Entrepreneure au Sri Lanka : entre paysages et douceur de vivre

  • Catherine au Sri Lanka
Interview
Publié le 2017-01-23 12:00

Catherine est originaire de Bretagne. Sa passion pour les voyages et découvertes l'a conduite vers l'Asie : l'Inde où elle a séjourné trois ans et le Sri Lanka où elle vit depuis six ans. Aujourd'hui, elle dirige une agence de voyages parmi tant d'autres projets. Elle nous parle de son quotidien d'entrepreneure et de la douceur de vivre sur cette île aux paysages pittoresques.

Cat82

Cat82

Hi, I'm living in Sri Lanka since 3 years and I work in the tourism industry. I love to travel and enjoy meeting new people.

Bonjour Catherine, peux-tu te présenter et nous parler de tes projets au Sri Lanka ?

Je suis Française, originaire de Bretagne. J’ai commencé ma vie professionnelle en France, puis j’ai rapidement eu le désir de partir explorer d’autres pays et me confronter à d’autres cultures. C’est ainsi que je me suis installée en Inde où je suis restée 3 ans. Puis, je suis venue m’installer au Sri Lanka. C’est une île magnifique où il fait bon vivre. J’y dirige une agence de voyages et je vais bientôt ouvrir un petit hôtel à Colombo avec mon associé.

Qu'est-ce qui t'as attirée vers le Sri Lanka ?

Je m’y suis d’abord rendue pour des raisons professionnelles et j’ai été tout de suite séduite par le charme du pays. Les paysages sont magnifiques : on y trouve son compte, entre plages et montagnes selon l’humeur. De plus, les gens sont chaleureux et sympathiques.

Comment s'est passée ton installation ?

Je vis au Sri Lanka depuis plus de 6 ans. L’installation a été relativement facile puisque mon entreprise me fournissait le logement. Le plus dur était peut-être de rencontrer des gens car la vie à Colombo en 2010 était beaucoup plus calme qu'elle l'est aujourd’hui.

Quelles étaient les procédures à suivre que tu puisses t'y expatrier ?

Le point principal est d’avoir une entreprise qui vous offre un poste et fasse la demande de votre visa de résident. Ensuite, tout est relativement simple. Il faut juste s’armer de patience – ouverture d'un compte en banque, souscription Internet, forfait téléphonique, entre autres. Pour l’assurance médicale, je conserve une assurance française. Chacun fait comme il le souhaite : il est aussi possible de souscrire une assurance localement.

As-tu éprouvé des difficultés à franchir ces étapes ?

Comme partout, l'on a parfois envie de s’arracher les cheveux car tout ne marche pas toujours comme l'on veut. Disons que l'on apprend la patience et la tolérance. Le renouvellement du visa chaque année est une réelle contrainte, mais l'on doit s’y faire.

Catherine au Sri Lanka

Est-il facile pour un expatrié de créer une entreprise au Sri Lanka ? Quels sont les avantages ?

Le plus important pour un étranger est de trouver le bon associé. On entend beaucoup d’histoires d’arnaques de nos jours. Il est donc primordial d’agir avec prudence, de rencontrer du monde et de s’assurer du sérieux de son futur associé.

La création d’une entreprise est relativement facile au niveau administratif. Un cabinet de secrétariat s’occupe de faire les démarches pour vous. Puis vient l’étape de création de comptes bancaires, l’enregistrement officiel auprès du bureau du tourisme. Ce n’est pas facile. Il faut être patient (tiens donc, ce mot revient souvent). Le fait d'avoir quelques connexions bien placées peut également donner un coup de pouce.

As-tu eu des difficultés d'adaptation à ton nouvel environnement ?

Oui, bien sûr. Ce fut parfois difficile à gérer, surtout quand on ne parle pas la langue du pays, même si l'on peut tout bien gérer en anglais, du moins à Colombo. La nourriture aussi ! Il est difficile de s’adapter à des plats épicés, et ce sont souvent les mêmes plats !

Qu'est-ce qui t'as le plus surpris à ton arrivée au Sri Lanka?

Le Sri Lanka n’était pas très développé du fait de la longue période de conflit qui l'a plongé dans l’immobilisme. Néanmoins, le pays a beaucoup progressé et s'est modernisé durant les 6 dernières années.

Une idée reçue qui s'est avérée fausse ?

Je sèche… Que le Sri Lanka ressemblerait à l’Inde !

As-tu eu des difficultés à rechercher un logement ? Quels sont les types de logements disponibles pour les expatriés ?

