Qu'est ce qui fait que vous avez fui ou voulez fuir la France ?

J'ai récemment lu qu'une jeune femme veut aller accoucher aux USA pour donner la nationalité Américaine à son enfant et par ricochet faciliter son propre obtention (elle), du Green Card. J'étais très choqué puis en même temps, je m'étais dit que le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. Bien sûr, il est très facile pour moi après avoir accompli mon rêve (Green Card, Citizenship) de vouloir raisonner alors que j'avais moi-même pris le chemin des USA à cause de la série télévisée, "Drôle de dame" : J'étais fou amoureux de Farrah Fawcett et Jaclyn Smith (les deux en même temps donc prêt à inscrire la polygamie dans les lois fédérales) et  le lendemain de mon arrivé à l.a, je m'étais rendu au 5700 Wilshire Boulevard chez spelling Golberg production, croyant trouver mes idoles sur place pour les demander en mariage (la honte que j'ai subi...grave). Figurez-vous que pendant mes 17 ans  sur le sol Americain, je ne les ai pas vu plus que vous. C'était la folie de jeunesse certes. Dites-nous, votre expérience de folie, pourquoi vous fuyez un si beau pays comme la France et pourquoi votre atterrissage ou futur atterrissage aux USA ? Est-ce l'âge ? Quelqu'un vous a aussi inspiré ?

Je ne pense pas que le verbe "fuir" soit très adapté a ma situation car je n'ai pas fuit la France, je l'ai quitté pour aller chercher autre chose ailleurs.
Cet autre chose ça a été des opportunités professionnelles, tant pour moi que pour mon épouse. Ensuite avec les années qui passent, nous avons pu offrir a notre fille une double culture, une seconde langue ainsi que des etudes supérieures dans une école Américaine de qualité.

Pour la petite histoire, quand j'étais a LA, j'ai rencontré personnellement Keanu Reeve, Leonardo Di Caprio, Val Kelmer, Courtney Love, les trois soeurs du feuilleton Charmed, le frère de Julia Roberts.
Certains ont même été mes clients.

Pour moi non plus le verbe fuir ne s'applique pas;

Je suis partie de la France il y a 16 ans pour voir autre chose, cotoyer une autre culture et pratiquer l'anglais, bref par curiosité.

J'ai l'impression par contre que beaucoup des francais qui partent de la France ("Un si beau pays"?) aujourd'hui la fuient effectivement; ils ne l'auraient peut-être pas quittée, ou eu l'idée de venir aux US, si la situation y était meilleure...
Pour résumer : il y a 15 on partait pour ouvrir ses horizons; maintenant on part pour trouver mieux ailleurs....?

Nous sommes partis (avons fuit?) il y a six mois, principalement pour retourner aux Etats-Unis, car mon mari avait déjà vécu 25 ans aux USA et ne supportait plus les Français (pourtant il est Français, moi je suis Allemande).  Tout lui était insupportable: la politique, la sclérose administrative, les impôts, le manque d'énergie, l'éducation nationale, ...  Pour moi, qui avait quitté l'Allemagne pour la France, un rêve s'était arrêté, car j'avais choisi la France il y a 25 ans "pour le meilleur et pour le pire", mais les arguments me manquaient, tellement la France était devenue difficile et lourde.   Et je ne regrette pas une seconde, la vie ici à Santa Barbara en Californie est magnifique.

Aujourd'hui j'aide des entrepreneurs à obtenir leurs visas pour nous rejoindre et je peux vous témoigner de beaucoup qui ne supportent plus les "agressions" (réelles et psychologiques) au quotidien.  Certains viennent pour des raisons religieuses, d'autres économiques, d'autres car il leur semble qu'aucun progrès est possible en France.  Tous sont prêt à recommencer à zéro en prenant des risques, à s'éloigner de leur patrie.  Quasiment tous me parlent de l'avenir qu'ils souhaitent donner à leurs enfants.

Hello,

Pour ma part, j'aime les deux pays Usa et France.

Maintenant , j'avais toujours eu l'envie d'aller vivre au USA, c'est comme ça j'arrive pas à expliquer, surement la télé à jouer un role lol, non sérieux on se rend pas compte mais la télé a un impact sur l'image d'un pays.
Après oui ya le coté on se dit ça serait bien quand j'aurais des enfants (on sait pas de quoi est fait l'avenir, just on essaye de voir un horizons prospere) ils seront bilingues et clairement ça ouvrent des portes, on pense aussi à l'avenir, même si l'anglais s'apprend aussi en France ou ailleurs.

