La grossesse au Royaume-Uni

accouchement
Shutterstock.com
Actualisé 2021-11-19 08:55

La grossesse et la venue d'un bébé forment un événement qui change la vie. Par conséquent, les futurs parents veulent pouvoir contrôler autant que possible la situation en planifiant et en se préparant à différents scénarios pendant la grossesse, le travail et l'accouchement. Cet article vise à vous aider à organiser l'arrivée de votre bébé au Royaume-Uni en tant qu'expatrié, à en prendre soin tout en vivant dans le pays.

Où accoucher

Au Royaume-Uni, les femmes peuvent accoucher à domicile, dans une maison de naissance dirigée par des sages-femmes (c'est-à-dire une unité de sages-femmes) ou à l'hôpital, en fonction de leur état de santé et de celui de leur bébé, des conditions médicales préexistantes et si elles ont souffert de complications pendant la grossesse.

De nombreuses femmes choisissent d'accoucher à la maison, où elles se sentent plus détendues, entourées de leur famille. Si vous souhaitez accoucher chez vous, vous recevrez le soutien de deux sages-femmes du NHS pendant le travail, à moins que vous n'optiez pour une sage-femme privée ou un accouchement sans assistance (freebirth).

Important :

Il n'est pas possible de bénéficier de la péridurale dans le cadre d'un accouchement à domicile. Il existe cependant d'autres techniques de relaxation comme le bain chaud, du yoga prénatal, etc.

Attention :

Au Royaume-Uni, chaque naissance doit être enregistrée (notifiée) dans les 36 heures. Si vous pratiquez le freebirth, informez un médecin généraliste dès que possible.

Accoucher dans une maternité est plus confortable qu'à l'hôpital, même s'il s'agit d'une maternité hospitalière.

Si l'unité de sage-femme est séparée d'un hôpital, il n'y aura pas de soins obstétricaux, néonatals ou anesthésiques immédiats (ex. péridural).

Au Royaume-Uni, la majorité des naissances ont lieu dans des maternités hospitalières gérées par le NHS (National Health Service). À l'hôpital, le travail se déroule sous la supervision d'une sage-femme, tandis que des médecins restent disponibles en cas de complications. De plus, vous aurez un accès direct aux anesthésistes et aux néonatologistes.

S'il y a plus d'un hôpital dans votre région, vous pouvez choisir celui où vous souhaitez accoucher.

Bon à savoir :

Si vous avez décidé d'accoucher à domicile, vous pouvez tout à fait changer d'avis pendant votre grossesse et préférer l'hôpital.

Lien utile :

Trouvez des services de maternité près de chez vous

Hôpitaux privés et hôpitaux du NHS

En 2018, le gouvernement s'est engagé à offrir un meilleur soutien aux mères et aux nouveau-nés pour faire « du NHS l'un des meilleurs endroits au monde pour accoucher ».

Au Royaume-Uni, la majorité des accouchements ont lieu au sein de maternités hospitalières gérées par le NHS (National Health Service), où les soins sont offerts gratuitement sous certaines conditions.

En raison du nombre élevé de patients et des hôpitaux souvent en sous-effectif, le NHS ne peut pas toujours tenir ses promesses ou ses aspirations, information à garder à l'esprit si vous souhaitez avoir un enfant au Royaume-Uni.

À moins que votre état de santé nécessite une attention particulière, le NHS propose dix rendez-vous prénatals avec une sage-femme (une sage-femme différente de celle qui vous accompagnera pendant le travail), des analyses de sang, deux échographies gratuites (standards) et environ quatre rendez-vous postnatals.

Pendant l'accouchement, le NHS garantit une chambre privée, cependant, une fois le bébé arrivé, vous partagerez la chambre avec d'autres nouvelles mères et leurs bébés.

Pour plus d'intimité après l'accouchement, vous pouvez réserver une chambre privée au sein de la maternité du NHS pour environ 450 £ par nuit.

Il existe également des soins de maternité privés au Royaume-Uni, pour des services plus complets et personnalisés. Si vous choisissez d'accoucher sous les soins d'obstétriciens et de sages-femmes dans un hôpital privé, comptez au moins 5 000 £ pour une nuit à l'hôpital.

Si une césarienne est souhaitée ou nécessaire, la facture augmentera d'au moins 1 000 £. Notez également que dans le cadre de soins privés, de nombreux frais supplémentaires (ex. anesthésiste, examens de routine, etc.) peuvent faire grimper la facture finale.

Bon à savoir :

Vous pouvez accoucher dans un hôpital du NHS, mais engager une sage-femme indépendante, qui vous offrira des soins privés et personnalisés pendant le travail.

Important :

Que vous préfériez des soins publics ou privés, vous avez le droit de refuser les actes destinés à accélérer le travail. De plus, vous pouvez refuser certains médicaments et insister pour avoir un accouchement actif à moins qu'il n'y ait des complications nécessitant une approche différente.

Couverture NHS pour les expatriés

Les résidents ordinaires ont droit à des soins de maternité NHS gratuits au Royaume-Uni.

Les ressortissants de l'UE sans permis de résidence ordinaire, mais assurés par un État européen et titulaires d'une carte européenne d'assurance maladie (CEAM) ne seront pas facturés pour les « traitements médicaux nécessaires ».