Non, trouver un logement n’a pas été une tâche difficile. Il existe de nombreux réseaux de communication entre expatriés : c’est l'option idéale pour partager les bonnes affaires. On trouve plutôt facilement des appartements modernes et meublés qui conviennent parfaitement aux expatriés venant s’installer pour quelques années. La difficulté est davantage financière. Certains propriétaires demandent une avance de loyer d'un an !

Catherine au Sri Lanka

Quelle est la culture du travail au Sri Lanka ? Est-il facile pour un expatrié d'y être embauché ?

Le gouvernement sri lankais donne la priorité aux locaux, ce qui est bien normal. Il peut donc être difficile d’être embauché. Tout dépend de notre domaine d’expertise. Notre langue natale peut nous être d'une grande aide car nous avons une connaissance et des compétences qui parfois ne sont pas disponibles localement.

Que penses-tu du mode de vie des Sri lankais ?

C’est une question vaste à laquelle il est difficile de répondre. Disons que je respecte leur style de vie, mais certains points ne s’adapteraient pas à ma vie, comme, par exemple, le fait de vivre tous ensemble sous le même toit, des enfants aux grands-parents.

A quoi ressemble ton quotidien d'expatriée au Sri Lanka ?

Ma vie n’est pas tellement différente ce qu'elle aurait été ailleurs : en mode métro-boulot-dodo, sauf que je prends le tuktuk au lieu du métro. Durant mon temps libre, je vois mes amis, je fais du sport, je vais au restaurant. Je pars de temps en temps en week-end pour visiter d'autres endroits.

Quels sont les loisirs disponibles sur place ?

La vie culturelle au Sri Lanka est assez pauvre. Nous avons relativement peu d’expositions ou de concerts, et parfois ils se tiennent à des horaires qui ne sont pas du tout adaptés à ceux des gens qui travaillent. Il y a toutefois des événements organisés, des festivals de film... Je conseille aux expatriés de s’abonner au site internet de l’Alliance française qui propose beaucoup d’événements culturels.

On peut faire pas mal d’activités sportives, d'intérieur de préférence ou le soir pour éviter la chaleur. Par exemple, je suis inscrite dans une salle de gym et je joue au tennis avec un groupe une fois par semaine.

Qu'est-ce qui te plaît le plus au Sri Lanka ?

La faune variée que l’on voit lorsque l’on part en escapade, le coucher de soleil sur l’océan Indien, le fait de pouvoir aller se baigner toute l’année, la multitude d’options de trekking possible.

Catherine au Sri Lanka

Comment trouves-tu la cuisine sri lankaise ? Quelles sont tes spécialités culinaires locales préférées ?

Pour une courte période, la cuisine sri lankaise est savoureuse et épicée. Mais au quotidien, on s’en lasse. Notre déjeuner est souvent le plat national, un rice and curry, composé de riz accompagné de légumes en sauce, de viande ou de poisson. D’autre plats typiques sont les string hoppers (des sortes de fines nouilles faits à base de riz), les hoppers (de petites crêpes avec un œuf) ou encore le kottu.

Qu'est-ce qui te manque le plus par rapport à ton pays d'origine ?

Ce qui me manque le plus c’est, bien sûr, les proches, la famille et les amis. La bonne gastronomie française nous manque aussi beaucoup. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour une bonne baguette avec un camembert ?

Quel est ton avis sur le coût de la vie au Sri Lanka ?

Si l’on vit de produits locaux et que l’on prend les transports publics, le coût de la vie n’est pas élevé. Mais dès que l’on achète des produits importés, les prix grimpent rapidement. Il faut bien faire attention à son budget lorsque l'on sort dîner ou boire un verre car les prix sont élevés et l'on finit parfois avec une note salée.

Quel est ton plus beau souvenir du Sri Lanka ?

J’aime beaucoup le festival Bouddhiste de Vesak car les villes et villages sont richement décorés de lampions et au moment du festival, c’est un véritable panaché de lumières.

Quels conseils donnerais-tu aux personnes qui souhaiteraient s'expatrier au Sri Lanka ?

Tentez votre chance ! Il vaut mieux toujours essayer ! En temps normal, vous ne serez pas déçu.

Quels sont tes projets d'avenir ?

Faire prospérer mon entreprise au Sri Lanka. Pour la suite, j'irai peut-être m'installer dans un autre pays d'Asie.

Si vous souhaitez partager votre expérience d'expatrié, n'hésitez pas à nous contacter.
Merci d'avance,
L'équipe éditoriale d'Expat.com