Après avoir fait mon premier voyage à New york, le retour a été rude, j'ai trop aimé la vie au Usa, que tous soit ouvert 24h /24, le coté décompléxé, je me suis sentit à l'aise , c'est comme ça.
Puis après je savais que je me voyais vivre là bas, et les choses sont venu naturellement, jai voulu aussi voir Miami (il y a plein de belle villes, c'est just mon choix qui a été de voir aussi la difference avec New york), et là j'ai adoré encore plus car il fait beau à l'année donc excellent pour le morale, le cadre de vie me plait.... et de fil en aiguille, je me suis retrouvé à vivre ici et je suis heureuse d'avoir fait ce choix.

J'aime toujours pour autant Paris, mais je priviligie le cadre de vie et biensur pas que ça.
Bref maintenant reste à construire sa vie ici en soyant optimiste.

Bonne soirée.

Salut, chacun a ses raisons.. Just une info.. Avoir un enfant aux states facilite pas l'obtention du green card a part a c'est 21ans.. Donc elle as le temps si c'est skel ta dit ou ske tu pense..

Pour ma part je peux dire que oui j'ai toujours voulu fuir mon pays.... Oooops!! On parle de France la n'est-ce pas?... Dommage je suis pas Francais  :(  . Mais je pense tout de meme que tous les motifs qui nous poussent a aller voir ailleurs nous emmenent a des conclusions similaires: Voir du nouveau, une vie pas fabuleuse mais confortable, un quotidien qui differe de celui de notre chere patrie laissee derriere...

Fayshaa :

Salut, chacun a ses raisons.. Just une info.. Avoir un enfant aux states facilite pas l'obtention du green card a part a c'est 21ans.. Donc elle as le temps si c'est skel ta dit ou ske tu pense..

Bsr
Avoir un enfant aux USA dans l'intention soit-même d'obtenir le green card est une casse tête pour les services d'immigration car constitutionnellement, l'enfant est Americain et est inexpulsable des états unis, par contre, rien ne garantie le droit de la maman à se prévaloir de la nationalité de son enfant mineur né aux USA pour se maintenir sur le sol Americain hors les cas prévus par la loi fédérale sur l'immigration, mieux, la maman peut se voir interdire de séjour aux USA si elle est suspectée d'une grossesse et d'une naissance opportuniste pour un weaver allant jusqu'à l'âge de 21 ans de l'enfant.

Ce qui se passe dans ces cas étant que l'expulsion de la maman se voit prononcer sans mention sur l'enfant né sur le territoire Americain de sorte que la décision d'extraire l'enfant dans le cadre de l'expulsion de sa maman ne relèverait que de la décision de la maman elle-même du fait qu'elle détient l'autorité parentale sur l'enfant et non d'une expulsion formelle de l'enfant du territoire americain, un territoire dont il est citoyen. (Ceci s'applique lorsque le père n'est pas americain). Par contre, si le père est americain et que vous êtes mariés, il y a la possibilité d'ajustement de statut (il ne faut surtout pas dans ce cas sortir des USA durant la procédure d'ajustement). Il arrive aussi que l'autorité parentale soit exclusivement confiée au père Americain et la mère est enjointe de quitter les USA pour se conformer à la procédure de regroupement familial auprès du consulat des USA dans son pays . Cette dernière hypothèse est toutefois peu appliquée  au regard de la convention de la Hayes (l'enfant ne peut être écarté de ses parents que pour des motifs graves).
Enfin,  avec un bon avocat, vous êtes régularisable.

Ceci étant, revenons au sujet de la discussion : Qu'est ce qui fait que vous avez fui ou voulez fuir la France ?

Hello, je n'ai pas fui la France, mais à la base, je voulais rejoindre ma petite amie (ex). Je suis tombé amoureux de NYC lors de mon premier voyage et j'aime l'état d'esprit et l'esprit d'entreprise. Je pense également que les USA ont beaucoup plus d'avenir que la vieille Europe. Concernant un accouchement aux USA, imaginons des complications style césarienne, (bonjour la facture, de quoi s'endetter à vie).

Pour ma part c'est Flanby, je ne pouvais plus voir sa tête et subir son imagination dans la création d'impôts et de taxes.