Si vous avez payé le supplément de santé de l'immigration (200 £ par an) lors de la demande d'un visa de séjour de plus de six mois au Royaume-Uni, les soins NHS sont gratuits.

Si aucune de ces conditions ne s'applique à votre cas, vous devrez payer les soins prénatals, pendant l'accouchement et postnatals. Ces frais s'élèvent entre 4 000 £ et 9 000 £.

Avant la facturation par le NHS, les membres du personnel se renseignent toujours sur votre statut d'immigration et de résidence.

Attention :

Vous ne pouvez pas vous voir refuser les soins médicaux prénataux, d'accouchement et après la naissance si vous êtes dans l'incapacité à payer. Les soins de maternité ne doivent pas être retardés ou refusés en raison de problèmes de facturation ou de paiement.

Attention :

Aucune autre personne, à l'exception du patient, n'est tenue de payer une dette pour ses soins NHS. Avant de signer un accord conjoint avec votre partenaire, par exemple, consultez un conseiller spécialisé dans les dettes.

De plus, le NHS ne peut pas faire pression sur le patient afin qu'il fournisse un garant. Dans un tel cas, vous devez demander un avis juridique.

La doula

La doula est une personne formée pour soutenir les futurs parents, les femmes enceintes et les nouveaux parents. Elle ne possède pas de connaissances ou de formation médicale et ne peut en aucun cas remplacer la sage-femme ou d'autres professionnels de santé.

Habituellement, les nouveaux parents embauchent une doula (les coûts varient entre 800 £ et 2 000 £) pour obtenir un soutien postnatal.

Considérations liées à la COVID-19 :

En raison des mesures de sécurité liées au COVID-19, les conjoints n'ont pas accès aux salles de travail, et les femmes doivent être seules, lors des rendez-vous prénatals et le travail. Par conséquent, pendant la pandémie, le nombre de femmes accouchant à domicile ou préférant la césarienne a augmenté au Royaume-Uni.

Obligations professionnelles et grossesse

Au Royaume-Uni, les employées enceintes ont droit à des congés payés pour soins prénatals (par exemple, rendez-vous médicaux, cours d'éducation parentale, etc.), à un congé de maternité (au moins deux semaines et jusqu'à 52 semaines) et à une allocation de maternité.

En outre, elles ont le droit de signaler tout traitement qui va à leur encontre en raison de leur grossesse. Une salariée enceinte doit informer son employeur de sa grossesse au moins 15 semaines avant la naissance du bébé. Bien entendu, la loi prend en considération les cas exceptionnels, notamment lorsqu'une femme ignore être enceinte !

L'indemnité légale de maternité (statutory maternity pay - SMP) est versée jusqu'à 39 semaines :

  • 90 % du salaire hebdomadaire moyen (avant impôt) pendant les 6 premières semaines
  • 151,97 £ ou 90 % du salaire hebdomadaire moyen (selon le montant le plus bas) pendant les 33 prochaines semaines

Si vous n'êtes pas éligible au SMP, vérifiez si vous remplissez les conditions gouvernementales pour l'allocation de maternité.

De plus, certaines entreprises possèdent leur propre régime de maternité, qui ne doivent toutefois pas offrir un salaire inférieur aux montants légaux calculés ci-dessus.

Même si vous avez passé un accord à l'avance avec votre employeur quant au début du paiement du SMP ou SML, le congé et le salaire débutent inévitablement si vous vous absentez pour une maladie liée à la grossesse au cours des quatre semaines précédant la naissance du bébé.

Enfin, vous pouvez prendre jusqu'à 50 semaines de congé parental partagé et obtenir jusqu'à 37 semaines d'indemnité parentale partagée avec votre partenaire si vous avez un bébé ou si vous adoptez un enfant.

Les 50 et 37 semaines respectivement sont partagées entre les deux parents, et le congé doit être pris en plusieurs fois ou en une seule fois au cours de la première année de la naissance de l'enfant ou de son placement dans votre famille. Vous et votre partenaire pouvez tous les deux prendre le congé en même temps ou séparément.

Bon à savoir :

Le congé maternité ordinaire est de 26 semaines après l'accouchement, mais il peut être augmenté de 26 semaines supplémentaires (congé maternité additionnel).

Bon à savoir :

Le conjoint d'une salariée enceinte a le droit de s'absenter du travail, sans solde, pour assister à au moins deux rendez-vous prénatals.

Liens utiles :

Congé maternité

Salaire durant le congé maternité

Congé maternité et paternité

Allocation maternité

Citoyenneté du bébé

Si vous avez l'autorisation légale de vivre au Royaume-Uni de manière permanente (par exemple, statut d'établis, autorisation de séjour illimitée, droit de séjour pour les citoyens du Commonwealth), l'enfant né dans le pays obtiendra automatiquement la citoyenneté britannique.

Si le bébé n'obtient pas automatiquement la citoyenneté britannique, vous pouvez demander à enregistrer votre enfant pour la citoyenneté britannique, si vous et votre enfant ou son père remplissez certaines conditions.

Notez que la demande de citoyenneté peut coûter plus de 1 300 £ et que les frais ne sont pas remboursables.

Attention :

L'enfant ne peut pas obtenir un passeport britannique avant d'obtenir la citoyenneté britannique.

Lien utile :

Vérifiez si votre enfant est citoyen britannique

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.