Vivre sa maternité au Maroc

Un nouveau né
Shutterstock.com
Actualisé 2022-07-14 17:00

Le désir d'avoir un enfant est une chose merveilleuse mais qui peut devenir stressante lorsque l'on est expatrié. Heureusement, si vous êtes au Maroc, le suivi de la grossesse, l'accompagnement à toutes les étapes de cette période particulière est bien intégré dans le régime social marocain, la place de la famille étant au cœur de la culture marocaine.

Grossesse au Maroc : infos à savoir

L'aide sociale AMO (voir notre article sur les soins de santé au Maroc) prend en charge une grande partie des soins liés au suivi de la grossesse ainsi que des nouveau-nés et pour tout ce qui concerne l'accouchement. Beaucoup d'assurances privées complémentaires prennent en charge totalement ou partiellement les dépenses liées à la grossesse, n'hésitez pas à vous rapprocher d'eux pour en connaître les modalités.

Les services publics étant saturés, pour trouver un service de qualité et une préparation à l'accouchement, il vous faudra peut-être vous adresser à des cliniques et professionnels privés. Les coûts seront cependant à votre charge. Par exemple, comptez environ 3 000 ou 4 000 dirhams pour un accouchement par voie basse, et le double ou plus dans le cas d'une césarienne. Les prises de sang coûtent environ 150 dirhams et les bilans sanguins 700 dirhams. Quant aux consultations avec échographie, comptez dans les 400 dirhams.

Au Maroc, ce sont le plus souvent les gynécologues qui accouchent et non les sages-femmes, comme c'est le cas dans de nombreux pays. Elles sont tout de même présentes et il est possible d'en trouver pour votre suivi et votre préparation à l'accouchement.

Suivi gynécologique pendant et après la grossesse au Maroc

Vous trouverez tous les spécialistes et établissements nécessaires : maternités privées ou publiques, sages-femmes, gynécologues et obstétriciens, particulièrement dans les grandes villes telles que Marrakech, Rabat, Tanger ou encore Casablanca. Bien que comme indiqué plus haut, les suivis ne sont peut-être pas d'une qualité optimale. Pensez-donc à vous adresser à une structure privée et à rechercher votre sage-femme pour la préparation à l'accouchement le plus tôt possible. Ces dernières n'ayant pas une place aussi importante que dans certains pays occidentaux, il est parfois difficile d'en trouver.

Les congés maternité et indemnités

Les congés maternité sont également pris en charge par la sécurité sociale marocaine, la durée est de 14 semaines et ils sont pris en charge à 100%. 7 semaines minimum devront être prises obligatoirement après l'accouchement.

Il est possible de toucher des indemnités journalières de maternité dans le cas où vous soyez enceinte et salariée (et donc immatriculée à la CNSS. Pour pouvoir en bénéficier, il vous faudra également justifier d'au moins 54 jours (donc 2 mois et 2 jours précisément) de cotisations lors des 10 derniers mois d'immatriculation précédant la date de votre arrêt de travail pour cette maternité Il vous faudra également pouvoir présenter les documents suivants :

  • Le formulaire d'interruption de travail et demande d'indemnités journalières de maternité
  • Une copie de votre carte d'immatriculation à la CNSS
  • Une copie d'une pièce d'identité
  • Un pli confidentiel du médecin traitant
  • Une attestation bancaire dans le cas d'un paiement par virement

Concernant les congés paternité, ils sont actuellement de 3 jours, qu'il est possible de prendre en continu ou séparément.

Nos conseils pour les expats qui désirent avoir un enfant au Maroc

Avoir un enfant en expatriation peut paraître déstabilisant ou inquiétant. Toutefois, la place de la famille et des enfants étant au cœur de la culture marocaine, votre suivi sera le même et vous serez traité de la même manière qu'une personne marocaine.

Dès la confirmation de votre grossesse, nous vous conseillons d'effectuer les démarches nécessaires le plus tot possible, mais aussi de choisir votre maternité, votre gynécologue et votre sage-femme pour le suivi.

Si vous recherchez des soins de grande qualité et souhaitez préparer un plan de naissance particulier, nous vous conseillons de vous tourner vers des structures privées, même si elles sont plus onéreuses, le service et le personnel soignant seront impeccables.

Important :

Dans le cas d'une grossesse non désirée, il est important de savoir que l'interruption volontaire de grossesse est punie par la loi au Maroc. Cela peut aller jusqu'à l'emprisonnement.

Liens utiles :

Caisse Nationale de Sécurité Sociale
Indemnités journalières de maternité

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.