Le blog de Madanm Paton

  • Le blog de Madanm Paton
Blog du mois
Publié le 2013-04-01 00:00

Je suis d'origine auboise, près de Troyes. Ensuite pour mes études, j'ai parcouru la France et j'ai ensuite travaillé environ 10 ans à Paris.

Je suis d'origine auboise, près de Troyes. Ensuite pour mes études, j'ai parcouru la France et j'ai ensuite travaillé environ 10 ans à Paris.

Comment t'est venue l'idée de t'installer aux Seychelles?

Je ne l'avais jamais envisagé, mais quand votre conjoint fait partie d'une société internationale, ça devient inévitable de partir.

Depuis combien de temps es-tu partie? Est-ce la première fois que tu vis loin de chez toi?

Ça va faire 1 an et demi que je suis aux Seychelles et la première fois que je suis si loin et si longtemps de ma famille.

Comment s'est passée l'installation?

Je suis arrivée en même temps que mes 29 cartons et je les ai ouverts dans ma nouvelle maison alors que dehors, une pluie tropicale (qui a duré une semaine non-stop), n'en finissait pas de tomber sur le toit en tôle, en faisant un boucan d'enfer. Alors, j'ai repensé à tous ceux (collègues et amis) qui m'avaient promis : soleil, repos et plage !

Les Seychellois sont-ils accueillants?

Oui, ils sont très accueillants, mais il y a en même temps chez eux une certaine réserve. Ils posent énormément de questions, certaines assez intimes et sont presque choqués lorsque vous leur en posez à votre tour.

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris aux Seychelles?

Tout. Il n'y a absolument rien que l'on connaît. Le paysage, la nourriture, le fonctionnement des administrations, la façon de parler (même s'il y a beaucoup de Seychellois francophones), la façon de conduire...

Lorsque vous cherchez sur Internet, il n'y a rien pour vous aider à vous familiariser avec cet environnement, à part des sites de réservation d'hôtel et des photos de plage.

Quelles sont les différences les plus marquantes avec la France, ton pays d'origine?

La politique et le climat.

Pour la politique, c'est difficile pour moi qui suis née sous une république démocratique.

Pour le climat, c'est pareil : il y a des saisons en France. Ici, c'est toujours un peu pareil hormis pendant la saison des pluies, les températures varient de 28 à 32 degrés. De quoi est-ce que je me plains me direz-vous? C'est juste qu'on a quelquefois l'impression de vivre tous les jours la même journée.

Quel est ton meilleur souvenir?

Le jour où nous avons aidé des tortues de mer à gagner la mer sans encombre. C'était un moment exceptionnel.

Un jour où nous nous promenions sur une plage, nous avons vu un homme creuser. Sa pose était bizarre et nous nous sommes approchés. J'ai demandé à cet homme s'il avait besoin d'aide. Il nous a expliqué qu'il fallait porter les petites tortues jusqu'à la mer et défendre le nid contre les crabes qui arrivaient déjà. Il nous a montré comment creuser un trou dans le sable près de la mer pour que les bébés s'habituent à l'eau et comprennent ce qui se passe. C'était vraiment émouvant de les porter et de les voir s'enfoncer dans la mer.

Est-ce qu'il y a des choses qui te manquent depuis que tu es installée aux Seychelles?

Mes amis. Je donne des nouvelles et je sais qu'ils apprécient de les lire, mais eux ne prennent pas le temps de le faire. J'ai un peu peur qu'on s'éloigne du coup. Pour la famille, ils viennent les uns après les autres, donc ça va.

Et puis partir en week-end à Arras, Dublin ou Hambourg. Ici on ne peut pas sortir pour moins de 500 euros.

La vie d'une expat aux Seychelles, ça ressemble à quoi?

Ben, pareil que vous: prendre le bus pour aller au travail, se battre pour que les projets prennent vie, déjeuner à 12h. Quitter à 17h et reprendre le bus. Rentrer chez soi et se dépêcher à faire la cuisine avant la nuit (sinon les fourmis volantes se suicident dans vos plats), télé quand elle fonctionne. Internet quand ça fonctionne aussi. Je travaille 5 jours par semaine et les vrais jours où l’on vit, c'est le week-end: déjeuner entre amis et plage.

Qu'est-ce qui t'a donné envie d'écrire ce blog?

La peur de l'ennui principalement. Et puis, j'avais envie d'aider les futurs expats qui n'y connaissent rien comme moi à ce pays.

As-tu déjà rencontré du monde grâce à ton blog?

Non, mais j'ai de chouettes messages de temps en temps. C'était important pour moi de rester au maximum anonyme, luxe que l’on n’a pas sur l'archipel, pour ne pas trop me censurer.

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à celles et ceux qui souhaiteraient aller vivre aux Seychelles?

A ceux qui viennent avec un travail, prenez soin de celui ou celle qui vous accompagne. On exige énormément des expatriés en terme de temps de travail. Ils travaillent souvent le week-end. Et travailler ici coûte beaucoup plus d'énergie qu'en France. C'est pareil à Paris me direz-vous ? Non, ici pas de shopping, peu de copines pour aller boire un verre, peu d'endroit pour le faire et de toute façon pour l'envisager, il faut une voiture et pas d'enfants ! Bref : vous êtes seul/e les trois quarts du temps !

Si vous aimez travailler, si vous aimez la mer et le snorkeling, la chaleur et si vous aimez attendre (oui, les Seychelles, c'est le pays de la patience), alors c'est un pays pour vous !

Le blog de Madanm Paton