomes et université, travail, hobbies ou voyage.
De manière générale lorsque vous ne connaissez pas encore bien la personne, évitez les questions relatives a la situation familiale et personnelle (mariage, relation, enfants) et ne demandez pas d'avis sur des sujets sérieux (politique, social...), car cela peut etre extrêmement genant. Vous n'obtiendrez que des réponses vagues, et risquez de  faire fuir votre interlocuteur qui ne souhaitera plus vous rencontrer par la suite.

3. Respect
Enfin, lorsque vous fixez un rendez-vous, n'oubliez pas d'arriver 10 minutes en avance, et de prévenir dès que possible en cas de retard. Si vous devez annuler pour une quelconque raison, faites le avec tact.
Sachez également que la réponse "Je suis occupé" ou bien "C'est compliqué" signifie un refus. Demander des explications sera perçu comme rude et impoli.

Cependant, n'oubliez pas qu'en dépit des differences culturelles, chaque humain possède sa personnalité propre, et que le respect est la meilleure des réponses.

Au travail beaucoup de mal pour se faire des amis... j'entends par la ce sont des collegues, on peut parler a la pause de tout mais en principe c'est rare que ces memes collegues deviennent des amis. les Japonais aiment bien separes prive et boulot, un peu comme certaines personnes aussi en Occident.  Je suis assez reticente a donner mes coordonnees a des gens que j'ai rencontre au boulot. Je les garde uniquement pour parler boulot et une fois que je quitte le lieu, bah j'ai plus du tout de contact.

Je fais ainsi maintenant car lors de mon baito je pensais m'etre faite des amies, qui m'ont dit apres avoir ete viree qu'on se reverra pour faire une soiree et je n'ai jamais eu de contact de leur part. C'etait juste de la courtoisie.

Oui, la courtoisie au Japon peut etre un vrai fléau pour nous européens. Il est parfois réellement difficile de différencier un bon contact de la simple politesse.
Le meilleur indicateur dans ce cas la, est la réaction de la personne après la rencontre. Si elle a envie de vous revoir pour discuter ou aller boire un café, elle le fera soit tout de suite après votre rencontre, soit dans les semaines qui suivent.

Bien entendu, rien de vous empèche de prendre les devants en proposant une sortie, mais si la réponse ne vient pas, ne poussez pas. Passez simplement a autre chose.

Nouvelle discussion