On a pas fuit du tout nous. Mon mari a eu l'opportunité de venir passer 2 ans aux USA, dans une super université, alors on a pris l'occasion : pour découvrir, pour améliorer notre anglais pour visiter... Et on compte bien rentrer en France à la fin de notre visa! On sera meme très contents de revoir notre beau pays :)

Alexandra93101 :

Nous sommes partis (avons fuit?) il y a six mois, principalement pour retourner aux Etats-Unis, car mon mari avait déjà vécu 25 ans aux USA et ne supportait plus les Français (pourtant il est Français, moi je suis Allemande).  Tout lui était insupportable: la politique, la sclérose administrative, les impôts, le manque d'énergie, l'éducation nationale, ...  Pour moi, qui avait quitté l'Allemagne pour la France, un rêve s'était arrêté, car j'avais choisi la France il y a 25 ans "pour le meilleur et pour le pire", mais les arguments me manquaient, tellement la France était devenue difficile et lourde.   Et je ne regrette pas une seconde, la vie ici à Santa Barbara en Californie est magnifique.

Je suis super intéressée par ton témoignage car c'est ce que vit mon mari (et par la même occasion moi aussi car j'ai connu d'autres pays). Lui, il est américain et on veut vite partir (ou s'enfuir...lol). Comment as-tu fait pour partir en 6 mois ?  As-tu rempli une demande de visa ou parti en vacances et fait tes papiers de là-bas? Puis, pour travailler ? Parce que j'ai plein de motivation, de rêves et d'énergie que je sens pouvoir exploiter là-bas ... Si tu peux en dire plus sur ton expérience :)

Le mot n'est pas fuir je pense mais j'ai trouve ici un amoureux et un travail. Deux choses INTROUVABLES en France pour moi  :lol:

bonjour,
et bien de notre côté, les US reste un rêve depuis tout petit. nous avons pu y aller en vacances deux fois, dont une fois pour une période de trois semaine (le bonheur, c'était géniale).
l'année dernière nous avons presque réussi à franchir le cap de partir 1 an. Mais bon, le boulot nous a rattrapé au vol et, effectivement, je suis comme vous, ça devient lourd en France, l'administration, les gens qui ne veule plus avancés, les politiques qui ne prenne plus de décision... quel dommage, enfin bon.
Aux US, je retrouve c'est envie. en tout cas, quand nous sommes arrivé en Californie l'été dernier, je me sentais bien.
Surtout après le passage 'obligé' de la petite photo auprès du beau drapeau américain en attendant le passage aux douanes.
Donc j'ai pas l'impression de fuir, mais c'est comme ça, j'adore l’Amérique..

aucune honte à dire qu'on fuit la France lorsqu'on voit à quel point de délabrement politique, social et fiscal ce pays en est arrivé.

Rares sont les gens qui partent aux USA pour fuir la France. C'est compliqué? Fuir la France n'est pas un projet d'expatriation aux USA. S'il s'agit de fuir, dès demain, tu peux partir vivre à Londres par exemple (beaucoup de travail et pas besoin de visa), en Espagne, en Italie,...

stevenmika :

Rares sont les gens qui partent aux USA pour fuir la France. C'est compliqué? Fuir la France n'est pas un projet d'expatriation aux USA. S'il s'agit de fuir, dès demain, tu peux partir vivre à Londres par exemple (beaucoup de travail et pas besoin de visa), en Espagne, en Italie,...

Exactement! Dans notre cas ça a été la bonne opportunité au bon moment mais nous n'avions pas l'intention de quitter la France à la base!

je suis d'accord, mais je réagissais au fait que tout le monde disait "je ne fuis pas la france", comme si c'était mal que ce soit le cas.

C'est quand même incroyable cet propension qu'on beaucoup de français à systématiquement dénigrer leur pays. Tout n'est pas parfait chez nous mais il y a quand même beaucoup d avantages à vivre en France (santé, éducation, patrimoine culturel, paysages, activités diverses et variées gratuites ou presque, sécurité...) partir pour partir personnellement je ne vois pas trop le but. Si une belle opportunité se présente, professionnelle ou autre, oui. Mais se plaindre constamment et croire que l herbe sera forcément plus verte ailleurs ça pourrait  bien entraîner de grandes désillusions chez certains. Certes les États-Unis sont un beau pays avec de belles opportunités  mais ce n'est pas Disneyland non plus pour tout le monde.

