Indian Samourai

  • Indian Samourai
Blog du mois
Publié il y a 6 ans
J’ai 30 ans, je suis parisienne d’origine. A la fin de mes études, je suis partie voyager en Amérique du Sud et j’ai décidé d’aller travailler dans cette région. J’ai recherché un VIE mais n’en ai pas trouvé. Et puis un VIE m’est arrivé tout cuit en Inde ; je me suis dit pourquoi pas…
Emilinde

Emilinde

I arrived in India in November 2005 to work in Pune in the polymer industry. I liked the country and decided to stay on: I moved to Mumbai in January 2009 with a new job. I spent one year in Delhi and got back in Mumbai in January 2013.

J’ai 30 ans, je suis parisienne d’origine.

Comment t'est venue l'idée de t'installer en Inde?

A la fin de mes études (école de commerce), je suis partie voyager en Amérique du Sud et j’ai décidé d’aller travailler dans cette région. J’ai recherché un VIE mais n’en ai pas trouvé. Et puis un VIE m’est arrivé tout cuit en Inde ; je me suis dit pourquoi pas…

Depuis combien de temps es-tu partie? Est-ce la première fois que tu vis loin de chez toi?

Je suis en Inde depuis plus de 6 ans.

J’ai quitté la maison à 20 ans pour aller faire mes études à Reims puis mon Erasmus en Espagne.

Comment s'est passée l'installation?

Bien. Je n’avais pas beaucoup d’attentes concernant l’Inde vu que je n’avais pas prévu d’y aller. Ça s’est fait un peu dans le brouillard parce qu’au début je ne comprenais pas grand-chose à ce qui se passait (à cause de la langue, et du fait qu’en Inde tout se passe toujours à la dernière minute alors les plans n’arrêtent pas de changer).

Les Indiens sont-ils accueillants?

C’est le moins qu’on puisse dire !

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris à Mumbai/en Inde?

Le bordel (ou l’anarchie pour être plus politiquement correcte ;) ). Il se passe plein de trucs partout tout le temps, des véhicules qui passent dans tous les sens, des gens qui squizzent les files d'attente, des échopes un peu partout. Ca donne une impression de bordel organisé (ou pas).

Quelles sont les différences les plus marquantes avec la France, ton pays d'origine?

La notion d’efficacité – les Indiens travaillent moins vite, passent plus de temps dans la clim au bureau, sont moins organisés.

La logique : la logique française est cartésienne. Je ne saurais pas qualifier la logique indienne – mais y en a une, si si ! – mais elle est différente.

Est-ce qu'il y a des choses qui te manquent depuis que tu es installée à Mumbai?

J’ai surmonté le manque de bœuf et de fromage et même d’autres produits (on en trouve mais c’est pas facile facile). Donc en terme de nourriture ça va.

Je rentre 3-4 fois par an en France donc je gère aussi la distance avec ma famille et mes amis.

Ce qui me manque, c’est le calme (ou l’absence de bruit).

La vie d'une expat à Mumbai, ça ressemble à quoi ?

Ca ressemble à beaucoup de travail !

Ma journée typique ressemble à 20 minutes de rickshaw à travers un bidonville puis des meetings tout azimut. Un butter chicken et un naan commandés le midi au bureau. Des pauses coca sur la terrasse (avec vue sur la mer). Boulot jusqu’à 20 heures puis happy hour à la terrasse du Novotel avec une collègue (vue sur la mer à nouveau).

Et dimanche à la piscine ou au spa.

Ca, c'est quand je ne suis pas en déplacement professionnel ou en train de courir l’Inde pour le plaisir !

Qu'est-ce qui t'a donné envie d'écrire ce blog?

Je dis souvent que j’ai commencé à écrire pour ma famille et mes amis (le jour de mon arrivée) et j’ai vite réalisé que plein de monde sauf ma famille et mes amis le lisaient ! Alors j’ai continué.

En fait je crois que je l’écris pour moi-même.

As-tu déjà rencontré du monde grâce à ton blog?

Pas mal oui ! Physiquement et par mail.

Je reçois pas mal de mails pour des conseils de voyage, d’installation, de recherche d’emploi et même des traductions de proverbe de français à hindi.

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à celles et ceux qui souhaiteraient aller vivre à Mumbai/en Inde?

Soyez patients… Il y a un dicton qui dit qu'en Inde si t'as de la patience tu la perds et si t'en as pas tu la gagnes. En fait c'est ça, en cercle... L'Inde, tu la decouvres tous les jours, faut la laisser venir à toi, ne pas vouloir essayer de tout comprendre, tout analyser. Et le plus frustrant, c'est que quand tu commences à t'y sentir à l'aise, t'arrives pas à expliquer pourquoi!

Indian Samourai