Les impôts en Grèce
shutterstock.com
Actualisé l'année dernière

Si vous y êtes résident fiscal, vous devez payer vos impôts en Grèce. La résidence fiscale est un statut que l'on a sous certaines conditions, quelle que soit sa nationalité.

Le système fiscal en Grèce

Pour les personnes physiques qui sont domiciliées en Grèce, le système fiscal prévoit, quelle que soit leur nationalité, une obligation fiscale illimitée. En clair, vous devez y payer vos impôts, que vos revenus soient de sources étrangères ou helléniques. Il en va de même pour les entreprises dont le siège de direction effective est en Grèce.

Les personnes physiques (quelle que soit leur nationalité) non domiciliées en Grèce ont une obligation fiscale limitée aux revenus acquis dans ce pays, tout comme les entreprises dont les bénéfices proviennent de Grèce ou d'un établissement situé en Grèce.

La Grèce a des conventions de non double imposition avec certains pays, dont la France, la Belgique, le Canada, la Suisse, le système fiscal grec tient compte de l'impôt qui est payé aux pays d'où les revenus proviennent, il est imputé sur l'impôt national. Vous trouverez dans la section « Liens utiles » un lien vers toutes les conventions de non double imposition signées par les pays de l'Union européenne et un lien vers les points importants (au format PDF) de ces conventions entre la Grèce et la France, la Suisse, la Belgique et le Canada.

Pour être considéré comme résident fiscal d'un pays, il faut y vivre pendant au moins 183 jours par an. Les personnes ne résidant pas en Grèce, mais y ayant des revenus doivent impérativement effectuer une déclaration de revenus (de type E1) en Grèce, mais les non-résidents ne percevant pas de revenus dans le pays n'ont pas à y payer d'impôts pour une résidence (elle est « secondaire ») ni pour une voiture ou un bateau de plaisance (tant qu'ils ne génèrent pas de revenus). À Athènes, le centre des impôts pour les non-résidents se trouve au 4 de la rue Metsovou.

Il existe en Grèce quatre catégories de bénéfices imposables, le calcul du revenu net imposable étant différent pour chacune :

  • les revenus qui proviennent de salaires et de pensions de retraite ;
  • ceux qui découlent d'activités commerciales ;
  • les revenus provenant du capital (biens immobiliers, intérêts, dividendes) ;
  • les plus-values de ventes d'actions, de cession de produits financiers et de participations dans des entreprises personnelles de bons d'État.

Payer ses impôts en Grèce

La déclaration annuelle de revenus se fait de manière électronique en utilisant les codes et identifiants que vous remet l'administration des impôts que vous devez contacter lors de votre arrivée. Elle doit être déposée (en principe) avant le 30 avril de l'année qui suit celle pour laquelle vous faites votre déclaration. Selon les années fiscales, des délais sont accordés.

Les impôts sur les salaires et les retraites. Notez que les étrangers résidant en Grèce ne bénéficient pas des abattements forfaitaires et des déductions qui sont normalement applicables pour les retraites et les salaires. Il existe certaines exceptions, mais elles sont très restrictives. Voici le barème d'imposition en Grèce pour les salariés, les travailleurs indépendants et les retraités (2017-2018) :

  • de 0 à 20 000 euros : 22 %
  • de 20 001 à 30 000 euros : 29 %
  • de 30 001 à 40 000 euros : 37 %
  • au-delà de 40 000 euros : 45 %

Les revenus qui sont perçus par les officiers et les capitaines travaillant dans la marine marchande, à bord des navires, ont un taux forfaitaire de 15 %. Le reste de l'équipage est imposé à un taux forfaitaire de 10 %.

En Grèce, vous êtes également soumis à un impôt de solidarité dont voici le barème pour 2018 :

  • de 0 à 12 000 euros : 0 %
  • de 12 001 à 20 000 euros : 2,20 %
  • de 20 001 à 30 000 euros : 5 %
  • de 30 001 à 40 000 euros : 6,50 %
  • de 40 001 à 65 000 euros : 7,50 %
  • de 65 001 à 220 000 euros : 9 %
  • au-delà de 220 000 euros : 10 %

Les impôts sur les revenus locatifs. Si vous avez des revenus locatifs en Grèce, vous devez les déclarer en Grèce, et si vous n'y résidez pas, dans votre pays de résidence aussi. Voici le barème d'imposition pour les revenus locatifs en Grèce.

  • de 0 à 12 000 euros : 15 %
  • de 12 001 à 35 000 euros : 35 %
  • au-delà de 35 000 euros : 45 %

Les impôts sur les revenus d'intérêts, de dividendes et de redevances. Tous vos revenus devant être déclarés en Grèce, ils n'échappent pas à la règle. Voici le barème des impôts sur les revenus passifs en Grèce provenant d'intérêts, de redevances et de dividendes :

  • pour les intérêts : 15 %
  • pour les dividendes : 15 %
  • pour les redevances : 20 %

Les impôts sur les entreprises. La fiscalité des entreprises est simplifiée, le taux d'imposition sur les bénéfices des entreprises est de 26 % à partir du 1er janvier 2019 (il baisse de 3 % par rapport à 2018), quelle que soit la taille de la société. Les établissements de crédit payent toujours 29 %. Les plus-values réalisées par les sociétés sont taxées au même taux. Les entreprises doivent payer un impôt anticipé pour l'année en cours. Son montant représente 100 % de l'impôt qui a été payé l'année précédente. Tous les frais consacrés à la recherche technologie et scientifique sont déductibles.

Bon à savoir :

Les retraités de nationalité française résidant en Grèce n'ont pas à payer l'impôt sur la solidarité (CSA) ni la CSG et la CRDS.

Liens utiles :

Conventions de non double imposition des pays de l'UE
Conventions fiscales entre la Grèce et la France, la Belgique, le Canada et la Suisse
Le ministère des Finances (en grec)
Tax Experts
Expert-comptable-international.info

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.