La France est morte, ce pays est laissé à l'abandon, la valeur travail n'est pas récompensée, ce pays croule sous l'assistanat, la fiscalité est confiscatoire, et je peux continuer longtemps. Refuser de voir cela est juste se voiler les yeux.

Si tu es heureux dans ce pauvre pays, tant mieux pour toi.

Les USA sont très bien si tu vois grand (avoir les moyens de ces ambitions), si tu es éduqué dans un domaine recherché, si tu as un projet et que tu l'as bien préparé. Si par exemple ouvrir une baraque à frite ou un déli par exemple est un projet, tu ne vivra pas mieux aux USA qu'en France.

Je suis agent immobilier ici, depuis 7 ans. J'ai 44% de prélèvements qui vont direct dans la poche des glandeurs bouffeurs d'aides et allocs. Je n'ai aucune aide, rien, je travaille dur à la sueur de mon front, parfois 7j/7, pour me faire violer par les impots et charges et voir ce pays sombrer dans la déchéance.

Je suis trilingue et ai une maîtrise en droit des affaires.

Je vise effectivement les USA. Je connais des gens en CA et FL. J'ai tenté de m'intéresser à l'immobilier aux USA mais sans US SS number tu ne peux pas passer l'examen fédéral, et aucune boite immo US n'accepte le sponsoring.

Reste pas grand chose. Immigration illégale, exclue bien sur, ou visa E2 avec la banane de se voir refuser le visa et d'avoir perdu une coquette somme.

Pas simple.

Comment te dire... Déjà je ne vis plus en France mais ce n'est pas le sujet. Je ne cracherai jamais sur mon pays comme tu le fais, par principe. Et si tu viens vivre ici je te conseille de ne pas le faire, c'est très mal vu. J'ai travaillé et payé des impôts là-bas, et j'en étais plutôt fier car il m'a fourni une éducation et des soins de qualité. Certes les prélèvements sont un peu plus élevés en France, mais pas énormément plus qu'aux États-Unis.
Pour ce qui est de la valeur-travail je t'invite à tester l opportunité formidable de vivre avec le rsa, situation au combien idyllique.  Remercie plutôt la providence de t'avoir fait français plutôt que syrien ou ukrainien... Mais le fait est que tu me sembles quelqu'un de particulièrement aigri, sans doute lecteur de valeurs actuelles... Bonne chance avec ton projet ceci-dit, mais si ton principal moteur c'est la rancœur envers ta patrie ça va faire juste.

je comprends en te lisant pourquoi on dit que le coq est le seul animal à chanter quand il a les pieds dans la merde.

Je rejoindrai christophem sur une chose, c'est la chance d'être né Français et pas Syrien, Iraqien, Coréen du Nord ou autre...
La France m'a donné une education descente. Les soins y sont excellents au point ou en France il vaut bien mieux être le patient que le médecin... mais surtout la France avec tous ses inconvénients, c'est une terre de libertés et parce qu'a la base je suis Français j'ai pu immigrer aux USA sans trop de difficultés.

Maintenant, la ou je ne suis pas d'accord avec christophem, c'est quand il dit que la fiscalité US serait légèrement inférieur a la fiscalité Française. C'est faux, elle est très avantageuse surtout si on cherche a la comparer avec la fiscalité Française.
Deja aux USA, on ne paie pas l'impôt sur l'impôt (sera déduit de ta base imposable toutes tes dépenses fiscales comme les taxes foncières, les impôts en general, tes cartes grises de voiture, les frais de scolarité supérieure de tes enfants etc...). Ensuite si tu es salarié, il n'y a presque pas de difference entre ton brut et ton net alors qu'en France c'est de l'ordre de 25% (avant impôts). Le montant de la TVA est très different, plus de 10% d'écart en moyenne quand elle existe (certains états n'en ont pas). Les taxes sur les successions sont quasi inexistantes sur les heritages inférieurs a $1.5 millions et j'en passe...

