Travailler à Saitama

Saitama
Shutterstock.com
Actualisé 2020-01-08 07:46

Capitale de la préfecture éponyme, Saitama est la voisine tranquille de Tokyo. Située au nord de la mégalopole tokyoïte, elle offre une alternative intéressante, pour qui travaille à Tokyo, mais aspire à un rythme de vie plus calme, un logement plus grand, et moins cher. Se loger à Tokyo coûte cher. Nombreux sont les salariés à opter pour Saitama. La ville aux quelque 1,3 millions d'habitants attire, chaque année, Japonais et expatriés.

Marché de l’emploi à Saitama

En 2001, Urawa, Omiya, et Yono fusionnent : Saitama est née. Un an plus tard, la ville d’Iwatsuki fusionne, elle aussi, avec Saitama. Objectif : faire de Saitama un pôle économique et social. Le poumon de la préfecture, qui concentrera l’essentiel des activités économiques, administratives et sociales. « Saitama Shintoshin » matérialise cette volonté. Cette « nouvelle ville de Saitama » (traduction littérale) est le nouveau centre urbain de la ville. Architecture futuriste, complexe sportif et artistique, commerces, jardins… l’espace est pensé comme un cocon : c’est d’ailleurs le nom de son site internet. A terme, se sont toutes les administrations de la ville qui devraient migrer vers Saitama Shintoshin.

Un développement économique qui laisserait présager de belles perspectives de carrière pour les expatriés. La réalité est plus nuancée. Ceci explique, en partie, pourquoi nombreux sont ceux vivant à Saitama, mais travaillant à Tokyo.

L'économie de Saitama

La ville de Saitama est l'une des zones commerciales les plus connues de la région de Kanto. La ville compte de nombreux immeubles de bureaux, de centres commerciaux et de grandes entreprises. Saitama s’illustre particulièrement dans les secteurs du commerce, de l'automobile, de la fabrication, des services, et de l'exportation. Des sociétés étrangères sont également présentes à Saitama ; elles couvrent des secteurs tels que la traduction, l’interprétariat et la fabrication.

Caractéristiques de la ville de Saitama

Les enseignants pourraient trouver plus facilement un emploi à Saitama, quoique la situation est très différente aujourd’hui : les expatriés parlant anglais sont légion. Plus qu’une simple maîtrise de la langue, les écoles et institution de langue recherchent du personnel investi, qualifié, compétent, rigoureux. Transmettre un savoir ne s’improvise pas. Face aux dérives, les établissements ont rehaussé leurs exigences. Pouvoir justifier d’un diplôme, de qualifications, d’une expérience, vous permettra de vous mettre en valeur. Parler japonais (en plus de l’anglais et, éventuellement d’autres langues) est vivement recommandé.

Comme mentionné précédemment, la ville compte des sociétés de traduction et d’interprétariat offrant des opportunités pour les ressortissants étrangers. Ce domaine professionnel nécessite des qualifications spécifiques, y compris un haut niveau de japonais et une expérience préalable.

Trouver un emploi à Saitama

Difficile de percer le marché de l’emploi de Saitama. Pour décrocher un emploi à plein temps, travaillez votre réseau : les réseaux sociaux professionnels sont un bon moyen de vous faire connaître, et de connaître les bonnes personnes. Pour les petits boulots, la donne est différente : Internet, presse gratuite à la sortie des gares ou des konbini, affiches placardées sur les devantures des enseignes… les offres sont plus visibles, et nombreuses.

 Liens utiles : 

Career Cross
Locanto
Chambre du commerce et de l’industrie de Saitama

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.