Je te rejoins également en partie pescaraplace, et il est vrai que j'ai une expérience relativement limitée de la fiscalité américaine, car cela ne fait qu'un an que j habite ici.
Mais sur ce que j'ai vu jusqu'à présent, sur des salaires moyens, de moins de 50 000$, le taux d'imposition me semble sensiblement le même, de l ordre de 25% tout compris. (Federal, state et taxe foncière). Après nous habitons dans le Massachusetts, c'est sans doute différent ailleurs, car c'est un état qui fait de gros efforts sur les infrastructures (hors métro bostonien, cela va de soi).  Pour des salaires beaucoup plus élevés je ne sais pas.
Cependant fuir son pays uniquement  pour des raisons fiscales, je trouve ça ethiquement  très moyen...

christophem :

Je te rejoins également en partie pescaraplace, et il est vrai que j'ai une expérience relativement limitée de la fiscalité américaine, car cela ne fait qu'un an que j habite ici.
Mais sur ce que j'ai vu jusqu'à présent, sur des salaires moyens, de moins de 50 000$, le taux d'imposition me semble sensiblement le même, de l ordre de 25% tout compris. (Federal, state et taxe foncière). Après nous habitons dans le Massachusetts, c'est sans doute différent ailleurs, car c'est un état qui fait de gros efforts sur les infrastructures (hors métro bostonien, cela va de soi).  Pour des salaires beaucoup plus élevés je ne sais pas.
Cependant fuir son pays uniquement  pour des raisons fiscales, je trouve ça ethiquement  très moyen...

Pourquoi ethiquement très moyen?
Il ne fuit pas la culture Française, l'histoire Française, la gastronomie Française, etc... il ne dit pas non plus qu'il veut renier ses origines. C'est sa fiscalité confiscatoire qu'il cherche a fuir.

Tout simplement parce que c'est une forme d'égoïsme par rapport au pays qui t'a fourni la sécurité, les soins et le savoir dont tu avais besoin .
  Mais bon il est clair que face à l'impôt certains continueront à crier à la spoliation alors que d'autres y verront un mal nécessaire pour vivre dans une société civilisée. Question d'éducation..

Tout depend si l'argent des impots sert à des choses utiles ou est gaspillé et redistribué à des gens qui ne le méritent pas.Je suis reconnaissante à la France pour mon éducation, les aides en cas de chomage etc. Ici aux US je serais prête à payer plus d'impots pour avoir un meilleur système de santé ou de soutien social. Mais je comprend les gens qui veulent partir de France aujourd'hui : ils ont l'impression, peut etre pas toujours de payer trop d'impots, mais que l'argent qu'ils paient aux impots est gaspillé ou mal utilisé pour des gens qui vivent aux crochets de la société. Il y a donc un sentiment d'injustice....qui pousse certains à partir.

Je ne dis pas qu'il n'y a pas d'abus. Mais le fait est qu'ils proviennent d'une minorité, et que malheureusement ils sont perçus par beaucoup comme une généralité. Tenir un mois avec 6 ou 800 euros ce n'est pas le club med, et personne n'est à l'abri de tomber un jour ou l'autre.
  Mais dire simplement "pays de m..." "dictature" "spoliation" "je veux m'expatrier" à tout bout de champs ce n'est pas très constructif. En même temps nous sommes quand même des citoyens d'un pays qui glorifie certains acteurs pour leurs exils fiscaux. Acteurs qui ont construit leurs fortunes grâce à ... oui vous l'avez.

christophem :

Tout simplement parce que c'est une forme d'égoïsme par rapport au pays qui t'a fourni la sécurité, les soins et le savoir dont tu avais besoin .
  Mais bon il est clair que face à l'impôt certains continueront à crier à la spoliation alors que d'autres y verront un mal nécessaire pour vivre dans une société civilisée. Question d'éducation..

Je ne pense pas que de refuser la "dette éternelle" due a ton pays de naissance soit une forme d'égoïsme.
Deja si tu es né en France, c'est un hasard. En quoi peut on être responsable d'un hasard?

Maintenant personne ne critique les bienfaits de l'impôt mais il faut de la mesure.

Peut-être pas de l'égoïsme, mais au moins un manque flagrant reconnaissance... ce dont malheureusement manquent cruellement certains expatriés et certains candidats à l'expatriation, qui vu d'ici m'ont l'air d'être bien aigris.Faire du french-bashing en permanence c'est trop facile

Si le but d'Angelo93, c'est de quitter le pays a cause des profitteurs (???), avec les propos qu'il cite, il va etre decu. On entend les meme remarques a ce propos ici :

- "Comment diable un beneficiaire de coupon alimentaire (46millions de beneficiaire) puisse se payer un nouvel iphone !!?"
- "Allez, j'achete votre produit meme si je dois payer x dollars en plus pour nourrir le chien (feed the dog)"
- etc

^^

christophem :

Peut-être pas de l'égoïsme, mais au moins un manque flagrant reconnaissance... ce dont malheureusement manquent cruellement certains expatriés et certains candidats à l'expatriation, qui vu d'ici m'ont l'air d'être bien aigris.Faire du french-bashing en permanence c'est trop facile

Je ne pense pas non plus que "exprimer sa reconnaissance" comme tu dis, ce soit accepter de se faire plumer.

Pourquoi ce ne serait pas compatible, d'un coté avec aimer ses origines et en être reconnaissant et de l'autre d'en avoir plus qu'assez de payer des impôts délirants? et le French bashing c'est encore autre chose et ceux qui s'y prêtent, parlent le plus souvent sans savoir et tu verras, avec le temps ça s'estompe.

"se faire plumer" "impôts délirants" ? On dirait des éléments de langage du tea party !
  La France ce n'est pas l'URSS non plus, même si nous avons un système social qui coûte cher, une économie pas au mieux et certains abus au niveau de la redistribution. Mais franchement un tel dénigrement de son pays ça doit être unique au monde.

christophem :

"se faire plumer" "impôts délirants" ? On dirait des éléments de langage du tea party !
  La France ce n'est pas l'URSS non plus, même si nous avons un système social qui coûte cher, une économie pas au mieux et certains abus au niveau de la redistribution. Mais franchement un tel dénigrement de son pays ça doit être unique au monde.

C'est clair, il aura fallu attendre que je devienne American pour voter a gauche alors pour le Tea party, tu repasseras.

Vraiment ? Intéressant on dirait plutôt que tu tiens un discours libertarien. Enfin bon je crois qu'on sera pas d'accord, on n'a pas tout à fait la même conception de la nation

christophem :

Vraiment ? Intéressant on dirait plutôt que tu tiens un discours libertarien. Enfin bon je crois qu'on sera pas d'accord, on n'a pas tout à fait la même conception de la nation

Ça se voit que ça fait qu'un an que t'es ici. T'as besoin de grandir.

Tu as aussi le droit de rester courtois. De souvenir On a pas élevé les cochons ensemble. Enfin pour parcourir de temps à autres ce forum et quand on voit le ton que tu utilises pour t'adresser à des gens que tu ne connais même pas ce n'est pas très étonnant... Alors comme on dit "don't feed the troll" , mais un dernier petit conseil un peu de savoir-vivre ne fait de mal à personne, d'autant que tu n'es visiblement plus un gamin.

Angelo93 :

La France est morte, ce pays est laissé à l'abandon, la valeur travail n'est pas récompensée, ce pays croule sous l'assistanat, la fiscalité est confiscatoire, et je peux continuer longtemps. Refuser de voir cela est juste se voiler les yeux.

Si tu es heureux dans ce pauvre pays, tant mieux pour toi.

le probléme c'est que tu sait  pas ce que c'est de s'expatrier ,tu devrais être heureux de payer 44% d'impôts ,car tu  est riche ,c' etais mon rêve á moi ,en plus tu peut faire un nombres incalculables de niches fiscale  . Ceux qui fuit  le pays pour des raisons fiscales , echouent dans leurs expatriations ,car il  faut un projet  . L es impôts sont peut être moins éléver aux état unis ,mais le systéme de soin  est horriblement chere e t pas á la portée de tous le monde, quand au systéme scolaire plublique c'est une catastrophe  ,au classement PISA  loin dérriére la  France  ou l'Allemagne    , pour faire des études  ,il faut faire une montagne de dettes  ,beaucoups d'etudiants vont remboursé ce crédit toute leurs vie ,Barak Obama a pu rembourser son crédit que lorsqu'il etais devenu gouverneur du Michigan (je crois ) .Mais comme tu est français tu pourras te faire soigner en France ,ou envoyer tes enfants faire des études au frais de la princesse .
moi je crois pas au rêve américain ,aussi je reste lá oú je suis . Pays oú les impôts sont lourd ,mais qui fonctionne bien ,mais oú j'ai pas les aides sociales comme en France .seul les français dénigrent leurs pays  et lorsqu'il le font á l'étranger ,ils sont  mal vu par les locaux ,je  connais un américain qui m'a dit ceci " a tor ou á raison,je  ne  critiquerais pas mon pays ,car c'est mon pays bonne soirée .  jean  luc  ;)

Nouvelle discussion